1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

Charte arabe des droits de l'Homme: Le Maroc parmi les premiers signataires

Discussion dans 'Général' créé par nwidiya, 29 Décembre 2004.

Le Maroc a signé, lundi, au siège de la division des Affaires juridiques de la Ligue des Etats arabes au Caire, la Charte arabe des droits de l'Homme,...

  1. nwidiya

    nwidiya Super Modératrice

    Inscrit:
    25 Décembre 2002
    Messages:
    112 883
    Likes:
    89 860
    Le Maroc a signé, lundi, au siège de la division des Affaires juridiques de la Ligue des Etats arabes au Caire, la Charte arabe des droits de l'Homme, approuvée par le sommet arabe tenu en mai dernier à Tunis.
    Le texte de cette Charte a été signé par Mohamed Faraj Doukkali, ambassadeur du Maroc au Caire et délégué permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe, en vertu d'une délégation du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, en présence de Mohamed Redouane Benkhadra, conseiller juridique du Secrétaire général de la Ligue arabe et directeur de la division des Affaires juridiques à la Ligue.
    Faraj Doukkali a indiqué que le Maroc a tenu à «être parmi les premiers signataires de cette Charte en raison du progrès qu'il a réalisé dans le domaine des droits de l'Homme, tels qu'ils sont universellement reconnus, sous la conduite de feu SM Hassan II et de son successeur, SM le Roi Mohammed VI».
    M. Doukkali a également souligné que cette signature intervient en application des recommandations du dernier sommet arabe de Tunis qui, a-t-il estimé, «était le sommet de la réforme, de la modernisation et du développement».
    La préparation de cette Charte, a rappelé le diplomate marocain, était l'œuvre de la Commission arabe permanente pour les droits de l'Homme, dont la présidence est assurée par le Maroc, en la personne de Khalid Naciri qui a été réélu, il y a quelques semaines pour un troisième mandat, en considération du travail important qu'il a accompli au cours des mandats précédents.
    La Charte arabe des droits de l'Homme, qui consacre les principes de la Charte des Nations unies, de la Déclaration universelle des droits de l'Homme et des dispositions des deux pactes internationaux relatifs aux droits civils et politiques, ainsi que les droits économiques, sociaux et culturels, vise à faire des droits de l'Homme dans les pays arabes l'une des préoccupations nationales majeures.
    Elle garantit à tout individu, homme ou femme, la jouissance de ses droits et de ses libertés sans distinction aucune de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou toute autre situation.
    Elle consacre notamment le droit de chaque individu à la liberté de religion, de pensée et d'opinion, ainsi que le droit de manifester sa religion ou sa conviction, par le culte et l'accomplissement des rites et d'enseignement sans porter atteinte aux droits d'autrui et les droits des minorités de bénéficier de leur culture et de manifester leur religion par le culte et l'accomplissement des rites.

    Un acquis à préserver
    et à protéger

    Par ailleurs, les séances d'auditions publiques des victimes des violations passées des droits de l'Homme au Maroc, initiées par l'Instance Equité et Réconciliation (IER), constituent «un acquis qu'il faut préserver et protéger contre toute influence négative pouvant émaner des protagonistes qui avaient bénéficié de la situation passée», affirme, dans un communiqué, l'Organisation marocaine des droits de l'Homme (OMDH).
    Dans le cadre de ses efforts d'accompagnement de l'action de l'IER, l'OMDH a tenu à être présente à l'entame de cet événement particulier, indique le communiqué.
    L'Organisation a pu constater la participation distinguée des acteurs politiques et ceux oeuvrant dans le domaine des droits de l'Homme présents dans la salle réservée à ces auditions, ajoute le communiqué, soulignant que les témoignages des victimes ou de leurs proches «étaient empreints de sentiments sincères relatant des événements d'une grande importance dans l'histoire contemporaine du Maroc, marqués par une oppression politique et par toutes les formes de violations de droits de l'Homme».
    L'organisation considère que l'initiative de tenir des auditions publiques représente «un procès symbolique d'une période politique déterminée, condamnant les exactions qui ont été commises, et dont l'objectif est notamment de rompre avec les pratiques du passé, de consolider les fondements de l'Etat de droit et de consacrer le principe de la non-impunité de ceux qui osent commettre de pareils actes, portant atteinte aux libertés publiques et individuelles et aux droits de l'homme». L'Organisation a rappelé son approche à même de contribuer à tourner équitablement la page du passé des violations des droits humains, fondée notamment sur l'établissement de la vérité, la réparation du préjudice, la préservation de la mémoire et les réformes institutionnelles, judiciaires et éducatives. Le processus de réconciliation, fruit des efforts consentis par les forces oeuvrant pour le progrès du Royaume, a besoin de la contribution de l'ensemble des forces vives et actives, afin de garantir sa réussite, note l'OMDH.
    source: al bayane
     
  2. solutionneur

    solutionneur

    Inscrit:
    2 Septembre 2004
    Messages:
    139
    Likes:
    1
    Excusez moi c'est quoi ça déjà les droit de l'homme

    "je ne suis jamais allé à l'école , je suis juste passé devant"
     
  3. nwidiya

    nwidiya Super Modératrice

    Inscrit:
    25 Décembre 2002
    Messages:
    112 883
    Likes:
    89 860
    cherche oxymore dans un dico :-D
     
  4. conan

    conan

    Inscrit:
    29 Novembre 2004
    Messages:
    601
    Likes:
    0
    "du progrès qu'il a réalisé dans le domaine des droits de l'Homme, tels qu'ils sont universellement reconnus, sous la conduite de feu SM Hassan II et de son successeur, SM le Roi Mohammed VI».


    Je ne savais pas qu'il y avait les droits de l'homme au Maroc pendant le règne de feu Hassan II.
    On m'aurait menti à l'insu de mon plein gré?



    "Si ce que tu as à dire n'est pas plus éloquent que le silence alors tais-toi!"(Proverbe chinois)