• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Plus 30 %

  • Initiateur de la discussion majid10
  • Date de début
M

majid10

Plus 30 % de cas depuis 2010

Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du mardi 16 octobre annonce une hausse de 30 % de la dépression en France depuis 2010 [1].

C’est monstrueux, surtout quand on sait que la dépression est la pire des maladies.

La pire ?

Oui, la pire.

la dépression est l’exception. C’est vraiment la pire.

La dépression est la maladie la pire car elle vous rend forcément très malheureux. C’est ladéfinition de la dépression. L’existence devient un fardeau, plus rien ne peut vous réjouir.
Des malades du cancer parviennent à garder le sourire ; les dépressifs, jamais
Quand on fréquente des malades dans des hôpitaux, on est étonné de la capacité de certains dese réjouir de la vie malgré tout, de voir le bon côté des choses, parfois même dans les pires souffrances.

Ils se réjouissent pour les autres. Ils éprouvent une sincère reconnaissance pour ce qu’ils ont vécu avant. Certains parviennent même à voir leur maladie comme l’occasion de progresser spirituellement et humainement.

Pas dans le cas de la dépression.

Un dépressif est forcément désespéré. Il n’a aucune joie. Tout est sombre. Tout a un goût de cendres. Aucune bonne nouvelle ne peut le réjouir.
L’épidémie semble mondiale
La hausse monstrueuse de la dépression s’observe partout.

Aux États-Unis, des millions de personnes supplémentaires ont sombré dans la dépression depuis 2010. Toutes les catégories de la population sont concernées [2].

La tendance est exactement la même qu’en France (+ 33%) et, comme chez nous, les enfants et les jeunes sont particulièrement touchés : + 63 % de dépressions chez les jeunes de 12 à 17 ans, entre 2013 et 2016 (en trois ans !!!).

Ce qui pose la question du pourquoi.
La hausse de la dépression s’est produite au même moment que l’apparition et la généralisation des smartphones
La première explication qui ressort partout, est le rôle désastreux des smartphones, qui se sont généralisés exactement dans cette période (pour rappel, le premier iPhone date de 2008, et c’est entre 2010 et 2012 que les populations se sont équipées).

Les smartphones ont eu un effet sans précédent pour isoler les gens en compliquant la communication directe au sein des familles, entre collègues, dans la rue, les transports…

Or les relations et contacts humains sont le facteur le plus important pour l’épanouissement.

Il suffit de se mettre à la sortie d’une école pour le constater. Les élèves ne se parlent plus, ne se regardent plus, ou à peine. Tous ont leur smartphone à la main, qu’ils consultent quasiment en permanence. Loin d’indiquer un intérêt extrême pour ce qu’ils ont sur leurs écrans, c’est au contraire le signe d’une peur de regarder les autres en face, d’oser la rencontre.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
J’aimerais mieux souffrir de dépression que de voir ma vie détruite par des maladies horribles comme la chorée de Huntington, la sclérose en plaques, une tumeur au lobe frontal du cerveau, l’Alzheimer et bien d’autres choses!!

Il ne s’agit pas de banaliser la souffrance des dépressifs. Mais la nature a inventé bien d’autres tourments qui ne valent pas mieux!!
 
divdiv

divdiv

Je ne ressemble pas du tout à mon avatar.
L'étude part du principe que le smartphone est la cause, a-t-elle considéré l'hypothèse selon laquelle il serait un symptôme ? Je ne dis pas que c'est le cas, mais une étude doit envisager toute les possibilités.
De la même manière, il est dit que les cas de dépressions sont en hausse. Est-ce une hausse du nombre de personnes atteintes, ou du nombre de cas décelés ? Difficile de le savoir.
 
M

Marok19

VIB
J’aimerais mieux souffrir de dépression que de voir ma vie détruite par des maladies horribles comme la chorée de Huntington, la sclérose en plaques, une tumeur au lobe frontal du cerveau, l’Alzheimer et bien d’autres choses!!
Il ne s’agit pas de banaliser la souffrance des dépressifs. Mais la nature a inventé bien d’autres tourments qui ne valent pas mieux!!
Tu viens de me pousser à la dépression Ebion :rolleyes:
 
M

Marok19

VIB
Ouf! :)

C’est pas du tout mon intention de te décourager face à ton épreuve!!
juste petite chose ma vie n'est pas détruite par la maladie :p même si je sais que ça l'est pour beaucoup et que ce sera peut être mon cas à un moment...
 
1HundredEyes

1HundredEyes

L'étude part du principe que le smartphone est la cause, a-t-elle considéré l'hypothèse selon laquelle il serait un symptôme ? Je ne dis pas que c'est le cas, mais une étude doit envisager toute les possibilités.
De la même manière, il est dit que les cas de dépressions sont en hausse. Est-ce une hausse du nombre de personnes atteintes, ou du nombre de cas décelés ? Difficile de le savoir.
Le smartphone un symptome ? J'ai pas très bien compriso_O
 
Haut