• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Ali baddou, nouveau chroniqueur de Canal +

Il a deux pays, deux nationalités, il pouvait bien avoir trois métiers. Ali Baddou est enseignant à Sciences-Po, animateur des Matins de France Culture et, à partir de lundi prochain, chroniqueur livres dans le Grand Journal de Canal +. Transbahuté du 7-9 tout en réflexion et en profondeur de la station culturelle et balancé dans la fosse aux applauses de la chaîne cryptée, au royaume de la promo et de la vitesse, au pays du mélange des genres.


On se gratte la tête. Lui pas : « Il y a un vrai fil rouge. J’ai choisi l’enseignement pour donner des clés de lecture pour comprendre le monde dans lequel on vit. La radio, la télé, c’est un bon endroit pour faire de la pédagogie. Le côté divertissement du Grand Journal, c’est aussi le moyen de faire passer un message. » On se regratte la tête. Lui aussi un peu quand même : « J’ai beaucoup hésité avant de dire oui. Je me demande comment ça va se passer. Surtout pour des questions d’organisation : je me lève à 4 h 30 tous les matins, je prépare la matinale, et je continue à enseigner à Sciences-Po. »

L’histoire d’Ali Baddou, c’est celle de la possibilité d’un ailleurs. Il naît il y a trente-trois ans à Paris de parents marocains, son père est diplomate et il passe son enfance entre le Maroc, les Etats-Unis, et la France où il fait « l’essentiel de [sa] vie scolaire. » Le Maroc ? « Mon histoire et ma géographie » La France ? « J’étais tout le temps ici en transit, c’était assez curieux. » Mais point de schizophrénie chez Baddou : « Je trouve ça rassurant d’avoir deux chez soi. » Tout aussi ubique est son parcours : le lycée Henri-IV, puis la philosophie à la Sorbonne. Mais par « déception du monde universitaire parfois un peu nécrosé », il se détourne de la recherche, et l’agreg de philo en poche, choisit l’enseignement : d’abord en terminale puis à Sciences-Po. Jusque-là, on est dans les clous.

En 2000, bing, virage en tête d’épingle : Ali Baddou entre au cabinet de Jack Lang « par une copine qui bossait à l’Assemblée Nationale (elle était la plume de Fabius), j’ai appris que Jack Lang cherchait quelqu’un » ; au même moment on lui propose un poste dans un cabinet ministériel au Maroc. Ce sera Lang, alors ministre de l’Education nationale, où il suit le dossier de l’ouverture de Sciences-Po aux ZEP. « J’ai fait ça pendant un an et demi, c’était passionnant. » Pour autant, tient-il à préciser, « je n’ai jamais eu ma carte dans un parti ». Et pour qui vote-t-il ? « C’est ma vie privée. » Il ne parlera pas non plus de Mazarine Pingeot dont il fut l’ami. Une histoire qui le poursuit.

Quand il reprend les Matins de France Culture en 2006 après le départ de Nicolas Demorand, les mauvaises langues se déchaînent : il devrait sa place aux réseaux mitterrandiens, ou à la discrimination positive. Il balaye : « On est toujours là pour de mauvaises raisons. Comme s’il y avait une influence d’outre-tombe de Mitterrand… » En fait c’est par l’intermédiaire de Demorand, son « frère », qu’il est entré à France Culture. En 2003, il est chroniqueur dans Tout arrive de Marc Voinchet, puis producteur du Rendez-vous des politiques.

A deux reprises, il tâtonne de la télé dans Permis de penser de Laure Adler sur Arte, et dans Field devant le poste sur Paris Première. « Mais là, c’est de la vraie grosse télé de masse, admet-il à propos du Grand Journal, une assez vieille envie », qui date du Sidaction marocain qu’il a présenté en 2005, « le premier dans un pays arabo-musulman », insiste-t-il. Alors, quand Michel Denisot et Renaud Le Van Kim, producteur du Grand Journal, viennent le débaucher pour remplacer Frédéric Beigbeder, il dit oui : « C’est un vrai truc de curiosité, un vrai désir, une envie de savoir jusqu’où on peut parler de culture et de livres à la télé. » Mais ce vendredi de la semaine dernière, il ne sait même pas ce qu’il va faire ni comment il va faire, aucune idée : « Je ne sais pas s’il y a un espace pour le discours critique, je sais juste que j’y vais et qu’il faudra que je mette une chemise repassée ! » Il vient de découvrir le plateau et a encore des paillettes dans les yeux : « C’est impressionnant, c’est une énorme machine ouverte aux regards, c’est très différent d’un studio de radio qui est renfermé comme un cocon. » Et là, le garçon qui balance du latin sur France *** se métamorphose : c’est Docteur en philosophie et Mister Midinette. La télé, il la dévore : « J’ai un vrai truc d’addiction avec les séries de Lost à Shérif fais-moi peur en passant par Urgences. J’aime aussi les débats, les directs, les infos… » Quant au Grand Journal, n’en jetez plus : « Je trouve l’émission vachement bien, et je trouve ça hallucinant qu’une émission semblable n’existe pas sur le service public… » Vraie naïveté ou rouée volonté d’être un gentil petit canal ? Mais quand on lui demande quel est son métier, il répond : « Professeur, c’est ce qui est écrit son ma carte d’identité marocaine. »

Ecrans.fr - Isabelle Roberts
 
un animateur d'une rare qualité il faut dire perso je suis fan.. tres bonne elocution tres bonne presentation egalement ...pour une fois que nous avons un representant marocain qui vaut le detour c'est parfait..
 

kitti_3000

تو هَم خ&#1614
J'estime beaucoup Ali Baddou pour le travail impécable qu'il fait tous les matins sur France Culture. Ses talents à la radio forcent le respect, nul doute qu'il fasse également mouche à la TV ;)
 
sinon, complément people :d c'est aussi l'ex de Mazarine et (je crois) le père de son premier enfant...

edit: j'avais lu en diagonale... c'est déjà mentionné en fait :rouge:
 
J'estime beaucoup Ali Baddou pour le travail impécable qu'il fait tous les matins sur France Culture. Ses talents à la radio forcent le respect, nul doute qu'il fasse également mouche à la TV ;)
j'ai une grande admiration pour ce journaliste dont je ne savais rien, à part le nom un peu "exotique"...à dire vrai, je n'ai su qu'il était arabe que quand la journaliste de france culture disait "ali baddou..", tous les matins, je suis contente de l'écouter, je n'ai pas l'occasion souvent d'écouter les matins de manière prolongée pour juger de sa capacité à interviewer pertinemment ses invités mais sa façon de s'exprimer, trés simple et fluide, son aisance à la radio est flagrante...à tel point que quand ce bellâtre de raphaêl eindoven le remplace, il est vraiment quasi-ridicule...il fait poseur et décalé alors qu'ali baddou s'impose comme une évidence...

voilà un coup de coeur qui est en grande partie la cause de ma grande fidélité à france culture...


par contre, je le pensais bien plus âgé....et surtout sans aucun "glamour"..ben il faut croire qu'il en faut obligatoirement pour plaire à mazarine pingeot qui s'arroge le droit de les prendre glamour et brillants...lol
 

Soumiyaaa

Laisses parler les gens..
un animateur d'une rare qualité il faut dire perso je suis fan.. tres bonne elocution tres bonne presentation egalement ...pour une fois que nous avons un representant marocain qui vaut le detour c'est parfait..

idem!!
Je pense pareil
En plus il est assez bogoss :rouge:
 
ckrckrkckrckrkckrkckrkfkckrkckrkckrkckr

:D

T'es pire que moi au niveau de ressortage de vieux dossiers :D !!!!!

ça m'a marqué le cecile de France.. reamrque j'aurai bien vu cecile de France ds un film que j'ai vu hier soir au Ciné la fille "coupée en deux" suis persuadée qu'elle aurait fait une meilleure prestation que celle de ludivine Sagnier... enfin à mon humble avis :cool:
 
ça m'a marqué le cecile de France.. reamrque j'aurai bien vu cecile de France ds un film que j'ai vu hier soir au Ciné la fille "coupée en deux" suis persuadée qu'elle aurait fait une meilleure prestation que celle de ludivine Sagnier... enfin à mon humble avis :cool:
genre "je suis allé au cinéma pour voir le dernier film de chabrol et j'ai même des remarques sur le casting":rolleyes: bza3ta:D
 
genre "je suis allé au cinéma pour voir le dernier film de chabrol et j'ai même des remarques sur le casting" bza3ta:D

Oui d'ailleurs j'ai meme des remarques sur le scenario.. moi qui m'attendait limite à voir un film porno hier soir.. que des petits bisous rien de plus.. je veux etre remboursé

PS:Ali baddou est top la classe :cool::D
 
Oui d'ailleurs j'ai meme des remarques sur le scenario.. moi qui m'attendait limite à voir un film porno hier soir.. que des petits bisous rien de plus.. je veux etre remboursé

PS:Ali baddou est top la classe :cool::D
Pourquoi aller au cinéma pour voir des films porno ? un petit abonnement chez XXL et le plaisir est complet….:langue:

PS: tu veux son mail?
 

kitti_3000

تو هَم خ&#1614
tu lui écris

"wech cousin, je kiffe trop ta race, il y a moyen ou pas? ":D

Nan je vais lui dire:

Et bonjour Monsieur Baddou.
Que vous êtes joli! que vous me semblez beau!
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Veuillez m'appeler au 004176XXXXXXX
 
Haut