• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Ayoub mabrouk, le triple champion national de kick-boxing mort en tentant de migrer

  • Initiateur de la discussion Drianke
  • Date de début
Drianke

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Ayoub Mabrouk, le triple champion national de kick-boxing mort en tentant de migrer clandestinement, a été inhumé à Salé
Son corps est le dernier à avoir été rapatrié de Cadix.

DRAME - Salé est en deuil. En pleurs, la famille, les proches, les amis, mais aussi les fans du champion national de kick-boxing, Ayoub Mabrouk, l’ont inhumé, cet après-midi après la prière Addohr, au cimetière Sidi Daoui à Laâyayda. Il fait partie des 23 migrants marocains morts noyés au début du mois de novembre dernier près de la plage de Barbate, dans la province de Cadix (sud de l’Espagne). Son corps est le dernier à avoir été rapatrié au Maroc, d’après le vice-président du conseil de la ville de Salé, Abdellatif Soudou, qui l’a précisé sur sa page Facebook. Dans son post, ce conseiller communal précise qu’Ayoub et les autres ont été “victimes d’un réseau d’immigration clandestine”.

A 21 ans, Ayoub, qui venait d’obtenir son baccalauréat et d’entamer ses études universitaires, s’impatientait de devenir célèbre comme son idole, Badr Hari. “Une grande foule a assisté à ses funérailles. Il était très apprécié... Je ne sais pas quoi vous dire... Ce n’était pas un élève, pour moi, il était plus qu’un fils”, confie au HuffPost Maroc, la gorge nouée, son moniteur sportif Noureddine Belmalha, président de l’Association Al Khouloud pour le sport et la culture. Il n’arrive pas à retenir ses larmes et regrette que ce jeune si talentueux soit arraché à la vie de cette façon.

Belmalha, qui a partagé sur sa page Facebook l’image du cercueil portant le nom de son élève préféré, ne peut apaiser sa peine. “Sa famille est anéantie par le chagrin!”, ajoute-t-il, lui qui était devenu presque un membre de la famille Mabrouk.
 
Haut