Cogito ergo sum

Salam aleikoum!



L'islamophobie tel est le terme que l'on pourrait utiliser pour qualifier les attaques succesives à l'egard des musulmans dans le Monde.

Je me pose cette question , l'islamophobie a t elle pris de l'ampleur apres les evenements qui ont touches les etats unis le 11 septembre.
Selon vous L'equipe des Talibans et autre images qu'ont vehiculés les palestiniens avec le jihad ont donc contribuer a vouloir mettre fin à cette religion en l'etouffant de tout azimuts par les actions et prise de positions de la part occidentaux et autres aussi d'autre part.!

En outre quel serait le moyen de defense pour à notre tour d'entreprendre de lutter contre cette machine raciste mise en route..



j'attend votre Avis


sujet pour les Musulmans en priorité , l'avis des islamophobes on s'en passera Merci


wa salam
 
salam !
merci mon ami Moulay d'avoir ouvert un forum pour cette question d'actualité, où la culture musulmane est dans le collimateur. On est passé de l'arabophie, héritée de la période coloniale à l'islamophobie qui a été exacerbée avec les événements su 11 septembre.

Pour eclairer le débat, je propose ce texte, excrit par vincent Geisser, auteur d'un livre intitulé : "la nouvelle islamophobie" Bon bref !!


"Derrière la "nouvelle islamophobie", une idée figée de la société française d'aujourd'hui



Pour comprendre le phénomène actuel de l'islamophobie, il est nécessaire de sortir du cliché selon lequel, la France d'aujourd'hui serait massivement anti- musulmane et que sa haine contre les musulmans s'inscrirait dans une tradition séculaire remontant aux croisades.



En somme, dans cette perspective quelque peu simpliste, l'islamophobie traduirait une réactualisation permanente du conflit Chrétienté/Islam ou Orient /Occident et les nouveaux clercs de la laïcité républicaine ne seraient en fait que les héritiers des anciens croisés, en quelque sorte des croisés laïques.

Il convient tout d'abord de rappeler que l'islamophobie actuelle touche en premier lieu des citoyens français et lorsqu'ils sont victimes de préjugés religieux ou raciaux, c'est une part de leur identité française qui est visée. La nouvelle islamophobie est fondamentalement un phénomène complexe, multiforme et portée par une multiplicité d'acteurs qui sont loin d'être tous des « enragés de la laïcité » ou des « défenseurs de la chrétienté éternelle ». Si c'était précisément le cas, le combat contre l'islamophobie n'en serait que plus facile. En effet, l'islamophobie ne se réduit pas en la transposition sociale d'un conflit séculaire entre l'Occident chrétien et l'Orient musulman mais constitue bien un fait social contemporain, produit du processus de sécularisation de notre société, voire même de sa laïcisation. Tous les islamophobes, loin s'en faut, n'appartiennent pas aux milieux de l'extrême-droite, aux cercles catholiques traditionalistes ou aux groupes de pressions laïques, que l'on appelle parfois les intégristes de la laïcité. Les nouveaux islamophobes se recrutent aussi très largement parmi les anciens tiers-mondistes, les partisans du dialogue des cultures, les adeptes de la société multiculturelle, voire même chez les arabophiles convaincus de la nécessité d'une « nouvelle alliance euro-arabe » pour faire face à l'hégémonie américaine. Et oui, il existe des arabophiles islamophobes ! Encore plus révélateur de la complexité du phénomène, le fait que cette nouvelle islamophobie peut être encouragée parfois par certains leaders « musulmans » qui tirent d'une vision manichéenne de l'islam en France une forme d'auto-légitimation et un brevet de laïcité républicaine. En ce sens, il existe aussi une forme d'islamophobie musulmane ou, du moins, d'une islamophobie véhiculée par certains acteurs musulmans opportunistes. Au nom d'une vision manichéenne de l'islam de France, opposant systématiquement les « musulmans modérés » aux « méchants barbus islamistes », ces portes parole autoproclamés de l'islam hexagonal favorisent une islamophobie qui se cache souvent derrière une islamistophobie : la lutte contre l'islamisme dans les banlieues est parfois une stratégie électorale pour disqualifier des adversaires gênants en les accusant d'être des islamistes, alors qu'ils ne sont, en réalité, que des musulmans pratiquants.

En définitive, derrière cette nouvelle islamophobie polymorphe et multiforme, ce qui est en jeu, ce n'est pas seulement des représentations fantasmatiques sur l'islam et les musulmans, mais c'est aussi une certaine idée de la France. Ce qui est frappant, c'est la convergence des orientations idéologiques des différents acteurs islamophobes. En somme, l'islamophobie cache d'autres fantasmes, d'autres phobies :

une idéologie populiste : l'idée que les élites politiques aveuglées par leur intérêts électoraux ont trahi l'idéal national pour favoriser les communautarismes en tout genre ;

une haine de la gauche et du syndicalisme : l'idée aussi que ce sont surtout les élites de la gauche française qui sont les premières responsables de cette trahison nationale et patriotique : l'islamophobie se marie souvent à la sinistrophobie, c'est-à-dire à la haine de la gauche partisane ou syndicale ;

un combat contre la société multiculturelle : l'idée que le multiculturalisme serait une sorte de poison inventé par les penseurs post-soixante-huitards pour combattre l'Etat-nation France ; les islamophobes s'en prennent souvent en priorité aux associations antiracistes (MRAP, Ligue des droits de l'homme, etc.) et dénoncent le racisme anti-français : en gros les vrais victimes ce ne seraient pas les musulmans mais les Français dit « de souche » qui doivent supporter l'islamisation de leur pays ;

la défense d'une société policée et policière et une inclination sécuritaire : tous ces acteurs islamophobes en appellent plus ou moins à un traitement sécuritaire de l'islam en France.

L'islamphobie actuelle est aussi révélatrice d'une certaine idée de la France, sécurisée, figée et repliée sur elle-même. C'est en ce sens que je pense que l'islamophobie n'est pas seulement l'expression d'un racisme anti-musulman mais bien plus : elle est la manifestation d'une pensée profondément réactionnaire et régressive, même quand celle-ci est véhiculée par des intellectuels qui se prétendent « être de gauche ». J'établis ici un parallèle avec l'antisémitisme de l'entre-deux guerres qui traversait tous les milieux sociaux et tous les courants de pensée.

Vincent GEISSER

(*) - Chargé de recherche au CNRS, chercheur à l'IREMAM (Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman). Auteur avec Françoise Lorcerie de « La nouvelle islamophobie », Paris, éditions La Découverte, à paraître en septembre 2003 et de « Diplômés maghrébins d'ici et d'ailleurs », édition CNRS, 2000.

 
MouLaY a écrit :

Je me pose cette question , l'islamophobie a t elle pris de l'ampleur
A vrai dire je ne suis pas sure que l'islamophobie ait vraiment pris de l'ampleur. C'est une possibilité bien sur, mais je crois que la réalité est encore pire.

Il semble que les gens l'exprime plus librement tout simplement.

D'une manière générale, le racisme ou bien la haine anti-religion ne sont plus vécus comme des tabous (allez savoir pourquoi). Et sous couvert de liberté d'expression, on a droit à des discours de plus en plus méprisants.

On a dit aux personnes qu'elles pouvaient exprimer leur desaccord et elles ont compris qu'elles pouvaient libérer leur haine. Voilà comment on se retrouve avec Le Pen au deuxième tour en France, un parti à caractère nazi en Autriche ou en Italie...
Après ça on a eu droit aux pseudos écrivains qui font leurs promos sur tous les plateaux à heures de grandes écoute.

Mais le pire, ce sont ces lois douteuses qui arrivent. On parlait de port de voile à l'école (discussion tout à fait légitime) et on risque de finir avec une repression généralisée au secteur public (pour commencer).

Alors effectivement, comme tu le dis, il faut penser à s'organiser une défense. D'autre l'ont fait avant nous. Il est temps de s'y mettre de façon efficace.
 
Cogito ergo sum cogitatas: « Je pense donc je suis une chose pensante ».

Ce qui définit l’être humain c’est qu’il est capable de penser. Or la crise de l’islam vient du fait qu’il dénie à l’homme musulman cette faculté de penser qui le définit en tant qu’être humain.
La solution viendra de l’islam lui même. Il faut qu’il accepte qu’il est l’œuvre de l’homme et qu’il ne représente pas la vérité absolue et infaillible d’ordre divine. Somme toutes qu’il est une vérité humaine comme tant d’autre. Il doit donc laisser les musulmans cogiter de temps en temps pour résoudre leurs problèmes sans se fier aux pseudo solutions contenues dans de vieux grimoires.
Si l’on regarde l’histoire de l’occident, on remarque que les avancées au niveau social comme au niveau scientifique n’ont eu lieu qu’avec la remise en cause de l’orthodoxie (catholicisme) à travers la réforme et les changements opérés par Rome en réaction à la réforme(la contre réforme). Il faut que l’islam se contente de son rôle dans la sphère privée et laisser à César ce qui appartient à César.

Ce qui a construit la société américaine et aboutit à la démocratie et au libéralisme, c’est entre autres cette séparation entre le politique et le religieux. Alexis de Tocqueville soulignait dans son ouvrage : de la démocratie en Amérique, que l’américain au 19eme siècle devait faire dans sa vie de tous les jours preuve d’une grande rigueur morale, alors que dans le domaine politique Dieu aurait laissé libre cours à leur imagination.



 
yubawissin a écrit :
Cogito ergo sum cogitatas: « Je pense donc je suis une chose pensante ».


beati pauperes spiritu,

Ce qui définit l’être humain c’est qu’il est capable de penser. Or la crise de l’islam vient du fait qu’il dénie à l’homme musulman cette faculté de penser qui le définit en tant qu’être humain.

Mais bien sur , c'est aussi a cause de l'islam si les larges et plus grandes decouvertes au niveau de l'astronomie la medecines, les chiffres , la vie politique et social attirés des chercheurs du monde entier, sans parler des philosophes et poêtes ont été avancer en terre d'islam

tufais definitivement rire.





La solution viendra de l’islam lui même. Il faut qu’il accepte qu’il est l’œuvre de l’homme et qu’il ne représente pas la vérité absolue et infaillible d’ordre divine.
Voil la réplique d'un islamophobe dans toute sa splendeur, il faudrait que tu apportes la preuves de ce que tu avances , si mahomed Saws etait un gourou lui qui fut berger , est qu'il est capable à lui seul de pouvoir ainsi develloper une telle idéologie , cela reviendrait donc du miracle ou de la magie , quoi qu'il en soit jusque maintenant , tu en as pas preuve et ton doute continuera ainsi a subsister et ce jusque ta mort.





Somme toutes qu’il est une vérité humaine comme tant d’autre. Il doit donc laisser les musulmans cogiter de temps en temps pour résoudre leurs problèmes sans se fier aux pseudo solutions contenues dans de vieux grimoires.
L'on cogite autant que l'on peut sans pur autant faire abstraction de notre religion , l'on a bien des ingenieurs des medecins cela ne nous a pas reduit à une vie archaique, ou anarchique.
Les vieux grimoires sont encore respectacle et ceux depuis plus de 14 siècle.



Si l’on regarde l’histoire de l’occident, on remarque que les avancées au niveau social comme au niveau scientifique n’ont eu lieu qu’avec la remise en cause de l’orthodoxie (catholicisme) à travers la réforme et les changements opérés par Rome en réaction à la réforme(la contre réforme).
En irlande la religion est très presente et ceux depuis des décennies , et bien sur le pays est dans l'union européenne , les juifs ont une religion qui aussi dans ses fondements n'est pas facile a appliquer, néanmoins il y arrivent avec facilité

Monsieur yuba , ce n'est pas la religion qui est à revoir mais l'état d'esprit, les moeurs , l'islam si il etait suivis aurait et tu ne peux le nier grandit et devellopper sa communauté à long terme. tous les niveaux
Mais l'homme avec ses divergences de point de vue , sa soif de pouvoir et son gout pour la richesse et l'escroquerie a fait de cette religion abstraction , ou alors l'a utiliser dans
un seul but l'opression et ses interets lucratifs tu me sort la théorie de l'individualisme qui a conduit sois disant à l'évolution de l'occident.



Il faut que l’islam se contente de son rôle dans la sphère privée et laisser à César ce qui appartient à César.
c'est un point de vue , une sphère privé ce n'est pas ce que preconise une religion monotheiste , les juifs s'entraident se solidarise les un des autres ont de veritable communautés de part le monde donc ton argument n'est pas valable.
Il est donc logique que le musulman se solidarise aussi de son voisin..


Ce qui a construit la société américaine et aboutit à la démocratie et au libéralisme, c’est entre autres cette séparation entre le politique et le religieux. Alexis de Tocqueville soulignait dans son ouvrage : de la démocratie en Amérique, que l’américain au 19eme siècle devait faire dans sa vie de tous les jours preuve d’une grande rigueur morale, alors que dans le domaine politique Dieu aurait laissé libre cours à leur imagination

Aux état unis la religion est presente partout
cela se voit que tu ne t'ai jamais rendus la bas
la religion a une grande place dans la societé americaine plus que ne l'a le catholicisme en europe, même les discours de bush s'appuis sur la plus grande des divinités pour s'adresser au peuple americain "god bless Usa"
si la séparation s'est donc operer , c'est plus car il ya eu des athés au pouvoir, des gens qui faisait abstraction de la religion, ils st encore majoritaire aux etats unis.

La religion en effet doit etre separés de l'etat et rester dans un domaine privés , mais elle doit trouver cohesion et implication dans une reforme ou son implication reste importante .


 
najette a écrit :
MouLaY a écrit :
[...]En outre quel serait le moyen de defense pour à notre tour d'entreprendre de lutter contre cette machine raciste mise en route..
[...]
Ma foi est independante de tout ce qui se passe et donc inattaquable. Pourquoi une defense? Ma foi n´est pas en danger...


n*

Salam najette,

Je Parle ici d'une respectabilité lier à notre reigion, on a le droit d'afficher le fait que l'on est musulman sans pour autant recevoir en retour des critiques de tout ordres

si je suis chretien j'ai le droit au respect et à ma liberté de culte
si je suis juif c'est la même chose

Alors l'islam à de ce fait le droit à la même respectabilité.

quand à notre foi elle n'est pas remise en cause
La question elle même ne me vient même pas à l'esprit.

salam :)
 
salam
je reponds a la question du 1er message de Moulay:
l'islamophobie actuelle est engendree, comme toutes les phobies, par l'ignorance ou la non ou mal-connaissance de l'autre. on rejette celui qui n'est pas comme nous: et qui devient donc automatiquement "anormal" et suspect de tous les maux possibles.
de plus, les esprits faibles et peu cultives, ont tendance a faire l'amalgame entre les personnes qui se reclament ou se revendiquent d'une religion (ici musulmans) et de l'islam lui-meme! on attaque l'islam a travers les actes ou paroles des "musulmans": il ne faut pas aller tres loin, ds ce forum, des exples lamentables de cet amalgame st realises alongueur de journee!!
un autre pt, oui! depuis le 11/9/01, l'islamophobie aveugle a pris une telle importance sans egale; d'autant plus, que islam est devenu pour eux synonympe de terrorisme!! et celui qui n'est pas d'accord avec ca, alors il est sympathisant et gd terroriste potentiel! si t'es pas islamophobe, t'es suspect, tu passes pas a la tele, tu n'as pas le droit d'exister, etc...
alors, evidemt avec les medias moutonniers qu'on a, et qui cherchent a faire peur (phobie!!!), pour augmenter l'audimat, ce sentiment et meme plus je dirais, cette realite d'islamophobie est amplifiee et nourrie; et meme au passage, les gens trouvent cette islamophobie normale, puisqu'a la tele on en parle, et que si le monde va mal, c'est a cause de l'islam!!!!

tu demandes quoi faire? a vrai dire je ne sais pas trop
a part,utiliser les moyens civilises et legaux
toute insulte contre les musulmans en tant que genre humain, ne doit pas etre laissee sans reponse: si insulter un juif en tant que juif est du racisme, la meme chose est vraie pour un musulman ou un boudhiste.
et enfin, c'est a nous aussi, musulmans, de donner l'exemple avec nos paroles et nos actes; et en eduquant nos enfants a respecter et les autres quels qu'ils soient, et surtout a leur inculquer l'esprit de connaissance des autres cultures pour qu'ils ne tombent pas eux aussi dans la mode trop facile de la pohbie de qqe chose!

moi, je pense et j'espere que cette mode d'islamophobie n'est que passagere comme toutes les modes!
alors, patience mes freres et mes soeurs.

ps: moulay! j'ai pas saisi le sens de ton titre: je pense donc je suis; kelle relation avec le sujet islamophobie? je dois avouer ke je ne suis pas philo! explication, stp, merci.
 
et je te repond par ceci De gustibus et coloribus non disputandum
:-o :-o

cad? excuse mon inculture et mon analphabetisme latino-latinien
arrete de frimer moulay :-D , on est dimanche!
yo ti taquinus, monsieurus moulayus :-D
 

Amine

En mode pause
Salam Moulayus( cool mon latin :lol:)

Il est certain que les attentats contre les tours de Manhattan ont génère une islamophobie avec toutes les conséquences que nous connaissons. Il faut rajouter à cela, une production littéraire considérable sur l’islam et la façon de la diaboliser. Je ne suis pas pour la pensé unique mais ce que je condamne avec ferveur, c’est ce que les autres ont à dire de nous mêmes est souvent entaché d’erreur du faite d’une mauvaise compréhension. Cependant , je pense qu’il y a un véritable regain envers la religions musulmane, mais qui malheureusement ne se fait pas toujours de manière intelligente et équilibré. Il y a ceux qui vont vers l’islam comme un abri,ceux qui y vont en fuite d’une société trop matérialiste, qui oublie l’humain.Aujourd’hui l’islam ne souffre pas de sa quantité mais de sa qualité. La preuve, elle est très mal vu dans le monde occidentale.

L’islam est présente comme un juridisme sec, "sans commentaire convaincant", comme une liste d’interdit et d’obligation et malheureusement on oublie l’essentiel, c’est que l’islam est une religion qui recèle une profonde philosophie, une subtile civilisation, humain et humaniste à travers les siècles. Pour stopper cette islamophobie, et barrer la route à toute sorte d’intégrisme, il faut une réflexion afin d’adapter le texte qui a été adapter autrefois pour des sociétés qui ne sont plus les nôtres, pour d’autre société pour d'autre siécle . Il faut avoir le courage de prendre le texte fondateur de notre religion et le relire à travers les exigences de la société d’aujourd’hui et je suis certain que l’on y gagnera.







 
sallam aleikum,
je suis de ton avis et je te parle en connaissance de cause.
depuis les événements du 11/09/01 le monde a focalisé sur notre religion en faisant passé tout muslim pour un "intégriste".
je travaille dans une entreprise publique où les collègues ont peur d'aborder les sujets religieux, peur d'emettre un avis.
il existe une minorité de personnes qui nuit à l'image de notre religion.
elle est l'emblème de pureté, d'honnêteté, et je n'aurai jamais la place suffisante pour énnumérer les vertus de l'Islam mais je demeure optimiste en pensant que les gens ne retiendront que le meilleur des muslims.
 
Amine a écrit :
Salam Moulayus( cool mon latin :lol:)

Il est certain que les attentats contre les tours de Manhattan ont génère une islamophobie avec toutes les conséquences que nous connaissons. Il faut rajouter à cela, une production littéraire considérable sur l’islam et la façon de la diaboliser. Je ne suis pas pour la pensé unique mais ce que je condamne avec ferveur, c’est ce que les autres ont à dire de nous mêmes est souvent entaché d’erreur du faite d’une mauvaise compréhension. Cependant , je pense qu’il y a un véritable regain envers la religions musulmane, mais qui malheureusement ne se fait pas toujours de manière intelligente et équilibré. Il y a ceux qui vont vers l’islam comme un abri,ceux qui y vont en fuite d’une société trop matérialiste, qui oublie l’humain.Aujourd’hui l’islam ne souffre pas de sa quantité mais de sa qualité. La preuve, elle est très mal vu dans le monde occidentale.

L’islam est présente comme un juridisme sec, "sans commentaire convaincant", comme une liste d’interdit et d’obligation et malheureusement on oublie l’essentiel, c’est que l’islam est une religion qui recèle une profonde philosophie, une subtile civilisation, humain et humaniste à travers les siècles. Pour stopper cette islamophobie, et barrer la route à toute sorte d’intégrisme, il faut une réflexion afin d’adapter le texte qui a été adapter autrefois pour des sociétés qui ne sont plus les nôtres, pour d’autre société pour d'autre siécle . Il faut avoir le courage de prendre le texte fondateur de notre religion et le relire à travers les exigences de la société d’aujourd’hui et je suis certain que l’on y gagnera.
c bien que tu sois revenu..

 

Amine

En mode pause
hamid_meo a écrit :
Amine a écrit :
Salam Moulayus( cool mon latin :lol:)

Il est certain que les attentats contre les tours de Manhattan ont génère une islamophobie avec toutes les conséquences que nous connaissons. Il faut rajouter à cela, une production littéraire considérable sur l’islam et la façon de la diaboliser. Je ne suis pas pour la pensé unique mais ce que je condamne avec ferveur, c’est ce que les autres ont à dire de nous mêmes est souvent entaché d’erreur du faite d’une mauvaise compréhension. Cependant , je pense qu’il y a un véritable regain envers la religions musulmane, mais qui malheureusement ne se fait pas toujours de manière intelligente et équilibré. Il y a ceux qui vont vers l’islam comme un abri,ceux qui y vont en fuite d’une société trop matérialiste, qui oublie l’humain.Aujourd’hui l’islam ne souffre pas de sa quantité mais de sa qualité. La preuve, elle est très mal vu dans le monde occidentale.

L’islam est présente comme un juridisme sec, "sans commentaire convaincant", comme une liste d’interdit et d’obligation et malheureusement on oublie l’essentiel, c’est que l’islam est une religion qui recèle une profonde philosophie, une subtile civilisation, humain et humaniste à travers les siècles. Pour stopper cette islamophobie, et barrer la route à toute sorte d’intégrisme, il faut une réflexion afin d’adapter le texte qui a été adapter autrefois pour des sociétés qui ne sont plus les nôtres, pour d’autre société pour d'autre siécle . Il faut avoir le courage de prendre le texte fondateur de notre religion et le relire à travers les exigences de la société d’aujourd’hui et je suis certain que l’on y gagnera.
c bien que tu sois revenu..
Merci fréro
 
Salam,
j'ai suivi un peu le débat !

Mister Amine je suis tout à fait d'accord avec tes propos :

Il faut avoir le courage de prendre le texte fondateur de notre religion et le relire à travers les exigences de la société d’aujourd’hui et je suis certain que l’on y gagnera.
Mais j'ai envie de faire un topo sur une chose le terrorisme ou ce k les autres appels intégrismes!

Les terroristes, ou les criminels pour allez o général n'ont jamais été défini par rapport à leur religion ! et bizarrement c avec le 11 sept k la manie de coller une étiquette religieuse à des criminels est devenus chose courante !

Pourtant autant que j'en sache, des terroristes il y en a toujours eu en irlande, en corse, en afrique du sud... qui sèment la terreur !

Dans les prisons du monde on ne coffre pas uniquement des musulmans mais des catholiques, des orthodoxes, des juifs, des hindous... et jamais on sait intéresser à la religion des plus barbares des meurtriers !

Donc autrement dit le crime n'a de religion et les deux ne sont pas lier ! De fil en aiguille on peut en déduire que l'islam et terrorisme sont dichotomiques ! Il faudrait k les gens non musulmans cessent de faire ce lien !

Il existe des extrêmes / extrêmistes dans chaque religion ! Mais bizarrement on ne devrait y penser que kd on pense islam ! C'est bête et stupide !

Les orthodoxes et Catholiques n'ont à ma connaissances jamais été en irlande calins ! Mais voilà le monde n'a pas généralisé ce comportement de haine entre ces deux clans ! et il a admis de faire ce lien pour une religion ki porte le nom : Paix !

A qui il faudrait en vouloir ? à l'étroitesse d'esprit, à des préceptes tant appris sans jamais être respecter, au médias et à certains extrémistes !



 
Azul,

Arrêtons de faire de l’Islam une victime. N’oublions pas que c’est lui qui a porté le premier coup un certain 11/09/2001. Les auteurs de ces attentats ne savaient pas quelle serait l’ampleur de la riposte des grandes démocraties. S’ils le savaient, alors on peut penser qu’ils voulaient la perte du monde musulman.

Tocqueville définissait la démocratie comme « l’égalisation des conditions ». Il s’agit d’une égalisation des conditions par rapport à l’ancien régime où le statut de chacun est déterminé par sa naissance. Désormais dans la société démocratique chacun peut grimper les échelons de la société grâce à son mérite c’est à dire à son travail. La valorisation du travail dans les sociétés démocratiques fait de la guerre quelque chose d’obsolète. Ce qu’on pouvait acquérir par la guerre auparavant on peut désormais l’avoir par la sueur de son front.

Cette non valorisation de la guerre dans les sociétés démocratiques est à l’origine de l’erreur qu’ont faite les barbus le 11/09/2001 tout comme les Japonais lors de la seconde guerre mondiale. Ils ont oublié que l’énergie accaparée par le travail peut être transférée rapidement sur la guerre jusqu’à la rendre totale dans le cas où le premier coup porté par l’ennemi n’aurait pas été fatal.

L’Amérique est donc entrain de faire une guerre totale aux ennemis qui l’ont attaquée un certain 11/09/2001, comme elle en a déjà fait une lors de la 2éme guerre mondiale et ne renoncera pas jusqu’à la victoire.

La situation diffère quand c’est la démocratie américaine qui attaque, dans ce cas là parce qu’on est dans une démocratie, une opinion publique majoritaire désapprouve la guerre et empêche celle-ci de puiser parmi les citoyens toute l’énergie qui lui permettrait d’être totale et de triompher. Ce fut le cas au Vietnam par exemple.

Tant que les intégristes n’auront pas compris cela, ils continueront à mener tout le monde musulman à la ruine.

 
yubawissin
tu dis que les usa ne s'arreteront pas tant k'ils n'auront pas leur victoire!!
des kel droit une "pseudo-democratie" comme les usa, doit-elle IMPOSER par les armes le choix politique de tout un peuple!
de kel droit massacre-t-elle tout un peuple, toute une religion, car une centaine d'illumines ont oses la defier chez elle!
sommes-nous les musulmans responsables de cela!
suis-je moi musulman un terroriste, uniquement paceke je crois a une autre religion que celle de mister bush!
suis-je un complice des terroristes, si je trouve ce k'elle fait au moyen et proche orient hypocrite et injuste
suis-je complice de ceux ki sont emprisonnes ds des cages a poule a guantanamo, car je trouve cela contraire aux lois fondamentales de l'HOMME??
les usa ont le droit de se defendre contre ki ils veulent, mais pas au detriment de nous et de notre religion; kelle k'elle soit

bon, je m'emporte pas contre toi, yuba!
mais uniquement contre la phrase, on est bien OK? ;-)
 
David et Daoud.



Appelons-le David. Cette nuit-là, il ne s'est pas endormi. Il a feuilleté une bande dessinée, a écouté de la musique pop sur son walkman puis a pris une douche et s'est soigneusement rasé. Il a avalé un bon café au mess des officiers et s'est rendu à l'heure dite sur le terrain d'aviation. Il a grimpé dans son F16 et s'est envolé en direction de la bande de Gaza. Cinq minutes plus tard, il était au-dessus de sa cible : un immeuble d'habitation. Il a largué sa bombe (une tonne d'explosif), a viré de bord et est rentré chez lui. Il a brièvement rendu compte du succès de sa mission, a sauté dans sa voiture et est rentré chez lui. Il s'est allongé sur son sofa et s'est rapidement endormi. Ce soir, il dînera en bord de mer avec des amis puis ira danser dans un club à la mode à Tel-Aviv.
Au sol, tout un quartier est dévasté. On compte dix-sept morts, la plupart des enfants, et plus de cent cinquante blessés, dont le seul tort était de se trouver là.
Appelons-le Daoud. Ce matin, il s'est levé de bonne heure et a fait sa prière. Puis il a enroulé autour de son corps une ceinture d'explosifs et a pris le chemin d'Israël. Il est passé à travers les barrières et les barbelés de la plus grande prison du monde et a marché vers une halte d'autobus. Au bout d'un quart d'heure, l'autobus est arrivé. Le conducteur s'est méfié de ce jeune homme au regard un peu trop fixe. Il a tenté de refermer la portière mais c'était déjà trop tard : Daoud avait actionné le mécanisme infernal. Quinze morts, tous civils, et des dizaines de blessés, dont le seul tort était d'avoir pris ce bus-là, ce jour-là. De Daoud, il ne reste plus rien. Il n'aura pas de sépulture.
David est un héros. Daoud est un terroriste.
C'est ce qu'on appelle la logique Bush-Sharon.
 
el-safia
2 kestions:
- ki est fouad laroui? (ca c'est pour demontrer au public de bladi mon ignorance, ke je n'essaie meme pas de camoufler :-D )
- l'histoire de daoud et david:
bon, je crois deviner ke pour toi, comme pour moi, que david (et surtout bush, sharon, et bien dd'autres) sont terroristes! la, on est d'ac!
mais daoud? ki est-il pour toi? terroriste ou heros ou autre chose?
 
msikine a écrit :
yubawissin
tu dis que les usa ne s'arreteront pas tant k'ils n'auront pas leur victoire!!
des kel droit une "pseudo-democratie" comme les usa, doit-elle IMPOSER par les armes le choix politique de tout un peuple!
de kel droit massacre-t-elle tout un peuple, toute une religion, car une centaine d'illumines ont oses la defier chez elle!
sommes-nous les musulmans responsables de cela!
suis-je moi musulman un terroriste, uniquement paceke je crois a une autre religion que celle de mister bush!
suis-je un complice des terroristes, si je trouve ce k'elle fait au moyen et proche orient hypocrite et injuste
suis-je complice de ceux ki sont emprisonnes ds des cages a poule a guantanamo, car je trouve cela contraire aux lois fondamentales de l'HOMME??
les usa ont le droit de se defendre contre ki ils veulent, mais pas au detriment de nous et de notre religion; kelle k'elle soit

bon, je m'emporte pas contre toi, yuba!
mais uniquement contre la phrase, on est bien OK? ;-)
Tu sais sur le plan international c’est un peu l’état de nature selon Hobbes. C’est la guere de tous contre tous. Il n y a pas de véritable droit international qui émanerait d’un gouvernement mondial ou d’un parlement mondial. Pour cela les états font souvent preuve de modération et de diplomatie. Mais parfois la situation exige que les états prennent des décisions qui peuvent paraître inconcevables sur le plan interne. Que veux tu, ça s’appelle la raison d’état.

Je n’essaye pas de défendre les américains, j’essaye un peu de donner une vision sociologique du problème pour éviter un peu les débats partisans.
Si tu veux connaître mon opinion personnelle, saches que je renvois dos à dos aussi bien les ricains que les barbus.

Bien à toi.

 
msikine a écrit :
el-safia
2 kestions:
- ki est fouad laroui? (ca c'est pour demontrer au public de bladi mon ignorance, ke je n'essaie meme pas de camoufler :-D )
- l'histoire de daoud et david:
bon, je crois deviner ke pour toi, comme pour moi, que david (et surtout bush, sharon, et bien dd'autres) sont terroristes! la, on est d'ac!
mais daoud? ki est-il pour toi? terroriste ou heros ou autre chose?

ben voyons : nous ignorons tous bien des choses ! alors ne t'en bile pa !

Fouad laroui c'est un gars ! mdrr tu trouveras sa biographie dans ce lien :

http://www.bladi.net/modules/qui/bio-21.html

j'ai eu la chance de lui lire beaucoup de ces écrits !

sinon pour ta seconde question : l'écrit de fouad montre une chose que l'on définit les mots comme bon nous semble pourvu k ca serve les intérêts des puissants !
 
el-safia
merci pour le site! je viens de le regarder!
pour ne pas "polluer" le topic puiske f. laroui, c'est pas le sujet! (excuse moulay!!)
je ferai bref!
figure-toi, j'ai honte de le dire, ke j'ai deja lu un boukin de laroui: les dents du topographe!
en plus de mon ignorance, il fo ke je pense ajouter alzeihmer :-D
tjs est-il j'ai pas aime du tout son livre!!

voila, je laisse les autres parler du vrai sujet de misterus moulayus (ki est en train de s'engueuler sur un autre sujet: c'est tres chooooo!)
si tu veux el-safia
pour parler de "ton" fouad, on passera sur le canal prive.
 
msikine a écrit :
el-safia
merci pour le site! je viens de le regarder!
pour ne pas "polluer" le topic puiske f. laroui, c'est pas le sujet! (excuse moulay!!)
je ferai bref!
figure-toi, j'ai honte de le dire, ke j'ai deja lu un boukin de laroui: les dents du topographe!
en plus de mon ignorance, il fo ke je pense ajouter alzeihmer :-D
tjs est-il j'ai pas aime du tout son livre!!

voila, je laisse les autres parler du vrai sujet de misterus moulayus (ki est en train de s'engueuler sur un autre sujet: c'est tres chooooo!)
si tu veux el-safia
pour parler de "ton" fouad, on passera sur le canal prive.

moulay il ne changera pas c sur kl forum k il s'échauffe ?! :-D
 
Bonsoir toutes et tous, je me mêle à ce débat pour vous donner mon point de vue, tant que nous donnerons autant d’importance aux extrémistes de tout bord ils gagnerons, exemple en France : le pen, voila ce que je voulais simplement vous dire.

Serge
 
pour ma part je ne crois pas que l'islamophobie s'est accentuée depuis le 11 septembre et tout autre évènement qui a suivi.En effet autour de moi(cad famille et amis),tous,se sont plus occupés de notre religion/par exemple,ma belle-soeur a mis le hijab,ainsi que ma tante et ma cousine.j'ai connu une française et un couple de juifs qui se sont convertis à l'islam,machaAllah.
Allahi zid fil islam
 
DiMa_MaRoKiA2 a écrit :
pour ma part je ne crois pas que l'islamophobie s'est accentuée depuis le 11 septembre et tout autre évènement qui a suivi.En effet autour de moi(cad famille et amis),tous,se sont plus occupés de notre religion/par exemple,ma belle-soeur a mis le hijab,ainsi que ma tante et ma cousine.j'ai connu une française et un couple de juifs qui se sont convertis à l'islam,machaAllah.
Allahi zid fil islam
Allahomma Amin :) :rose:


Et beaucoup de personnes se sont converties, notemment après ces attentats, aux USA, au Japon, et partout dans le monde car elles ont cherché a comprendre quelle pouvait être cette religion qui ordonnait de tuer des innocents, et elles se sont rendu compte qu'elle n'avait rien à voir avec tout ce qui se déroule :)

Face à cette haine de l'islam qui a toujours existé, l'islam gagne tous les jours de plus en plus de coeurs :)

Allahomma A3izza Al islam wa lmoslimin :rose:
 
Yubawissin mais tu as tout compris !!! sans te cirer les pompes...


Tu dis
« Or la crise de l’islam vient du fait qu’il dénie à l’homme musulman cette faculté de penser qui le définit en tant qu’être humain.
La solution viendra de l’islam lui même.

Tu as raison malek chebel dit que dans l’islam actuel ce n’est pas je pense donc je suis mais je pense donc dieu est…
Tu dis
Il faut qu’il accepte qu’il est l’œuvre de l’homme et qu’il ne représente pas la vérité absolue et infaillible d’ordre divine. Somme toutes qu’il est une vérité humaine comme tant d’autre. Il doit donc laisser les musulmans cogiter de temps en temps pour résoudre leurs problèmes sans se fier aux pseudo solutions contenues dans de vieux grimoires. »



Tu as raison et d’ailleurs n’en déplaise à ceux qui ne connaissent pas l’histoire à l’âge d’or de l’islam l’esprit critique était développé !!!
Qlq exemples
Cela apporte l’eau à mon moulin quand je dis que et pas que moi que quand l’islam a fait progresser la science elle était ouverte sur le monde !
Quelques preuves
Comme entre le 7 ième et 12 ième siècle
Qlq exemples pour illustrer
Pris sur ce site
http://www.infoscience.fr/histoire/...arabchrono.html
al-mas udi le grand géographe 1O ième siècle remet en cause la géographie traditionnelle des auteurs musulmans qui disaient que la mecque était le centre du monde !

al kindi 800 qui fait le lien entre les conceptions grecques et l’islam

thabit ibn qurra qui fait la traduction en arabe des travaux d’archimède et d ‘euclide

al razi qui parle des supercheries des prophètes qui emet des doutes concernant gallien
vers l’an mille fondation des frêres de la pureté, fraternité secrête influencé par le néo-platonnisme et le manichéisme

avicenne fortement influencé par le coran et aristote…

avéroes qui fait une analyse très poussée des écrits d’aristote, il traduit l’almageste de ptolémé



tu dis
Si l’on regarde l’histoire de l’occident, on remarque que les avancées au niveau social comme au niveau scientifique n’ont eu lieu qu’avec la remise en cause de l’orthodoxie (catholicisme) à travers la réforme et les changements opérés par Rome en réaction à la réforme(la contre réforme). Il faut que l’islam se contente de son rôle dans la sphère privée et laisser à César ce qui appartient à César.
tu as parfaitement raison…sans laicité le developpement sera bloqué par les oulémas auto proclamés…

Ce qui a construit la société américaine et aboutit à la démocratie et au libéralisme, c’est entre autres cette séparation entre le politique et le religieux. Alexis de Tocqueville soulignait dans son ouvrage : de la démocratie en Amérique, que l’américain au 19eme siècle devait faire dans sa vie de tous les jours preuve d’une grande rigueur morale, alors que dans le domaine politique Dieu aurait laissé libre cours à leur imagination.

Tu cite un sociologue tocqueville tu as encore raison…et tu verras tes détracteurs eux n’en citerons aucun !!!

Tiens je te cites quatre universitaires quatre source hautement fiables, car ce sont des universitaires pas des gugus…

si je puis me permettre je te donne quelques pistes que tu connais peut être pour expliquer le déclin scientifique, économique ,du monde musulman


Pour ceux qui veulent comprendre le déclin des pays musulmans voilà quatre universitaires qui parlent de l’état du système éducatif dans les pays arabo musulman avant la colonisation

Vous pouvez voir le sérieux de mes sources : quatres universitaires,


Ahmed Bouazzi
Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis
Université Tunis El Manar
Conférence grand public donnée
à l'Université René Diderot (Paris 7)
le 3 mars 2000
http://www.stormloader.com/enit/research/creation%20en%20terre%20d'islam.htm

Dégradation de l’enseignement
A partir du 12e s., l’enseignement a pris la forme d’apprentissage quantitatif sans réflexion. Les cours d’algèbre, de grammaire, etc. étaient enseignés sous forme de poèmes de plusieurs centaines de vers que l’élève devait apprendre par cœur. A partir du moment où l’élève savait son poème par cœur et où il pouvait retrouver les vers qui répondent à un cas donné il était licencié. Ibn Khaldun, dans sa Muqaddima, a critiqué ce type d’enseignement pratiqué à son époque au Maghreb, le qualifiant de stérilisateur de la réflexion.

Cette faiblesse de l’enseignement est remarqué par un autre universitaire
état de du maghreb avant la colonisation
le maghreb à l’épreuve de la colonisation
par daniel rivet professeur d’histoire contemporaine à l’université paris 1 panthéon sorbonne, spécialiste de l’histoire du maghreb éditions hachette 2002

page 65 »dans le cercle constitué autour d’un docteur de la loi dans une mosquée ou une université ou dans une madrassa qarawhin à fès comme la zitouna à tunis, le quêteur du savoir aussi chercheur de vérité , infuse une culture arabo-musulman atrophié ,en effet l’enseignement de la philosophie disparaît, celui de la médecine et de la mathématique se réduit à presque rien , une culture du bréviaire se diffuse à force d’abrégé appris par cœur, le savoir profane se réduit à la prosographie, seule la littérature jurisprudentielle survit à cette débâcle et engendre de vigoureuses écoles de droit »
ceci est confirmé par un troisième universitaire
L’éducation en turquie au 16 et 17 ième siècle

Par robert mantran sans doute le meilleur spécialiste francais de l’empire ottoman
La vie quotidienne à Istambul au siècle de suliman le magnifique robert mantran historien hachette 1990
Professeur université de provence. Qui a écrit de nombreux ouvrages sur la turquie.

Pour l’école page 223 »le maître est généralement un homme, dont la science se limite le plus souvent à connaître le coran et à savoir écrire, on ne lui demande pas d’enseigner autre chose aux enfants »



« le travail essentiellement à faire fonctionner la mémoire plus l’intelligence, le maître fait apprendre par cœur les versés du coran, dans la plupart des cas les enfants ne comprennent pas le sens car ils sont en arabes »

l’auteur ajoute page 224 que le problème est que « le fait même de savoir écrire des versets coraniques n’est pas toujours suffisant pour savoir écrire le turc, car l’alphabet arabe n’est pas adapté au phonétisme de la langue turque… » et qu’en fait « les verset coraniques ne sont d’aucune utilité pour la connaissance de la langue turque » que ses versets seront utiles « pour l’accomplissement des devoirs religieux et sociaux » mais l’enseignement dans ses écoles pour garçons « ne débouchent en aucune façon , sur le développement des faculté intellectuelles »

Il est évident que ce genre d’apprentissage ne contribue en rien à l’ouverture intellectuelle et à la formation de l’esprit critique ! On comprend mieux ce fait incroyable, les turcs si près de l’Europe sont passés à côté des révolutions scientifiques et technique du 16 ième et 17 ième siècle…
On comprend mieux le déclin de l’empire ottoman…

Mais il existe aussi un enseignement supérieur :

« il existe des madrassa pour ceux qui veulent aller plus loin « page 226 le but des ces écoles est de former des gens ayant une connaissance plus approfondi des choses de la religions pour pouvoir être iman, à défaut de devenir un savant de la religion :eek:uléma, versés dans le ilm( la science) c’est à dire la science coranique »
page 228 « l’enseignement essentiel donné dans les madrassa est la lecture , et commentaire et l’interprétation du coran et des hadith, une place importante est réservée à l’enseignement de la loi coranique, car il faut former les futurs juges » car les règles édictés ont une base juridico-religieuse.
L’auteur nous dit qu’au delà de cet enseignement de base les leçons portent sur la logique, les mathématiques, les sciences naturelles la médecine. »
Mais le travail consiste souvent à apprendre par cœur des pages d’ouvrages.
L’auteur note page 229
Les madrassas forment de manière si traditionalistes, et si éloignées de la culture proprement turque que cette formation ne peut donner l’occasion d’un renouveau intellectuel ou spirituel »

L’auteur ajoute page 230 » le conformisme établi depuis des siècles dans l’enseignement religieux, le manque d’ouverture des sciences humaines, le manque d’évolution des sciences appliqués (prendre l’exemple du refus de l’imprimerie et de l’horloge publique) font que cette culture se sclérose et s’éloigne de plus en plus de ce qui constitue le vieux fond turc de la société »

C’est bien à une islamisation de la société turque auquel nous avons affaire, et pas à une déislamisation !

« de plus totalement ignorante à de rares exceptions près des progrès réalisés en occident , cette élite (des madrassa) imprégnés d’une orgueilleuse conception de sa science et de sa culture, cette élite se refuse à admettre la moindre innovation »

cette phrase illustre celle de lewis
les turcs n’ont aucune idée des avancées de képler , de galilée , de newton…

pour mantran le déclin « l’absence de renouveau intellectuel » du 16 ième et 17 ième siècle s’explique « par le système d’enseignement, et la force des traditions littéraires empruntés aux arabes, la critique littéraire ne comporte pas la discussion ou la critique des auteurs, mais bien leur imitation » page 231


cette état du système éducatif est confirmé par une quatrième universitaire
qui après avoir décrit une période de relative ouverture intellectuelle ,nous décrit l’enseignement lors de la période du déclin de la science arabe
Islam et éducation
Abdelmajid CHARFI, Professeur
Université de Tunis I
TUNISIE
http://www.afides.qc.ca/RDE/49/charfi.html

S'il y a eu déclin et stagnation c'est pour de multiples raisons: démographiques, nous l'avons signalé, politiques (instabilité et dissensions entre les principautés qui se divisaient le monde musulman) et surtout culturelles. En effet, à partir du XIe - XIIe siècle, l'orthodoxie la plus stricte s'était imposée avec le concours et/ou sur l'instigation des pouvoirs en place, sous la forme du credo ach'arite, du développement du soufisme confrérique et, d'une manière générale, de l'établissement d'une religion "close", avec l'importance accrue des méthodes scolastiques et la prédominance de la mémoire sur la réflexion personnelle. On parle métaphoriquement à ce propos de la "clôture de la porte de l' ijtihâd".
Toute cette situation a eu des répercussions au niveau de l'éducation:
développement généralisé des procédés mnémotechniques: pratiquement toutes les connaissances étaient résumées et condensées en vers qu'il s'agissait d'apprendre sans l'exercice du moindre sens critique;
bannissement de la philosophie et même de la théologie ( kalàm), et marginalisation, dans le système éducatif, des sciences profanes au profit des sciences religieuses;
divorce croissant entre, d'une part, les élites citadines qui poursuivaient malgré tout un savoir encyclopédique impressionnant par son ampleur, et, d'autre part, les masses nomades, paysannes et rurales, ainsi que les masses laborieuses, qui n'avaient accès qu'à un savoir rudimentaire assuré par les "kuttabs" (écoles coraniques élémentaires) et les " zaonias" des marabouts, sans parler des femmes qui étaient, dans la presque totalité des cas, maintenues dans l'analphabétisme et l'ignorance la plus absolue. Bon alors vous pouvez avoir un avis contraire, à ces quatre universitaires mais à un moment il faut se demander sur quel argument est basé son point de vue, sinon on décide tout de suite que notre opinion est la bonne et la discussion s’arrête là !Salut


Pour ceux qui veulent aller plus loin il y a bien sûr le superbe rapport du pnud sur le monde musulman

source http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3220,36-339029,0.html
Source le rapport du pnud 2003 sur les pays arabes, réalisés par des sociologues ,des économistes, des scientifiques arabes. site http://www.undp.org/rbas/ahdr/frenchpresskit2003.html



L’excellent article du marocain

Un intellectuel d’origine marocaine explique , le déclin de la science arabe, par la non acceptation de la culture grecque
Bonne lecture

UNE LECTURE CRITIQUE DU LIVRE "LA MALADIE DE L'ISLAM" DE M. ABDELWAHAB MEDDEB
mercredi 4 juin 2003, par Pascal Hilout, Pascal Hilout
L’auteur se définit lui même comme
Je suis français d'origine marocaine et j'ai publié il y a trois ans un long article dans la revue Fikr Wa Naqd où j'ai relaté les causes de l'échec de l'astronomie islamique du Moyen-Age. L'article portait le titre "Ihya' ulum al falak : mina as-samawati ila al-fadai."
Texte complet
http://mmlf.webdynamit.net/spip/article.php3?id_article=30


voilà des texte à lire pour mieux comprendre, la situation actuelle du monde musulman
salut

ps j’ai fait des études d’économie, et de sociologie.
J’ai je crois accumulé certaines connaissances que je voulais vous faire partager pour faire bouger les choses…






Voilà je crois des arguments et des sources dont vous pourrez servir pour contrecarrer sinon faire tairer la bouche à tout pseudo historiens.même si il faut raison garder , mais enfin quand quatre universitaires spécialistes disent la même chose, dire que l’on est pas d’accord est une chose, trouver des arguments et des sources fiables contraires en est une chose.

Ps je pense que vous apprécierez la qualité des sources et ma rigueur méthodologique.

Salut
 
Azul,

Merci JF pour ces éclairements forts intérressants qui nous montrent la cause du déclin du monde musulman à travers l’introduction de nouvelles méthodes d’enseignement qui diffèrent de celles qui ont amené le monde musulman à l’apogée auparavant.

Hélas ces méthodes d’enseignement sont encore utilisées de nos jours malgré la modernité à laquelle se réfèrent nos « glorieux » dirigeants. On fait toujours de la vaine récitation dans les écoles. Le système éducatif primaire et secondaire est encore assujetti à la propagande étatique et dogmatique et ne sert pas comme ailleurs à développer la pensée des élèves.
Pour le constater, il suffit de voir qu’au Maroc, il est interdit de ramener un journal dans l’enceinte du lycée quand les CDI français en regorgent et quand les professeurs français nous exhortent à lire la presse pour développer son esprit critique et acquérir une bonne culture générale et suivre l’actualité.

C’est à se demander si le but n’est pas de maintenir les masses populaires dans leurs conditions ! On peut le penser dans la mesure où nos élites inscrivent leurs enfants à des lycées Descartes et autres où ils reçoivent un enseignement de qualité dans une langue qui n’est pas la langue « sacrée » du coran.

 
J'ai dis que les interventions d'athé ne sont pas les bienvenue , forcer de constater que j'avais oublier mon topic j y laisse entrer des anes islamophobes qui croient se sentir renforcer dans leur theses puisqu'il n y a pas debat juste entre eux..


Yuba Commence par le repondre en bas dans le topic
au lieu de debiter ta pseudo science sociologique à l'occidentale.


M
 
De plus revenez au sujet initial du topic

c'est pas parce que ce demeuré de jf arrive sur le topic qu'il est question de parler du declin..de l'islam.


j'ai poser une question, et si jf de mé2 interviens encore une fois sur je te loupe pas.

ce n'est pas ton site ici petit islamophobe crasseux sans cerveau qui croient que c'est grace à l individualisme que l'occident c'est develloper ..un ane..

honte
 
Un rappel pour toi au cas tu aurais oublier.





yubawissin a écrit :
Cogito ergo sum cogitatas: « Je pense donc je suis une chose pensante ».


beati pauperes spiritu,

Ce qui définit l’être humain c’est qu’il est capable de penser. Or la crise de l’islam vient du fait qu’il dénie à l’homme musulman cette faculté de penser qui le définit en tant qu’être humain.

Mais bien sur , c'est aussi a cause de l'islam si les larges et plus grandes decouvertes au niveau de l'astronomie la medecines, les chiffres , la vie politique et social attirés des chercheurs du monde entier, sans parler des philosophes et poêtes ont été avancer en terre d'islam

tufais definitivement rire.





La solution viendra de l’islam lui même. Il faut qu’il accepte qu’il est l’œuvre de l’homme et qu’il ne représente pas la vérité absolue et infaillible d’ordre divine.
Voil la réplique d'un islamophobe dans toute sa splendeur, il faudrait que tu apportes la preuves de ce que tu avances , si mahomed Saws etait un gourou lui qui fut berger , est qu'il est capable à lui seul de pouvoir ainsi develloper une telle idéologie , cela reviendrait donc du miracle ou de la magie , quoi qu'il en soit jusque maintenant , tu en as pas preuve et ton doute continuera ainsi a subsister et ce jusque ta mort.





Somme toutes qu’il est une vérité humaine comme tant d’autre. Il doit donc laisser les musulmans cogiter de temps en temps pour résoudre leurs problèmes sans se fier aux pseudo solutions contenues dans de vieux grimoires.
L'on cogite autant que l'on peut sans pur autant faire abstraction de notre religion , l'on a bien des ingenieurs des medecins cela ne nous a pas reduit à une vie archaique, ou anarchique.
Les vieux grimoires sont encore respectacle et ceux depuis plus de 14 siècle.



Si l’on regarde l’histoire de l’occident, on remarque que les avancées au niveau social comme au niveau scientifique n’ont eu lieu qu’avec la remise en cause de l’orthodoxie (catholicisme) à travers la réforme et les changements opérés par Rome en réaction à la réforme(la contre réforme).
En irlande la religion est très presente et ceux depuis des décennies , et bien sur le pays est dans l'union européenne , les juifs ont une religion qui aussi dans ses fondements n'est pas facile a appliquer, néanmoins il y arrivent avec facilité

Monsieur yuba , ce n'est pas la religion qui est à revoir mais l'état d'esprit, les moeurs , l'islam si il etait suivis aurait et tu ne peux le nier grandit et devellopper sa communauté à long terme. tous les niveaux
Mais l'homme avec ses divergences de point de vue , sa soif de pouvoir et son gout pour la richesse et l'escroquerie a fait de cette religion abstraction , ou alors l'a utiliser dans
un seul but l'opression et ses interets lucratifs tu me sort la théorie de l'individualisme qui a conduit sois disant à l'évolution de l'occident.



Il faut que l’islam se contente de son rôle dans la sphère privée et laisser à César ce qui appartient à César.
c'est un point de vue , une sphère privé ce n'est pas ce que preconise une religion monotheiste , les juifs s'entraident se solidarise les un des autres ont de veritable communautés de part le monde donc ton argument n'est pas valable.
Il est donc logique que le musulman se solidarise aussi de son voisin..


Ce qui a construit la société américaine et aboutit à la démocratie et au libéralisme, c’est entre autres cette séparation entre le politique et le religieux. Alexis de Tocqueville soulignait dans son ouvrage : de la démocratie en Amérique, que l’américain au 19eme siècle devait faire dans sa vie de tous les jours preuve d’une grande rigueur morale, alors que dans le domaine politique Dieu aurait laissé libre cours à leur imagination

Aux état unis la religion est presente partout
cela se voit que tu ne t'ai jamais rendus la bas
la religion a une grande place dans la societé americaine plus que ne l'a le catholicisme en europe, même les discours de bush s'appuis sur la plus grande des divinités pour s'adresser au peuple americain "god bless Usa"
si la séparation s'est donc operer , c'est plus car il ya eu des athés au pouvoir, des gens qui faisait abstraction de la religion, ils st encore majoritaire aux etats unis.

La religion en effet doit etre separés de l'etat et rester dans un domaine privés , mais elle doit trouver cohesion et implication dans une reforme ou son implication reste importante .

 
Haut