Prostitution : de 15 à 10 000 DH la passe et un système qui profite à beaucoup de gen

Le plus vieux métier du monde a encore de beaux jours devant lui. On n’a plus le «bousbir» (célèbre quartier de maisons closes) d’antan, cette antre de la...

  1. Le plus vieux métier du monde a encore de beaux jours devant lui. On n’a plus le «bousbir» (célèbre quartier de maisons closes) d’antan, cette antre de la prostitution légalisée du temps du Protectorat installée dans l’ancienne médina de Casablanca, où les soldats français, et autres marocains en mal de plaisir, venaient se divertir, mais le commerce du sexe fleurit toujours dans toutes les villes du pays. «Durant les années 1970, raconte ce témoin sexagénaire, il n’existait pas de quartier où il n’y avait pas une maison close, sous la houlette d’une entremetteuse, pour accueillir les clients à longueur de journée. La passe ne coûtait pas plus de dix dirhams, et les jeunes y venaient vivre leur première expérience sexuelle. Les hôtels avaient aussi leur lot de prostituées, jeunes, belles et moins belles, l’entremetteuse les présentait au client, qui faisait son choix. On y proposait même des garçons». La loi interdisait, comme d’ailleurs de nos jours, la prostitution, mais, comme à l’époque, elle était pratiquée à grande échelle, pauvreté et précarité obligent. Mais pas seulement.
    La nouveauté en effet en ce début de XXIe siècle est que le plus vieux métier du monde devient un business lucratif et une voie facile et rapide d’enrichissement, pour celles et ceux qui offrent leur corps comme marchandise, sur un marché de plus en plus demandeur. Ceci dit, la pratique de la prostitution comme on le sait est condamnée par les mœurs, abhorrée par la religion, interdite par la loi. Cela va de l’article 497 à l’article 504 du code pénal. Les peines d’emprisonnement vont de deux à dix ans et les amendes de 5 000 DH à un million de dirhams.
    La prostituée et le client sont punis selon les dispositions de l’article 490 du code pénal, qui stipule que «toute relation sexuelle extraconjugale entre un homme et une femme est considérée comme prostitution et punie d’une peine d’emprisonnement ferme allant d’un mois à un an». Si une des personnes est mariée, c’est l’article 491 qui est appliqué et qui «punit d’une peine d’emprisonnement ferme d’un an à deux ans tout conjoint impliqué dans une affaire d’adultère». La poursuite est annulée si la conjointe annule la plainte. D’un autre côté il n’existe pas d’étude sur le sujet pour éclairer nos lanternes d’une manière scientifique, ni de statistiques officielles pour estimer le nombre de ces vendeurs de sexe.
    «A défaut de ces statistiques officielles, nous ne disposons que de monographies préparées par nos étudiants sur le sujet, et elles montrent, toutes, que la prostitution est pratiquée partout au Maroc. Nouveauté : elle a changé de forme. La précarité et la pauvreté constituent toujours la cause principale, mais les choses ont évolué ces dernières années avec une société de consommation qui crée de plus en plus de frustrations», remarque Jamal Khalil, sociologue (voir entretien). Le phénomène touche désormais toutes les catégories sociales, milieu estudiantin compris, et la misère n’en est plus le principal moteur.

    Suite: http://www.lavieeco.com/news/societ...eme-qui-profite-a-beaucoup-de-gens-21712.html
     


  2. 15 à 10.000 Dirhams ....ce n'est pas juste une passe !
     


  3. c'est...une orgie :prudent:
     
    Likes reçus chelhadu64 aime ça.


  4. et quelle orgie !!!

    elles ont une bippppppppppppppp en platine à ce prix là :D
     
    Likes reçus ould khadija aime ça.


  5. 10.000 Dirhams juste pour appeller la prostituée Escot-Girl, ca fait plus classe, chic et permet à certains de s'acheter une moralité.
     


  6. Il existe aussi des prostituées haut de gamme....:)

    Dans les pays où la prostitution est cachée, les clients en font venir de l'étranger.

    Dans d'autres pays, les nationaux vont passer leur W-E dans des pays asiatiques ou autres....

    Ce sujet est traité de manière répétée....et ceux qui veulent plus de détails ne devraient pas chercher bien loin.

    La question n'est pas de lutter contre la prostitution.

    La question est: comment?

    Aucun pays n'est épargné.
     


  7. en même temps tout se paie ...une escort girl qui sait te parler du FMI, qui a lu Nietzsche et qui ne confond pas Dali avec une marque de produit laitier....c'est "comme" même plus classe :)
     


  8. Personnellement à ce prix, j'essaierais d'en profiter au maximum au lieu de parler de Zarathoustra.
     


  9. ben justement ... pour le reste : elles sont dotées du même matos :D
     


  10. Comme le disait mon prof d'éducation islamique au lycée: "Eteins la lumiere et elles sont toutes les mêmes!"
     


  11. Un conseil...garde la lumière allumée.....y'a tant de choses à voir :D
     


  12. En tout cas pas pour lui le pauvre, des fois c'est mieux de rester dans le noir pour que tout se passe bien.
     


  13. S'il réduit la femme à un corps.....
     


  14. On m'avait dit une fois qu'avec hassan 2 y avait pas de prostitué au maroc comme maintenant ?
     


  15. oh que si .....ça n'a rien à voir avec le pouvoir ...même si beaucoup disent le contraire ...

    ce que j'ai constaté c'est beaucoup de prostituées de LUXE , sont issues de familles de LUXE .... fhem tetsetta
     


  16. merci je ne savais pas... je pensais aussi que c'était le contraire
     




  17. Il faut prendre en considération le kilométrage de la voiture et si elle a toute les options inclues.
    Il y a des acheteurs qui peuvent causer un dommage total à la voiture. Ooops la voiture n' est pas assurée. Quoi faire?
     


  18. je suis surpris de pas trouver RoquetteRPG ici :)
     


Chargement...

Partager cette page