• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Notre dame de paris en feu

Info, intox ?

Source https://www.20minutes.fr/politique/2501035-20190420-emmanuel-macron-edouard-philippe-rigole-incendie-dame

En tout cas la photo est à analyser sous toutes ces formes et dans tout les angles
On ne sait rien de rien mais des fois t'as tellement la pression que t'as des réactions improbables.
Une collègue me racontait qu'à la mort de son grand-père, sa mère a eu un fou rire dans l'église, tu imagines ce que les gens ont peu en penser - pourtant il n'y a aucun doute, elle aimait son père.
Donc cette photo, on peut lui prêter tous les idées qui nous traversent l'esprit.
 
Je trouve cela épuisant toutes ces polémiques sur les dons de nos fortunés. S'ils n'avaient pas donné, on leur aurait reproché.

Maintenant, on dit qu'ils le font sur notre dos (comme tous les dons émis par des Français au passage déclarés à l'administration fiscale). La famille Pinault a bien coupé court, en indiquant renoncer à cette réduction.

Il ne faut pas penser qu'ils ne donnent pas pour d'autres causes. Puis, ils font bien ce qu'ils veulent de leur argent.

On parle quand même d'un fabuleux monument historique d'une grande beauté, et d'une grande qualité, au-delà de l'aspect religieux. Cela fait partie de l'Histoire de France. Il a échappé à beaucoup d'évènements, mais pas à un incendie accidentel lors de travaux.
 

GPA2SOU

Grand philosophe en rien, grand ignorant en tout
On ne sait rien de rien mais des fois t'as tellement la pression que t'as des réactions improbables.
Une collègue me racontait qu'à la mort de son grand-père, sa mère a eu un fou rire dans l'église, tu imagines ce que les gens ont peu en penser - pourtant il n'y a aucun doute, elle aimait son père.
Donc cette photo, on peut lui prêter tous les idées qui nous traversent l'esprit.
Effectivement vu sous cet angle ce fou rire peut prêter à confusion

Après une personne peut en aimer une autre et la tuer malgré tout non ?

(Je ne parle pas du cas que tu viens de relater mais de manière générale)
 
On devrais faire quoi à part râler, donner ou continuez à donner nos seuf et ce la prendre bien profond ?

C'est quoi la solution ?
Tu es vraiment vulgaire.

Quand on est dans un système collectif avec des services publics, il faut bien des contributions. Je n'estime pas être lésée,et me faire avoir.

Notre système n'est pas parfait, il se dégrade même, mais nous avons la chance d'avoir quand même certaines sécurités.
 

GPA2SOU

Grand philosophe en rien, grand ignorant en tout
@Kaiserin

Kaiserin à dit:
Notre système n'est pas parfait
Notre système numérique ça c'est sure

Car ce qui est sûr aujourd’hui pourrait ne pas l’être demain

Sinon, tu as raison le système n'est pas parfait

Kaiserin à dit:
Tu es vraiment vulgaire
Disons que je suis réaliste et que je ne mâche pas mes mots
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Je trouve cela épuisant toutes ces polémiques sur les dons de nos fortunés. S'ils n'avaient pas donné, on leur aurait reproché.

Maintenant, on dit qu'ils le font sur notre dos (comme tous les dons émis par des Français au passage déclarés à l'administration fiscale). La famille Pinault a bien coupé court, en indiquant renoncer à cette réduction.

Il ne faut pas penser qu'ils ne donnent pas pour d'autres causes. Puis, ils font bien ce qu'ils veulent de leur argent.

[…]
Oui, pour preuve, j’ai eu droit à une publicité pour faire un don défiscalisé à La Mie De Pain :ange:.

La preuve que Google ne sait rien sur nous :p, mais c’est pas le sujet.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Aucune assurance ne prend le risque de couvrir ce genre de bâtiment,c’est trop risqué financièrement.Donc non,les grands édifices historiques ne sont généralement pas assurés et cette charge incombe à l’etat.
Ben si. Une plainte pour destruction involontaire va être déposée, et cette plainte sera déposée parce qu’elle est requise pour faire marcher des assurances : le recteur de la cathédrale va déposer plainte pour destruction involontaire (msn.com), Avril 2019.
L’article à dit:
Le recteur de Notre-Dame de Paris a indiqué lundi qu'il allait "déposer plainte" "avec l'État" pour "destruction involontaire" pour faire fonctionner les assurances et savoir "exactement ce qu'il s'est passé".
 

Chriski

Le veilleur
Bladinaute averti
J’ai bien relu ton lien,en fait l’assurance concernerait uste le mobilier intérieur,pas la cathédrale en elle même,et moi je parlais du bâtiment en lui même.
Non le bâtiment n'est pas assuré. Ce sont les biens mobiliers qui le sont, enfin certains.

Si le fait qui a déclenché le feu peut être rattaché à une des entreprises intervenantes lors des travaux de réparation, il y aura les assurances de ces dernières qui pourront jouer aussi, mais les capitaux sont limités et ces entreprises n'ont certainement pas suffisamment de fonds propres pour assumer le reste.

Les dons ne sont donc pas du luxe.

Il faut attendre pour en savoir plus.
 
Oui, pour preuve, j’ai eu droit à une publicité pour faire un don défiscalisé à La Mie De Pain :ange:.

La preuve que Google ne sait rien sur nous :p, mais c’est pas le sujet.
Oui nous sommes pistés. Après, des publicités pour donner à des associations, je trouve que c'est un bon rappel. :ange:
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Les pompiers n’avaient été appelés que 35 mn après le début de l’incendie, une réaction tardive dut à des cafouillages au PC sécurité : Une série d’erreurs et d’imprudences à l’origine de l’incendie de Notre‑Dame ? (msn.com), Avril 2019.

L’article à dit:
C’est à 18 h 16 que s’allume pour la première fois le voyant indiquant la potentielle présence de fumée dans les combles. Mais le régisseur et un agent de la sécurité ne trouvent rien sur les lieux, et pour cause : ils se sont rendus au mauvais endroit ! Ils accusent le PC sécurité, géré par la société Elitys, de leur avoir fourni des instructions erronées. Contactée par « le Carnard », la société dément.

Le mal est fait : l’incident est qualifié de « fausse alerte », et les fidèles qui avaient commencé à être évacués de la cathédrale retournent à leur place … Jusqu’à ce que des sirènes résonnent de nouveau à 18 h 30. C’est finalement entre 18 h 40 et 18 h 50 que le régisseur et son adjoint localisent des flammes à la base de la flèche. Les pompiers sont finalement contactés, trente‑cinq minutes après la première alerte.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
La sécurisation de Notre-Dame sera longue


Plus d’une semaine après le drame qui a touché la cathédrale, « la phase des travaux de sauvetage » a débuté. Une étape qui prendra quatre mois avant de penser à la reconstruction de l’édifice.

Notre-Dame de Paris ne sera pas sécurisée avant la fin de l’été. Les professionnels des bâtiments historiques, en plein travail pour protéger la cathédrale, préviennent qu’il faudra des mois avant de pouvoir même travailler au diagnostic préalable à la restauration. « On n’est pas dans la phase des travaux de reconstruction, on est dans la phase des travaux de sauvetage », a souligné vendredi Gilles de Laage, l’un des présidents du Groupement des entreprises de restauration de monuments historiques (GMH).

Le Dauphiné
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Incendie de Notre-Dame : les failles de sécurité qui intéressent les enquêteurs

Fils électriques dans les combles en bois, mégots retrouvés, retard pour prévenir les pompiers... plusieurs défaillances dans la sécurité de la cathédrale Notre-Dame sont percées à jour par le Canard Enchaîné, dix jours après l’incendie.


L’origine de l’incendie qui a ravagé le toit et la flèche de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, le 15 avril, n’est pas encore établie. Mais, dix jours après le drame, des premiers éléments de l’enquête menée par la brigade criminelle de la police fuitent par l’intermédiaire du Canard Enchaîné, qui assure que "la piste du court-circuit" est aujourd’hui privilégiée.
Parmi les points qui posent problème figurent les ascenseurs des échafaudages et les boîtiers électriques nécessaires aux travaux. Interrogé par l’AFP, le porte-parole de "Le Bras Frères", Marc Eskenazi, entreprise qui montait l'échafaudage autour de la flèche de Notre-Dame, souligne que ces moteurs "ne posaient aucun problème". "De toute façon, ils sont loin de la flèche alors que ce qui est établi c'est que l'incendie a démarré à l'intérieur de l'édifice", a-t-il argué.


Plusieurs anomalies retiennent également l’attention des enquêteurs, notamment la présence de mégots sur les lieux incendiés. Interrogés par la police, des "compagnons ont reconnu qu'effectivement, il leur arrivait de fumer", a précisé l’entreprise "Le Bras Frère". Son porte-parole a "regretté" que des compagnons qu’elle emploie se soient "affranchis" de l’interdiction de fumer sur le chantier. Elle a toutefois déclaré "qu’en aucun cas, un mégot mal éteint peut être à l'origine de l'incendie de Notre-Dame-de-Paris".

Un "retard dévastateur" pour appeler les pompiers

Autre entorse aux règles de sécurité éditées par les architectes des monuments historiques : la présence de fils électriques dans les combles, pour alimenter des cloches, y compris dans la flèche. "Hors-services jusqu’en 2012", ces trois cloches "ont été électrifiées au début des travaux de rénovation des grandes cloches des beffrois", écrit le Canard Enchaîné, qui ajoute cependant que "rien ne permet d’affirmer que l’alimentation électrique de ces carillons ait connu un court-jus à 18 h 04", heure où ces cloches ont sonné – soit douze minutes avant la première alerte incendie.


C’est aussi cette chronologie qui questionne et que les enquêteurs cherchent à détailler. L’hebdomadaire révèle que trente-cinq minutes séparent la première alarme incendie du moment où les pompiers de Paris ont été appelés, le temps que l’incendie soit localisé à l’intérieur de l’édifice. Ce "retard dévastateur", dû à une "série d'erreurs humaines", écrit le Canard, a "rendu le brasier totalement incontrôlable".

france24
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
La sécurisation de Notre-Dame sera longue


Plus d’une semaine après le drame qui a touché la cathédrale, « la phase des travaux de sauvetage » a débuté. Une étape qui prendra quatre mois avant de penser à la reconstruction de l’édifice.

Notre-Dame de Paris ne sera pas sécurisée avant la fin de l’été. Les professionnels des bâtiments historiques, en plein travail pour protéger la cathédrale, préviennent qu’il faudra des mois avant de pouvoir même travailler au diagnostic préalable à la restauration. « On n’est pas dans la phase des travaux de reconstruction, on est dans la phase des travaux de sauvetage », a souligné vendredi Gilles de Laage, l’un des présidents du Groupement des entreprises de restauration de monuments historiques (GMH).

Le Dauphiné
J’ai lu qu’il y a des inquiétudes sur sa résistance au vent. Avant, elle pouvait théoriquement supporter des vents de 220 km/h, maintenant des vents de 90 km/h pourraient faire s’en effondrer une partie.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
[…]
C’est aussi cette chronologie qui questionne et que les enquêteurs cherchent à détailler. L’hebdomadaire révèle que trente-cinq minutes séparent la première alarme incendie du moment où les pompiers de Paris ont été appelés, le temps que l’incendie soit localisé à l’intérieur de l’édifice. Ce "retard dévastateur", dû à une "série d'erreurs humaines", écrit le Canard, a "rendu le brasier totalement incontrôlable".

france24
Il y a même eu un retard supplémentaire encore. Quand les pompiers sont arrivés, ils ont découvert que les tuyaux à leur disposition étaient de trop petit diamètre pour supporter le débit approprié pour les conditions de l’incendie. Ils ont encore dut attendre l’arriver de tuyaux assez gros. Mais je ne sais pas combien de temps ça a pris, j’imagines plusieurs minutes au moins.
 

GPA2SOU

Grand philosophe en rien, grand ignorant en tout
Le symbole de Notre-Dame et l'état de notre patrimoine national - Allocution de François Asselineau

 

Pop586

Weld che3b ou biiikhérr !!
VIB
Les dons dont des gens se plaignaient qu’ils sont trop importants comparé à la nécessité, n’étaient en fait pas des dons, mais seulement des promesses de don, et peu ont été effectivement versés : Seulement 9% des promesses de dons pour Notre-Dame de Paris ont été versées (msn.com), Juin 2019.
Je crois qu’ils ont atteint 200% des objectifs liés au don ou voire plus. Malheureusement, l’état français n’a pu déclarer que les 9% pour inciter encore les français à payer les taxes. Bref, je ne crois jamais à ce que nous dictent les médias.

Les 9% des promesses est déjà l’équivalent de 80 millions d’euros, c’est pas encore suffisant !??
 
Haut