• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

La conscience, fonctionnalisme contre panpsychisme

  • Initiateur de la discussion Cammix
  • Date de début
C

Cammix

Salaaam, Bonjour
Je poste cette video qui décrit le problème de la science, apres la mort du dualisme pur et dur pour les scientifiques, qui postulaient qu'ils existaient une âme qui ne dependait pas de phénomènes physique, deux nouvelles approchent s'oppose, l'approche fonctionnaliste, qui affirme que la consicence est une fonction du cerveau comme les calculs sont une fonction d'une calculatrice et qu'une même fonction appliquer sur un ordinateur creerais une conscience comme la notre et de l'autre côté on a des néo-dualistes ou pan-psychiste qui considere qu'il existe des qualias (perceptions personelles qui ne pourront jamais etre comparais à rien de physique) et qui ajoute qu'il y a dans chaque elements de la nature (particules) deja un morceau de conscience(pan-psychisme).
Je vous conseille de regarder la video, c'est mieux expliquer que moi ^^
 
V

voleur2roses

C'est passionnant. Merci pour le partage. Cette vidéo est très bien faite et ça donne très envie de découvrir la chaîne.

Je suis resté sur la conclusion et l'évocation du "gouffre explicatif" qui exprime bien une idée que j'ai toujours eue. Les scientifiques (à l'heure actuelle et pour longtemps voire toujours) sont démunis pour faire le lien entre système physique (en l'occurrence celui du cerveau) et conscience : en quoi, concrètement, cette dernière serait la résultante du fonctionnement du premier. Selon le philosophe, il ne peut y avoir de réponse satisfaisante à la question de la compréhension de la conscience, même si on parvient à une connaissance poussée du cerveau.

Cet état de la réflexion me convient personnellement tout à fait :)
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
C'est passionnant. Merci pour le partage. Cette vidéo est très bien faite et ça donne très envie de découvrir la chaîne.

Je suis resté sur la conclusion et l'évocation du "gouffre explicatif" qui exprime bien une idée que j'ai toujours eue. Les scientifiques (à l'heure actuelle et pour longtemps voire toujours) sont démunis pour faire le lien entre système physique (en l'occurrence celui du cerveau) et conscience : en quoi, concrètement, cette dernière serait la résultante du fonctionnement du premier. Selon le philosophe, il ne peut y avoir de réponse satisfaisante à la question de la compréhension de la conscience, même si on parvient à une connaissance poussée du cerveau.

Cet état de la réflexion me convient personnellement tout à fait :)
Bonjour :joueur:

Qu’on soit matérialiste ou dualiste, quelque part il y a un fait brut. Les matérialistes n’expliquent pas comment la matière fabrique la conscience. Tout comme les dualistes n’expliquent pas comment la conscience agit sur le cerveau. Les dualistes doivent aussi expliquer à quel point de l’évolution biologique l’âme est apparue et pourquoi.
 
V

voleur2roses

Bonjour :joueur:

Qu’on soit matérialiste ou dualiste, quelque part il y a un fait brut. Les matérialistes n’expliquent pas comment la matière fabrique la conscience. Tout comme les dualistes n’expliquent pas comment la conscience agit sur le cerveau. Les dualistes doivent aussi expliquer à quel point de l’évolution biologique l’âme est apparue et pourquoi.
Souhaitons-leur bonne chance.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Souhaitons-leur bonne chance.
Il y a des athées qui ont une conception théologique de la science : ils croient que les choses qu'on ne peut pas comprendre ou connaître actuellement, la science les comprendra (toutes) dans un avenir plus ou moins éloigné. Poussée à l'extrême, cette attitude optimiste liquide aussi la plupart des problèmes philosophiques, puisque la science est censée donner un jour la "vraie" solution aux problèmes agités par les philosophes depuis longtemps!! Et la deuxième supposition de ces athées est que les explications scientifiques qui viendront seront systématiquement dans une perspective matérialiste, tandis que le dualisme ou la théologie ou la croyance en la liberté (libre arbitre) reposeraient sur des zones d'obscurité sans cesse plus petites!
 
V

voleur2roses

Il y a des athées qui ont une conception théologique de la science : ils croient que les choses qu'on ne peut pas comprendre ou connaître actuellement, la science les comprendra (toutes) dans un avenir plus ou moins éloigné. Poussée à l'extrême, cette attitude optimiste liquide aussi la plupart des problèmes philosophiques, puisque la science est censée donner un jour la "vraie" solution aux problèmes agités par les philosophes depuis longtemps!! Et la deuxième supposition de ces athées est que les explications scientifiques qui viendront seront systématiquement dans une perspective matérialiste, tandis que le dualisme ou la théologie ou la croyance en la liberté (libre arbitre) reposeraient sur des zones d'obscurité sans cesse plus petites!
"Sans cesse plus petites" à mesure des pseudos progrès scientifiques?
 
V

voleur2roses

Oui c'est l'idée qui est véhiculée!
Vu comme je conçois personnellement le "gouffre explicatif", je trouve assez sidérant que des gens aient la prétention de considérer qu'il sera tôt ou tard comblé. Mais bon.
 
Haut