Chrétiens et musulmans : ils adorent le même Dieu?

Ebion

gentil salutateur
VIB
Bonjour :timide:

En cette époque de dialogue interreligieux (ou de conflit...), on entend souvent la question : chrétiens et musulmans adorent-ils le même Dieu? Et différents croyants apportent différentes réponses, plus ou moins conciliatrices, ou plus ou moins antagonistes.

J'aimerais toutefois, avant que l'on réponde, que l'on commence par éclaircir ce que signifie une telle question. Il me semble que le mot le plus intéressant, ici, c'est le mot « même ».

Ça veut dire quoi, le « même » Dieu?

Bien sûr, les chrétiens et les musulmans ont pas la même image de Dieu. En particulier au sujet de la Trinité et de la divinité du Christ. Les attributs de Dieu sont pas non plus décrits tout à fait de la même manière.

Mais cela veut-il dire qu'ils n'adorent pas le « même » Dieu?

Après tout, prenons des chrétiens à part. Chaque Église chrétienne a sa propre image de Dieu, et chaque théologien aussi. Et pourtant on doute rarement que les divers chrétiens vénèrent le même Dieu, à tout le moins ceux des Églises mainstream. Il y a des doutes au sujet d'Églises « chrétiennes » marginales, comme les Témoins de Jéhovah ou les mormons ou bien au sujet de théologiens marginaux, qui remettent en question beaucoup d'idées traditionnelles...

En fait, on pourrait même dire que chaque chrétien a sa propre image de Dieu. Par exemple certains imaginent Dieu davantage bienveillant et flexible, alors que d'autres l'imaginent davantage sévère et punitif. Certains imaginent Dieu intervenant à tout bout de champ dans le monde pour opérer des miracles et des révélations, tels les pentecôtistes et autres charismatiques. D'autres ont une vision plus « scientifique » et imaginent Dieu beaucoup plus discret, sans aller jusqu'à être déistes.

Ma question serait donc : à quel point les chrétiens eux-mêmes croient-ils au même Dieu?

Et si on reconnaît qu'ils croient au « même » Dieu, que veut dire « même »? Cela s'appliquera-t-il au Dieu des Témoins de Jéhovah? À celui des Juifs? À l'être suprême des hindous (le Brahman) Et bien sûr au Dieu des musulmans? Quand est-ce que le « même » arrête d'être le «même »? Et pourquoi?

Même nous si on imagine deux personnes parler d'un certain Joe : il se peut que la première personne ait une perception fort différente de Joe par rapport à la deuxième, surtout si ce sont seulement des contacts sur Internet. Donc peut-être que les personnes ne seront même pas sûres qu'elles parlent du même Joe. Ou encore le cas où il y a un débat à savoir si sur un forum comme bladi deux pseudos qui ont le même style sont en réalité une seule personne, ou si ce sont plutôt deux personnes, mais qui ont beaucoup de ressemblances... ça veut dire quoi, par conséquent, parler de la « même » personne?
 
C'est là qu'on réalise qu'il n'y a de définition du divin que selon l'individu qui en parle et qu'il ne saurait être identique qu'à condition que le voisin copie à 100% les idées qu'il s'en fait. Sans quoi... Il y'a autant de Dieu qu'il n'y à d'esprit humain pour s'en faire une image.
 
Bonjour :timide:

En cette époque de dialogue interreligieux (ou de conflit...), on entend souvent la question : chrétiens et musulmans adorent-ils le même Dieu? Et différents croyants apportent différentes réponses, plus ou moins conciliatrices, ou plus ou moins antagonistes.

J'aimerais toutefois, avant que l'on réponde, que l'on commence par éclaircir ce que signifie une telle question. Il me semble que le mot le plus intéressant, ici, c'est le mot « même ».

Ça veut dire quoi, le « même » Dieu?

Bien sûr, les chrétiens et les musulmans ont pas la même image de Dieu. En particulier au sujet de la Trinité et de la divinité du Christ. Les attributs de Dieu sont pas non plus décrits tout à fait de la même manière.

Mais cela veut-il dire qu'ils n'adorent pas le « même » Dieu?

Après tout, prenons des chrétiens à part. Chaque Église chrétienne a sa propre image de Dieu, et chaque théologien aussi. Et pourtant on doute rarement que les divers chrétiens vénèrent le même Dieu, à tout le moins ceux des Églises mainstream. Il y a des doutes au sujet d'Églises « chrétiennes » marginales, comme les Témoins de Jéhovah ou les mormons ou bien au sujet de théologiens marginaux, qui remettent en question beaucoup d'idées traditionnelles...

En fait, on pourrait même dire que chaque chrétien a sa propre image de Dieu. Par exemple certains imaginent Dieu davantage bienveillant et flexible, alors que d'autres l'imaginent davantage sévère et punitif. Certains imaginent Dieu intervenant à tout bout de champ dans le monde pour opérer des miracles et des révélations, tels les pentecôtistes et autres charismatiques. D'autres ont une vision plus « scientifique » et imaginent Dieu beaucoup plus discret, sans aller jusqu'à être déistes.

Ma question serait donc : à quel point les chrétiens eux-mêmes croient-ils au même Dieu?

Et si on reconnaît qu'ils croient au « même » Dieu, que veut dire « même »? Cela s'appliquera-t-il au Dieu des Témoins de Jéhovah? À celui des Juifs? À l'être suprême des hindous (le Brahman) Et bien sûr au Dieu des musulmans? Quand est-ce que le « même » arrête d'être le «même »? Et pourquoi?

Même nous si on imagine deux personnes parler d'un certain Joe : il se peut que la première personne ait une perception fort différente de Joe par rapport à la deuxième, surtout si ce sont seulement des contacts sur Internet. Donc peut-être que les personnes ne seront même pas sûres qu'elles parlent du même Joe. Ou encore le cas où il y a un débat à savoir si sur un forum comme bladi deux pseudos qui ont le même style sont en réalité une seule personne, ou si ce sont plutôt deux personnes, mais qui ont beaucoup de ressemblances... ça veut dire quoi, par conséquent, parler de la « même » personne?
Je suis globalement d'accord avec toi, je n'aime pas trop cette notion de "même Dieu".
Cela n'a pas de sens, puisque Dieu est incomparable !.

La question qu'il faut plutôt se poser est "Est-ce que ce qui nous rapproche est plus important que ce qui nous sépare ?".
la réponse n'est pas univoque : par exemple, voyant que j'avais une photo d'église sur mon portable, un musulman "pratiquant" (au sens catholique du terme, c'est à dire vivant au quotidien sa religion, approfondissant sa culture religieuse, etc...) m'a interpelé, et nous avons discuté : même si nous n'avions pas les mêmes dogmes, j'ai senti qu'il avait un rapport au divin assez proche du mien.
Ce qui n'est pas le cas de certains membres de ce forum, qui sont aussi musulmans "pratiquants".

Et je peux être plus éloigné des chrétiens créationistes, déterministes, qui pensent que le coronavirus est un châtiment de Dieu ( comme si la vie n'avait pas suffisament de difficultés pour que Dieu veuille en remettre une couche !), que des musulmans qui ne souhaitent que la paix et la fraternité.
 
Dernière édition:
Je suis globalement d'accord avec toi, je n'aime pas trop cette notion de "même Dieu".
Cela n'a pas de sens, puisque Dieu est incomparable !.

La question qu'il faut plutôt se poser est "Est-ce que ce qui nous rapproche est plus important que ce qui nous sépare ?".
la réponse n'est pas univoque : par exemple, voyant que j'avais une photo d'église sur mon portable, un musulman "pratiquant" (au sens catholique du terme, c'est à dire vivant au quotidien sa religion, approfondissant sa culture religieuse, etc...) m'a interpelé, et nous avons discuté : même si nous n'avions pas les mêmes dogmes, j'ai senti qu'il avait un rapport au divin assez proche du mien.
Ce qui n'est pas le cas de certains membres de ce forum, qui sont aussi musulmans "pratiquants".

Et je peux être plus éloigné des chrétiens créationistes, déterministes, qui pensent que le coronavirus est un châtiment de Dieu ( comme si la vie n'avait pas suffisament de difficultés pour que Dieu veuille en remettre une couche !), que des musulmans qui ne souhaitent que la paix et la fraternité.
comment être certain de ce que Dieu veut ou non pour les hommes si Dieu n'est pas comparable ( ça inclus donc notre manière de raisonner ) ?
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
VIB
En cette époque de dialogue interreligieux (ou de conflit...), on entend souvent la question : chrétiens et musulmans adorent-ils le même Dieu? Et différents croyants apportent différentes réponses, plus ou moins conciliatrices, ou plus ou moins antagonistes.
Bonjour Ebion
On a l'habitude d'appeler les trois religions de "monothéistes", mais la religion chrétienne se distingue des autres en associant à la Divinité d'Allah un fils, mi-homme mi-dieu, le culte des saints, de Marie. Donc leur "monothéisme n'est pas pur puisqu'il associe d'autres personnes, des intercesseurs.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
VIB
m'a interpelé, et nous avons discuté : même si nous n'avions pas les mêmes dogmes, j'ai senti qu'il avait un rapport au divin assez proche du mien.
Ce qui n'est pas le cas de certains membres de ce forum, qui sont aussi musulmans "pratiquants".
La religion chrétienne est une religion "spirituelle" que n'a rien à voir avec le judaïsme et l'Islam qui chez eux il y a aussi la notion du juridique, des interdits. Or, ces derniers on ne les trouve pas chez les chrétiens, où tout est permis dans la vie quotidienne. L'Islam est complet, car on trouve l'aspect apparent (juridique), la profondeur (spirituel) et l'excellence (bon comportement)
 

sansblague

Cent blagues
C'est là qu'on réalise qu'il n'y a de définition du divin que selon l'individu qui en parle et qu'il ne saurait être identique qu'à condition que le voisin copie à 100% les idées qu'il s'en fait. Sans quoi... Il y'a autant de Dieu qu'il n'y à d'esprit humain pour s'en faire une image.
Oui tout à fait puisque ce sont les hommes qui ont inventé la religion
 

Darth

La preuve incombe à celui qui affirme.
VIB
Le monothéisme n'a jamais réussi à se débarrasser totalement du substrat païen qui l'a vu naître. Entre les chrétiens qui adorent de la statuaire et qui prennent un homme pour fils de Dieu, et les musulmans qui jettent des pierres à Satan tout en associant les paroles d'un homme à celles de Dieu, y a matière.
 

Darth

La preuve incombe à celui qui affirme.
VIB
Le stèle ne comporte pas de figures ou d'images. Quant à l'association d'un homme à celle de Dieu c'est ton avis de non musulman, pas mon avis.
Peu importe que l'image soit figurative ou pas; seule importe ce qu'elle incarne. Et si je te dis que le Coran se suffit à lui-même, tu acquiesces?
 

Hessia

Je suis un homme ^^
Les chrétiens pratiquants "adorent " Dieu, Le Créateur de l'univers.
cpdt ils l'adorent très mal, et ne lui rendent pas les Louanges comme il lui sied.
Tout cela vient, du fait qu'il se le définissent à la base très mal.
ce qui en soit est un énorme blasphème!
En humanisant Dieu et en divinisant certaine de ses créatures, Jésus, Marie etc
sans aller jusqu'à ceux parmi eux qui divinisent d'autres êtres humains parmi ceux qu'ils appellent les saints, ou la vénération de différentes représentations ou symboles, figurines, icônes, lieux, sépulture etc etc

En bref, les chrétiens son de piètre "croyants", dont la religion est un étrange amalgame de bribes de monothéisme et de paganisme.

A cela s'ajoute que leur compréhension et l’altération de la terminologie religieuse, ex: foi, croyance, adoration, vénération, obéissance, soumission ... autant de termes qui caractérisent des principes mal compris.. car déformés au vu d'une terminologie altérée .. afin de mieux convenir à leur dogme tel qu'ils se le définissent depuis leur déviances historiques aux nouvelles adaptations modernes et contemporaines.

Les chrétiens se sont énormément éloignés de la juste croyance et la foi en Dieu Unique et Créateur de l'Univers.
 

sansblague

Cent blagues
Les chrétiens pratiquants "adorent " Dieu, Le Créateur de l'univers.
cpdt ils l'adorent très mal, et ne lui rendent pas les Louanges comme il lui sied.
Tout cela vient, du fait qu'il se le définissent à la base très mal.
ce qui en soit est un énorme blasphème!
En humanisant Dieu et en divinisant certaine de ses créatures, Jésus, Marie etc
sans aller jusqu'à ceux parmi eux qui divinisent d'autres êtres humains parmi ceux qu'ils appellent les saints, ou la vénération de différentes représentations ou symboles, figurines, icônes, lieux, sépulture etc etc

En bref, les chrétiens son de piètre "croyants", dont la religion est un étrange amalgame de bribes de monothéisme et de paganisme.

A cela s'ajoute que leur compréhension et l’altération de la terminologie religieuse, ex: foi, croyance, adoration, vénération, obéissance, soumission ... autant de termes qui caractérisent des principes mal compris.. car déformés au vu d'une terminologie altérée .. afin de mieux convenir à leur dogme tel qu'ils se le définissent depuis leur déviances historiques aux nouvelles adaptations modernes et contemporaines.

Les chrétiens se sont énormément éloignés de la juste croyance et la foi en Dieu Unique et Créateur de l'Univers.
Les chrétiens pensent que tu es dans l'erreur et toi tu penses que ce sont eux qui ont tort, moi je m'en balance tu peux adorer l'oignon ou le grand manitou grand bien te fasse, tant que personne ne vienne forcer les autres à croire par la terreur ou à menacer les 'mécréants' de violence.
 

Hessia

Je suis un homme ^^
Les chrétiens pensent que tu es dans l'erreur et toi tu penses que ce sont eux qui ont tort, moi je m'en balance tu peux adorer l'oignon ou le grand manitou grand bien te fasse, tant que personne ne vienne forcer les autres à croire par la terreur ou à menacer les 'mécréants' de violence.
on est sur un forum de dialogue, tu as vu qqn forcer qqn d'autre à quoi que ce soit ??
 
La religion chrétienne est une religion "spirituelle" que n'a rien à voir avec le judaïsme et l'Islam qui chez eux il y a aussi la notion du juridique, des interdits. Or, ces derniers on ne les trouve pas chez les chrétiens, où tout est permis dans la vie quotidienne. L'Islam est complet, car on trouve l'aspect apparent (juridique), la profondeur (spirituel) et l'excellence (bon comportement)
Rassure toi, tout n'est pas permis chez les chrétiens (les 10 commandements s'appliquent), et il y a des recommandations "fortes" pas faciles à appliquer (tu aimeras ton prochain comme toi même !)
Mais effectivement, le christianisme n'est pas juridique dans les aspects formels. Jésus dénonce le respect de l'aspect apparent des pharisiens, alors que le but de la règle a été oublié.
 

Ebion

gentil salutateur
VIB
Si on demande à des catholiques, ils diront qu’ils « n’adorent » pas les saints et Marie la pure. Il y a une différence entre un culte de latrie, réservé à la Trinité, et un culte de dulie, qui est pour les saints, et d’hyperdulie, pour Marie la pure. Les saints et Marie ne sont pas adorés : ils sont plutôt honorés, ou on demande leur intercession, mais on les divinise pas.

Du moins en théorie.
 
Les chrétiens pratiquants "adorent " Dieu, Le Créateur de l'univers.
cpdt ils l'adorent très mal, et ne lui rendent pas les Louanges comme il lui sied.
Tout cela vient, du fait qu'il se le définissent à la base très mal.
ce qui en soit est un énorme blasphème!
En humanisant Dieu et en divinisant certaine de ses créatures, Jésus, Marie etc
sans aller jusqu'à ceux parmi eux qui divinisent d'autres êtres humains parmi ceux qu'ils appellent les saints, ou la vénération de différentes représentations ou symboles, figurines, icônes, lieux, sépulture etc etc

En bref, les chrétiens son de piètre "croyants", dont la religion est un étrange amalgame de bribes de monothéisme et de paganisme.

A cela s'ajoute que leur compréhension et l’altération de la terminologie religieuse, ex: foi, croyance, adoration, vénération, obéissance, soumission ... autant de termes qui caractérisent des principes mal compris.. car déformés au vu d'une terminologie altérée .. afin de mieux convenir à leur dogme tel qu'ils se le définissent depuis leur déviances historiques aux nouvelles adaptations modernes et contemporaines.

Les chrétiens se sont énormément éloignés de la juste croyance et la foi en Dieu Unique et Créateur de l'Univers.
C'est gentil de nous dire comment il faut faire, ce qui est juste et vrai.

Le problème, c'est que ce n'est pas de notre faute si Dieu est Trinitaire, c'est Jésus qui nous l'a dit. Et dire que les iconoclastes ont failli nous priver de Michel-Ange, Raphaël.... bref du Beau qui est aussi un chemin vers Dieu, comme Bach, les cathédrales....
 
Les chrétiens pratiquants "adorent " Dieu, Le Créateur de l'univers.
cpdt ils l'adorent très mal, et ne lui rendent pas les Louanges comme il lui sied.
Tout cela vient, du fait qu'il se le définissent à la base très mal.
ce qui en soit est un énorme blasphème!
En humanisant Dieu et en divinisant certaine de ses créatures, Jésus, Marie etc
sans aller jusqu'à ceux parmi eux qui divinisent d'autres êtres humains parmi ceux qu'ils appellent les saints, ou la vénération de différentes représentations ou symboles, figurines, icônes, lieux, sépulture etc etc

En bref, les chrétiens son de piètre "croyants", dont la religion est un étrange amalgame de bribes de monothéisme et de paganisme.

A cela s'ajoute que leur compréhension et l’altération de la terminologie religieuse, ex: foi, croyance, adoration, vénération, obéissance, soumission ... autant de termes qui caractérisent des principes mal compris.. car déformés au vu d'une terminologie altérée .. afin de mieux convenir à leur dogme tel qu'ils se le définissent depuis leur déviances historiques aux nouvelles adaptations modernes et contemporaines.

Les chrétiens se sont énormément éloignés de la juste croyance et la foi en Dieu Unique et Créateur de l'Univers.
C'est gentil de nous expliquer ce qui est juste et vrai.

Le seul problème est que ce n'et pas notre faute si Dieu est Trinitaire : c'est Jésus qui nous l'a révélé. Et heureusement que les iconoclastes n'ont pas "gagné" , ils nous auraient privé de Michel-Ange, Raphaël.... or le Beau est un des chemin vers Dieu, comme Bach, le cathédrales...ce serait dommage de s'en priver.

Donc cadeau pour votre soirée confinée :
Quand j'entends certains passages de cette oeuvre, je prie.
 

Ebion

gentil salutateur
VIB
Bonjour Ebion
On a l'habitude d'appeler les trois religions de "monothéistes", mais la religion chrétienne se distingue des autres en associant à la Divinité d'Allah un fils, mi-homme mi-dieu, le culte des saints, de Marie. Donc leur "monothéisme n'est pas pur puisqu'il associe d'autres personnes, des intercesseurs.
Bonjour!

Pour les chrétiens, Jésus n’est pas mi-Dieu mi-homme. Le christianisme n’est pas la mythologie grecque, et Jesus n’est pas Hercule.

Jésus est 100% Dieu et 100% homme. Ou encore, c’est Dieu ayant assumé pleinement la condition humaine, sauf le péché. Certains théologiens disent que Jésus avait « deux natures », mais que c’était cependant une seule personne.

Si je peux permettre une analogie, certes imparfaite : un carré existe en deux dimensions, et les deux dimensions ne se gênent pas, ne se limitent pas l’une l’autre. Un carré n’est pas « mi-long mi-large ». Il est complètement long et complètement large. Donc un carré occupe réellement l’une et l’autre dimension.
 
Salam :) @Ebion
Très bonne idée de poste ^^
Si on part du postulat que Dieu existe, il serait étrange de dire qu'il serait exclusivement révéler à certains et que les autres adorent une idole sans lien avec le Dieu suprême. On peut au moin admettre, qu'il y a une même volonté d'adorer un créateur qui a de nombreux point communs quelques soit la religion, un tel postulat universaliste, je trouve donne du crédit à l'idée de Dieu:)
Apres, c'est vrai qu'il y a une grande distinction entre la trinité chretienne et le tawid musulman. Mais les musulmans et chretiens ne se chamaille sur un createur qui serait different, ils se chamaillent sur les "actions" de ce créateur, dans un cas il s'incarne et dans l'autre, il reste transcandant. Quand un chretiens adore et prie Jésus, il met de la distance avec les musulmans, quand il prie Dieu le père, il s'en rapproche. Mais dans la vie de tous les jours, tout les chretiens (en tout cas ici en france) ne sont pas obnubilé par la trinité, donc ça varie beaucoup. Et puis au sein même de l'islam, un adepte de Ibn Taymiyya est different d'un adepte d'Ibn arabi, certains mystique musulman avaient des vues theophanique qui pouvaient les rapprocher du christianisme, d'autres avaient des vue plus ineffable comme le judaisme. Et puis comment considerer, des chretiens comme les Ariens ? Ou les chretiens des premiers siecles qui n'étaient peut etre pas tous croyants en une égalité entre Jésus et l'Eternel, ces croyants étaient quelques pars entre la foi islamique et la foi chretiens classique.
C'est donc flou, même dogmatiquement ça varie, et même lorsque des dogmes sont affirmer, l'attitude varie, et puis c'est surtout une facette de Dieu surquel il se dispute, pas de l'identité de ce Dieu.
 
Haut