1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

Les américains soutiennent tout ce qui est contre le pouvoir syrien

Discussion dans 'Actualités internationales' créé par compteblad, 17 Décembre 2018.

https://www.redaction.media/articles/ministre-turc-publie-photo-de-soldats-americains-membres-ypg/ Un ministre turc publie une photo de soldats...

  1. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    https://www.redaction.media/articles/ministre-turc-publie-photo-de-soldats-americains-membres-ypg/

    Un ministre turc publie une photo de soldats américains avec des membres des YPG


    Le ministre turc de la Défense a publié le 17 novembre une photo de soldats américains en train de dîner avec des membres des YPG en Syrie.

    Red'Action, Hürriyet Daily News | Publié le 17/11/2018 à 14h55 | Mis à jour le 17/11/2018 à 14h55



    Lire les commentaires


    « Ces photos ont été largement couvertes par nos médias et ont perturbé notre peuple. Elles ont terni l’image des États-Unis et de son armée (…) pour le public turc », a déclaré Hulusi Akar, cité par l’agence de presse Anadolu, mentionnée par le gouvernement turc au Forum international sur la sécurité de Halifax au Canada.

    « Nous espérons que les États-Unis cesseront de coopérer avec le groupe terroriste YPG, comme promis. »

    Les photos du 11 novembre montrent des soldats américains stationnés à Manbij – dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque – en train de dîner avec des membres des YPG à l’occasion de la Journée des anciens combattants américains.

    Ankara considère les YPG comme l’aile syrienne du PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’UE.

    « Il est inacceptable que les Etats-Unisfournissent des armes et des munitions par avion et par camion au groupe terroriste YPG, même lorsque Daech aura été neutralisé dans une large mesure », a déclaré Akar, ajoutant que la Turquie ne permettrait jamais un couloir terroriste le long de sa frontière sud
     
  2. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    Alliance USA Israël pour affaiblir stratégiquement la Syrie en exploitant de manière diabolique et satanique ce qui a fait la force et la richesse de la Syrie depuis des siècles : ses différences ethniques, culturelles et religieuses! La syrie etait jusqu en 2011 une société multiculturelle des plus riches et diverses de la planète !

    Dans les zones sous contrôle du pouvoir syrien, les différentes communautés vivent dans le respect mutuel : catholique, sunnites, alaouites, laïcs, chiites. Par contre dans les zones contrôlées par les sois disant rebelle, c est l'épuration ethnique et la HAINE de la diversité.
     
    Dernière édition: 17 Décembre 2018
  3. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    https://www.hrw.org/fr/news/2014/06...-commis-dans-les-enclaves-sous-controle-kurde

    Syrie : Des abus sont commis dans les enclaves sous contrôle kurdeParmi les violations figurent des arrestations arbitraires, des procès iniques et l'utilisation d'enfants soldats

    (New York) – Les autorités kurdes qui contrôlent trois enclaves dans le nord de la Syrie ont commis des arrestations arbitraires, violé le droit des détenus à un procès équitable, et failli à leur responsabilité d’enquêter sur des meurtres et des cas de disparitions non élucidés, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd'hui.
    Le Parti de l'union démocratique (Partiya Yekîtiya Demokrat, PYD), affilié au Parti des travailleurs du Kurdistan (Partiya Karkerên Kurdistan, PKK) qui opère en Turquie, gouverne de facto les trois enclaves à majorité kurde de la Syrie depuis que les forces gouvernementales syriennes s'en sont retirées en 2012, et y a établi une administration locale avec ses tribunaux, ses prisons et sa police.
    Ce rapport de 107 pages, intitulé « Under Kurdish Rule: Abuses in PYD-Run Enclaves of Syria » (« Sous gouvernance kurde: Violations des droits humains dans les enclaves contrôlées par le PYD en Syrie ») documente des arrestations arbitraires d'opposants politiques du PYD, des exactions commises à l'encontre de détenus et des affaires non élucidées d'enlèvement et de meurtre. Il documente également l'utilisation d'enfants dans les rangs des forces de police du PYD et de sa branche armée, les Unités de protection du peuple (Yekîneyên Parastina Gel, YPG).
    « Les régions de la Syrie gouvernées par les autorités kurdes sont certes plus calmes que celles où la guerre fait rage, mais ne sont toutefois pas exemptes de graves violations des droits humains», a déclaré Nadim Houry, directeur adjoint de la division Moyen-Orient et Afrique. « Le PYD y exerce solidement son contrôle, il a donc les moyens de faire cesser ces abus.»
     
  4. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    http://www.lefigaro.fr/internationa...ns-contre-les-djihadistes-inquiete-ankara.php

    La Turquie accuse la milice kurde du YPG de "nettoyage ethnique" en Syrie
    La Turquie a reproché lundi à la milice kurde des Unités de protection des peuples (YPG) de procéder à un "nettoyage ethnique" en Syrie. Le ministre turc des Affaires étrangères a accusé lundi 29 août la milice kurde du YPG (Unités de protection du peuple kurde) de procéder à un "nettoyage ethnique" en Syrie, où Ankara mène depuis la semaine dernière une offensive militaire, dirigée notamment contre ces combattants. Mevlüt Cavusoglu a déclaré lors d'une conférence de presse:
    "Dans les endroits où il se rend, le YPG force tout le monde à migrer, y compris les Kurdes qui ne pensent pas comme lui, et procède à un nettoyage ethnique".
    Moins armés et beaucoup moins nombreux que les peshmergas, les combattants kurdes de Syrie résistent tant bien que mal à l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique sur le territoire syrien. Quelques milliers de combattants équipés de kalachnikovs et de lance-grenades RPG-7 constituent ainsi les rangs des Unités de protection du peuple (YPG), la branche armée du Parti de l'union démocratique (PYD), un parti politique laïc kurde syrien, affilié au PKK. Leurs effectifs sont régulièrement enrichis par des volontaires kurdes ayant pris les armes pour les aider
     
  5. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    http://www.dailysabah.com/mideast/2...ns-arab-populations-with-coalition-airstirkes

    Les Kurdes commettent du nettoyage ethnique en chassant les Arabes des territoires conquis...


    Après avoir pris la ville de Tel Abyad près de la frontière turque, les combattants du YPG (milice kurde syrienne), qui ont été accusées de nettoyage ethnique, auraient menacés les populations arabes locales de quitter la ville en profitant des bombardements menées par la coalition dans la dite ville, selon différents groupes d'activistes syriens.
    Les YPD et YPG ont étés accusés d'attaquer systématiquement les populations turkmènes et arabes de Tel Abyad.
    10 villages arabes et turkmènes auraient étés brûlés et saccagés.
    L'agence Anadolu (Anadolu Agency) a fourni les preuves de ces exactions en publiant un rapport avec l'aide de différents groupes syriens.
    Les groupes affirment que les biens appartenant aux arabes sont confisqués et qu'ils sont obligés d'abandonner leurs maisons/fermes et quitter rapidement la ville sous peine de mort.
    Selon le rapport, plusieurs familles arabes et turkmènes auraient étés massacrées car ayant refusées d'abandonner leurs biens.
    L'un de ces rapports "'Save Cezire canton from YPG" affirment que des populations kurdes se sont établies dans les maisons arabes abandonnées.
    Ali el-Haris de l'agence Anadolu rapporte également qu'il y a eu "de nombreux viols et que les zones rurales (fermes ?) du sud-ouest ont étés totalement vidées de leur population arabe".
    Il affirme également que des militaires syriens (armée arabe syrienne) auraient participer à ces massacres.
    Les militants du YPG disent aux arabes de quitter leurs habitations car la coalition américaine va les bombarder, mais en réalité des populations kurdes s'y installent.
    Selon le rapport, depuis le 22 février, 60 arabes ou turkmènes auraient étés tués et plus de 80 maisons/fermes auraient étés volées/prises.
    Le rapport affirme également qu'à Tel Berrak, plusieurs femmes, enfants ou vieillard arabes auraient étés enfermés dans des camps/prisons sous prétexte de collaborer avec l'Etat islamique (ISIS). Parmi eux, 5 seraient déjà morts.
    En mars 2014, les villages arabes de Tel-Hamis ont subis des attaques de représailles, plusieurs familles entières ont étés brûlées vives et des civils fuyant les combats auraient étés massacrés également.
    Après la défaite de l'Etat islamique à Tal Abyad, les attaques kurdes (YPG) contre Azaz (frontières turque) se sont intensifiées et plusieurs turkmènes auraient étés tués.
    Le YPG profite des bombardements de la coalition pour se renforcer militairement.
    Bien que la coalition anti-ISIS menée par les USA a mené des attaques aériennes sur Raqqa et Tal Abyad, il n'y a pas eu attaque près de Azaz.
    Les milices kurdes ont étés repoussés par l'Etat islamique près de Azaz et les militants kurdes se sont demandés sur Twitter pourquoi les USA n'avaient pas bombardés Azaz
     
  6. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    Alors que les combats se sont intensifiés, la Turquie se prépare à accueillir une nouvelle vague de réfugiés. La Turquie est également préoccupé par la progression de YPG dans la région, comme un nouvel Etat kurde de facto peut être créé par le PKK et sa branche syrienne. La Turquie considère les deux groupes comme une menace à la sécurité nationale.
    Selon des rapports de militants près de la frontière, le YPG bloque le retour des réfugiés arabes dans Tal Abyad. Cependant, certaines sources pro-YPG en Turquie (proches du PKK) ont affirmé que les combattants kurdes ont accueilli les populations arabes.
    Un réfugié qui a fui en Turquie à partir de Tal Abyad a dit: «Le bombardement a été très intense. J'avais peur qu'un blocus pourrait être établie, ou que le YPG pouvait nous mettre dehors ou pouvait nous accuser de soutenir ISIS. Je lis de nombreux rapports de presse qui documentée campagnes de nettoyage ethnique systématique contre les Arabes dans les zones actuellement contrôlées par le YPJ ».
    Beaucoup de témoignages similaires ont étés rapportés par les réfugiés arabes dans les médias turcs.
    Dans le cadre de sa politique syrienne, les USA soutiennent directement les factions kurdes armées. Les responsables américains considèrent comme le PYD et la bataille contre GPJ ISIS comme légitime, même si le PYD est la filiale syrienne du PKK, qui est sur la liste terroriste de nombreux pays, dont les Etats-Unis, l'UE et la Turquie. Le PKK est engagé dans une longue guerre contre la Turquie dans le but de séparer le sud-est de la Turquie d'établir un Kurdistan indépendant qui contiendra les régions kurdes en Syrie, l'Irak et l'Iran. La Turquie a entamé un processus de réconciliation en investissant dans la région et présentant des paquets de démocratisation.
    http://www.dailysabah.com/mideast/2...ns-arab-populations-with-coalition-airstirkes
     
  7. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    autre article rapport ici

    http://courrierstrategique.com/7508...imes-de-guerre-par-amnesty-international.html


    Syrie : Les YPG kurdes accusés de crimes de guerre par Amnesty International
    Amnesty International (AI) accuse dans un rapport publié hier lundi, les Unité de protection du peuple (YPG), organisation combattante des Kurdes syriens soutenue par les Etats-Unis, de s’être rendues coupables de violences assimilables à des crimes de guerre.
    Selon AI, les combattants kurdes auraient contraint les habitants de plus d’une dizaine de villages repris à l’organisation de l’Etat islamique dans le nord de la Syrie, de fuir et incendié leurs maisons. Il s’agit essentiellement d’habitants non-Kurdes, soupçonnés de sympathies ou d’autres liens avec des membres de l’organisation terroriste EI ou d’autres groupes armés.
    Des milliers de non-Kurdes auraient ainsi été contraints à prendre le chemin de l’exil, précisé Amnesty International dans son rapport de 38 pages, affirmant avoir enquêté dans 14 villes et villages des régions de Kobané et de Hassaké et interrogé 37 personnes victimes de ces exactions.
    Des images satellites examinées par l’organisation non gouvernementale de défense des droits de l’Homme basée à Londres, révèlent par exemple que le village de Housseiniya, dans le nord-est de la Syrie, a été détruit à 94% entre juin 2014 et juin 2015.
    Le rapport cite également le chef de la force kurde dénommé Asayish Ciwan Ibrahim qui reconnaît des cas de déplacements forcés. En revanche le porte-parole des YPG affirme que ces accusations étaient fausses et que les cas de destruction de maison répertoriés ne seraient que des cas isolés et en aucun cas une campagne organisée.
    Les YPG, qui combattent actuellement le groupe Etat islamique, répondent de l’administration autonome kurde mise en place lorsque l’armée syrienne s’est retirée ou repliée dans ses bases de la quasi-totalité du nord-est du pays, à majorité kurde, en 2012. Ils sont une émanation du PKK (parti des Travailleurs du Kurdistan) turc. Depuis un an, ils constituent le relais le plus efficace au sol de la campagne aérienne des Etats-Unis et de leurs alliés contre les djihadistes de l’Etat islamique en Syrie.
     
  8. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    Parmi les exactions commises celle ci :

    http://observers.france24.com/fr/20...davres-remorque-celebrer-victoire-syrie-afrin





    Des miliciens kurdes paradent avec des cadavres pour célébrer leur victoire



    La scène est insoutenable : des dizaines de corps entassés dans la remorque d’un camion, exposés à la vue de tous, avec des soldats paradant sous les hourras de la foule qui chante. Ces images rappellent les défilés macabres mis en scène par l’organisation de l'État islamique (EI). Mais cette fois, il s’agit d’une milice kurde dans le nord de la Syrie.

    Des images similaires étaient déjà apparues, provenant de diverses milices ou groupes jihadistes impliqués dans les conflits syrien et irakien. Mais dans la vidéo, dont nous ne diffusons que des captures d’écran ci-dessous, c’est bien le drapeau d’une milice kurde qui flotte sur le véhicule.


    Parmi les photos floutés sur le lien que j'ai mis on peut lire ceci en dessous d'une photo flouté :

    "Des habitants d'Afrin courent derrière le camion pour filmer les cadavres en acclamant les soldats. Dans le cercle rouge, on distingue le drapeau du YPG accroché au camion."
     
  9. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    Les combattants arabes des Forces Démocratiques Syriennes désertent en masse et attaquent les Unités kurdes des YPG, dans le Nord de la Syrie
    Les unités arabes ont massivement fait défection au sein des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) soutenues par les Etats-Unis, qui sont essentiellement composés de combattants kurdes fidèles aux Unités de Protection du Peuple Kurde (YPG).
    Le 2 septembre, Liwa al-Tahrir a annoncé qu’il quittait les FDS menées par les YPG à cause de la politique du groupe et il a appelé à remodeler la coalition. A la suite de ce communiqué, les YPG ont attaqué les unités de Liwa al Tahrir près du village de SUluk au sud-est de Tell Abyad dans la province de Raqqa.
    Les YPG ont aussi tenté d’encercler les checks-points tenus par Liwa al-Tahrir, près du village de Qunaitra (pas celui du Golan), situé au nord-est de Suluk. On a mentionné des échauffourées dans cette zone. Selon Baladi News, au moins 50 hommes partisans de Liwa al-Tahrir sont à présent dans la ville de Jarabulus où ils se sont joints aux forces dirigées par les Turcs dans le Bord de la Syrie. Un commandant du Liwa al-Tahrir, Abo Mohamad Kafrzita, se trouverait quant à lui en Turquie même, [pour négocier le prix de sa trahison].
    Dans un autre secteur, les tensions arabo-kurdes se sont accrues à Ayn Issa, contraignant les YPG à déployer des unités pour s’emparer des checks-points sous le contrôle de Liwa Ahrar Raqqa. Liwa Ahrar Raqqa prétend avoir expulsé les YPG de 5 villages autour d’Ayn Issa : al-Qadriyah, al-Hamdanat, Kardushan, al-Duraybiyah et Abo Tabat, après une xsérie d’escarmouches danqs la zone.
    D’autres rapports ajoutent que le Mouvement Hazm, Jabhat Thuwar Syria et Jabhat al-Haq ont aussi rejoint les forces dirigées par les Turcs, qui participent à l’opération « Bouclier de l’Euphrate » contre les Kurdes.
    Pour résumer la situation dans le Nord de la Syrie, il est facile de conclure qu’en ce jour du 2 septembre, Les « Forces Démocratiques Syriennes », fondés par les Américains et consistant à mixer des unités arabes et kurdes, ont virtuellement cessé d’exister, sans doute, en même temps que le rêve d’une fédération autonome ralliant les diverses composantes de la population de la région.
     
  10. tadawit

    tadawit VIB

    Inscrit:
    13 Avril 2014
    Messages:
    6 474
    Likes:
    2 532
    @compteblad: Liwa al-Tahrir a toujours soutenu les rebelles pro-turcs depuis le début, malheureusement les combattants ne sont pas si nombreux que ça, peut-être 1200 voir 2000 combattants.

    Les Forces Démocratiques Syriennes eux sont composés d'environ 90 000 combattants ce qui est vraiment énorme je trouve. Maintenant le nombre ne veut rien dire, on a bien vu que les rebelles à Derra n'étaient composés que de fiottes !!
     
  11. compteblad

    compteblad VIB

    Inscrit:
    22 Mai 2008
    Messages:
    21 505
    Likes:
    11 843
    @Takamine jette un coup d oeil kand tu as le temps sur ces articles...
    ils sont kasi tous écrits par des journaux français dont on ne peut pas soupçonner la moindre empathie pour Erdogan :)
    je les trouve assez objectif