La Finance Islamique en France : Tout est prêt

La finance islamique en France [ 11/06/09 ] Le propos. Annoncée par Bercy, l'arrivée des obligations islamiques sur la place de Paris est-elle plus...

  1. La finance islamique en France
    [ 11/06/09 ]

    Le propos. Annoncée par Bercy, l'arrivée des obligations islamiques sur la place de Paris est-elle plus qu'un petit pas ? « Echanges », la revue professionnelle des dirigeants financiers, n'en doute pas. Dans un dossier intitulé sans ironie « Tout est prêt », très complet voire pratique, elle met clairement en avant la nécessité économique qui s'impose à notre pays, avec l'avance grandissante des Anglo-Saxons en la matière. Mais quel est son avenir en France ? demande l'économiste Michel Ruimy, qui souligne l'impossibilité d'évaluer l'ampleur des attentes, vu le manque d'offre.

    L'interrogation. Jean-Jacques Pluchart, professeur à Paris-II, élargit le sujet sur la capacité des autorités bancaires et religieuses dans le monde à s'accorder, « puisque chacun des acteurs légitimes est attaché à la stricte logique économique d'un marché ou à l'orthodoxie d'un dogme philosophique ou religieux ».

    La citation. « Il n'est pas anodin de pouvoir créer des liens financiers, en plus des liens commerciaux [...], entre l'Occident et le monde musulman. Le développement de la finance islamique apparaît ainsi comme le prolongement du «doux commerce», facteur de paix, cher à Montesquieu », souligne Hervé de Charette, ancien ministre et actuel président de la Chambre de commerce franco-arabe.

    J.-M. C.


    « Echanges », la revue des dirigeants financiers, juin 2009, 70 pages, 10 euros.
     


  2. C'est cool !
    Bientôt on paiera des commissions à la place des intérêts. ça reviendra au même, juste un peu plus cher !
    Histoire d'enrichir quelques acteurs bancaires grâce au marketing ;)
     


  3. c'est le cout de la bonne conscience.. :D
     


  4. Au fait avec quels moyens les banques islamistes peuvent ils financer le paiement de leurs employés ?
     


  5. Les frais divers de dossier et de transactions etc ...
     


  6. C'est des banques françaises qui vont proposer des produits islamques c'est ça ?

    En gros c'est pas un peu comme si une boucherie proposait sur son étal de la viande hallal mélangé avec du porc ?
     


  7. Bien vu.

    On sait bien que c'est un "marché naissant" et il a une "demande" tres forte de la part des "consommateurs" musulmans.
    C'est le "creneau" a ne pas manquer.

    Voila tout ce qu'on est: des cibles marketing.

    Tant que ca rapporte du fric, du reste il s'en tape tous.
     


Chargement...

Partager cette page