• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Le développement mimétique

  • Initiateur de la discussion jamais
  • Date de début
J

jamais

Un pays qui cherche les réalisations de prestige au lieu de répondre aux besoins réels de ses habitants (La plus haute tour de Rabat en Afrique en est un autre exemple). De cette manière pas mal de marocains croiront qu'ils sont au niveau de l'Europe (surtout l'axe casa-Rabat) que leur pays est développé. Or quels sont les critères du développement: L'école (éducation), la santé (l'infrastructure hospitalière), le réseau routier, la culture, le degré de liberté, l'espérance de vie, le PNB (produit national brut par habitant), l'égalité sexuelle et j'en passe.
Tenant compte de ces critères, est ce que le LGV ou la tour de Rabat améliorent la condition du marocain moyen?. J'en doute. ça flattera certainement l'égo de certains marocain(es) mais ça n'induira aucune amélioration (valeur ajoutée)sur la vie du citoyen sauf à un niveau individuel (prendre le LGV au lieu du train normal pour ceux qui peuvent se le permettre. Le développement du réseau autoroutier est un contre exemple car il permet de diminuer le nombre d'accident et donc des morts et des blessés et la facture coûteuse des soins à cause de ces accidents, il permet l'usage de l'autoroute pour le déplacement des personnes et pour le transport de la marchandise moins dangereusement que sur les nationales. L'exemple autoroutier a des conséquences directes et positives sur le niveau de développement mais les écologistes diront que non car le développement du réseau routier est pour eux un appel d'air à encore plus de voitures et donc de pollution. Les deux villes phares du tourisme au Maroc que sont Marrakech et Agadir ne sont pas reliées par le ferroviaire. N'est-il pas plus judicieux d penser à cet axe prioritairement? Pourtant la création d'une ligne à grande vitesse entre ces deux villes hautement touristique aura permis de booster le nombre de touristes entre elles. Imaginez des touristes venant sur marrakech par avion et souhaitant faire trempette à la mer à prendre le LGV pour y passer la journée et vice versa, des touristes à Agadir souhaitant visiter la ville impériale et qui sauteraient dans un LGV pour y passer la journée. les retombées économiques seront assurées par la création ou le renforcement de l'emploi, redynamisation du secteur touristique, amélioration du réseau routier par son intermodalité (bus, autoroute, avion, train)etc... Ont peut également où elle est la priorité, est ce qu'il n'est pas prioritaire de rapprocher le dispensaire de la femme rurale pour son accouchement ainsi que l'école du petit paysant qui doit se taper parfois 15 à 20 km à pieds chaque jour pour la navette domicile-école? est ce que l'urgence n'est pas dans l'asphaltage ou la construction de routes pour permettre d'acheminer les marchandises, les aides en cas de catastrophes out tout simplement le déplacement des citoyens. à suivre
 
Dernière édition:
Haut