• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Accepter le manque de certitude

  • Initiateur de la discussion Cammix
  • Date de début
Cammix

Cammix

Salam, Bonjour à tous
Même si je crois que Dieu existe, un être plus grand que tout et bon, je suis frustré d'avoir l'impression que jamais l'incertitude disparaitra, oui en effet malgres ma foi il me demeura en moi toujours une pars de septicisme, je sais pas si tous les croyants partagent cela, je trouve certains si sûr d'eux que ça me fait peur, ( de même pour les athées), j'eprouve de la frustration devant le doute mais de la peur devant la certitude :D
Je voulais juste partager ce que j'avais dans la tete
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Je suis appelé à la barre, mais j’ai peur que si je parle des gens se tapent des barres :desole:

Simplement pour moi parler d’être est délicat, et je crois que parler d’être place la compréhension sur un rail qui n’est peut‑être pas le bon, d’où peut‑être le doute.

Voilà ma naïve contribution.
 
Jokeur

Jokeur

Douter est une nécessité, car le doute pousse à s'interroger et parcourir ainsi le chemin du doute à la certitude, (pour plagier le titre d' un ouvrage musulman : mina al chak ila al ya9in) ...
L'ouvrage de Maurice Bucaille La Bible, le Coran et la Science peut apporter un certain éclairage.

Un chemin qui mène pour les musulmans à la chahada, ou témoignage, en pleine conscience, puis au respect des obligations, que constituent les cinq piliers (arcanes, de roukn, coin, angle ou assise)

Le Doubt dubitatif commence à se réduire, par le Dabt, la prise de conscience de l'existence et de l'unicité du Créateur S.w.t, un point d'accord commun entre les monothéistes (quelques milliards d'individus). La connaissance scientifique de la complexité et de la diversité de la "création", participe pour sa part à l'éveil de la conscience, chacun - juif, chrétien, musulman - trouvant un chemin qui répond à ses propres interrogations et observations.
L'observation de la nature, la contemplation, les lois de conservation, les cycles "naturels", les écosystèmes, la diversité de la faune et de la flore, les interdépendances, le chemin du big bang à la Vie, peuvent contribuer à transmuter les convictions en certitudes incontournables partagées.

Quant à la peur, que celui qui n'a jamais péché, lui lance la première pierre ....
 
Dernière édition:
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Salam, Bonjour à tous
Même si je crois que Dieu existe, un être plus grand que tout et bon, je suis frustré d'avoir l'impression que jamais l'incertitude disparaitra, oui en effet malgres ma foi il me demeura en moi toujours une pars de septicisme, je sais pas si tous les croyants partagent cela, je trouve certains si sûr d'eux que ça me fait peur, ( de même pour les athées), j'eprouve de la frustration devant le doute mais de la peur devant la certitude :D
Je voulais juste partager ce que j'avais dans la tete
On est dans une société où l’idée de Dieu a un statut ambigu. Il n’a pas la reconnaissance sociale et l’évidence partagée d’entités tout aussi invisibles, comme les virus, les particules élémentaires, les trous noirs, etc., mais d’un autre côté, il n’est pas universellement discrédité et réduit au folklore (comme les dieux de la mythologie, le Père fouettard, les personnages de science-fiction, etc.). Il est donc normal que cette ambiguïté soit ressentie intérieurement comme un doute, devant les signaux contradictoires qu’on reçoit d’un peu partout (même sur ce site).

Quant à ceux qui sont sûrs d’eux, leur certitude peut être une insécurité ou une peur refoulée - et même des athées peuvent avoir peur de Dieu plus ou moins consciemment -, ou bien les certitudes absolues peuvent venir d’une connaissance limitée du monde et des croyances humaines, ainsi que des méthodes.

Un croyant n’a pas à avoir honte de ses doutes. La foi n’est pas plus authentique parce qu’on refuse d’admettre le doute. Le doute est un état normal de la pensée et non une marque de relâchement moral ou une suggestion satanique.
 
Jokeur

Jokeur

C'est plutôt le terme de doute qui présente une ambiguïté, laissant aux uns une latitude d'interprétation (al chak, al ouessouas etc ...)
Douter mais de quoi ?
Un jeune enfant qui entend citer le Nom de Dieu, s'interroge sur le Représenté S.w.t, le premier doute porte sur la compréhension de la portée de ce Nom Sublime et est-ce qu'elle correspond à celle que s'en font les autres ...
En fait il s'agit pour lui, dans un premier temps, d'appréhender la Représentation que s'en font d'autres ...
Le Doute porte sur nos propres capacités à donner du sens au delà des mots et des noms et à entrevoir la portée des Qualités Sublimes. C'est un chemin sans fin vu que quelques milliards de neurones ne peuvent suffire à le parcourir. Le seul espoir c'est de tenter de s'approcher par la prière et la réflexion ...

Quant aux affirmations suivantes, elles attribuent à la certitude des raisons connotées péjorativement ...
Quant à ceux qui sont sûrs d’eux, leur certitude peut être une insécurité ou une peur refoulée - et même des athées peuvent avoir peur de Dieu plus ou moins consciemment -, ou bien les certitudes absolues peuvent venir d’une connaissance limitée du monde et des croyances humaines, ainsi que des méthodes.
La certitude absolue peut aussi dériver d'une connaissance approfondie des sciences et autres dogmes et pratiques qu'elles soient monothéistes, polythéistes en réponse à un absurde relevé par-ci, à une contradiction par là et ce sans nécessairement reposer sur une insécurité ou une peur ...
 
M

majid10

Salam, Bonjour à tous
Même si je crois que Dieu existe, un être plus grand que tout et bon, je suis frustré d'avoir l'impression que jamais l'incertitude disparaitra, oui en effet malgres ma foi il me demeura en moi toujours une pars de septicisme, je sais pas si tous les croyants partagent cela, je trouve certains si sûr d'eux que ça me fait peur, ( de même pour les athées), j'eprouve de la frustration devant le doute mais de la peur devant la certitude :D
Je voulais juste partager ce que j'avais dans la tete
pas d inquietude Pour croire avec certitude, il faut commencer par douter
 
L

LIDEALISTE

@Cammix, Je te comprends bien, c'est pas évident de ne pas se douter ................
 
felouquier

felouquier

Nicky31 pour les intimes
Salam, Bonjour à tous
Même si je crois que Dieu existe, un être plus grand que tout et bon, je suis frustré d'avoir l'impression que jamais l'incertitude disparaitra, oui en effet malgres ma foi il me demeura en moi toujours une pars de septicisme, je sais pas si tous les croyants partagent cela, je trouve certains si sûr d'eux que ça me fait peur, ( de même pour les athées), j'eprouve de la frustration devant le doute mais de la peur devant la certitude :D
Je voulais juste partager ce que j'avais dans la tete
c'est normal puisque tu es dans l'obscurité... et ceux qui sont sure d'eux dans leur croyance sont les plus idiots...
t'as vraiment pas choisi une équipe qui gagne ...
 
felouquier

felouquier

Nicky31 pour les intimes
pas d inquietude Pour croire avec certitude, il faut commencer par douter
on ne peut pas croire avec certitude on ne peut que savoir avec certitude ... sinon ça reviendrait a jouer au tiercé et croire avec certitude qu'on a choisi les bons numéros ...
 
Papoun

Papoun

Salam, Bonjour à tous
Même si je crois que Dieu existe, un être plus grand que tout et bon, je suis frustré d'avoir l'impression que jamais l'incertitude disparaitra, oui en effet malgré ma foi il me demeura en moi toujours une pars de septicisme, je sais pas si tous les croyants partagent cela, je trouve certains si sûr d'eux que ça me fait peur, ( de même pour les athées), j'eprouve de la frustration devant le doute mais de la peur devant la certitude :D
Je voulais juste partager ce que j'avais dans la tete
Jésus a dit "Heureux ceux qui croient sans avoir vu". (Jn 20,29)

Le doute est inséparable de la foi, même pour les plus grands saints.
Le doute a plusieurs vertus :
- il oblige sans cesse à approfondir, à renforcer sa foi. S'il n'existait pas, on se réveillerait un beau matin en l'ayant totalement perdue...
- dans le cadre d'une relation d'amour de Dieu, cet amour est comparable à celui d'un enfant pour ses parents : l'enfant ne comprend pas tout du pourquoi, mais il fait une CONFIANCE totale. Cette confiance inconditionnelle est nécessaire pour permettre à un amour total.

Ce débat est de toute manière à replacer dans une question plus vaste : pourquoi Dieu a décidé de rester "caché" (même s'Il n'est pas si caché que cela pour celui qui veut bien voir) ?
Dieu ne donne pas de preuves, Il demande (ou plutôt Il espère) notre foi en Lui et Sa miséricorde.
 
M

majid10

Jésus a dit "Heureux ceux qui croient sans avoir vu". (Jn 20,29)

Le doute est inséparable de la foi, même pour les plus grands saints.
Le doute a plusieurs vertus :
- il oblige sans cesse à approfondir, à renforcer sa foi. S'il n'existait pas, on se réveillerait un beau matin en l'ayant totalement perdue...
- dans le cadre d'une relation d'amour de Dieu, cet amour est comparable à celui d'un enfant pour ses parents : l'enfant ne comprend pas tout du pourquoi, mais il fait une CONFIANCE totale. Cette confiance inconditionnelle est l'objectif à atteindre pour toucher à un amour total.

Ce débat est de toute manière à replacer dans une question plus vaste : pourquoi Dieu a décidé de rester "caché" (même s'Il n'est pas si caché que cela pour celui qui veut bien voir) ?
Dieu ne donne pas de preuves, Il demande (ou plutôt Il espère) notre foi en Lui et Sa miséricorde.
Jesus viendra pour remettre de l ordre dans ce bordel mondial dans lequelle nous vivont
 
Papoun

Papoun

Jesus viendra pour remettre de l ordre dans ce bordel mondial dans lequelle nous vivont
Je ne crois pas....
"Mon Royaume n'est pas de ce monde". Jean 18-36

C'est aux hommes, aidés s'ils le demandent par l'Esprit Saint, de faire le boulot.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Je ne crois pas....
"Mon Royaume n'est pas de ce monde". Jean 18-36

C'est aux hommes, aidés s'ils le demandent par l'Esprit Saint, de faire le boulot.
L’auteur du quatrième évangile fait dire ça à Jésus en réponse à l’interrogatoire de Pilate. Pilate cherche à savoir si Jésus conteste le pouvoir politique romain qu’il incarne, ce qui est un crime passible de la peine de mort. Jésus répond qu’il ne situe pas sa mission sur ce plan. Ça n’a rien à voir avec la responsabilité humaine dans l’avènement du Royaume. Je pense pas que la Bible se fasse d’illusions sur l’incapacité d’humains pécheurs à édifier le Royaume. Par exemple Paul passe son temps à régler des conflits et des problèmes de discipline dans ses communautés.
 
belkarem

belkarem

je penses que ne pas avoir de certitude , ne recouvre pas entièrement la notion de doute
 
Jokeur

Jokeur

je penses que ne pas avoir de certitude , ne recouvre pas entièrement la notion de doute
Il y a même une certitude dans l'existence de l'incertitude ... :joueur: avec les concepts de fonction d'onde et le principe d'incertitude d'Heisenberg ... chez les "quantistes" ....
 
Haut