Cinq questions sur les cas d'accouchements de femmes en état de mort cérébrale

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Une femme tchèque en état de mort cérébrale depuis près de quatre mois a donné naissance à une petite fille en bonne santé. Un phénomène rare, rendu possible par le maintien en fonction des organes de la mère.

C'est une naissance rare. Une femme tchèque, en état de mort cérébrale depuis 117 jours, a accouché d'une petite fille, Eliska, au mois d'août, à Brno (République tchèque). La mère, Eva Votavova, âgée de 27 ans, avait été diagnostiquée en 2016 comme souffrant d'une malformation artério-veineuse dans le cerveau. Le 21 avril dernier, elle a été retrouvée inconsciente chez elle, alors qu'elle était enceinte de 16 semaines.

Hospitalisée, elle a été déclarée en état de mort cérébrale mais ses fonctions vitales ont été maintenues jusqu'au déclenchement de l'accouchement. "Eliska est née par césarienne durant la 34e semaine de grossesse", a détaillé Romain Gal, anesthésiste en chef à l'hôpital universitaire de Brno, la deuxième ville du pays.

Suivi de la grossesse, risques pour le fœtus... ces cas d'accouchements, très exceptionnels, soulèvent plusieurs interrogations.

Quels sont les précédents ?

Les accouchements en état de mort cérébrale sont peu fréquents. "Il y a à peu près un cas par an en France", a déclaré le professeur Israël Nisand, chef du service gynécologique des hôpitaux de Strasbourg, au micro de RTL. Contacté par franceinfo, il explique cependant qu'il n'existe pas de données précises sur ces cas.
En janvier 2016, une Polonaise de 41 ans, enceinte de 18 semaines et atteinte d'une tumeur au cerveau, avait été déclarée en état de mort cérébrale. Elle avait été maintenue en vie 55 jours à l'hôpital de Wroclaw et avait donné naissance à un bébé d'un kilo, au terme de 26 semaines de grossesse. La même année, une Portugaise, en état végétatif depuis quatre mois, avait accouché d'un garçon de 2,35 kilos, après 32 semaines de grossesse.

Comme dans ces cas, la petite Eliska est un bébé prématuré. Elle est née durant le huitième mois de grossesse. Elle mesurait 42 centimètres et pesait 2,13 kilos. "Il s'agit du poids et de la maturité du fœtus parmi les plus élevés obtenus pour un bébé né d'une mère en état de mort cérébrale selon les données mondiales", a assuré l'anesthésiste de l'hôpital tchèque.

Quelle conséquence sur la croissance du fœtus ?.............................

https://www.francetvinfo.fr/sante/grossesse/cinq-questions-sur-les-cas-d-accouchement-de-femmes-en-etat-de-mort-cerebrale_3601847.html
 
Haut