• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

5 conseils pour se libérer de la tristesse

M

madalena

Contributeur
Contributeur
salam

La tristesse est une émotion utile et normale qui participe à l’expérience et à la maturation psychologique.

En effet, elle nous permet notamment :
d’éviter des situations qui l’ont provoquée dans le passé
d’analyser et de corriger des actions pour surmonter des épreuves
d’attirer l’attention d’autrui et d’indiquer notre besoin de réconfort et de soutien
de nous alerter sur nos besoins insatisfaits
de nous protéger de l’agressivité
de mieux comprendre la tristesse des autres.

Lorsqu’elle dure, est trop intense et se transforme en dépression, il est nécessaire de s’engager dans un processus de régulation.

Christophe André et François Lelord nous donnent 5 conseils pour y parvenir :
Accepter d’être triste au lieu de refouler la tristesse
Exprimer la tristesse au lieu de faire bonne figure à tout prix
Continuer à agir au lieu de rester immobile
Rechercher des évènements agréables au lieu de fabriquer un environnement attristant
Penser à consulter et à demander à être écouté au lieu de rejeter toute aide

1 et 2 : « Je suis triste » « je ressens de la tristesse » sont des phrases de base pour accepter et verbaliser cette émotion. La pleine conscience de l’émotion aide à la traverser et à en diminuer l’intensité. L’écriture peut aussi servir à se libérer.

Quoi qu’il en soit, et si ce n’est déjà fait, octroyez-vous le « droit à l’émotion » qui a pu vous être enlevé au cours de votre éducation ou dans un autre cadre.

Il est important de savoir que la tristesse peut cacher une autre émotion (voir cet article). Ou encore que la tristesse peut s’associer à de la colère, du dégoût, etc. Cette distinction des émotions ressenties aide à avancer en acceptant/verbalisant et recherchant les causes précises.

3 : être triste coupe nos envies de bouger. Pourtant, la « remise en action » est importante pour traverser la tristesse. Elle diminue le flux des pensées irrationnelles en nous ancrant dans le moment présent. Le simple fait de marcher en pleine nature a des vertus curatives pour l’âme. Parmi les actes à poser rapidement, notons l’élan vers autrui auprès de qui nous pourrons être écoutés et aidés(point 5).

Afin de trouver l’impulsion d’agir, essayons de faire un premier pas, une première action, sans réfléchir.
Notez qu’un changement d’environnement peut s’avérer profitable pour modifier les schémas de pensées associés aux lieux où l’émotion a émergé et s’est installée.

4 : Qu’est-ce que vous aimez faire ? si vous avez une passion ou appréciez fréquenter des endroits particuliers, rapprochez-vous de ces expériences, revivez-les. Même si la tristesse ne disparaitra pas immédiatement, elle s’atténuera et les émotions agréables émergeront.

5 : si votre état perdure, que vous ne parvenez pas à agir, que votre moral se dégrade, consultez rapidement votre médecin traitant et cherchez du soutien dans votre entourage.
J’espère que ces quelques conseils vous auront aidé.

http://anti-deprime.com/2016/10/25/5-conseils-mieux-gerer-tristesse-2/
 

Pièces jointes

Y

younes85

VIB
salam

La tristesse est une émotion utile et normale qui participe à l’expérience et à la maturation psychologique.

En effet, elle nous permet notamment :
d’éviter des situations qui l’ont provoquée dans le passé
d’analyser et de corriger des actions pour surmonter des épreuves
d’attirer l’attention d’autrui et d’indiquer notre besoin de réconfort et de soutien
de nous alerter sur nos besoins insatisfaits
de nous protéger de l’agressivité
de mieux comprendre la tristesse des autres.

Lorsqu’elle dure, est trop intense et se transforme en dépression, il est nécessaire de s’engager dans un processus de régulation.

Christophe André et François Lelord nous donnent 5 conseils pour y parvenir :
Accepter d’être triste au lieu de refouler la tristesse
Exprimer la tristesse au lieu de faire bonne figure à tout prix
Continuer à agir au lieu de rester immobile
Rechercher des évènements agréables au lieu de fabriquer un environnement attristant
Penser à consulter et à demander à être écouté au lieu de rejeter toute aide

1 et 2 : « Je suis triste » « je ressens de la tristesse » sont des phrases de base pour accepter et verbaliser cette émotion. La pleine conscience de l’émotion aide à la traverser et à en diminuer l’intensité. L’écriture peut aussi servir à se libérer.

Quoi qu’il en soit, et si ce n’est déjà fait, octroyez-vous le « droit à l’émotion » qui a pu vous être enlevé au cours de votre éducation ou dans un autre cadre.

Il est important de savoir que la tristesse peut cacher une autre émotion (voir cet article). Ou encore que la tristesse peut s’associer à de la colère, du dégoût, etc. Cette distinction des émotions ressenties aide à avancer en acceptant/verbalisant et recherchant les causes précises.

3 : être triste coupe nos envies de bouger. Pourtant, la « remise en action » est importante pour traverser la tristesse. Elle diminue le flux des pensées irrationnelles en nous ancrant dans le moment présent. Le simple fait de marcher en pleine nature a des vertus curatives pour l’âme. Parmi les actes à poser rapidement, notons l’élan vers autrui auprès de qui nous pourrons être écoutés et aidés(point 5).

Afin de trouver l’impulsion d’agir, essayons de faire un premier pas, une première action, sans réfléchir.
Notez qu’un changement d’environnement peut s’avérer profitable pour modifier les schémas de pensées associés aux lieux où l’émotion a émergé et s’est installée.

4 : Qu’est-ce que vous aimez faire ? si vous avez une passion ou appréciez fréquenter des endroits particuliers, rapprochez-vous de ces expériences, revivez-les. Même si la tristesse ne disparaitra pas immédiatement, elle s’atténuera et les émotions agréables émergeront.

5 : si votre état perdure, que vous ne parvenez pas à agir, que votre moral se dégrade, consultez rapidement votre médecin traitant et cherchez du soutien dans votre entourage.
J’espère que ces quelques conseils vous auront aidé.

http://anti-deprime.com/2016/10/25/5-conseils-mieux-gerer-tristesse-2/
Salam

Ça fonctionne ?
Tu te sent mieux ^_^
 
Y

younes85

VIB
salam

lool j'ai pas encore essayer...mais j'écris souvent ce que je ressens et quand je suis triste...

je crois que je suis sans espoir...lol
Faut pas dire ça

C'est très bien déjà d'écrire ca soulage un peu.
Et d'en parler aussi a des proches des amis ça fait su bien, on peut pas toujours tout garder pour sois, même si tu es une dur à cuir mada :D
 
UNIVERSAL

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
salam

La tristesse est une émotion utile et normale qui participe à l’expérience et à la maturation psychologique.

En effet, elle nous permet notamment :
d’éviter des situations qui l’ont provoquée dans le passé
d’analyser et de corriger des actions pour surmonter des épreuves
d’attirer l’attention d’autrui et d’indiquer notre besoin de réconfort et de soutien
de nous alerter sur nos besoins insatisfaits
de nous protéger de l’agressivité
de mieux comprendre la tristesse des autres.

Lorsqu’elle dure, est trop intense et se transforme en dépression, il est nécessaire de s’engager dans un processus de régulation.

Christophe André et François Lelord nous donnent 5 conseils pour y parvenir :
Accepter d’être triste au lieu de refouler la tristesse
Exprimer la tristesse au lieu de faire bonne figure à tout prix
Continuer à agir au lieu de rester immobile
Rechercher des évènements agréables au lieu de fabriquer un environnement attristant
Penser à consulter et à demander à être écouté au lieu de rejeter toute aide

1 et 2 : « Je suis triste » « je ressens de la tristesse » sont des phrases de base pour accepter et verbaliser cette émotion. La pleine conscience de l’émotion aide à la traverser et à en diminuer l’intensité. L’écriture peut aussi servir à se libérer.

Quoi qu’il en soit, et si ce n’est déjà fait, octroyez-vous le « droit à l’émotion » qui a pu vous être enlevé au cours de votre éducation ou dans un autre cadre.

Il est important de savoir que la tristesse peut cacher une autre émotion (voir cet article). Ou encore que la tristesse peut s’associer à de la colère, du dégoût, etc. Cette distinction des émotions ressenties aide à avancer en acceptant/verbalisant et recherchant les causes précises.

3 : être triste coupe nos envies de bouger. Pourtant, la « remise en action » est importante pour traverser la tristesse. Elle diminue le flux des pensées irrationnelles en nous ancrant dans le moment présent. Le simple fait de marcher en pleine nature a des vertus curatives pour l’âme. Parmi les actes à poser rapidement, notons l’élan vers autrui auprès de qui nous pourrons être écoutés et aidés(point 5).

Afin de trouver l’impulsion d’agir, essayons de faire un premier pas, une première action, sans réfléchir.
Notez qu’un changement d’environnement peut s’avérer profitable pour modifier les schémas de pensées associés aux lieux où l’émotion a émergé et s’est installée.

4 : Qu’est-ce que vous aimez faire ? si vous avez une passion ou appréciez fréquenter des endroits particuliers, rapprochez-vous de ces expériences, revivez-les. Même si la tristesse ne disparaitra pas immédiatement, elle s’atténuera et les émotions agréables émergeront.

5 : si votre état perdure, que vous ne parvenez pas à agir, que votre moral se dégrade, consultez rapidement votre médecin traitant et cherchez du soutien dans votre entourage.
J’espère que ces quelques conseils vous auront aidé.

http://anti-deprime.com/2016/10/25/5-conseils-mieux-gerer-tristesse-2/
Salam mada :mignon:
La tristesse ne sert à rien, c'est juste une perte de temps.

Tu veux un petit câlin mada :love:
 
M

madalena

Contributeur
Contributeur
Faut pas dire ça

C'est très bien déjà d'écrire ca soulage un peu.
Et d'en parler aussi a des proches des amis ça fait su bien, on peut pas toujours tout garder pour sois, même si tu es une dur à cuir mada :D
salam

moi je te dis, je suis une désèspoire de la vie! lol

oui ! ça soulage un moment...mais ça me reviens...nan, je parle plus de ça aux humains...je les faits fuir...
moi? dur? si je pouvais! lol
 
UNIVERSAL

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
salam
alors pourquoi on l'as ressens? pourquoi elle existe si elle sert à rien?
merci ça va aller!^^
C'est comme les dents de sagesse, elles ne servent à rien :D Une erreur de conception :mignon:
Pour pas être triste, j’essaie de me convaincre que ça ne va rien changer, et qu'il faut aller de l'avant.

PS: Plus sérieusement, le rôle de la tristesse est de nous faire prendre conscience d'une situation. Elle fait partie des 4 émotions primaires (La colère, la peur et la joie).
 
M

madalena

Contributeur
Contributeur
C'est comme les dents de sagesse, elles ne servent à rien :D Une erreur de conception :mignon:
Pour pas être triste, j’essaie de me convaincre que ça ne va rien changer, et qu'il faut aller de l'avant.

PS: Plus sérieusement, le rôle de la tristesse est de nous faire prendre conscience d'une situation. Elle fait partie des 4 émotions primaires (La colère, la peur et la joie).
salam

j'arrive pas à passer au dessus de la tristesse...il faut que ça passe...

ps: mais ils ont chacun un rôle, les émotions sont pas là pour rien...
 
UNIVERSAL

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
salam
j'arrive pas à passer au dessus de la tristesse...il faut que ça passe...
ps: mais ils ont chacun un rôle, les émotions sont pas là pour rien...
Elles (émotions) ont un rôle psychologique certain..... mais je ne saurai en dire plus.
 
M

madalena

Contributeur
Contributeur
Moi non plus je ne sais pas quoi en penser... La tristesse c'est pas facile à vaincre.
salam

j'avais une vidéo qui parlais de la tristesse..ça me faisait du bien mais ça me reviens...

mais je connais la cause de ma tristesse...
 
janoum

janoum

VIB
vivre un jour après l'autre jusqu'au jour ou le ciel s'ornera d'un soleil qui vous réchauffera de l'intérieur, vous redonnant gout et joie de vivre, votre tristesse qui hier était si grande ne provoquera en vous qu'un malicieux petit sourire en coin.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Salam mada :mignon:
La tristesse ne sert à rien, c'est juste une perte de temps.

Tu veux un petit câlin mada :love:
Pas d’accord. La tristesse n’est pas agréable, mais elle nous rend humains. C’est pas normal d’être heureux dans un deuil ou une grave maladie ou une catastrophe naturel. C’est cela qui rend le stoïcisme inhumain. Les émotions, même négatives, nous font participer à l’existence humaine.
 
etre2en1

etre2en1

intersex people are cool
VIB
Les gens qui ne sont jamais triste me font peur, ils ont un côté inhumain.

Mon frère et mes 2 sœurs n'ont pas pleuré à la mort de nôtre mère qui leur a tout sacrifié sans jamais obtenir leur affection en retour, ils ont pleuré aux obsèques mais c'était des larmes sur commande sans tristesse réelle, des larmes de cinéma.
 
R

rania75

salam

La tristesse est une émotion utile et normale qui participe à l’expérience et à la maturation psychologique.

En effet, elle nous permet notamment :
d’éviter des situations qui l’ont provoquée dans le passé
d’analyser et de corriger des actions pour surmonter des épreuves
d’attirer l’attention d’autrui et d’indiquer notre besoin de réconfort et de soutien
de nous alerter sur nos besoins insatisfaits
de nous protéger de l’agressivité
de mieux comprendre la tristesse des autres.

Lorsqu’elle dure, est trop intense et se transforme en dépression, il est nécessaire de s’engager dans un processus de régulation.

Christophe André et François Lelord nous donnent 5 conseils pour y parvenir :
Accepter d’être triste au lieu de refouler la tristesse
Exprimer la tristesse au lieu de faire bonne figure à tout prix
Continuer à agir au lieu de rester immobile
Rechercher des évènements agréables au lieu de fabriquer un environnement attristant
Penser à consulter et à demander à être écouté au lieu de rejeter toute aide

1 et 2 : « Je suis triste » « je ressens de la tristesse » sont des phrases de base pour accepter et verbaliser cette émotion. La pleine conscience de l’émotion aide à la traverser et à en diminuer l’intensité. L’écriture peut aussi servir à se libérer.

Quoi qu’il en soit, et si ce n’est déjà fait, octroyez-vous le « droit à l’émotion » qui a pu vous être enlevé au cours de votre éducation ou dans un autre cadre.

Il est important de savoir que la tristesse peut cacher une autre émotion (voir cet article). Ou encore que la tristesse peut s’associer à de la colère, du dégoût, etc. Cette distinction des émotions ressenties aide à avancer en acceptant/verbalisant et recherchant les causes précises.

3 : être triste coupe nos envies de bouger. Pourtant, la « remise en action » est importante pour traverser la tristesse. Elle diminue le flux des pensées irrationnelles en nous ancrant dans le moment présent. Le simple fait de marcher en pleine nature a des vertus curatives pour l’âme. Parmi les actes à poser rapidement, notons l’élan vers autrui auprès de qui nous pourrons être écoutés et aidés(point 5).

Afin de trouver l’impulsion d’agir, essayons de faire un premier pas, une première action, sans réfléchir.
Notez qu’un changement d’environnement peut s’avérer profitable pour modifier les schémas de pensées associés aux lieux où l’émotion a émergé et s’est installée.

4 : Qu’est-ce que vous aimez faire ? si vous avez une passion ou appréciez fréquenter des endroits particuliers, rapprochez-vous de ces expériences, revivez-les. Même si la tristesse ne disparaitra pas immédiatement, elle s’atténuera et les émotions agréables émergeront.

5 : si votre état perdure, que vous ne parvenez pas à agir, que votre moral se dégrade, consultez rapidement votre médecin traitant et cherchez du soutien dans votre entourage.
J’espère que ces quelques conseils vous auront aidé.

http://anti-deprime.com/2016/10/25/5-conseils-mieux-gerer-tristesse-2/
bon sujet
 
A

AncienMembre

Non connecté
Les gens qui ne sont jamais triste me font peur, ils ont un côté inhumain.

Mon frère et mes 2 sœurs n'ont pas pleuré à la mort de nôtre mère qui leur a tout sacrifié sans jamais obtenir leur affection en retour, ils ont pleuré aux obsèques mais c'était des larmes sur commande sans tristesse réelle, des larmes de cinéma.

On ne peut pas se permettre de juger de la véracité de la tristesse des gens. Ce n'est pas parce qu'on le montre pas. Que cela signifie que l'on est pas humain.


Je ne pleures pas face à la mort, la maladie, les drames. Pourtant cela me touche autant que les autres. Mais je ne pleurs pas.


La tristesse c est au delà des larmes et de la tête dépressive. Bcp sourit et pourtant ils sont rongés par la tristesse
 
etre2en1

etre2en1

intersex people are cool
VIB
On ne peut pas se permettre de juger de la véracité de la tristesse des gens. Ce n'est pas parce qu'on le montre pas. Que cela signifie que l'on est pas humain.


Je ne pleures pas face à la mort, la maladie, les drames. Pourtant cela me touche autant que les autres. Mais je ne pleurs pas.


La tristesse c est au delà des larmes et de la tête dépressive. Bcp sourit et pourtant ils sont rongés par la tristesse
Ceux là, la seule tristesse qu'ils ont ressenti c'est quand ils ont compris qu'elle n'avait que des dettes et aucune valise cachée remplie de billets de banques, ni de lingots sous son lit, ils ont bien fouillé, tout remué, là ils ont fait la grimace alors que juste avant ils avaient acheté du champagne hors de prix pour fêter sa mort.
Les seuls larmes que je les ai vu verser c'est des larmes de cinéma sur commande.
Ils ont vécu des années à crédit sous la promesses de rembourser quand notre mère serait morte, ils ont cru avoir gagné au loto avec sa mort.
A chaque fois qu'elle allait mieux ils se tapaient des têtes comme si on leur annonçait la fin du monde, et quand son état empirait ils faisaient des achats somptueux sans avoir les fonds ni les revenus.
Aucune compassion, aucune empathie de leur part, de la tristesse peut être mais juste quand leur mode de vie est menacé, tristesse vite remplacée par de l'agressivité comme le nombre de fois où ils ont agressé ma mère hospitalisée en cardio quand elle leur annonçait qu'elle allait mieux, le personnel obligé de la ramener aux soins intensifs et de les faire jeter de l'hôpital.
 
Kaiserin

Kaiserin

VIB
On ne peut pas se permettre de juger de la véracité de la tristesse des gens. Ce n'est pas parce qu'on le montre pas. Que cela signifie que l'on est pas humain.


Je ne pleures pas face à la mort, la maladie, les drames. Pourtant cela me touche autant que les autres. Mais je ne pleurs pas.


La tristesse c est au delà des larmes et de la tête dépressive. Bcp sourit et pourtant ils sont rongés par la tristesse
Oui il ne faut pas se méprendre sur l'expression d'une émotion et l'émotion elle-même.

Les apparences ne veulent rien dire, bien souvent.
 
Haut