Je ne crois pas en l’identité homosexuelle

Je ne crois pas du tout au fait que l’homosexualité soit une norme tout à fait naturelle. Je vois cela plutôt comme une maladie mais ça ne signifie pas pour autant que je manque de respect ou de considération pour les personnes homosexuelles.

D’ailleurs dire que c’est une maladie n’est en rien une insulte ni un manque de respect. On dit bien d’une personne qui a contracté un cancer, du diabète ou une personne dépressive qu’elle est malade, ce n’est pas péjoratif ni irrespectueux.


Les psychiatres ont longtemps cherché à comprendre et à soigner les homosexuels. Ils ont d’ailleurs fait pas mal de trouvailles intéressantes au fil de leurs analyses, notamment en y décelant le rapport au père et à la mère, et ont pu y voir un dysfonctionnement lié au développement de l’enfant et au manque affectif. Je ne m’avanceraipas sur les explications car non seulement je ne suis pas professionnelle mais en plus je suppose qu’il y a autant d’explications que de cas.

L’homosexualité a été considérée comme une maladie en France jusque dans les années 60-70 où le lobbie LGBT s’est mis à censurer progressivement le travail des psy et à donner la parole à certains « homosexuels » avec l’aide des médias pour propager l’idée dans l’esprit du grand public que les thérapies ne servent à rien, que les homosexuels ne sont pas malades et que tenter de les soigner c’était leur faire offense.

Leur travail de propagande a manifestement bien fonctionné puisqu’aujourd’hui il est considéré comme homophobe de parler de psychiatrie ou même de comprendre le pourquoi de l’homosexualité, alors que c’est de la simple curiosité scientifique.


On en arrive donc à encourager ces personnes à penser qu’elles sont tout à fait normales, que leur orientation sexuelle constitue leur identité et qu’il faut l’assumer voire la renforcer pour certains en changeant de sexe, ce qui creer une société où les véritables identités biologiques (homme/femme) sont progressivement détruites. C’est tout ce travail qui a amené à la théorie du genre et qui pousse certains parents crétins et crédules à encourager leur petit garçon à à peine 5 ans de se comporter comme une petite fille voire même de s’en transformer. Comme si un enfant pouvait comprendre ce genre de chose.

J’ajouterai aussi que si l’on donne ce pouvoir de décision à un enfant de 5 ans de choisir son sexe, alors on avance progressivement dans une société où on lui donnera le pouvoir de consentement sexuel et où on pourra enfin legitimer la pedophilie (si l’enfant est assez grand pour choisir sa sexualité apres tout, il pourra très bien tout aussi consentir à accepter une relation avec un adulte?). Voyez comme ce raisonnement dangereux est très proche de nous...

Merci de m’avoir lu
N’hésitez pas à me donner vos avis et remarques.
 

VisTaVie93

Bladinaute averti
Certains n'ont jamais été attiré par les femmes. Et certaines n'ont jamais été attiré par les hommes.

C'est souvent "inné" l'attraction qu'ils aient pour une personne du même sexe.
 
Certains n'ont jamais été attiré par les femmes. Et certaines n'ont jamais été attiré par les hommes.

C'est souvent "inné" l'attraction qu'ils aient pour une personne du même sexe.
Les études psychologiques à ce sujet demontrent que la différenciation sexuelle de l’être humain ne se fait qu’à l’âge de 3 ans, et l’orientation sexuelle se détermine pendant l’adolescence. Celle ci serait plutôt une conséquence d’une carence affective dans la petite enfance.
 

Marok19

#gawryasahabféminismeprofemmelibérée #NTM #CDSM
VIB
Les études psychologiques à ce sujet demontrent que la différenciation sexuelle de l’être humain ne se fait qu’à l’âge de 3 ans, et l’orientation sexuelle se détermine pendant l’adolescence. Celle ci serait plutôt une conséquence d’une carence affective dans la petite enfance.
Non ça fait belle lurette qu'il a été prouvé par des chercheurs que l'homosexualité était innée. Mais finalement on trouve ce qui nous arrange... des études sur ce que tu veux prouver, tu en trouveras koun 8ani
 

VisTaVie93

Bladinaute averti
Les études psychologiques à ce sujet demontrent que la différenciation sexuelle de l’être humain ne se fait qu’à l’âge de 3 ans, et l’orientation sexuelle se détermine pendant l’adolescence. Celle ci serait plutôt une conséquence d’une carence affective dans la petite enfance.
Ça change a quelque chose à ce que je dis?

Ok, on enlève "inné". Par cela je remplace la phrase suivante : quand ils ont pris conscience de leur sexualité, à ce moment, ils n'ont jamais été attiré par le sexe opposé.

Ce qui est plus clair.
 
Ça change a quelque chose à ce que je dis?

Ok, on enlève "inné". Par cela je remplace la phrase suivante : quand ils ont pris conscience de leur sexualité, à ce moment, ils n'ont jamais été attiré par le sexe opposé.

Ce qui est plus clair.
Je vois ce que tu veux dire. Mais tu soutiens par l’idée de l’inné que c’est biologique / génétique. Moi je pense plutôt que c’est acquis et liée à la construction psychologique dans l’enfance.
 
Non ça fait belle lurette qu'il a été prouvé par des chercheurs que l'homosexualité était innée. Mais finalement on trouve ce qui nous arrange... des études sur ce que tu veux prouver, tu en trouveras koun 8ani
Ça fait belle lurette que cette affirmation comme quoi l’homosexualité serait inée est énoncée comme une vérité générale établie et indiscutable oui, par qui ? Pourquoi ? Où sont les etudes et thèses ? Quelles sont les preuves et démonstrations scientifiques de cette THÉORIE? Je mets en grand theorie puisqu’il ne s’agit que d’une théorie malgré que les medias pro LGBT veulent nous la faire passer pour une vérité générale indiscutable.

D’ailleurs même pour le qualificatif « théorie » il faudrait des preuves indiscutables tirées de résultats significatifs et concluants.
 
Les études psychologiques à ce sujet demontrent que la différenciation sexuelle de l’être humain ne se fait qu’à l’âge de 3 ans, et l’orientation sexuelle se détermine pendant l’adolescence. Celle ci serait plutôt une conséquence d’une carence affective dans la petite enfance.
Moi je ne crois pas à un manque d affection. Je connais deux jumeaux l'un deux est plus efféminé que sont frère et pourtant il ont reçu autant d'amour.
 
L'attirance ça démarre tôt.. à 6 ans déjà je ressentais des choses devant les belles filles de ma classe et je rêvais secrètement de vivre une petite amourette en cachette. C'est innée... y'a rien de programmable la dedans. L'homosexualité déroge pas à ça.
6 ans le développement affectif est déjà entamé depuis la naissance, la toute petite enfance a déjà eu lieu, l’oedipe est déjà entamé

cela ne prouve pas que ce soit inné

De plus rien ne prouve que l’attirance ressentie dans l’enfance est définitive.
 

Marok19

#gawryasahabféminismeprofemmelibérée #NTM #CDSM
VIB
L'attirance ça démarre tôt.. à 6 ans déjà je ressentais des choses devant les belles filles de ma classe et je rêvais secrètement de vivre une petite amourette en cachette. C'est innée... y'a rien de programmable la dedans. L'homosexualité déroge pas à ça.
Je trouve ça sacrément culotté de parler de l'homosexualité comme étant une anomalie ou un choix, mec si tu as fait le choix d'être hétéro, prends ton courage à deux mains et fais ton coming-out parce que perso la question ne s'est jamais posée. Ce sont mes hormones qui ont pris la décision.
 
Je trouve ça sacrément culotté de parler de l'homosexualité comme étant une anomalie ou un choix, mec si tu as fait le choix d'être hétéro, prends ton courage à deux mains et fais ton coming-out parce que perso la question ne s'est jamais posée. Ce sont mes hormones qui ont pris la décision.
Il est parfaitement sain et légitime de se poser des questions dans un but de compréhension scientifique des phénomènes que l’on rencontre dans nos sociétés.

Il y a des tabous dans la science maintenant ?

Ouvrez votre esprit, apprenez à respecter les opinions et interrogations d’autrui au lieu de vous cantonner à la dictature pro LGBT qui vise à censurer toute réflexion sur la question homo.
 
Ok alors j’ai visionné la vidéo. Plusieurs choses à dire :

D’abord ce sont des témoignages de vécus mais on est un peu obligés de croire sur parole ce qu’ils nous racontent vu qu’on n’a pas d’autres versions.

Ensuite les interprétations qu’ils font certains moments ne font qu’augmenter la propagande de pretre pedophile, comme quand le blond dit que les informations intimes collecté ont pu excuté le père spirituel. Ça on n’en sait rien. Et je trouve que c’est une façon de crecredibiliser la religion catholique inutilement.

Après le fait de conclure avec « ce que j’ai vécu etait sauvage, barbare, ridicule, faux dôc ce qu’on m’a dit sur l’homosexualité etait faux donc mes parents se sont trompé donc l’homosexualité n’est pas une maladie » c’est ce qui ressort de la vidéo, euh... a quel moment ça a été prouvé que ce n’est pas une maladie ? La le traitement de conversion dont il est question c’est par l’exorcisme. Ça ne parle pas du tout de psychothérapie. Et ces 2 témoignages n’ont aucune valeur scientifique.
 
Bref c’est de la propagande LGBT d’ailleurs il y a leur logo coloré en haut à droite de la vidéo. Aucune démonstration scientifique, aucune étude sérieuse, aucun argument ou preuve. Juste une vidéo blabla quàd j’étais petit mes parents m’emmenaient voir un prêtre pour me guerir de mon homosexualité.

Mais ça suffit à convaincre les esprit crédules que l’homosexualité est une norme lol.
 

nordia

De retour
Ça fait belle lurette que cette affirmation comme quoi l’homosexualité serait inée est énoncée comme une vérité générale établie et indiscutable oui, par qui ? Pourquoi ? Où sont les etudes et thèses ? Quelles sont les preuves et démonstrations scientifiques de cette THÉORIE? Je mets en grand theorie puisqu’il ne s’agit que d’une théorie malgré que les medias pro LGBT veulent nous la faire passer pour une vérité générale indiscutable.

D’ailleurs même pour le qualificatif « théorie » il faudrait des preuves indiscutables tirées de résultats significatifs et concluants.
Tu veux des preuves ? pourquoi tu pose pas la question au homos connaître leur parcours que leur situation n est pas voulu que ça été une souffrance car rejeté par leur familles et la société
Les pys ou autre veulent mettre les gens dans des cases par se que d après eux ce qui n est pas naturel n est pas forcément normal donc cherche à pourris ton esprit avec des explications farfelues

T imagine qu au début du siècle les scientifiques enfermaient des personnes née avec une malformations pour les examiner sur tout les coutures jusqu'à les tuer alors qu ils auraient pue vivre normale certains ont réussir à vivre normalement
Et dire que c est contre nature alors que certains animaux du même sexe s accouplent pareil pour les plantes
 
Tu veux des preuves ? pourquoi tu pose pas la question au homos connaître leur parcours que leur situation n est pas voulu que ça été une souffrance car rejeté par leur familles et la société
Les pys ou autre veulent mettre les gens dans des cases par se que d après eux ce qui n est pas naturel n est pas forcément normal donc cherche à pourris ton esprit avec des explications farfelues

T imagine qu au début du siècle les scientifiques enfermaient des personnes née avec une malformations pour les examiner sur tout les coutures jusqu'à les tuer alors qu ils auraient pue vivre normale certains ont réussir à vivre normalement
Et dire que c est contre nature alors que certains animaux du même sexe s accouplent pareil pour les plantes
Tu es complètement hors sujet et ça ne répond pas à mes interrogations.

Oui ils souffrent du rejet social, personne ne la nié et ce n’est pas la question du topic.

Le sujet c’est les explications scientifiques preuves à l’appui des origines de l’homosexualité. Ce n’est pas une personne homosexuelle qui va me donner ces preuves, à part si elle est elle même docteur en psychanalyse ayant fait ou etudié une thèse sur le sujet.
 

VisTaVie93

Bladinaute averti
Je ne crois pas du tout au fait que l’homosexualité soit une norme tout à fait naturelle. Je vois cela plutôt comme une maladie mais ça ne signifie pas pour autant que je manque de respect ou de considération pour les personnes homosexuelles.

D’ailleurs dire que c’est une maladie n’est en rien une insulte ni un manque de respect. On dit bien d’une personne qui a contracté un cancer, du diabète ou une personne dépressive qu’elle est malade, ce n’est pas péjoratif ni irrespectueux.


Les psychiatres ont longtemps cherché à comprendre et à soigner les homosexuels. Ils ont d’ailleurs fait pas mal de trouvailles intéressantes au fil de leurs analyses, notamment en y décelant le rapport au père et à la mère, et ont pu y voir un dysfonctionnement lié au développement de l’enfant et au manque affectif. Je ne m’avanceraipas sur les explications car non seulement je ne suis pas professionnelle mais en plus je suppose qu’il y a autant d’explications que de cas.

L’homosexualité a été considérée comme une maladie en France jusque dans les années 60-70 où le lobbie LGBT s’est mis à censurer progressivement le travail des psy et à donner la parole à certains « homosexuels » avec l’aide des médias pour propager l’idée dans l’esprit du grand public que les thérapies ne servent à rien, que les homosexuels ne sont pas malades et que tenter de les soigner c’était leur faire offense.

Leur travail de propagande a manifestement bien fonctionné puisqu’aujourd’hui il est considéré comme homophobe de parler de psychiatrie ou même de comprendre le pourquoi de l’homosexualité, alors que c’est de la simple curiosité scientifique.


On en arrive donc à encourager ces personnes à penser qu’elles sont tout à fait normales, que leur orientation sexuelle constitue leur identité et qu’il faut l’assumer voire la renforcer pour certains en changeant de sexe, ce qui creer une société où les véritables identités biologiques (homme/femme) sont progressivement détruites. C’est tout ce travail qui a amené à la théorie du genre et qui pousse certains parents crétins et crédules à encourager leur petit garçon à à peine 5 ans de se comporter comme une petite fille voire même de s’en transformer. Comme si un enfant pouvait comprendre ce genre de chose.

J’ajouterai aussi que si l’on donne ce pouvoir de décision à un enfant de 5 ans de choisir son sexe, alors on avance progressivement dans une société où on lui donnera le pouvoir de consentement sexuel et où on pourra enfin legitimer la pedophilie (si l’enfant est assez grand pour choisir sa sexualité apres tout, il pourra très bien tout aussi consentir à accepter une relation avec un adulte?). Voyez comme ce raisonnement dangereux est très proche de nous...

Merci de m’avoir lu
N’hésitez pas à me donner vos avis et remarques.
Regarde la vidéo que j'ai mis. On a tenté de les "guérir" par de l'exorcisme. Ils sont malgré tout homo. C'est une orientation sexuelle, voilà tout. Quand t'aimes les hommes... on change pas du jour au lendemain, je me demande si c'est possible de changer...
 

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
Je ne crois pas du tout au fait que l’homosexualité soit une norme tout à fait naturelle. Je vois cela plutôt comme une maladie mais ça ne signifie pas pour autant que je manque de respect ou de considération pour les personnes homosexuelles.

D’ailleurs dire que c’est une maladie n’est en rien une insulte ni un manque de respect. On dit bien d’une personne qui a contracté un cancer, du diabète ou une personne dépressive qu’elle est malade, ce n’est pas péjoratif ni irrespectueux.


Les psychiatres ont longtemps cherché à comprendre et à soigner les homosexuels. Ils ont d’ailleurs fait pas mal de trouvailles intéressantes au fil de leurs analyses, notamment en y décelant le rapport au père et à la mère, et ont pu y voir un dysfonctionnement lié au développement de l’enfant et au manque affectif. Je ne m’avanceraipas sur les explications car non seulement je ne suis pas professionnelle mais en plus je suppose qu’il y a autant d’explications que de cas.

L’homosexualité a été considérée comme une maladie en France jusque dans les années 60-70 où le lobbie LGBT s’est mis à censurer progressivement le travail des psy et à donner la parole à certains « homosexuels » avec l’aide des médias pour propager l’idée dans l’esprit du grand public que les thérapies ne servent à rien, que les homosexuels ne sont pas malades et que tenter de les soigner c’était leur faire offense.

Leur travail de propagande a manifestement bien fonctionné puisqu’aujourd’hui il est considéré comme homophobe de parler de psychiatrie ou même de comprendre le pourquoi de l’homosexualité, alors que c’est de la simple curiosité scientifique.


On en arrive donc à encourager ces personnes à penser qu’elles sont tout à fait normales, que leur orientation sexuelle constitue leur identité et qu’il faut l’assumer voire la renforcer pour certains en changeant de sexe, ce qui creer une société où les véritables identités biologiques (homme/femme) sont progressivement détruites. C’est tout ce travail qui a amené à la théorie du genre et qui pousse certains parents crétins et crédules à encourager leur petit garçon à à peine 5 ans de se comporter comme une petite fille voire même de s’en transformer. Comme si un enfant pouvait comprendre ce genre de chose.

J’ajouterai aussi que si l’on donne ce pouvoir de décision à un enfant de 5 ans de choisir son sexe, alors on avance progressivement dans une société où on lui donnera le pouvoir de consentement sexuel et où on pourra enfin legitimer la pedophilie (si l’enfant est assez grand pour choisir sa sexualité apres tout, il pourra très bien tout aussi consentir à accepter une relation avec un adulte?). Voyez comme ce raisonnement dangereux est très proche de nous...

Merci de m’avoir lu
N’hésitez pas à me donner vos avis et remarques.
Salam Malaak,
Est-ce que tu as connu des homos ?
 
Ça peut être utile de parler avec eux pour mieux les connaître ...
J’entends bien mais ils sont eux même formatés à penser qu’ils n’ont pas à se poser de questions sur leur orientation sexuelle et on les encourage juste à rester homo et même revendiquer leur homosexualité comme une norme parfaitement saine.

Eux même sont manipulés, c’est ce qui fait qu’ils vont continuer dans cette voie et se detourner des religions notamment.

Donc leur parler ne servirait pas à grand chose. A cette epoque de toute façon c’est devenu tabou d’évoquer l’origine de l’homosexualité. Ce n’est plus politiquement correcte. On a juste le droit de dire que c’est normal un point c’est tout sans se poser de questions.
 
Je m’attends à ce que la plupart des esprits soient formatés médiatiquement à penser que mon topic est offensant et homophobe. Néanmoins j’espère pouvoir lire des arguments scientifiques et non des slogants politiques lgbt.
Et toi tu ne te considères pas comme "formaté" religieusement à penser encore que l'homesexualité est une maladie, en ignorant les études biologiques conduites qui ont déjà maintes fois démontré que c'était une mélange d'inné (plus forte proportion d'hormones de l'autre sexe) et d'acquis (environnement sociologique), et nullement une maladie ? :)

Tu as tellement du mal à envisager de remettre en cause une interprétation religieuse édictée à une autre époque, dans un autre contexte où l'homosexualité était perçue différemment car ses causes incomprises ?
 
Et toi tu ne te considères pas comme "formaté" religieusement à penser encore que l'homesexualité est une maladie, en ignorant les études biologiques conduites qui ont déjà maintes fois démontré que c'était une mélange d'inné (plus forte proportion d'hormones de l'autre sexe) et d'acquis (environnement sociologique), et nullement une maladie ? :)

Tu as tellement du mal à envisager de remettre en cause une interprétation religieuse édictée à une autre époque, dans un autre contexte où l'homosexualité était perçue différemment car ses causes incomprises ?
Qui te dis que je suis religieuse ? Vous avez été formatés à penser que le religieux était intolérant crédules et manquant d’ouverture d’esprit et de curiosité scientifique.

Qu’est ce qu’une maladie pour toi ? Qu’est ce qu’une hormone pour toi ? Le système endocrinien ne peut il pas être influencé par la psychologie et l’environnement d’un être vivant ? De manière plus générale, il a été démontré mainte fois l’influence que notre esprit a sur notre corps. Les relations entre corps et esprit sont etroites (somatisation, Consequence d’une mauvaise alimentation sur la dépression, conséquence de la pratique sportive sur le bien être etc).

Où sont les etudes dont vous me parlez ? Sont elles des théories parmi tant d’autres ? Si oui quelles sont les autres ? Et sur quelles preuves s’appuient celles dont vous me parlez ? En quoi sont elles plus légitimes que les autres théories ?

Tu me dis qu’il y a de l’acquis donc cela légitime mon questionnement.
 
Qui te dis que je suis religieuse ? Vous avez été formatés à penser que le religieux était intolérant crédules et manquant d’ouverture d’esprit et de curiosité scientifique.

Qu’est ce qu’une maladie pour toi ? Qu’est ce qu’une hormone pour toi ? Le système endocrinien ne peut il pas être influencé par la psychologie et l’environnement d’un être vivant ? De manière plus générale, il a été démontré mainte fois l’influence que notre esprit a sur notre corps. Les relations entre corps et esprit sont etroites (somatisation, Consequence d’une mauvaise alimentation sur la dépression, conséquence de la pratique sportive sur le bien être etc).

Où sont les etudes dont vous me parlez ? Sont elles des théories parmi tant d’autres ? Si oui quelles sont les autres ? Et sur quelles preuves s’appuient celles dont vous me parlez ? En quoi sont elles plus légitimes que les autres théories ?

Tu me dis qu’il y a de l’acquis donc cela légitime mon questionnement.
Tu affirmes que le nombre d'hormones défini dans l'organisme pendant la grossesse est sujet de la psychologie quand le sujet n'est pas même encore né :) ?
https://www.podcastscience.fm/dossiers/2014/10/19/les-hormones-sexuelles-lorientation-sexuelle/

"Chez l’homme on sait maintenant qu’il y a une période critique (entre 2 et 5 mois après la conception), pendant laquelle les taux d’hormones ont un effet critique sur l’orientation sexuelle. Ainsi si un foetus mâle est exposé à un taux de testostérone relativement haut (bas), le garçon sera attiré par les hommes (femmes). Si un foetus femelle est exposé à un taux de testostérone relativement haut (bas), la fille sera attirée par les garçons.

La plupart des femmes exposées au cours du développement prénatal à des taux de testostérone élevés montrent une attirance accrue envers des partenaires de même sexe.

En médecine, on sait que des fillettes exposées à des taux d’hormones mâles anormalement élevés au cours de leur vie intra-utérine en raison de désordres génétiques tels que l’Hyperplasie Congénitale Surrénalienne (CAH), (hyperproduction de la glande surrénalienne, sur le rein, d’origine génétique) ont plus d’attirance pour les jouets traditionnels de garçon, petites voitures et armes, que pour les poupées. Elles sont aussi attirées par des activités de garçon, et jouent préférentiellement avec eux. De plus, ces changements d’orientation sexuelle semblent corrélés à la sévérité du ” CAH “, suggérant une relation dose-réponse.

Des études ont montré aussi que les mères de fillettes très ” féminines ” présentent des taux de testostérone plus faibles durant la grossesse que celles de filles très “garçons”."


Maintenant, si tu préfères ne pas croire la biologie...
 
Haut