• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Bowling for Columbine

Difkoum

Anti c.ns
Ce film de Michael Moore est inspiré d'un fait réel. Deux adolescents avaient massacrés 13 personnes au Lycée Colombine avant de se suicider. Ils avaient pour habitude de fêter leur bon coup en allant faire une partie de quilles au bowling.
Critique saignante de l'industrie de l'armement, de l'usage des armes et du droit constitutionnel américain qui en autorise la possession. C'est aussi le portrait désopilant d'un pays au lendemain du 11 septembre. "Dans ce film, je donne mon point de vue sur notre culture américaine de la violence, sur le climat de peur dans lequel nous vivons et sur l'omniprésence des armes ici.", indique le réalisateur. Bowling for Colombine, sévère critique du lobby américain des armes, est un film… canadien. "Vous ne pensiez tout de même pas que j'allais trouver un financement aux Etats-Unis pour un sujet pareil!", s'exclame Moore. La puissante NRA (National Rifle Association qui défend le port d'armes) a en effet tous les moyens financiers et politiques de lui mettre des bâtons dans les roues. McCurry, le porte parole de la Maison-Blanche, déclarait récemment que Moore était un personnage dangereux. On en sort à la fois bouleversé, ému et effrayé. Il comporte quand même des scènes de dérision à vous faire hurler de rire
A voir.
 
Michael Moore se penche sans ciller et sans sourciller sur la psychose de la violence et de la peur en Amérique, pays où le plus grand nombre de personnes sont abattues au monde, pays où il y a plus d'armes à feu que d'électeurs et de télés. Les Américains sont-ils tous des fous du Revolver ou des fous tout court ? Est-ce la faute de Charlton Heston ou celle du lobby des armes à feu ? Ou est-ce parce que les problèmes de racisme n'ont pas encore été réglés que cela a abouti à tant de tuerie ? Pour la droite, Hollywood, le Rock & Roll et l'Internet sont à blâmer. Ou alors, les Américains sont tout simplement violents du fait de leur histoire ? Issu du carnage de la Columbine High School en 1999, ce long métrage dresse un bilan provocateur et souvent mordant d'une nation se remettant à peine des attentats du 11 septembre, où le bonheur est une arme à feu encore toute fumante, protégée par la Constitution!
-------------

Beaucoup d'images choquantes, mais aussi bcp d'éclats de rire !!!! c'est entre film et reportage...

j'étais ravie de voir k la salle était comble.. des jeunes ki ont réalisés k le meilleur pays du monde n'était pas si meilleur k ça, mais bien souvent bien pire....
 
Moi aussi Faaaaatima j'ai bien apprécié ce film (enfin film-documentaire).
Je pense qu'il a permis de réveiller certaines consciences ....
Et franchement il nous apprend plein de choses !
 
Haut