Arreter ou continuer le suivi (Tocs depuis 6 années)

Salam à tous,

Je viens de Belgique.

J'ai en fait des Tocs depuis six ans.

J'ai tout d'abord travaillé avec un premier psychologue privé qui était comportementaliste. J'ai du arreter car je ne pensais plus etre capable de payer le prix des consultations. Ce travail avait duré deux ans.

Je suis actuellement pris en charge toujours par un psychologue comportementaliste dans un service de santé mentale. Le travail dure depuis plus d'un an.

Il y a malheureusement des soucis. Dès la toute première consultation chez lui, j'ai remarqué qu'il me coupait beaucoup la parole. Je lui ai expliqué mes craintes lors de la deuxième consultation et il m'a répondu que je ne devais aller le voir que si je décidais de me lancer et de commencer un travail avec lui.

J'ai donc beaucoup hésité, lui ai envoyé plusieurs lettres restées sans réponses et puis j'ai enfin décidé de commencer un travail avec lui.

Lors du travail, je lui ai fait part à de nombreuses reprises quant au fait que je voulais qu'il arrete d'à chaque fois me couper la parole pour que je puisse m'exprimer. Il m'a une fois expliqué qu'il le faisait pour m'empecher d'entrer dans mes tocs.

Depuis quelques consultations, je remarque qu'il ne veut plus parler des tocs et me propose de faire des activités, pour j'imagine sortir un peu des tocs. Il m'a meme dit qu'on pouvait parler des tocs pendant des heures et que ça n'allait pas etre ça qui allait arranger quelque chose.

Lors de la dernière consultation que j'ai eu chez lui, il m'a donc proposé de faire deux ou trois activités. Je lui ai dis que je voulais arreter un toc en particulier. Mais, je sentais que sa tete était plus dans les activités que dans les tocs. J'ai donc du lui rappeler de noter sur son carnet la liste des tocs que je devais arreter. Ca m'a un peu embeté car c'est une chose qu'il faisait naturellement, sans que je lui demande de le faire.

Toujours lors de cette consultation, j'avais envie d'arreter une autre sorte de tocs. En fait, ma vie est un peu à l'arret et je me prive de faire pleins de choses. Comme je me prive d'acheter des vetements et autres objets, je lui ai proposé de me proposer de m'autoriser moi-meme à acheter des vetements et objets. Lorsque je lui en ai parlé, il n'a meme pas calculé ce sujet et l'a sauté. Une fois la fin de la consultation arrivée, je lui rappelé qu'il devait aussi me proposer que je m'autorise à acheter des vetements etc... Et il m'a répondu avec un sourire, vous ne pourrez pas me changer.

En sortant, je me suis senti très mal et lui ai meme envoyé une lettre en lui expliquant cela.

Il m'a alors proposé de faire une consultation par téléphone pour en parler.

Lors de la consultation par téléphone, je lui ai meme dis que je pensais à peut-etre voir d'autres psychologues.

Voici ce qu'il m'a répondu:

"Faites le tour des psychologues. Moi je ne pense pas que c'est ça qui arrangera votre problème. Je pense que si vous continuez avec un autre psychologue, vous tiendrez peut etre un an puis vous arreterez. Mon but est de changer votre comportement, pas de vous changer vous."

"On s'est vraiment cassé les dents pour vous, je vous propose d'aller jusqu'au bout avec moi"

"Parmi tous mes patients, vous etes le seul qui hésitez à continuer un travail ou pas. Je ne peux pas mettre un service de santé mentale à disposition de quelqu'un qui hésite. Je vous propose de réfléchir puis de me contacter pour me dire si vous continuez le travail ou pas".
 
(Suite) Après, cette consultation par téléphone, je me suis senti encore plus mal que je l'étais. Ce psychologue ne comprends pas à quel point ça me fait mal d'hésiter et la souffrance que c'est.

De plus, il fait exactement la meme proposition ferme qu'avant le début du travail avec lui. C'est à dire, n'aller le voir que pour commencer un travail.

Si je décide d'aller jusqu'au bout avec lui, j'ai peur qu'il continue à ne pas répondre clairement à certaines questions car je continuerais à me priver de faire des choses.

Autre chose, lorsqu'on décide de noter les listes de tocs sur son carnet, il parle à chaque fois de test. Il ne me dit jamais clairement, "nous allons arreter ce toc ci!"

Je ne sais pas trop quoi faire. Je pense à aller voir un psychologue privé malgré le prix et malgré mes moyens financiers limités. Je pense notamment à des psychologues qui seraient par exemple de la meme tranche d'age que moi (28 ans) et qui me comprendront peut-etre mieux.

Je pense aussi à retourner au service de santé mentale où j'étais juste avant celui-là. On me proposait un rendez-vous par semaine et est plus proche de chez moi contrairement à celui où je suis pris en charge actuellement, où on me propose un rendez-vous toutes les deux semaines. Par contre, dans celui que j'ai quitté, je trouvais la psychologue un peu stricte et j'ai du arreter avec elle après trois consultations. Je me dis que j'ai été un peu dur avec elle et qu'elle n'était peut-etre pas si stricte que ça. Mais, je me demande si c'est une bonnee idée de faire marche arrière et de revenir là bas alors que je travaille depuis un peu plus d'un an avec mon psychologue actuel.

Je tiens aussi à préciser que je voyais de temps en temps un psychologue privé Marocain juste pour faire le point et etre orienté. Il m'a dit de continuer mon travail avec celui que je vois en service de santé mentale car je pouvais vraiment dépenser tout mon argent et rester jusque 45 ans (alors que j'ai 28 ans) à rechercher des psychologues. Ce qui me fait peur. J'ai aussi remarqué que parmi tous les psychologues que j'ai vu, il est le seul à me réveiller à fond lorsque je le vois.

J'aimerais savoir ce qui serait le mieux à faire dans ma situation. Dois-je continuer ou arreter le travail avec ce psychologue?
 
Salam
Peut-être ton psy agit de cette manière car il souhaite gérer la consultation comme lui l'envisage. Il applique peut-être une méthode spécifique, tu devrais lui demander?
Je pense pas qu'il oublie à chaque fois que tu lui demandes quelque chose, ça a plutôt l'air volontaire de sa part...
Tu donnes l'impression en te lisant de vouloir vite en finir avec tes tocs, mais peut-être devrais tu prendre le temps, je sais cest facile a dire, mais dans le sens ne pas te mettre une pression supplémentaire avec le temps.
InchAllah la guérison arrivera, tu y mets beaucoup de volonté.
Montre à ton psy que tu lui fais confiance et que tu acceptes de travailler avec lui avec ses méthodes, je pense que cest ce qu'il attend aussi
Apres si tu n'es pas a l'aise avec lui, faut pas forcer non plus
Allah ichafik, continues tes efforts, bon courage a toi
 
Salam iskiouioui,

Merci pour ta réponse.

Amin, merci beaucoup pour ton soutien.

Exactement, c'est un peu ce qui se passe. Je pense qu'il veut avoir le controle lors des consultations. La preuve est que lorsque je lui parle d'un toc que j'aimerais arreter, il saute parfois à un sujet qui n'a rien à voir.

Là par exemple, depuis une ou deux consultations, il a commencé à me proposer de faire des activités en me proposant d'aller à au moins une conférence et une exposition et il a un peu mis de coté les tocs. Lorsque je lui parlais des tocs lors de la dernière consultation, je voyais bien qu'il était plus concentré sur les activités à me proposer et que malgré qu'il notait les tocs que je lui disais sur un carnet, il avait l'air un peu démotivé, sa tete était ailleurs, elle était dans les activités.

Oui, c'est vrai que je suis un peu pressé, d'arreter. Je vais essayer d'etre patient avec lui.

Ce psychologue est quand meme gentil, mais il a un comportement qui ne change jamais, c'est à dire qu'il me coupe quand meme souvent la parole et qu'il saute certains sujets en ne répondant pas à certaines questions. Lorsque je lui fais la remarque, il me sort des explications avec parfois des théories que je ne comprends pas puis continue la consultation normalement.

J'ai envie de lui faire confiance et de continuer mais je me dis (ce n'est que mon intuition) que peut-etre qu'il continuera à agir comme il fait puis me donnera une technique un peu plus générale pour maitriser mes tocs, c'est à dire qu'il ne va peut-etre pas me proposer d'arreter ma liste de tocs un par un comme au début mais plutot me donner une seule technique pour les maitriser tous. Je pense cela, car à part au début, il n'a pas l'air d'avoir de plan concret pour arreter mes tocs dans leur individualité. Il m'a au tout début proposé d'arreter une liste de tocs qu'il notait sur un carnet et j'ai ne tenais que quelques semaines avant de les recommencer. Ensuite, il m'a proposé d'aller dans un centre de réadaptation fonctionnelle, là bas, je ne réussissais pas à arriver à l'heure à cause de mes tocs. Et à présent comme je suis sorti de ce centre de réadaptation fonctionnelle, il me propose de faire des activités. Ca fait donc plusieurs consultations qu'il a mis de coté mes tocs.

Je me dis donc que lorsqu'il reparlera des tocs, en prenant aussi en compte sa manière de travailler et le fait que je suis dans un service de santé mentale (endroit pour les gens n'ayants pas de grands revenus) où il ne m'accorde que une heure toutes les deux semaines voir tous les mois ou plus malgré tous les efforts qu'il fait pour me voir plus souvent, cela renforce mon idée et ma peur qu'il ne voudra peut-etre plus les arreter un par un mais me donnera plutot une technique plus générale mais, et qu'elle soit fragile pour moi dans le long terme. Je me dis que le travail ne sera pas aussi solide qu'avec quelqu'un qui aura été plus à l'écoute.

Mais, dans les services de santé mentale, ce sont des psychologues qui sont imposés (par l'état je pense) et si je veux etre plus écouté et pouvoir choisir quelqu'un, je dois aller dans le privé. Si je vais voir un psychologue privé, je n'aurais pas les moyens de continuer un suivi si celui-ci dure plus qu'un an.

Le problème est que je lui explique depuis le début du suivi (plus d'un an), qu'il me coupe trop parole et qu'il saute certains sujets en ne répondant à certaines questions et il continue comme ça. Et si je vais voir un psychologue privé, je risque de le regretter car je n'ai pas de grands moyens financier.

Il y a donc une hésitation qui m'angoisse beaucoup.
 

janoum

VIB
Mon dieu mon dieu c'est incroyable de ruminer autant.
Je respecte tes bloquages et je suis consciente que c'est ton esprit qui te joue un mauvais pour faire face à un traumatisme qu'il n'a pas su évacuer ou gérer etc etc..
Mais essaie d'y mettre du tien ne sois pas aussi passif.
Tu créer tout un marasme autour des psy et de leurs thérapies ce qui fait que du coup tu ne commence jamais véritablement aucune thérapie ! Tu perd des années à cinsulter alors que ton esprit te bloque volontairement à la première étape.
Essaie de combattre tes démons au moins juste assez pour accepter la thérapie et le thérapeute.
 
Janoum,

C'est normal d'etre traumatisé lorsqu'on nous coupe la parole et on saute certains sujets depuis plus d'un an.

Lorsque tu me propose d'y mettre du miens, tu veux dire que je ne dois pas trop compter sur le psychologue, c'est ça? Je vais essayer mais le problème c'est que lorsque j'essaye d'arreter mes tocs seul, je me souviens du moment où j'ai commencé à les arreter et il y a un moment (après une semaine ou plus) où je ne tiens plus.

Je vais essayer d'accepter ce psychologue et terminer mon travail avec lui, comme il me le propose.
 

janoum

VIB
Janoum,

C'est normal d'etre traumatisé lorsqu'on nous coupe la parole et on saute certains sujets depuis plus d'un an.

Lorsque tu me propose d'y mettre du miens, tu veux dire que je ne dois pas trop compter sur le psychologue, c'est ça? Je vais essayer mais le problème c'est que lorsque j'essaye d'arreter mes tocs seul, je me souviens du moment où j'ai commencé à les arreter et il y a un moment (après une semaine ou plus) où je ne tiens plus.

Je vais essayer d'accepter ce psychologue et terminer mon travail avec lui, comme il me le propose.
Non, je te propose de stopper tes pensées négatives sur la thérapie et le thérapeute dans l'espoir que son travail réussisse à te faire du bien. Tu peux toujours changer pour trouver le thérapeute qui te met à l'aise mais dit toi qu'un thérapeute qui fait exactement ce que tu aimerais qu'il fasse n'est pas prêt de provoquer un quelconque changement en toi.
 
Tu as raison lorsque tu dis qu'un thérapeute qui fait exactement ce que j'aimerais qu'il fasse ne provoquera pas de changement.

Par contre concernant le psychologue qui me mettra à l'aise, dans les services de santé mentale, on ne peut pas choisir le psychologue et si je veux choisir, je dois aller dans le privé.

Ce psychologue est quelqu'un de gentil et correct mais, lorsque je pense à lui, il y à chaque fois une forte angoisse qui revient et qui me fait penser à son air un peu hyperactif qui consiste à sauter rapidement les sujets. Je ne te cache pas que je ne me sens plus très à l'aise avec lui mais je risque de me ruiner en allant voir un psychologue privé.

Franchement, j'ai un peu du mal à me décider. Cette hésitation me fait vraiment mal.
 
Bonjour

Tu sembles avoir choisi un thérapeute compétent car pour les tocs en effet c'est la thérapie comportementale qui a prouvé son efficacité.

le thérapeute sait exactement pourquoi il te coupe et pourquoi il te propose de remplacer tes ruminations sur les tocs par de saines activités comme les sorties, expositions et autres. Il a tout à fait raison.

Tu devrais suivre ses propositions au lieu de tout contester sans arrêt et de courir à chaque fois chez un autre psychologue.

Tu as de la chance de pouvoir consulter gratuitement dans un centre de santé, continue et applique ses conseils, essaie de sortir, de voir des amis, de faire des activités pour justement oublier tes tocs.

Courage :)
 
salam
moi je trouve d'après tes écrits ton thérapeute compétent tout ce qu'il fait est justifier tu devrais prendre du recul avec tes tocs ce sont eux qui te font réagir ainsi
ton thérapeute si il te coupe la parole c'est comme il t'a dit et l'heure tourne lol et il a raison de te dire que le fais que tu n'aime pas qu'il te coupe la parole est pour t'évité de tombé dans tes tocs car parler beaucoup peut être aussi un toc

j'ai juste envie de te dire,"c'est lui le pro " ;)

je t'invite d'arrêter de consulté des psy (mis à part ton thérapeute traîtant) et de te retourner vers des sophrologue ou yoga fais le ,vraiment c'est incroyable comment ca peut calmer et ca t'aidera dans le suivit avec ton thérapeute

encore une chose,si on a des tocs c'est parcequ'on les a créés lors d'un choc ,donc si on veut s'en débarrassé il faut faire un travail sur soit parceque le thérapeute peut faire tout ce qu'il veut mais si toi tu y met pas du tiens ca marchera avec aucun thérapeute d'ou ma suggestion d'aller voir un sophrologue
allah y che fik
 
Salam,

Boublil92

"le thérapeute sait exactement pourquoi il te coupe et pourquoi il te propose de remplacer tes ruminations sur les tocs par de saines activités comme les sorties, expositions et autres. Il a tout à fait raison."

Il sait surement pourquoi il me coupe mais ne m'explique jamais pourquoi il me coupe et pourquoi il ne réponds pas à certaines questions.

Il y a juste une chose qu'il me répète assez souvent, c'est "vos tocs sont graves", ne pensez pas qu'on vous mes de coté.

magicnanou

Je veux bien le laisser prendre le controle mais, si je ne dis tout ce que j'ai à dire (ou au moins les choses importantes), on peut continuer pendant des années et ça n'ira pas. Je suis tout à faire d'accord qu'il me propose des activités et suis pret à en faire meme si je n'ai plus aucun hobby et que ça rendra la tache difficile. Mais par contre, si il continue à me couper la parole et ne pas répondre à certaines questions, je ne pense pas que que ça me fera du bien.

Le problème pour moi, c'est que si c'est moi qui provoque le déclic pour arreter mes tocs, je me souviendrais du moment et m'en souviendrais toute ma vie et ça risque de lacher à tout moment. C'est pour cette raison que je compte beaucoup sur les psychologues.

Merci pour ton conseil, j'irais peut-etre voir un sophrologue.
 
Salam,

Boublil92

"le thérapeute sait exactement pourquoi il te coupe et pourquoi il te propose de remplacer tes ruminations sur les tocs par de saines activités comme les sorties, expositions et autres. Il a tout à fait raison."

Il sait surement pourquoi il me coupe mais ne m'explique jamais pourquoi il me coupe et pourquoi il ne réponds pas à certaines questions.

Il y a juste une chose qu'il me répète assez souvent, c'est "vos tocs sont graves", ne pensez pas qu'on vous mes de coté.

magicnanou

Je veux bien le laisser prendre le controle mais, si je ne dis tout ce que j'ai à dire (ou au moins les choses importantes), on peut continuer pendant des années et ça n'ira pas. Je suis tout à faire d'accord qu'il me propose des activités et suis pret à en faire meme si je n'ai plus aucun hobby et que ça rendra la tache difficile. Mais par contre, si il continue à me couper la parole et ne pas répondre à certaines questions, je ne pense pas que que ça me fera du bien.

Le problème pour moi, c'est que si c'est moi qui provoque le déclic pour arreter mes tocs, je me souviendrais du moment et m'en souviendrais toute ma vie et ça risque de lacher à tout moment. C'est pour cette raison que je compte beaucoup sur les psychologues.

Merci pour ton conseil, j'irais peut-etre voir un sophrologue.
eleykoum salam
le sophrologue t'aidera à comprendre certaines choses et à les maitrisés inchallah allah y che fik
 

vanichoco

Caramels, Bonbons et Chocolats ...
Salem,

Ton praticien a l'air sérieux et a l'air de vraiment vouloir t'aider. Il sait ce qu'il fait, tu n'es pas psychologue pour le juger et s'il te coupe la parole et qu'il t'en explique les raisons, il faut l'écouter.
Il est là pour t'aider à aller mieux, pas pour te faire plaisir, ce sont deux choses différentes. Et parfois, pour aller mieux il faut passer par des étapes qui sont douloureuses, déstabilisantes, malaisantes, il est là pour t'accompagner et t'aider à les passer.

Donc accroche toi et va au bout de ton parcours avec ce psychologue.

Bon courage !
 
Haut