Pourquoi les mères chinoises sont les meilleures

(De Pékin) Amy Chua, une Sino-Américaine professeur de droit à Yale, publie une tribune dans le Wall Street Journal pour vanter les mérites de l'éducation...

  1. (De Pékin) Amy Chua, une Sino-Américaine professeur de droit à Yale, publie une tribune dans le Wall Street Journal pour vanter les mérites de l'éducation à la Chinoise, telle qu'elle l'a appliquée à ses propres enfants. Choc des cultures garanti.

    C'est l'une des nouvelles blagues qui circule sur Twitter :

    « Attention, les enfants, si vous n'êtes pas sages, j'appelle Amy Chua. »

    Célébrité oblige, un nouveau hashtag [mot-clé, ndlr] a même été adopté, #amychua. Car la tribune publiée par Amy Chua dans le Wall Street Journal a provoqué une vague de réactions sur Internet.

    Amy Chua, est professeur de droit à la prestigieuse université de Yale, et une Sino-Américaine mère de deux filles, Sophia et Louisa. Dans le Wall Street Journal, elle explique en quoi l'éducation prodiguée par les mères chinoises est largement supérieure à celle des mères occidentales. Et elle se pose en exemple de cette supériorité. Elle commence par une liste des choses que ces filles n'ont jamais été autorisées à faire :

    * « dormir chez une amie,
    * aller jouer chez une amie,
    * jouer dans la pièce de l'école,
    * regarder la télé,
    * jouer sur l'ordinateur,
    * avoir moins de 20/20,
    * ne pas être numéro 1 dans toutes les matières (à l'exception du théâtre ou du sport),
    * jouer d'un autre instrument que le violon ou le piano… »

    Les bases sont posées, et la suite n'est pas moins effrayante.
    Traiter son enfant de « gros lard », c'est lui rendre service

    Etudes à l'appui, Mme Chua explique les différences entre l'éducation occidentale et la chinoise : les parents occidentaux sont trop indulgents avec leurs enfants, tandis que les parents chinois ne tolèrent pas l'échec. Sachant que le terme échec, pour Mme Chua, couvre un large sens : 18/20, c'est un échec…

    « Des parents chinois peuvent agir d'une manière inimaginable, voire condamnable, aux yeux de parents occidentaux. »

    Amy Chua, à Austin (Texas) en 2007 (Larry D. Moore/Wikimedia Commons).Exemple : lors d'un dîner, Mme Chua raconte comment elle a traité sa fille de « pourriture » parce qu'elle lui avait manqué de respect. Emotion à table, incompréhension de la part des invités occidentaux. Et justification d'Amy Chua : sa mère la traitait aussi de pourriture, mais ça n'a fait que la rendre plus forte.

    suite

    http://www.rue89.com/2011/01/11/pourquoi-les-meres-chinoises-sont-elles-les-meilleures-184976
     
    Likes reçus Chouchou_TN aime ça.


  2. autant je veux bien croire que sa politique tienne la route (excepté les propros injurieux qui sont le témoin d'un loupé ds la propre éducation de la mère) pr ce qui est de monter au sommet l'enfant unique autant je reste dubitative sur l'expérience menée à plus grande échelle, sur une famille classique de 3 gamins...
     


  3. de toute façon les cultures sont difficilement transposable ailleurs , si un certain culte de la discipline donne clairement un avantage aux sociétés d'extreme orient dans la mondialisation , une discipline "extrême " ne permet pas l'éclosion de nouvelles idées qui permettent aux sociétés de s'adapter a des changements soudain
    c'est cette discipline extrême qui a empêché l'Asie de se réformer avant l'occident et donc de se faire dominer pendant plusieurs siècles
     


  4. Avec une famille nombreuse ca sera plus difficile de reproduire ce schéma

    En plus faudra qu'elle trouve une insulte différente pour chacun des enfants!
    gros tas, grosse merde, grosse feignasse etc etc
     


  5. Je ne vois l'exemple, ni chez les occidentaux ni chez les chinois. Les occidentaux sont très tolérants et les chinois trop sévères. Donc, la meilleure éducation sera entre les deux.
     




  6. Ca ne risque pas

    EN CHINE IL EST INTERDIT D AVOIR DEUX ENFANTS
    UN SEUL : c'est tout

    vive la liberté (et en même temps, vu le nombre d'habitants dans les villes !!??!!)
    dubitative

    mam
     


  7. tout est dans "sino-américaine."
    Je crois que cette pauvre femme se mélange un peu les pinceaux, mais je comprends qu'elle soit fière de sa propre réussite professionnelle dans un pays de blancs, c'est légitime, mais bon... je crois que ce qu'elle dit ne vaut que pour les femmes (d'origine chinoise) avocates et profs à Yale et pas pour une pauvre petite paysanne de Chine, la prof a voulu se taper un egotrip et cracher au visage de ses concitoyens américains, mais elle a le droit, c'est la crise, il n'est plus nécessaire de respecter autrui et apprendre à tenir sa langue quand on a réussi et que l'on a suffisamment bien mater ses propres enfants pour les faire réussir. Je me demande quand même (parce que je n'ai pas lu l'article de la dame) si son propos n'était pas ironique, parce que je doute qu'une personne qui est prof à Yale soit assez bête pour écrire ce genre d'énormités, parce qu'elle est américaine, elle n'est pas chinoise, et ses propres critères de réussite sont des critères d'occidentaux et non de mère chinoise.
     


  8. Après on s'étonne quand certaines personnes suicident.......
     


Chargement...
Discussions similaires Forum Date
Les chinois sont des copieurs Général 16 Jan. 2015
Pourquoi un aliment a-t-il meilleur goût quand il est bruni? Général 23 Oct. 2013
Le chinois et le système D... Général 29 Mai 2013
Un Ancien leader Chinois écrit un livre sur pourquoi les Juifs sont Intelligents. Général 24 Mai 2013
Chinois du Maroc Général 8 Mai 2013
Un chinois à Alger Général 21 Juil. 2011
meilleur .... Général 13 Avril 2009
pourquoi Harvard est la meilleur université au monde ? Général 2 Avril 2009
les scooter chinois Général 19 Sept. 2007
La mer ! Général 15 Sept. 2007
la sagesse chinoise Général 11 Sept. 2004
Homosexualité Chinoise Général 10 Août 2003

Partager cette page