• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Capes : la ministre de la santé a dit préparer une refonte en profondeur des études de médecine et

  • Initiateur de la discussion mam80
  • Date de début
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
déplore un «gâchis absolu»

(...)

la ministre a indiqué «réfléchir à une réforme globale des études de santé où la question du numerus clausus est clairement posée» et promis des mesures, probablement à la rentrée, dans le cadre du plan de transformation du système de santé.
Alors que le film Première année, réalisé par Thomas Lilti avec Vincent Lacoste, doit sortir à la rentrée et décrit le calvaire de la première année de médecine, Agnès Buzyn s'est déclarée «meurtrie» par le mode de sélection en Paces (première année commune des études de santé).


«On ne peut pas se satisfaire de ce gâchis absolu de milliers de jeunes qui ont une mention TB au bac S et sont désespérés à l'issue du concours de Paces
Agnès Buzyn, ministre de la santé"

http://info.economie.lefigaro.fr/conjoncture/2018/06/26/20002-20180626ARTFIG00175-premiere-annee-de-medecine-buzyn-deplore-un-gachis-absolu.php?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=Economie

mam
 
Jbelnarif

Jbelnarif

- إفاسيان - ⵉⴼⴰⵙⵢⴻⵏ -
VIB
@Jbelnarif regarde
Huummm... mercii pour ce partage.

Il est vrai qu'il ya une penurie de médecin à leur actuel, principal cause au cours du corsus est que la plupart d'etudiants en medecine s'orientent vers d'autres branches!.. les étudiants déplorent le manque de temps pour approfondir leurs études en médecine, ils ont conscience qu'ils n'ont pas droit a l'erreur une fois sur le marché du travail!.. et pour ce faire, ils ont besoin de beaucoup plus d'études et de temps... certains étudiants préfèrent refaire une seconde année afin d'ameliorer leur savoir..sauf que l'académie ne le voit pas de cet avis!. Beaucoup trop d'étudiant affluent chaque année dans les universités, il faut faire place à ces nouveaux étudiants... manque de temps, manque de professeurs dans le domaine.
Donc plutôt que de perdre du temps, les étudiants s'orientent vers les etudes d'infirmerie, les études de psychologie en milieu hospitalié...
 
N

naimouchette

C est malheureux quand même de constater que y aie autant de soucis rien que pr faire des études dignes de ce nom..
 
Haut