Un collégien de Meaux est mort suite à une altercation avec deux élèves

Un collégien de Meaux est mort suite à une altercation avec deux élèves LEMONDE.FR | 21.12.06 | 18h42 • Mis à jour le 21.12.06 | Un élève de 12...

  1. Un collégien de Meaux est mort suite à une altercation avec deux élèves
    LEMONDE.FR | 21.12.06 | 18h42 • Mis à jour le 21.12.06 |


    Un élève de 12 ans est mort, jeudi 21 décembre après-midi, suite à une altercation avec deux autres élèves de 6e, au collège Albert-Camus de Meaux, en Seine-et-Marne, a-t-on appris auprès de la police judiciaire de Meaux, qui enquête sur l'affaire.

    Deux classes de 6e assistaient à un cours d'éducation physique quand une bagarre a éclaté entre la victime et deux élèves, vers 12 h 30. Le garçon a reçu des coups, est tombé au sol et est devenu inconscient, précise le SRPJ de Versailles. Il ne s'est plus réveillé.

    Lors de l'altercation, un attroupement s'est formé, mais les élèves curieux ont plus cherëché à séparer les belligérants qu'à en rajouter, précise la police judiciaire : "C'est une situation banale en cas de bagarre dans un collège, dont l'issue est malheureusement tragique."

    Dans un premier temps, le site du Figaro, qui a révélé l'information, décrivait une scène plus proche de l'acharnement collectif, précisant que la victime avait reçu un coup de poing avant que "d'autres enfants le rouent de coups".

    DEUX COLLÉGIENS EN RÉTENTION

    Selon l'AFP, citant une source policière, la victime est décédée d'un arrêt cardiaque. L'élève serait mort sur place et non à l'hôpital où il a été transporté par les pompiers, comme cela avait été d'abord annoncé.

    Le SRPJ de Versailles précise également qu'un différend existait apparemment "depuis quelques jours" entre la victime et les deux élèves, sans vouloir donner de détails sur sa nature. La police judiciaire a commandé une autopsie. Elle va entendre les conseillers d'éducation du collège, entre autres témoins.

    Les deux collégiens agresseurs ont été placés en rétention au commissariat de Meaux. Ils sont actuellement entendus. A l'issue d'une garde à vue de douze heures, prolongeable de douze heures, "ils devraient être présentés" au procureur, selon le SRPJ.
    Alexandre Piquard
     


  2. mais que fait sarkozy ?????
     


  3. salam, bonsoir,

    Ca commence à devenir très très grave ... faut faire qqchose ...

    tawmat
     


  4. hallucinant, c'est des élèves de 6ème. Je crois que le monde va mal!
     


  5. salam, bonsoir,

    L'avenir est dans l'éducation des jeunes ... c'est pas en supprimant des postes de profs, de pions, d'administration qu'on va régler ce genre de pb ... je préfère voir 10 surveillants dans un collège où seulement 6 sont suffisants ... à bas Sarokzy et à bas Royale ...

    tawmat
     


  6. Moi, y a plus rien qui m'étonne .......... franchement, tu vois des trucs de ouf quelque fois dans les bahuts des quartiers pourris


    et le pire, c'est la banalisation de la violence, c'est devenu un moyen NORMAL de communication :rolleyes:


    @Tinky: tt à fait d'acc, l'Etat a une grosse part de responsabilité là-dedans, c'est honteux!
     


  7. je suis bien placée pr savoir de quoi tu causes puisque je suis ds le métier! Des élèves de 6ème, j'arrive pas à réaliser, ils ont même pas encore mué!
    Mais tu sais, l'éducation des jeunes, c'est pas l'éducation nationale, c'est aussi, surtout et avant tout les parents!
     


  8. Qui ne s ai jamais battu au college et même en primaire ?
    Y a pas eu d armes employé !
    Le goss est mal tombé , a suffis des fois a provoquer la mort ( j ai déjà vu un cas similaire )

    Cette mort est bien sur tragique , un enfant si jeune !
    Mais raison de plus pour pas instrumentaliser ça mort dans des debats politique ridicule
     



  9. C'est aux parents de venir surveiller les récrés parce que l'éducation nationale ne paie que 3 surveillants pour 1500 élève dans un collège qui ne peut en ccueillir dans des conditions normales que 700 ?

    :rolleyes:
     


  10. Non, c'est aux parents d'éduquer correctement leurs enfants. Je suis assistante d'éducation, je sais de quoi je parle. Certains parents et élèves pensent que tout leur est dû. Tu peux même te faire insulter parce que tu ne réponds pas assez vite au téléphone ou que tu ne tamponnes pas un carnet assez rapidement. Je regrette mais si l'enfant est bien éduqué, jamais il n'osera se comporter de la sorte. Ensuite, on grandit avec la bonne éducation ou pas.
    Et puis l'éducation nationale attribue les postes en fonction des effectifs. Là où je travaille, nous avons 1300 élèves et une quinzaine de postes, pas 3!
     



  11. tout le monde sait que y a plein de bahuts en situation de sous-effectif au niveau du personnel ................... :rolleyes:


    entre parenthèse, ton ratio là, ça fait plus de 80 élèves pour un pion :rolleyes:

    et personne n'a jamais dit que les fonctionnaires de l'Education Nationale faisaient mal leur boulot, c'est surtout l'institution qui est en cause
     


  12. Moi aussi jepense que l'éducation des parents primes avant tout.

    A l'époque dans mon école il y 'avait même pas de pion...

    Il y a toujours eu un peu de violence dans les écoles, je pense que les professeurs d'hier ne sont plus ceux d'aujourd'hui. Mes instits de l'époque avaient de l'emprise sur nous, on avait peur d'eux. Aujourd'hui, le problème c'est que l'enfant est surprotégé, les instits donnent leur cours et basta, et les parents n'ont d'yeux que pour leur gosses...
     



  13. c'était dans une banlieue d'une grande ville ou en plein milieu des oies et des canards à la campagne ? :D
     



  14. J'avoue que c'était en pleine campagne:D Mais quand même il faut dire que moi si je rentrais à la maison avec une punition, mon père me demandait même pas ce que j'avais fait, "il me foutait une tarte" en plus! Alors je fus une élève très sage...:D
     


  15. la violence d'hier n'est plus celle d'auj- Les prof instruisent, les parents éduquent- mais tout le monde est dépassé par la violence, familles, insitutions et l'Etat-
     


  16. Je ne sais pas, je pense que la violence en soi n'a pas changé, par contre l'Homme a changé, nos parents ne sont plus les parents d'aujourd'hui et ainsi de suite. Il y avait plus d'insouciance à l'époque, les gens étaient satisfait de pas grand chose. Ils étaient moins individualistes. Je pense également (je vais me faire huer) que les hommes ne sont plus les hommes d'hier, ils ont plus l'autorité qu'ils avaient jadis, la femme (soyons un peu honnête) est moins investie qu'avant dans son foyer et par conséquent les gamins se retrouvent vite livré à eux même.
     


  17. salam, bonsoir,

    Pour moi tout est lié, parents, écoles, état ... tous ... aujourd'hui dire que seuls les parents éduquent c'est se trompé gravement ... la violence est un pb de société ... tout est violence ... tout chacun dans une forme différente ... on est soumis à la violence partout ...

    tawmat
     


  18. IL VA VRAIMENT MAL ET CA C'EST LAVERITE DES VERITES!!!!!!!!!!!!
     


  19. Ca arrive dans tout les colléges se genre de chose, surtout les bagarres… :rolleyes:

    Que va faire Sarkozy ?

    C'est simple rien… :rolleyes:
     


  20. Il faut peut etre s inspirer des colleges du bled à l epoque car maintenant apparement ca a changé :

    - Les prof ou les instits qui punissent les fouteurs de trouble
    - la punition serieuse des parents

    je dirai il faut le retour du "baton" pour faire avancer les choses :)
     


Chargement...
Discussions similaires Forum Date
Ram : une altercation entre deux hôtesses de l’air crée la pagaille à bord Actualités marocaines 26 Août 2015
Italie : drapeaux en berne suite à la mort de deux sœurs marocaines Actualités marocaines 6 Août 2015
Espagne : deux morts sur la route du Maroc Actualités marocaines 21 Juil. 2012
Deux Français morts dans un accident à Tata Actualités marocaines 15 Avril 2012
Deux morts dans l’incendie d’un bidonville à Casablanca Actualités marocaines 23 Juin 2009
Deux élèves périssent dans l'effondrement du toit d'une école à Nador Actualités marocaines 8 Jan. 2009
Deux morts dans des inondations à Imintanoute Actualités marocaines 2 Oct. 2008
Incendie dans un immeuble à Paris: deux morts Actualités marocaines 18 Mars 2008
Les intempéries en France font deux morts Actualités marocaines 16 Jan. 2008
Alerte verglas, deux morts dans l'Oise Actualités marocaines 3 Jan. 2008
Deux morts dans une fusillade à Grenoble Actualités marocaines 1 Nov. 2007
Deux Françaises incarcérées en Angleterre suite à la découverte de deux Chinois dans Actualités marocaines 17 Oct. 2007
Deux intégristes condamnés à mort à Rabat Actualités marocaines 4 Juin 2005
Casa: une institutrice jette deux élèves par la fenêtre Actualités marocaines 8 Oct. 2003
Une institutrice jette deux de ses élèves par la fenêtre Actualités marocaines 6 Oct. 2003

Partager cette page