En coulisses du concours eurovision, la bataille pour l’image d’israël

belgika

Et après l'espoir....
VIB
Le concours Eurovision de la chanson polarise l’attention cette année, bien au-delà des paillettes et des fameux « twelve points » des résultats.


Après la victoire de l’Israélienne Netta l’année passée à Lisbonne, le show se déroule cette année du 14 au 18 mai à Tel Aviv.



Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.
OK

Pour le pays hôte, le concours se double souvent d’une opération de communication pour vanter ses charmes touristiques. En Israël, l’enjeu va bien plus loin. Les autorités tentent depuis longtemps de lisser l’image du pays, dont le nom est souvent associé aux mots « conflit », « occupation », voire « apartheid ». Il existe un ministère des Affaires stratégiques et de l’Information, destiné à améliorer l’image d’Israël, profilé comme un pays occidental, cool, technologique et ouvert. Pour les promoteurs de cette campagne, l’Eurovision est un cadeau du ciel, l’occasion parfaite pour faire passer ce message.
Des militants et des artistes ont eux aussi décidé de profiter de l’occasion pour rappeler leurs préoccupations. Pour eux, la musique ne peut servir à masquer la réalité vécue par les Palestiniens sous occupation. En Belgique, le chanteur Daan est l’un de ceux qui se sont exprimés ouvertement.
C’est du blanchiment. Ça sert à cacher les crimes de guerre qu’ils commettent
Daan: Je suis fan de l’Eurovision, mais cette année, ce n’est pas le meilleur endroit pour aller chanter.Daan: "Je suis fan de l’Eurovision, mais cette année, ce n’est pas le meilleur endroit pour aller chanter." - © JULIEN WARNAND - BELGA


« Je trouve ça très dommage d’aller chanter là-bas¸ nous dit le chanteur flamand.


C’est du blanchiment, c’est récupéré politiquement.


Ça sert à cacher les crimes de guerre qu’ils commettent en même temps.


Ce serait dommage de se laisser utiliser pour ça.


Je suis fan de l’Eurovision, mais cette année, ce n’est pas le meilleur endroit pour aller chanter. »
Et la première responsabilité en revient aux chaînes de télévision participantes, ajoute le Franc belge.



L’artiste estime qu’Israël applique une politique d’apartheid.


« Je trouve ça très étonnant : dans les années 80, tout le monde pouvait se réunir contre l’apartheid en Afrique du Sud, et aujourd’hui, plus personne n’ose réagir.


C’est très dommage. »



La campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction) appelle précisément les citoyens à exercer des pressions économiques, académiques, culturelles et politiques sur l’État d’Israël.


Le mouvement part du constat de « l’impuissance des États à convaincre ou forcer Israël à se conformer au droit international et à mettre fin à son occupation » et estime que « l’appel au boycott est un mode de protestation citoyen et non-violent ».
 

belgika

Et après l'espoir....
VIB
La crainte d’un incident en direct
Yohan Benizri: si les gens veulent promouvoir la paix, il ne faut pas qu’ils se laissent instrumentaliser par ceux qui promeuvent la haine.


Yohan Benizri: "si les gens veulent promouvoir la paix, il ne faut pas qu’ils se laissent instrumentaliser par ceux qui promeuvent la haine". - © RTBF


Ce boycott, le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique le rejette fermement.


Le président du CCOJB Yohan Benizri affirme que cette méthode ne pourra jamais apporter une solution.



« Un appel au boycott est généralement contraire au droit lorsqu’il vise un groupe de personnes sur base de leur nationalité ou de leur religion.


De plus, il y a un problème d’efficacité : si les gens veulent promouvoir la paix, il ne faut pas qu’ils se laissent instrumentaliser par ceux qui promeuvent la haine entre groupes, puisqu’ils érigent des murs entre les gens en s’associant à un mouvement de boycott. »





Yohan Benizri confirme que l’Eurovision est un événement qui normalement « fait rejaillir une belle image de rassemblement.


Mais ce n’est pas le cas s’il est perturbé par des activistes. »



Un incident retransmis en direct, c’est le cauchemar des organisateurs.


Les récents bombardements réciproques entre la bande de Gaza et Israël ont remis à la une des images guerrières de la région.


« Lorsque l’on regarde l’information, on parle d’Israël comme un pays guerrier, déplore Yohan Benizri, alors que ce n’est pas du tout le cas.


Il existe d’autres informations, qui ne sont pas assez rapportées, sur la contribution d’Israël à l’économie mondiale, aux technologies relatives à l’usage de l’eau ou aux applications pour smartphones. »



Le président du CCOJB précise que la communauté juive de Belgique a un lien fort avec Israël, mais « ne s’identifie pas complètement à Israël ».



Accusations d’antisémitisme



Depuis qu’il a donné une interview télévisée à la VRT pour appeler au boycott du concours cette année, Daan dit recevoir « des tonnes de boue ».


« Ce qui est très dommage, c’est que l’on confond la critique de la politique de l’Etat d’Israël avec de l’antisémitisme.


C’est ce qui fait taire beaucoup de gens.


Plus personne n’ose s‘exprimer parce qu’on vous accuse d’être antisémite.


Ce que je ne suis pas du tout. La moitié de mon inspiration, c’est toute la musique juive. Je trouve que c’est un peuple magnifique.


Ma critique ne se dirige que contre les politiciens israéliens. »




https://www.rtbf.be/info/monde/detail_en-coulisses-du-concours-eurovision-la-bataille-pour-l-image-d-israel?id=10217355
 

belgika

Et après l'espoir....
VIB
Manifestation à Bruxelles pour dénoncer l'organisation de l'Eurovision en Israël



Entre 50 et 100 cyclistes se sont rassemblés samedi matin de 10h à 11h à l'entrée du parc du Cinquantenaire, à hauteur de la petite rue de la Loi à Bruxelles, pour dénoncer l'organisation de l'Eurovision de la chanson en Israël.


Ils sillonneront les rues de la capitale toute la journée durant.

Le groupe s'est arrêté vers midi devant les studios de la RTBF et de la VRT pour appeler la direction de ces deux chaînes à renoncer à la retransmission du Concours Eurovision 2019.


Cette excursion militante se terminera en fin d'après-midi par un rassemblement sur la place de la Monnaie dans le centre de Bruxelles. L'arrivée est prévue à 16h. Diverses activités seront proposées aux participants et aux passants.

ViaVelo Palestina


Cette manifestation est organisée par le groupe ViaVelo Palestina, avec le soutien de diverses associations parmi lesquelles Présence et Action Culturelle (PAC), l'Association Belgo-Palestinienne, le CNCD 11.11.11. ou encore le syndicat CGSP-ACOD. Elle s'inscrit dans le cadre de la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) qui cible Israël.

Territoires occupés


Marianne Samray, coordinatrice de ViaVelo Palestina, explique qu'il s'agit de la 13e édition de cette excursion à vélo pour dénoncer la colonisation des territoires palestiniens occupés et le blocus de Gaza.

Cette année, elle cible plus particulièrement l'Eurovision. "Israël organise l'Eurovision de la chanson et cela nous choque parce que cela nous semble être une entreprise de camouflage de toutes les horreurs qui se passent en Palestine", défend Marianne Samray.



"Nous trouvons que ces paillettes, ces flonflons et ces chansons n'ont pas lieu d'être dans un pays qui est en guerre permanente".




Ne mettez pas Jérusalem dans les pubs
L'Autorité palestinienne a appelé au retrait des images montrant Jérusalem dans les vidéos promotionnelles de l'Eurovision, accusant Israël de "propagande" à l'approche de la tenue du concours télévisé à Tel-Aviv.

"Notre capitale bien-aimée"
Vendredi, le diffuseur public israélien KAN a diffusé un clip humoristique mettant en scène des touristes venus en Israël pour l'Eurovision. Dans la vidéo, Jérusalem y est présentée comme "notre capitale bien-aimée". Y figurent également des images du Dôme du Rocher, située à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée depuis 1967 par Israël, qui l'a ensuite annexée.

Capitale "indivisible"
Israël considère tout Jérusalem comme sa capitale "indivisible". Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Demande palestinienne
Sans faire explicitement référence à cette vidéo, le ministère des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne à Ramallah a dit avoir demandé à l'Union Européenne de Radio-télévision (UER) de "retirer toute image faisant la promotion de l'Eurovision 2019 filmée à Jérusalem".

"Occupation coloniale"
Le ministère accuse, sur sa page Facebook, Israël d'exploiter l'événement pour "pérenniser son occupation coloniale en normalisant l'acceptation dans le monde de son comportement illégal". "Les contenus promotionnels diffusés dans le cadre du concours de l'Eurovision et approuvés par l'UER sont inacceptables", a ajouté le ministère.

"Propagande" israélienne
Selon le ministère, le "contenu de propagande" israélien "efface l'Etat de Palestine de la carte". L'Eurovision "devrait être incompatible avec les pratiques du colonialisme et de l'occupation", a-t-il poursuivi.

Stéréotypes négatifs
Sur les réseaux sociaux, des Israéliens ont également critiqué le mauvais goût de ce clip censé mettre en scène les stéréotypes négatifs sur Israël avec auto-dérision. "Nous connaissons nos défauts, nous n'avons pas honte d'en rire", s'est défendu KAN sur Twitter.

Du 14 au 18 mai
L'Eurovision se tiendra à Tel-Aviv du 14 au 18 mai. Des appels au boycott ont été lancés, notamment par le BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions), une campagne mondiale de boycott d'Israël visant à obtenir la fin de l'occupation et de la colonisation des Territoires palestiniens.




https://www.7sur7.be/7s7/fr/1774/Eurovision/article/detail/3528865/2019/05/11/Manifestation-a-Bruxelles-pour-denoncer-l-organisation-de-l-Eurovision-en-Israel.dhtml
 

belgika

Et après l'espoir....
VIB
La Turquie a participé une seule fois




Eurovision : on vous explique pourquoi Israël participe au concours


Israël a remporté, pour la quatrième fois de son histoire, le concours de l'Eurovision et certains s'interrogent sur la présence du pays dans cette compétition qui n'est pas si européenne que ça.


Explications.





Pourquoi des pays qui ne font pas partie de l'Europe, comme l'Australie ou Israël, participent-ils à l'Eurovision ? Le débat, récurrent, refait surface sur les réseaux sociaux, dimanche 13 mai, au lendemain de la victoire de l'Israélienne Netta Barzilai avec sa chanson Toy. Israël a déjà remporté le concours de chansons à trois reprises, en 1978, 1979 et 1998.



"Pour beaucoup EUROvision = EUROpe. Sauf que non…", rappelle 20 minutes, qui a consacré un article à la question.


En effet, tous les pays membres de l'organisation Unioneuropéenne deradio-télévision (UER) peuvent participer au concours.



L'Eurovision n'est en fait qu'un réseau qui permet aux chaînes du monde entier de s'échanger des images. L'UER, basée en Suisse, organise donc depuis 1956 le "Concours Eurovision de la chanson".




#Eurovision Dans EUROvision il y a EURO, alors je ne comprend pas la présence de certains pays comme l'Australie, Israël .... Alors pourquoi pas y faire participer le Mexique, le Pérou. ...
— VUILMET PASCAL (@PASCALVUILMET) 13 mai 2018

Par contre j'ai rien compris pourquoi y'a Israël et l'Australie dans l'EUROvision ?
— Green Witch (@PlacidStarfish) 12 mai 2018

Mais d'ailleurs, du coup, dans "Eurovision", y'a bien Euro, alors pourquoi Israël (comme l'Australie)
— Bloody Angel (@ErwanDsg) 12 mai 2018

Expliquez moi pourquoi Israël passe à l'eurovision et personne dit rien ? C'est censé être l'Europe non ?
— xxxguccImane (@flamingheadk) 12 mai 2018

Egypte, Algérie, Tunisie, Libye...




Les premières années, seuls des pays d'Europe de l'Ouest participaient à l'UER.



Mais dès les années 1970, la zone d'influence géographique du célèbre concours s'est élargie. Ainsi, Israël participe à l'Eurovision depuis 1973.


La Turquie a tenté sa chance en 1975. On peut aussi citer l'Arménie (depuis 2006), la Géorgie (depuis 2007), l'Azerbaïdjan (depuis 2008) ou encore l'Australie (depuis 2015)...




"Parmi les autres membres actifs non-européens [de l'UER] qui auraient le droit de pousser la chansonnette à l'Eurovision, il y a l'Egypte, l'Algérie, la Tunisie, la Libye ou la Jordanie", précise 20 minutes.


Ces pays pourraient donc participer au concours s'ils le souhaitent.


Le Maroc, par exemple, n'a tenté sa chance qu'une seule fois, en 1980.


Le Liban a voulu tenter l'aventure en 2005 mais il s'est finalement retiré de l'UER : la Constitution libanaise interdisant de faire la promotion de produits venant d'Israël, il n'était pas possible de diffuser la chanson israélienne...



https://www.msn.com/fr-fr/actualite/culture/eurovision-on-vous-explique-pourquoi-israël-participe-au-concours/ar-AAxcuix?li=BBoJIji
 

belgika

Et après l'espoir....
VIB
L’Eurovision en Israël : « Osez rêver » sauf si l’on est enfermé à Gaza
Les Palestiniens vivant dans la bande de Gaza aspirent pourtant aussi à la liberté et à l'égalité



Ces jours-ci, Israël accueille à Tel Aviv le concours Eurovision de la chanson, sous le slogan « Osez rêver » (« Dare to dream »). De nombreux Européens ont parcouru plusieurs centaines de kilomètres pour se rendre en Israël afin d’assister aux festivités. Mais en tant que résidente de Gaza, je n’ai moi-même pas le droit de faire ce voyage, alors qu’il durerait moins d’une heure en voiture.

En coordination avec l’Égypte, Israël a transformé Gaza en une prison à ciel ouvert, renfermant deux millions de Palestiniens sur une petite superficie. Depuis près de 12 ans, les autorités israéliennes ont sévèrement restreint la possibilité de traverser la frontière, essentiellement réservée à des « cas humanitaires exceptionnels ». Ceci équivaut à une interdiction généralisée de voyager qui est illégale, et ne repose sur aucune évaluation individuelle de risques sécuritaires. En 2018, le nombre de personnes autorisées à traverser le pont d’Erez pour sortir de Gaza ne représentait plus qu’environ 1 % du nombre enregistré en septembre 2000, avant l'imposition du blocus.

Malgré cette dure réalité, j'ai longtemps « osé rêver » de pouvoir voyager et de voir le monde, et même simplement de visiter Jérusalem, non loin de Gaza. L'année dernière, l'armée israélienne m'a enfin permis de quitter Gaza pour la première fois de ma vie, à l’âge de 31 ans, afin d’assister à des réunions au siège de Human Rights Watch à New York. J'ai par la suite été autorisée à me rendre en Israël et en Cisjordaniepour la première fois. J’ai savouré chaque instant, sachant que ce serait peut-être la dernière fois.

Je sais aussi que j’ai plus de chance que la plupart des habitants de Gaza, dont 80 % dépendent d’aide humanitaire et plus de la moitié sont sans emploi.

Je souhaiterais que des spectateurs de l'Eurovision viennent aussi ici à Gaza et prennent connaissance de notre propre réalité, comme les longues et fréquentes coupures de courant, et le supplice psychologique de se sentir piégé et interdit de voyage.

En tant que Palestiniennes et Palestiniens de Gaza, nous ne sommes pas en mesure d'assister sans entrave à l'Eurovision, mais nous ne cesserons jamais d'oser rêver de liberté.

---------------




https://www.hrw.org/fr/news/2019/05/16/leurovision-en-israel-osez-rever-sauf-si-lon-est-enferme-gaza
 

belgika

Et après l'espoir....
VIB
De nombreux artistes et organisations appellent à boycotter la finale de l'Eurovision, ce samedi soir à Tel-Aviv, pour protester contre "la violation des droits des Palestiniens". Un contre-programme appelé Globalvision a même été lancé.




Alors que Tel-Aviv est sur le point d'accueillir la grande finale de l'Eurovision 2019, samedi 18 mai, une web-émission appelée Globalvision appelle au boycott. Objectif : attirer l'attention sur la réalité de l'occupation israélienne.



Globalvision promet "d'incroyables talents palestiniens soutenus par des artistes israéliens et internationaux", dont le célèbre Brian Eno fait partie.




Face à l'Eurovision à Tel-Aviv, une alternative palestinienne baptisée "Globalvision" appelle à boycotter la finale. (GLOBALVISION)

Alors que Tel-Aviv est sur le point d'accueillir la grande finale de l'Eurovision 2019, samedi 18 mai, une web-émission appelée Globalvision appelle au boycott. Objectif : attirer l'attention sur la réalité de l'occupation israélienne. Globalvision promet "d'incroyables talents palestiniens soutenus par des artistes israéliens et internationaux", dont le célèbre Brian Eno fait partie.

Dans ce clip, le jeune musicien Moody Kablawi appelle à suivre cette contre-soirée. Il y jouera un titre au nom des valeurs humanistes, pour monter ce qu'il se passe, dit-il, "au coin de la rue."



Quatre scènes réparties dans quatre villes
Globalvision, c’est a la fois une pression du mouvement de boycott artistique et une volontée de faire exister l’occupation quand Israël cherche à se servir de l’Eurovision comme d’une vitrine vis-à-vis de l’Europe. Le programme alternatif aura lieu à Londres, à Dublin, à Ramallah (Cisjordanie) et à Haïfa (ville du nord d'Israël). L'émission sera retransmise sur des écrans et sur internet.



L'endroit où ça se passe, Tel-Aviv, contredit le principe de l'Eurovision qui reflète des valeurs comme l'inclusion, la diversité, le respect des droits de l'homme.Najwan Berekdar, co-organisatrice de l'événement


Selon Najwan Berekdar, co-organisatrice de l'évènement Globalvision, Israël "utilise l'Eurovision pour tenter de se normaliser". Cette initiative est organisée par des activistes britanniques soutenus par l’association palestinienne Zochrot. Roger Water, du groupe Pink Floyd, a lui aussi appelé Madonna à annuler sa participation à la finale de l'Eurovision.



En Israël, une ONG d’anciens soldats a déployé un panneau géant pour rappeller que derrière Tel-Aviv il y a aussi l’occupation palestinenne. Cet appel au boycott préoccupe fortement le gouvernement. Mardi 14 mai, la retransmission sur internet de la demi-finale de l’Eurovision a été piratée. La Kan, la radio-télévision publique qui diffusait l'événement en direct sur son site, a accusé des militants du Hamas d'être responsables de ce piratage.




































 
Dernière édition:

belgika

Et après l'espoir....
VIB
elle aurait pu refuser aussi,l'argent peut être sur une majorité des médias ils parlent de sa mauvaise prestation...sic aux oubliettes les drapeaux palestinien

les drapeaux sont apparus quand deux danseurs ont tournés le dos au public



Je n'ai pas lu cette précision. Cela aurait pu venir d'elle. D'autant plus que sa venue à l'Eurovison avait fait parler justement en raison de la cause des Palestiniens.
Notre représentant a été 14 ième sur 26. Il est jeune, c'est pas mal!

félicitations à lui

j'avoue que cette daube je ne là suis plus :desole: depuis l'arrivée d'Israël par contre je lis les médias juste pour connaître le gagnant et les couacs 🤣
 
Haut