• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Un certain kierkegaard

  • Initiateur de la discussion Hibou57
  • Date de début
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Si Jésus Christ vivait à notre époque, les Hommes ne ménageraient pas leur peine pour le tourmenter ; chaque journal publierait un article par jour à son sujet, dix milles exemplaires répercuteraient partout dans tous le pays, les détails les plus futiles de sa vie.
@Ebion


La foule était comme un animal, enragée, à la recherche de sensation vulgaire, animée par ses pulsions, par ses instinct, qui n’ont plus rien d’humain.
Il était critique sur l’urbanisation, il pensait que les grandes villes ont défaient l’humanité.
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Il n’est pas si ancien que j’en ai eu l’impression, il est né en 1813 (il était Danois, mais ce n’est peut‑être pas important).

Les deux phrases que je cite plus haut, sont d’un documentaire sur lui, il y en a plus ci‑dessous. Je le trouve intéressant.

 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Il était pas totalement net quand‑même, je suis déçu.
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Le pire danger qui menace le Christianisme, n’est pas l’hérésie ni l’hétérodoxie, ce n’est pas la libre pensée, ni la laïcité profane, ni rien de semblable. Non, c’est bien plus cette forme d’orthodoxie qui engendre le verbiage bien‑pensant, la médiocrité agrémentée d’une pincée de sucre. Et cela fait que ce que nous appelons aujourd’hui le Christianisme, est exactement ce que Jésus Christ voulait abolir.
La dernière phrase, elle est frappante, et peut‑être pas totalement fausse à mon avis. @Ebion, ça t’inspire quoi ? Il divague ou il a raison ? Je pose la question en mettant de côté les aspects ténébreux de ce Kierkegaard. Il faut sûrement aussi comprendre cette phrase dans le contexte de son époque, mais elle est peut‑être toujours vraie.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
La dernière phrase, elle est frappante, et peut‑être pas totalement fausse à mon avis. @Ebion, ça t’inspire quoi ? Il divague ou il a raison ? Je pose la question en mettant de côté les aspects ténébreux de ce Kierkegaard. Il faut sûrement aussi comprendre cette phrase dans le contexte de son époque, mais elle est peut‑être toujours vraie.
Franchement oui, je suis d’accord si je comprends ce qu’il veut dire. La plupart des chrétiens sont tièdes et ne prennent pas au sérieux leur religion, sauf de façon opportuniste pour critiquer l’islam. Même les grands cardinaux en robe qui hantent le Vatican n’aident pas beaucoup la cause du Christ, pour ne pas en dire plus. J’ai quelques amis chrétiens qui irradient une grande sagesse et une grande bonté. Ce sont eux qui font honneur à leur Dieu. Ceci dit, être pieux n’est pas une garantie de pureté de sa foi et de son cœur. Il y a une façon d’être pieux qui est insupportable et méprisante. On en a quelques spécimens sur bladi.

À l’époque de Kierkegaard, le christianisme était l’establishment en Europe. Alors qu’au temps de Jésus, le christianisme était contre-culturel et animé par une ferveur et un courage qu’on ne comprend plus trop, sauf dans quelques sectes (à la différence que le christianisme naissant ne présentait pas de danger, malgré les calomnies dont les païens l’accablaient).

Une des leçons à retenir serait donc de nuancer son jugement sur les sectes et ses adeptes. Toute secte n’est pas une menace pour les individus, ni pour leur équilibre mental ou leur intégration sociale. Il faut juger au cas par cas.

Par secte j’entends un groupe religieux restreint et d’origine récente, qui suppose une certaine tension avec la société environnante et qui exige un plus grand engagement personnel et un plus grand encadrement que les Églises mainstream. Mais cette définition n’implique pas encore que toute secte soit dangereuse. Le Parti communiste ressemblait à une secte par exemple, ou encore certaines écoles psychanalytiques.
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
[…]

Une des leçons à retenir serait donc de nuancer son jugement sur les sectes et ses adeptes. Toute secte n’est pas une menace pour les individus, ni pour leur équilibre mental ou leur intégration sociale. Il faut juger au cas par cas.

Par secte j’entends un groupe religieux restreint et d’origine récente, qui suppose une certaine tension avec la société environnante et qui exige un plus grand engagement personnel et un plus grand encadrement que les Églises mainstream. Mais cette définition n’implique pas encore que toute secte soit dangereuse. Le Parti communiste ressemblait à une secte par exemple, ou encore certaines écoles psychanalytiques.
Ça s’est plus facile à dire au Canada qu’en france :p . En france, le mot est nettement plus négativement connoté qu’au Canada.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Ça s’est plus facile à dire au Canada qu’en france :p . En france, le mot est nettement plus négativement connoté qu’au Canada.
Non mais écoute, c’est comme les étiquettes politiques qui suscitent des émotions contrastées.

Si le mot secte est irrécupérable, parlons de nouveaux mouvements religieux, comme le font certains spécialistes.
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Non mais écoute, c’est comme les étiquettes politiques qui suscitent des émotions contrastées.

[…]
Ce n’est pas comparable. L’appréciation des partis politiques est nuancée parti par parti, tandis que au moins en france, dès qu’un mouvement est qualifié de secte, c’est fini, plus personne n’essaiera d’en savoir plus, c’est un réflexe conditionnée. Ce mot, c’est en france comme psychopathe ou d’autres du genre.

Mais d’accord avec la deuxième phrase.
 
Papoun

Papoun

[/USER]
Si Jésus Christ vivait à notre époque, les Hommes ne ménageraient pas leur peine pour le tourmenter ; chaque journal publierait un article par jour à son sujet, dix milles exemplaires répercuteraient partout dans tous le pays, les détails les plus futiles de sa vie.
Ce propos pouvait se concevoir dans une société où le Christianisme était religion d'Etat.

Aujourd'hui il serait souvent ignoré, parfois rejeté, de temps en temps accueilli : il n'y a aucune différence entre Jésus-Christ et un chrétien, missionnaire ou non, qui exprime sa foi.
 
Dernière édition:
etre2en1

etre2en1

intersex people are cool
VIB
La dernière phrase, elle est frappante, et peut‑être pas totalement fausse à mon avis. @Ebion, ça t’inspire quoi ? Il divague ou il a raison ? Je pose la question en mettant de côté les aspects ténébreux de ce Kierkegaard. Il faut sûrement aussi comprendre cette phrase dans le contexte de son époque, mais elle est peut‑être toujours vraie.
La phrase est toujours vrai, c'est pour cela qu'il s'est toujours créé des nouvelles branches, à chaque fois c'est le même phénomène, on se perd dans une ritualisation en oubliant le pourquoi, Jesus s'est révolté contre les " marchands du temple ", d'autres l'ont fait après comme Luther et ses protestants luthériens
C'est comme quand chaque nouvelle génération qui se révolte face à l'immobilisme et le matérialisme de la génération précédent avant de devenir à son tour ce qu'elle dénonçait, et de voir la génération suivante porter les mêmes critiques sur elle.
 
Haut