• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Décès après un don de plasma

  • Initiateur de la discussion Ancien-Membre
  • Date de début
Ancien-Membre

Ancien-Membre

Décès après un don de plasma: l'infirmière se serait trompée de flacon

La mort d'une femme de 29 ans serait due à une erreur médicale...

La jeune femme de 29 ans, décédée mardi d’un arrêt cardiaque après un don de plasma, serait morte à la suite de «l’erreur d’une infirmière», selon le procureur de Lyon, Xavier Richaud.

Il explique que les premiers résultats de l’autopsie ont montré qu’«une fois le plasma retiré, on ne lui a pas injecté de sodium». Or, la quasi-totalité du sodium que l'on trouve dans le sang est contenu dans le plasma. Cette injection permet de pallier la carence liée au don.

>> A lire également: Donner son sang, un geste généreux très réglementé, cliquez ici.

D'après une proche de la victime, citée par Métro, «l'erreur médicale ne consistait pas en un oubli d'une injection de sodium mais en l'injection d'un autre produit... L'infirmière s'est trompée de flacon».

L'infirmière en dépression

Xavier Richaud affirme que l’erreur a été commise «sans volonté de nuire de la part du centre de transfusion sanguine, qui s’est tout de suite rendu compte de l’erreur et a donné l’alerte». Il a également indiqué que l’infirmière en question était «hospitalisée, en dépression».

Une information judiciaire pour homicide involontaire doit être ouverte en début de semaine prochaine. Une enquête interne à l’EFS (l’Etablissement français du sang), ainsi qu’une enquête administrative des services de l'Etat (Drass, Ddass) ont également été diligentées.

http://www.20minutes.fr/article/351763/France-Deces-apres-un-don-de-plasma-l-infirmiere-se-serait-trompee-de-flacon.php
 
J

jdal

En effet, les nouvelles techniques de prélèvement du plasma incluent une injection de sodium après le prélèvement, ce qui n'était pas le cas avec les anciennes techniques. J'ai donné du plasma avec ces dernières sans avoir aucun problème de carence en sodium. L'hypothèse d'une erreur de produit me parait plausible, mais je me demande bien quel produit présent dans une salle de prélèvement peut produire un tel résultat. A part le sodium, qui est prêt à l'emploi sur la machine et dont l'injection est programmée, je n'ai jamais vu que des ampoules de calcium dans la salle de prélèvement. L'injection d'une telle ampoule peut-elle provoquer un decès. Je ne sais pas.
 
Neytha

Neytha

VIB
Elle ne lui a rien injecté, lorsque le centre de transfusion s’est rendu compte de l’oubli, il était déjà trop tard
Ok, parce que je croyais qu'il était dis, ds le 1er post, qu'on lui avait injecté un truc par erreur
 
Ancien-Membre

Ancien-Membre

Tout ceci n'est pas trés clair.....on parle d'un autre produit injecté en premier et ensuite d'un oublie d'injection de sodium !
 
J

jdal

Il y a en effet de quoi être sceptique. On donne généralement entre 650 et 750 ml de plasma par prélèvement successifs (5, 6 ou 7). Les femmes donnent plus facilement que les hommes parce qu'elles ont plus de plasma. En tout, la totalité du plasma n'est jamais prélevée. Même si le sodium est dans le plasma, un don n'aboutit jamais à priver totalement le donneur de sodium. Au risque de me répéter, jusqu'à cette année, on injectait pas systématiquement de sodium après le don. Je ne me sens ni plus ni moins en forme depuis qu'on injecte. De plus la tension du donneur et le pouls du donneur sont pris avant et tout de suite après le don. Si ces mesures avaient alarmantes, l'infirmière aurait donné l'alerte. On nous dit que la donneuse est morte après un don de plasma, mais le lien de causalité entre ce don et son décès ne parait pas évident.
 
Ancien-Membre

Ancien-Membre

Je pense que l'on nous ment !

Est ce pour ne pas affoler les donneurs avertis ou les donneurs potentiels ? toujourrs est il que pour préserver le secret médical ( si on peut dire ça comme ça ) la vrai cause de la mort de cette jeune femme est cachée !
 
Haut