l'antisémitisme pour les musulmans aussi ?

En dépit de l'étymologie du terme qui suggère que l'antisémitisme est dirigé contre tous les peuples sémites[2], Juifs et Arabes, en pratique il est...

  1. En dépit de l'étymologie du terme qui suggère que l'antisémitisme est dirigé contre tous les peuples sémites[2], Juifs et Arabes, en pratique il est utilisé pour faire référence à l'hostilité envers les Juifs comme groupe « religieux », « racial » ou « ethnique »[3],[

    Le terme « antisémitisme » est une construction discutable. D'une part il est impropre de nommer les Juifs « sémites » car l'adjectif ne s'applique qu'à des langues et pas à des peuples. C'est en référence à la langue que les Juifs sont dits « sémites », mais non en tant que peuple et encore moins race. De plus le groupe des langues sémitiques regroupe, au-delà de l'hébreu, langue des Juifs dans l'Antiquité, de nombreuses autres langues telles que l'arabe, l'araméen, etc.


    Dès l'arrivée des premiers immigrants vers 1900, le projet sioniste a vu l'opposition des Arabes de Palestine. D'abord exprimée sous forme de plaintes aux autorités ottomanes, elle s'est mué en nationalisme pan-arabe puis palestinien dans les années 1920 et s'est rapidement accompagné de dérives à caractère antisémite de plus en plus violentes. Des massacres de Juifs eurent lieu lors des Émeutes de Jérusalem de 1920, des émeutes de Jaffa en 1921, des émeutes et du massacre d'Hébron en 1929 et lors de la Grande Révolte arabe en 1936-1939[20]. Le contrôle de la Palestine par les Britanniques et la lutte contre le sionisme poussèrent également les nationalistes arabes dans le camp nazi. Plusieurs d'entre eux collaborèrent activement pendant la Seconde Guerre mondiale[21]. La propagande israélienne sut en faire usage en particulier dans le cas du Mufti de Jérusalem, en en amplifiant l'importance au point de marquer la conscience collective israélienne[22].

    La Shoah est souvent présenté comme une des causes de la fondation de l'État d'Israël. Les historiens ne partagent pas ce point de vue. Déjà avant la Seconde Guerre mondiale, les « bases sociales, politiques, économiques et militaires de l'État-à-venir étaient déjà fermement en place ; et un sens profond d'unité nationale prévalait. (…) [même si] le choc, l'horreur et le sentiment de culpabilité ressenti par beaucoup généra un sentiment de sympathie envers les Juifs en général et le mouvement sioniste en particulier »[23].
     


  2. tu veux dire quoi par ce post?

    je te signale que l'antisemitisme d'aujourd'hui est un antisemitisme anti juifs et non arabes...les nazi d'ailleurs avaient exclu categoriquement les arabes de ce terme:semite.

    d'ailleurs tous les arabes ne sont pas semites...les semites c'est les "fils" de sem...donc les juifs.

    les arabes "proviennent" de Ismael..qui est certes DEMI FRERE de Sem...mais n'est pas semite.

    les arabes sont semites par leur langue et non par leur race.

    contrairement aux juifs qui sont semites de part leur langue et leurs origines.

    il y a des gens qui incluent les arabes parmis les semites..mais pas tous les dictionnaires par exemple le font...car c'est très discutable.

    l'antisemitisme,comme on l'entend aujourd'hui(et depuis toujours),n'a rien à voir avec les arabes.
     


  3. je veusx dire que:
    Définition de sémite
    (n. des deux genres)


    . Celui, celle qui appartient à la race dont on fait remonter l'origine à Sem. Un sémite. Adjectivement, Le type sémite.


    Synonymes de "sémite" : non limite aux juifs c'est un joli titre qu'ils ont piqués pour se creer la differrence



    Définition du mot "sémite" selon : Dictionnaire de L'Académie française
     


  4. tu connais ma position sur Israel et sur les sionistes...:D

    mais je te dis que cette fois ci..on est tout de meme entrain de raconter n'importe quoi...on est carément à cote de la plaque:rouge:

    car l'antisemitisme du quel on parle(laisse tomber la definition de semite qui est très nuancée et change de dictionnaire à autre) est un antisémitisme anti JUIFS et non anti arabes...il n'a jamais existé d'anti semitisme contre les arabes.
     


  5. on est tous seimites m^meme les musumans et que nos valeurs musulmanes soient considerées comme antisemites..................;;ne leur laissons pas cet adjectif faire avec ce qu'il veullent
     


  6. il tepms de faire changer ce mot aussi simple et simple courrier
     


  7. L'Observatoire belge de l'extrême droite, qui édite le web-journal RésistanceS.be, propose quatre critères interdépendants pour définir une «situation antisémite». Les voici :


    1. Elaboration, par un groupe politique, religieux ou les deux à la fois, d’un discours d’apparence logique pour expliquer le danger affirmé que représentent les Juifs dans le monde. Un discours qui dénonce, par exemple, leur mainmise supposé sur la planète. Ce discours est en général inspiré par divers textes fondateurs de l'«antisémitisme moderne», tel que les faux «Protocoles des sages de Sion», un document de propagande réalisé par la police secrète tsariste à la fin du XIXe. Adoption également d'un vocabulaire codé pour désigner les Juifs de façon détournée : «cosmopolites», «mondialistes», «l'Internationale de l'argent», «la haute finance vagabonde et anonyme»...

    2. L’acquisition de ce discours par des leaders d’opinion, de moyenne ou de grande envergure, permettant sa diffusion et sa popularisation auprès d’un plus large public.

    3. La revendication de mesures discriminatoires générales vis-à-vis des Juifs (par exemple l’interdiction professionnelle, l’expulsion des juifs étrangers…).

    4. Le passage à l’acte contre les Juifs.
     


  8. Définitions de Sémite sur le Web :

    Les Sémites sont un ensemble de peuples à caractères linguistiques communs réunis conventionnellement. ...
    fr.wikipedia.org/wiki/Sémite

    Celui, celle qui appartient à la race dont on fait remonter l’origine à Sem
    fr.wiktionary.org/wiki/s%C3%A9mite

    sémitisme - Esprit et influence de la race juive
    fr.wiktionary.org/wiki/s%C3%A9mitisme

    semites - Peuples regroupant des tribus d'origine arabe pour la plupart, Araméens, Assyriens, Hébreux, Phéniciens... ...
    unblogdepierres.canalblog.com/archives/12__glossaire/index.html

    semites - ce sont les différents peuples originaires d’Asie occidentale. Les Hébreux de la Bible sont des sémites, les Arabes aussi.
    marseille.catholique.fr/Petit-Lexique
     


  9. l'antisemitisme,je te le répète,n'a rien à voir avec les arabes dans tous les cas...car l'antisemitisme est un mot qui a connu son apogée lors du nazime..et le nazisme n'incluait POINT les arabes.

    et laisse les parler...laisse les nous accuser d'antisemitisme...la réalité est devant les yeux de tout le monde,ce sont eux qui massacrent les enfants,les femmes et les civils en general CHAQUE JOUR en palestine.

    c'est eux les raciste et pas nous...je rappelle que bon nombre d'arabes ont caché les juifs durant la période de nazisme..je rappelle que MOHAMED 5,a sauvé plus d'1 milllion de juifs marocains quand il a répondu à Hitler qu'au Maroc,ils étaient tous MAROCAINS(sans dire qu'on avait aussi les juifs,question que lui avait posé Hitler).

    mais les sionistes ont malheureusement la mémoire courte.

    un jour cependant,ils devront se réveiller et voir la réalité en face.

    je te salut khti lfmrime et te souhaite une tres bonne nuit;)
     


  10. semite vient semy :noble et haut classée tt simplement ainsi nous sommes idem samy rt non leur esclaves
     


  11. Sémite : personne appartenant à un des peuples originaires dAsie occidentale (ancienne Mésopotamie et du Moyen-Orient), que la tradition fait descendre de Sem, fils de Noé, et qui ont parlé ou parlent les langues dites sémitiques (l'hébreu, l'arabe, l'araméen, le babylonien, l'assyrien, et l'amharique). Le terme "sémite" désigne plus particulièrement les peuples et les tribus bibliques ainsi que leurs descendants actuels, incluant aussi bien les Hébreux que les Arabes. Il nest donc pas synonyme de ... Ce mot est tombé en désuétude
     


  12. Les Sémites sont un ensemble de peuples utilisant les langues sémitiques. Les peuples sémites, regroupent plusieurs peuples différents, et dont les individus les composant sont, notamment pour les Arabes et les Juifs, d'origines ethniques différentes. La seule utilisation de l'adjectif « sémite » (ou « sémitique ») fondée scientifiquement se fait dans le cadre de l'étude des langues : on désigne alors sous ce vocable la langue arabe, la langue hébraïque.

    La désignation de peuples à partir d'une identification linguistique est considérée comme abusive et en fait de type raciste. Elle a notamment servi aux nazis à élaborer une théorie raciale leur permettant de définir les Juifs comme une race, en leur supposant une ethnie commune. Les nazis excluaient de cette dénomination les Arabes.
     


  13. Linguistique [modifier]
    En linguistique, ce mot fut repris au XIXe siècle par les linguistes pour construire l'adjectif « sémitique », qui désigne un groupe de langues.

    Les langues sémitiques font partie de la famille des langues afro-asiatiques, et sont parlées en Afrique septentrionale et saharienne ainsi qu'au Proche-Orient et au Moyen-Orient.

    Les principales langues sémitiques (cf. liste des langues afro-asiatiques) actuelles sont l'amharique, l'arabe, l'hébreu, le syriaque, le tigrinya.

    Pour en savoir plus : langue sémitique
     


  14. ach ghadi ngoullik mdrr:D


    tu n'arretes pas de parler de semites(c'est pas çà le sujet,car la majeure partie de la planète alors dans ce cas là est semite) lol,alors qu'en realité le problème c'est l'ANTISEMITISME qui je te le rappelle n'a rien à voir avec nous:D

    depuis wikipedia,la definiton exacte de antisemitisme:

    "L’antisémitisme (originellement écrit anti-sémitisme) est le nom donné à la discrimination, l'hostilité ou les préjugés à l'encontre des juifs."
     


  15. la fin du XIXe siècle, des judéophobes utilisèrent « sémite » comme synonyme de « juif », et forgèrent l'adjectif « antisémite ». Certaines associations anti-racistes estiment que cette construction étymologique est source de confusion car, disent-elles

    tous les juifs ne sont pas des sémites, tout spécialement dans le contexte européen et dans l'histoire de la diaspora. En partant du principe qu'une ethnie désigne un groupe humain partageant une même culture et une même langue, on peut considérer les Israéliens juifs comme sémites puisqu'ils parlent la même langue, l'hébreu, et ont une culture en commun, bien qu'ils aient des origines diverses. L'emploi est plus contestable pour les juifs de la diaspora.
    inversement les sémites sont l'ensemble des peuples bibliques, il est faux anthropologiquement de penser qu'il y ait des descendants actuels d'un point de vue génétique, en ce sens ni arabes ni juifs ne sont sémites, si on considère qu'il y aurait des descendants actuels alors les hébreux n'en seraient qu'une petite partie, qui inclut notamment les arabes. Or les conflits entre israéliens et arabes ont amené à parler dans le cas des extrémistes d'« antisémitisme arabe », expression qui apparaît donc comme paradoxale.
    En ce sens, aujourd'hui il y a une réflexion lancée dans la communauté juive pour essayer d'approfondir le concept, et pour ne plus définir la haine antijuive à partir d'une définition créée par des judéophobes.

    En tout état de cause, et quel que soit le caractère erroné de son étymologie, « antisémitisme » ne désigne et n'a jamais désigné que l'hostilité aux Juifs, entre autre parce que ce mot a été élaboré, pour désigner spécifiquement une hostilité aux Juifs, par les antisémites eux-mêmes.
     


  16. lolllllllll

    tu continues avec tes definitions de semites?:D

    mais c'est pas cette definition qui nous interesse,mais pluto celle de ANTISEMITISME!

    qui est,celon wikipedia:

    "L’antisémitisme (originellement écrit anti-sémitisme) est le nom donné à la discrimination, l'hostilité ou les préjugés à l'encontre des juifs."


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Physique_juive

    ;)
     


  17. sémitiques, langues, le plus important des six sous-groupes de la famille chamito-sémitique, dite aussi afro-asiatique.

    De nos jours, les langues sémitiques sont parlées sur un territoire qui correspond à peu près à celui que recouvrait la famille chamito-sémitique tout entière. La langue arabe qui, avant le milieu du XIIIe siècle, constituait la principale langue véhiculaire du monde, utilisée des Pyrénées à l'Indonésie et la vallée du Niger, dans l’espace correspondant à l'aire commerciale arabe, est surtout parlée aujourd'hui dans une très grande partie du Sahara, en Afrique du Nord et dans la péninsule Arabique, où elle a son origine. L'arabe, langue du Coran, est devenue la langue d'une civilisation et ne sert plus seulement à désigner les seuls habitants de la péninsule Arabique qui la parlaient. Toutefois, elle reste la langue des lettrés pour les musulmans non arabes. L'hébreu moderne est devenu la langue officielle de l'État d'Israël, tandis que l'hébreu ancien est resté la langue religieuse. Les autres langues sémitiques ont pour foyer principal une région qui est limitée à l'ouest par l'Éthiopie et au nord par la Syrie. Elles s'étendent au sud-est à travers l'Irak et la péninsule Arabique, avec quelques îlots de parlers sémitiques plus à l'est, en Iran.

    2 Subdivisions linguistiques

    Afficher cette section au format imprimable
    Les linguistes divisent les langues sémitiques en quatre groupes. Le groupe périphérique nord est représenté par l'assyro-babylonien ou akkadien. Parmi les langues sémitiques, l'akkadien dispose des attestations et de la littérature la plus ancienne. Parlé en Mésopotamie entre 3000 av. J.-C. et 600 ou 400 av. J.-C., il a été utilisé comme langue littéraire jusqu'au Ier siècle apr. J.-C.

    Le groupe central nord comprend l'hébreu ancien et moderne, d'anciennes langues comme l'ougaritique, le moabite, le phénicien et l'araméen, qui inclut le syriaque ou araméen chrétien.

    Le groupe central sud comprend l'arabe littéraire ou standard et les dialectes arabes modernes. Le maltais, qui s'écrit avec un alphabet latin agrémenté de quelques signes additionnels a fait l'objet au début du siècle d'une polémique sur son origine phénicienne ou arabe. Il a en effet la structure de l'arabe et la plupart de ses termes portant sur la vie quotidienne sont d'origine arabe, mais il a été très influencé par l'italien du fait de sa position géographique, puis des différentes langues des conquérants européens qui s'y sont établis. Les Maltais peuvent comprendre l'arabe, alors que l'inverse est beaucoup moins sûr.

    Le groupe périphérique sud comprend les dialectes d'Arabie du Sud, actuellement parlés dans certaines régions du sud de la péninsule Arabique (et dans les temps anciens par des peuples comme les Minéens et les Sabéens). Ce groupe comprend également les langues d'Éthiopie, parmi lesquelles on trouve le guèze ou éthiopien classique, qui subsiste actuellement comme langue littéraire et liturgique, l'amharique, langue officielle de l'Éthiopie, et quelques langues régionales éthiopiennes comme le tigré, le tigrinya et le gurage. Ces langues populaires ont été plus ou moins influencées par leur environnement africain et arabe.

    3 Caractéristiques

    Afficher cette section au format imprimable
    Dans les langues sémitiques, les mots reposent en général sur une suite de trois consonnes ; cette suite, appelée racine, contient le sens de base. Un schème de voyelles (ou de voyelles et consonnes) vient se superposer à la racine ; ce schème correspond à des variations du sens de base ou à des désinences (comme le temps du verbe ou le nombre). Par exemple, en arabe, la racine ktb renvoie à l'acte d'écrire et le schème de voyelles ā-i signifie « celui qui fait quelque chose ». Ainsi, kātib veut dire « celui qui écrit ». D'autres dérivés de la même racine comprennent kitāb, le « livre », maktub, la « lettre », et kataba, « il a écrit ». Des relations de parenté étroites unissent les langues sémitiques ; ainsi la même racine se retrouve-t-elle d'une langue à l'autre (par exemple, slm signifie « paix » en assyro-babylonien, en hébreu, en araméen, en arabe et dans d'autres langues). Dans les langues sémitiques, des consonnes d'articulation identique s'opposent entre elles par le voisement, comme dans de très nombreuses langues ; mais ces langues utilisent de plus un trait qui leur est caractéristique, celui d'emphase ou pharyngalisation. Cette distinction est produite par une contraction du pharynx.
     


  18. oui seulement par abus de laguage et si leu enleve cet adjectif que le mot englobe, on a des choses à gagner
     




  19. à mon avis c'est une perte de temps chère lfmrine,fais comme tu veux...;)
     


  20. Le but cher ami de leur destabiliser ce mur fictif qu'ilse cachent derrire et qui sont intouchables lorqu'ils rentrent dans bulle et perlent de l'antisemetisme qui n'est pas unique eux...........faut savoir le prouver ils ont un argument, nous avons20
     


Chargement...
Discussions similaires Forum Date
Malaisie : l'antisémitisme virulent d'un état sans juifs Général 20 Avril 2013
extremistes aussi Général 5 Oct. 2012
L'antisémitisme n'existe pas Général 13 Nov. 2011
Mais aie aussi pitié de moi! Général 28 Août 2011
L'antisémitisme est un mythe Général 19 Déc. 2010
le consommateur musulman est-il (aussi) un consommateur pigeon ? Général 14 Août 2010
L'antisémitisme, une arme contre les croyants ? Général 28 Oct. 2007
dérappage de la manif contre l'antisémitisme Général 7 Mars 2006
La "nouvelle judéophobie" ou le chantage à l'antisémitisme Général 24 Avril 2005
le racisme et l'antisémitisme en France Général 10 Nov. 2004
Analyse: L'antisémitisme de Tariq Ramadan Général 3 Fév. 2004
l'antisionisme c'est de l'antisémitisme moderne Général 8 Jan. 2004
l'antisémitisme en france Général 14 Oct. 2003
Eux aussi ! Général 12 Mars 2003
moi aussi j'aime... Général 4 Nov. 2002

Partager cette page