• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Avortement de Hajar Raïssouni : un médecin accusé

Bladi Robot

Je suis un vrai robot!
L'avocat de la journaliste Hajar Raïssouni, incarcérée pour avortement, vient de dénoncer le "mensonge délibéré" du médecin qui, dans son rapport, avait confirmé qu'il y avait eu interruption volontaire de grossesse. Selon lui, le médecin en question ne peut prétendre à une telle conclusion puisqu'il n'avait jamais examiné la journaliste.
Selon l'avocat, cité par Alyaoum24, autant la première expertise médicale était authentique, de par le numéro de référence mentionné dans le rapport, autant la seconde n'en (...)

- Société / Avortement, Hajar Raissouni

Lire la suite ...
 
Mais c'est quoi cette histoire débile???Comment peut-on apporter une preuve médicale qu'il s'agit d'une IVG? Qu'on m'explique, parce que là je vois pas...
 
Mais c'est quoi cette histoire débile???Comment peut-on apporter une preuve médicale qu'il s'agit d'une IVG? Qu'on m'explique, parce que là je vois pas...
HCG : hormone de grossesse ....:D

Qui est produit en trés grande quantité et qui se trouve partout dans le corps et le sang de la femme enceinte dés le 1er jour .....et même aprés l'accouchement .... Et elle reste pendant longtemps aprés ....

Un médecin assermenté et nommé par le Tribunal est capable de faire un test sur la femme (sang, frottis etc...) et de donner au jour prés, de combien la femme était enceinte ....

autre chose, un avortement ne "pompe" pas tout ... reste beaucoup de choses qui confirment la présence d'un feotus qui a été tué ....

Tout çà est SCIENTIFIQUE ....:D
 
HCG : hormone de grossesse ....:D
Euh...oui mais non. Je parlais de prouver qu'il s'agit d'une interruption volontaire de grossesse c'est-à-dire d'une grossesse évolutive. Dont l'embryon est vivant au moment de l'interruption.... Ca ils ne peuvent pas.
merci pour tes infos mais...comment dire...c'est une bonne partie de mon taf.

Un médecin assermenté et nommé par le Tribunal est capable de faire un test sur la femme (sang, frottis etc...) et de donner au jour prés, de combien la femme était enceinte ....
Non.
 
Euh...oui mais non. Je parlais de prouver qu'il s'agit d'une interruption volontaire de grossesse c'est-à-dire d'une grossesse évolutive. Dont l'embryon est vivant au moment de l'interruption.... Ca ils ne peuvent pas.
merci pour tes infos mais...comment dire...c'est une bonne partie de mon taf.
Non.
Pour effectuer un "curetage" sur un embryon mort , tu fais d'abord des échographies et analyses pour déterminer qu'il est mort ..... Donc il faut ramener cette preuve (echographie)

Pour la Loi Marocaine, en cas de curetage d'un embryon "mort" , le médecin doit garder cette trace dans son ordinateur .....et l'indiquer dans le dossier médical de la patiente

patiente qui s'est inscrite à cette clinique sous un faux nom d'ailleurs : Hajar ZIANI et non RAISSOUNI :D

Fait troublant consigné par l’enquête, Hajar Raissouni qui avait déjà consulté cette clinique en 2018 s’était enregistrée sous un faux nom : Hajar Ziani. Selon le carnet de visites tenu par l’assistante et le dossier médical ouvert à ce nom, la journaliste s’était déclarée divorcée, puis remariée et mère d’un enfant de six ans.
 
Haut