1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

Les dernière terres sauvages de la planète

Discussion dans 'Voyages - Bons plans' créé par firetroop, 16 Décembre 2018.

77% des terres (Antarctique exclu) et 87% des océans ont été modifiés par les effets directs de l'activité humaine, selon une étude parue le 31...

  1. firetroop

    firetroop

    Inscrit:
    1 Février 2016
    Messages:
    11
    Likes:
    7
    77% des terres (Antarctique exclu) et 87% des océans ont été modifiés par les effets directs de l'activité humaine, selon une étude parue le 31 octobre, dans la revue scientifique Nature.

    L’étude, basée sur des données analysées entre 2016 et 2017, définit les zones sauvages comme étant celles qui sont « exemptes de pressions humaines ». Pour quantifier ces « pressions », les auteurs ont utilisé 8 critères, dont la densité de la population, l’étendue des terres cultivées et des pâturages, l’étendue des voies ferrées et routes principales ou encore les environnements bâtis.

    La Sibérie, le nord et l’ouest canadien et l’Alaska, l’Amazonie, le Sahara et le désert australien sont les cinq grandes zones sauvages qui échappent encore aux pressions humaines.

    Ces zones vierges ont une importance certaine pour les auteurs de l’étude. « De nombreuses études révèlent que les dernières zones de nature vierge constituent un amortisseur de plus en plus important contre les effets du changement climatique », estiment-ils.

    Les dernières zones sauvages :


    D’après ces critères, le pays « le plus sauvage » au monde, soit celui qui détient le plus de zones vierges, est la Russie, suivie, dans l’ordre, par le Canada, l’Australie, les États-Unis et le Brésil. Ces cinq premiers pays du classement détiennent à eux seuls plus de 70% des surfaces sauvages au monde.

    Classement des pays par leur étendues sauvages :


    « Entre 1993 et 2009, une zone sauvage terrestre plus vaste que l’Inde, soit 3,3 millions de kilomètres carrés, a été perdue à cause des établissements humains, de l’agriculture, de l’exploitation minière et d’autres pressions », alertent les auteurs de l’étude pour qui la question de la protection des dernières régions sauvages se pose de façon plus urgente que jamais.

    La concentration des dernières régions sauvages sur un nombre limité de pays rend « critique » les actions entreprises par ces états, pour protéger ces zones.

    « Les actions que ces nations mènent (ou échouent à mener) pour limiter l’expansion des routes, des voies de navigation et pour freiner le développement à grande échelle dans les secteurs des mines, de l’industrie forestière, de l’agriculture, de l’aquaculture et de la pêche industrielle seront déterminantes », estiment les chercheurs.

    « La création de zones protégées pour ralentir les effets de l’activité industrielle sur le paysage marin ou terrestre » est une des « interventions évidentes » que les pays concernés peuvent privilégier, d’après l’étude.
     
    Hessia apprécie ceci.
  2. firetroop

    firetroop

    Inscrit:
    1 Février 2016
    Messages:
    11
    Likes:
    7
    Dernière édition: 16 Décembre 2018
    Hessia apprécie ceci.
  3. firetroop

    firetroop

    Inscrit:
    1 Février 2016
    Messages:
    11
    Likes:
    7
  4. etre2en1

    etre2en1 VIB

    Inscrit:
    8 Février 2011
    Messages:
    22 234
    Likes:
    18 096
    Il y a un combat qui est mené depuis des années au nord de la Finlande, de la Suède, de la Norvège entre ceux qui veulent protéger les terres sauvages et ceux qui veulent les exploiter pour le pétrole et ses ressources minières, l'affrontement passe par une extinction artificielle des espèces naturelles provoquée et désirée par ceux voulant détruire ces terres sauvages, les populations locales ont créé des réserves naturelles grace aux terres dont elles sont propriétaires, mais la gestion des réserves a été récupérée par les gouvernements et gérés par des personnes corrompus non issues des locaux, autorisant des chasseurs à venir exterminer des espèces protégées dans des réserves naturelles.
     
  5. JekyllorHyde

    JekyllorHyde

    Inscrit:
    16 Novembre 2016
    Messages:
    4 236
    Likes:
    6 542
    Le comble, c'est que ces pays font partis des pays les plus pollueurs au monde. :npq:
    On peut donc oublier des actions de leur part pour limiter les activités humaines et surtout leur expension.