• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Devrions-nous tous arrêter de consommer du gluten ?

M

madalena

Contributeur
salam

Consommé depuis des millénaires, le gluten est de plus en plus incriminé dans des problèmes de santé et le régime "sans gluten" est en vogue. Aurait-on tous intérêt à l'exclure de notre alimentation ? Réponse d'un spécialiste.


Depuis quelques années, les ventes de produits "gluten-free" ont explosé en France : rien qu'en grande surface, l'on enregistre des hausses de 29 % en 2012, 32 % en 2013 et 42 % en 2014. Des personnalités, comme le joueur de tennis Novak Djokovic, vante les mérites du régime sans gluten et l'associe à ses performances sportives. Pour notre santé, aurait-on tous intérêt à arrêter de consommer du gluten, cet ensemble de protéines présent dans le pain, les pâtes, les biscuits... ?

"Non, le gluten - consommé depuis des millénaires - n'est pas un composant toxique pour l'homme et est bien toléré par la majorité des consommateurs", tranche le Pr Bernard Guy-Grand, ancien chef du service de médecine et nutrition de l’Hôtel-Dieu (Paris), lors d'un point presse organisé le 8 novembre 2016 par le Fonds français pour l'alimentation et la santé (groupement réunissant à la fois des industriels "conventionnels" et d'autres spécialisés dans le "sans gluten").
Toutefois, trois raisons médicales nécessitent d'exclure le gluten

Maladie cœliaque, allergie au blé et hypersensibilité au gluten
La première, la plus connue, est l'intolérance au gluten (ou maladie cœliaque). "Il s'agit d'une maladie intestinale auto-immune, se développant chez des personnes génétiquement prédisposées", explique le Pr Bernard Guy-Grand. Touchant entre 0,5 et 1,5 % de la population, la maladie cœliaque peut apparaître durant l'enfance ou à l'âge adulte, et se manifeste différemment.

"Les enfants souffrent souvent de troubles digestifs (diarrhées, douleurs) et d'un retard de croissance, les adultes eux présentent aussi des troubles digestifs, mais également dans certains cas de l'ostéoporose et une maladie du foie", précise le spécialiste.
Cette pathologie peut être difficile à diagnostiquer tant y a de formes variées : "certains présentent même une forme latente de la maladie, sans symptôme visible".Moins médiatisée que l'intolérance au gluten, l'allergie au blé oblige également à supprimer le gluten de son alimentation.

"L'allergie au gluten est en fait une sous-catégorie d'allergies au blé, car d'autres protéines de ce céréale sont allergisantes, comme l'albumine et la globuline", explique le Pr Bernard Guy-Grand. L'allergie au gluten provoque divers symptômes, des troubles intestinaux au choc anaphylactique en passant par l'eczéma et l'urticaire. Une guérison est toutefois possible, l'allergie pouvant disparaître avec le temps ou se soigner par désensibilisation.

suite:
http://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/gluten-qui-doit-l-exclure-de-son-alimentation_108014
 

Pièces jointes

Mercipapa

Mercipapa

VIB
salam

Consommé depuis des millénaires, le gluten est de plus en plus incriminé dans des problèmes de santé et le régime "sans gluten" est en vogue. Aurait-on tous intérêt à l'exclure de notre alimentation ? Réponse d'un spécialiste.


Depuis quelques années, les ventes de produits "gluten-free" ont explosé en France : rien qu'en grande surface, l'on enregistre des hausses de 29 % en 2012, 32 % en 2013 et 42 % en 2014. Des personnalités, comme le joueur de tennis Novak Djokovic, vante les mérites du régime sans gluten et l'associe à ses performances sportives. Pour notre santé, aurait-on tous intérêt à arrêter de consommer du gluten, cet ensemble de protéines présent dans le pain, les pâtes, les biscuits... ?

"Non, le gluten - consommé depuis des millénaires - n'est pas un composant toxique pour l'homme et est bien toléré par la majorité des consommateurs", tranche le Pr Bernard Guy-Grand, ancien chef du service de médecine et nutrition de l’Hôtel-Dieu (Paris), lors d'un point presse organisé le 8 novembre 2016 par le Fonds français pour l'alimentation et la santé (groupement réunissant à la fois des industriels "conventionnels" et d'autres spécialisés dans le "sans gluten").
Toutefois, trois raisons médicales nécessitent d'exclure le gluten

Maladie cœliaque, allergie au blé et hypersensibilité au gluten


"Les enfants souffrent souvent de troubles digestifs (diarrhées, douleurs) et d'un retard de croissance, les adultes eux présentent aussi des troubles digestifs, mais également dans certains cas de l'ostéoporose et une maladie du foie", précise le spécialiste.
Cette pathologie peut être difficile à diagnostiquer tant y a de formes variées : "certains présentent même une forme latente de la maladie, sans symptôme visible".Moins médiatisée que l'intolérance au gluten, l'allergie au blé oblige également à supprimer le gluten de son alimentation.

"L'allergie au gluten est en fait une sous-catégorie d'allergies au blé, car d'autres protéines de ce céréale sont allergisantes, comme l'albumine et la globuline", explique le Pr Bernard Guy-Grand. L'allergie au gluten provoque divers symptômes, des troubles intestinaux au choc anaphylactique en passant par l'eczéma et l'urticaire. Une guérison est toutefois possible, l'allergie pouvant disparaître avec le temps ou se soigner par désensibilisation.

suite:
http://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/gluten-qui-doit-l-exclure-de-son-alimentation_108014
Il y a tout intérêt à éviter le gluten

encore une allergie créer par l'homme pour augmenter la rapidité du temps de repos et le pétrissage de la pâte et ainsi nous faire plaisir nous consommateurs toujours aussi presser et aussi stupide
 
Iskaaek

Iskaaek

VIB
Bah sauf en cas de maladie pas la peine d'éviter le gluten. Il n'y a aucun mal à en consommer. C'est juste que certains sont friands de régime sans gluten, sans sel, sans sucre, cru.. bientôt on ne pourra manger que de l'air.

@LeFeuFollet toi qui m'en parlais l'autre fois :)
 
A

AncienMembre

Non connecté
Quand on comprendra que c'est la manière dont sont produit les aliments le soucis....et non l'aliment en question..... on aura fait un grand pas!

D'abord le lait.....ensuite c'est le fameux "bio" .....puis la viande c'est mal.....mnt le gluten.....


Mais bon....les gens préfèrent se voiler la face.



(Pour ceux qui ont des allergies.....c'est autre chose.....quoi que....on pourra faire le lien entre methode de production, fabrication et l'explosion des allergies)
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Si l’allergie au gluten est une réalité, pas tout le monde n’y est sujet.

 
N3alChetane

N3alChetane

Si l’allergie au gluten est une réalité, elle n’est pas présente chez tout le monde.

C'est quoi une allergie et comment se manifeste t-elle ? Démangeaisons, rougeurs, inflammation, etc ? On a associé l'allergie au gluten au symptome de la maladie céliaque ( dsl pour l'orthographe ). Mais ça se trouve les symptomes se manifestent différemment chez d'autres personnes, plus ou moins graves ( boutons, fatigues, problèmes intestinaux qui eux meme induisent d'autres d'autres symptomes).

J'ai fouiné à droite à gauche, il y'a beaucoup de "on dit" sur le gluten mais une chose est sure c'est qu'une alimentation riche en gluten et pauvre en fibre conduit irrémédiablement au flinguage de la parois intestinale: gluten non digéré et collant sur la parois intestinale-> fermentation -> acides -> parois intestinales "rongées" et de plus en plus poreuses -> portes ouvertes vers toutes les cochonneries non digérés et non assimilable par l'organisme -> réaction immunitaire.

Et nous les amateurs de croissants, sandwitchs et soda on doit avoir des intestins dans un sale état.
 
N3alChetane

N3alChetane

salam

Consommé depuis des millénaires, le gluten est de plus en plus incriminé dans des problèmes de santé et le régime "sans gluten" est en vogue. Aurait-on tous intérêt à l'exclure de notre alimentation ? Réponse d'un spécialiste.


Depuis quelques années, les ventes de produits "gluten-free" ont explosé en France : rien qu'en grande surface, l'on enregistre des hausses de 29 % en 2012, 32 % en 2013 et 42 % en 2014. Des personnalités, comme le joueur de tennis Novak Djokovic, vante les mérites du régime sans gluten et l'associe à ses performances sportives. Pour notre santé, aurait-on tous intérêt à arrêter de consommer du gluten, cet ensemble de protéines présent dans le pain, les pâtes, les biscuits... ?

"Non, le gluten - consommé depuis des millénaires - n'est pas un composant toxique pour l'homme et est bien toléré par la majorité des consommateurs", tranche le Pr Bernard Guy-Grand, ancien chef du service de médecine et nutrition de l’Hôtel-Dieu (Paris), lors d'un point presse organisé le 8 novembre 2016 par le Fonds français pour l'alimentation et la santé (groupement réunissant à la fois des industriels "conventionnels" et d'autres spécialisés dans le "sans gluten").
Toutefois, trois raisons médicales nécessitent d'exclure le gluten

Maladie cœliaque, allergie au blé et hypersensibilité au gluten
La première, la plus connue, est l'intolérance au gluten (ou maladie cœliaque). "Il s'agit d'une maladie intestinale auto-immune, se développant chez des personnes génétiquement prédisposées", explique le Pr Bernard Guy-Grand. Touchant entre 0,5 et 1,5 % de la population, la maladie cœliaque peut apparaître durant l'enfance ou à l'âge adulte, et se manifeste différemment.

"Les enfants souffrent souvent de troubles digestifs (diarrhées, douleurs) et d'un retard de croissance, les adultes eux présentent aussi des troubles digestifs, mais également dans certains cas de l'ostéoporose et une maladie du foie", précise le spécialiste.
Cette pathologie peut être difficile à diagnostiquer tant y a de formes variées : "certains présentent même une forme latente de la maladie, sans symptôme visible".Moins médiatisée que l'intolérance au gluten, l'allergie au blé oblige également à supprimer le gluten de son alimentation.

"L'allergie au gluten est en fait une sous-catégorie d'allergies au blé, car d'autres protéines de ce céréale sont allergisantes, comme l'albumine et la globuline", explique le Pr Bernard Guy-Grand. L'allergie au gluten provoque divers symptômes, des troubles intestinaux au choc anaphylactique en passant par l'eczéma et l'urticaire. Une guérison est toutefois possible, l'allergie pouvant disparaître avec le temps ou se soigner par désensibilisation.

suite:
http://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/gluten-qui-doit-l-exclure-de-son-alimentation_108014
Cet article ne dit pas tout et finalement ne dit rien dutout !

Le blé d'avant n'a rien à voir avec le blé d'aujourd'hui. Il a été sélectionné, modifié. La proportion de gluten a été multipliée pour une histoire de rendement et d’élasticité de la pâte, pour q'elle gonfle plus ^^.





"
Les nouveaux blés
Mais l’histoire du blé ne s’est pas arrêtée là.
Dans les années 50 et 60, de nouvelles variétés de blé à haut rendement ont été développées en laboratoire.
Incroyable mais vrai, les espèces actuelles de blé comportent 42 chromosomes, tandis que le blé ancestral, l’engrain sauvage, n’en avait que 14 !
Comme l’explique l’excellent Julien Venesson dans son livre « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique », ces blés sont des mutants, avec des conséquences imprévues et inquiétantes, autant sur notre santé que sur l’environnement.


"
http://lesmoutonsenrages.fr/2015/06/01/gluten-comment-le-ble-moderne-nous-intoxique-et-torture-nos-intestins/
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
C'est quoi une allergie et comment se manifeste t-elle ? Démangeaisons, rougeurs, inflammation, etc ? On a associé l'allergie au gluten au symptome de la maladie céliaque ( dsl pour l'orthographe ). Mais ça se trouve les symptomes se manifestent différemment chez d'autres personnes, plus ou moins graves ( boutons, fatigues, problèmes intestinaux qui eux meme induisent d'autres d'autres symptomes).

[…]
Cœliaque, qui se rapporte à l’intestin (col‑ colon, l’autre nom de l’intestin).

L’allergie au gluten est expliquée dans le documentaire. Pour une part, il y a une irritation de l’intestin par l’intermédiaire des bactéries de l’intestin, pour une autre part, une inflammation dans le sang qui n’est pas plus expliquée (je ne sais pas si on peut parler d’inflammation des globules rouges, je ne crois pas, ça doit être autre chose).

0.1 % de la population est allergique au blé (une personne sur mille), 1 % de la population est allergique au gluten, 8 % de la population tolère mal le pain pour d’autres raisons qui ne sont pas encore totalement comprises par la médecine, c’est ce qui est dit dans les six premières minutes.
 
Dernière édition:
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Cet article ne dit pas tout et finalement ne dit rien dutout !

Le blé d'avant n'a rien à voir avec le blé d'aujourd'hui. Il a été sélectionné, modifié. La proportion de gluten a été multipliée pour une histoire de rendement et d’élasticité de la pâte, pour q'elle gonfle plus ^^.

[…]
Plus de rendement, c’est des prix plus bas, et des prix plus bas, c’est ce que les consommateurs veulent.

Un autre critère des sélections successives ayant mené au blé moderne, expliqué dans le documentaire, c’est d’avoir une farine plus blanche. C’est un critère esthétique. Là aussi, c’est ce que les consommateurs voulaient, pour faire comme les riches d’une ancienne époque.
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Plus de rendement, c’est des prix plus bas, et des prix plus bas, c’est ce que les consommateurs veulent.

[…]
Justement sur la pression dans le sens la baisse des prix, à l’aide de subventions quand ce n’est pas possible autrement, voir le documentaire plus bas. Un autre sujet, mais lié quand‑même.

 
Siith

Siith

N'éclaire plus...
Plus de rendement, c’est des prix plus bas, et des prix plus bas, c’est ce que les consommateurs veulent.

Un autre critère des sélections successives ayant mené au blé moderne, expliqué dans le documentaire, c’est d’avoir une farine plus blanche. C’est un critère esthétique. Là aussi, c’est ce que les consommateurs voulaient, pour faire comme les riches d’une ancienne époque.
Et maintenant que certains consommateurs sont plus éclairés, il est trop tard, puisqu'ils ont fait en sorte d'exclure les blés anciens du catalogue de semences autorisées.
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Et maintenant que certains consommateurs sont plus éclairés, il est trop tard, puisqu'ils ont fait en sorte d'exclure les blés anciens du catalogue de semences autorisées.
Peux‑tu en dire plus ? Dans le premier documentaire que j’ai posté, quelqu’un fait du pain avec des anciens blés.
 
Siith

Siith

N'éclaire plus...
Peux‑tu en dire plus ? Dans le premier documentaire que j’ai posté, quelqu’un fait du pain avec des anciens blés.
Ce qu'on appelle les blés de population sont interdits de vente, don et échange pour leur grande majorité. Tu peux trouver en revanche du blé Kamut, du petit et du grand épeautre, ce qui se rapproche le plus des blés anciens dans le commerce. Certains ont cultivé de vieilles variétés pour eux-mêmes, mais en cas de vente voire de dons ils sont tombés sous le coup de la loi.
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Ce qu'on appelle les blés de population sont interdits de vente, don et échange pour leur grande majorité. Tu peux trouver en revanche du blé Kamut, du petit et du grand épeautre, ce qui se rapproche le plus des blés anciens dans le commerce. Certains ont cultivé de vieilles variétés pour eux-mêmes, mais en cas de vente voire de dons ils sont tombés sous le coup de la loi.
La loi française ou la loi européenne ?
 
Siith

Siith

N'éclaire plus...
La loi française ou la loi européenne ?
C'est tout imbriqué, les unes découlent des autres, il me semble que certains se sont fait poursuivre pour "contrefaçon" de semences par rapport à la loi COV de 2011 ( française), mais il peut y avoir contravention au catalogue des semences autorisées qui lui est européen mais contient quelques aménagements depuis la loi biodiversité de 2016... Moi je m'y perds.
La liste des textes législatifs sur le sujet si tu veux approfondir:

-En France, le décret 81-605 sur le commerce des semences et plants. Voir en particulier les articles 1.1 et 3 et la loi COV du 8 décembre 2011.Le décret 94-510 porte plus particulièrement sur la commercialisation des jeunes plants de légumes et des plantes fruitières.
-En Europe, la directive régissant le catalogue commun (2002/53/CE) puis les directives semences par espèces (potagères, céréales,...)
-Le règlement européen 2100/94 instituant un régime de protection communautaire des obtentions végétales.
-L'article L623-4 du code de la propriété intellectuelle
 
nwidiya

nwidiya

Un Haut Rispansable!
Super Modératrice
le dernier truc à la mode pour convaincre le consommateur d'acheter du pain sous vide 4 fois plus cher et 4 fois plus degue qu'une bonne baguette.
Les consommateurs peu regardants sur les étiquettes
Le pain sans gluten, comme TOUS LES PRODUITS MANUFACTURES VENDUS EN SUPERMARCHE CLASSIQUES contiennent des abominations.
Le mouton est celui qui ne lit pas les étiquettes ou qui ne cherche pas à voir ce qui se cache sous une étiquette
90% des consommateurs somme toute.
Bon plan pour les produits "sans gluten"
 
nwidiya

nwidiya

Un Haut Rispansable!
Super Modératrice
Cet article ne dit pas tout et finalement ne dit rien dutout !

Le blé d'avant n'a rien à voir avec le blé d'aujourd'hui. Il a été sélectionné, modifié. La proportion de gluten a été multipliée pour une histoire de rendement et d’élasticité de la pâte, pour q'elle gonfle plus ^^.





"
Les nouveaux blés
Mais l’histoire du blé ne s’est pas arrêtée là.
Dans les années 50 et 60, de nouvelles variétés de blé à haut rendement ont été développées en laboratoire.
Incroyable mais vrai, les espèces actuelles de blé comportent 42 chromosomes, tandis que le blé ancestral, l’engrain sauvage, n’en avait que 14 !
Comme l’explique l’excellent Julien Venesson dans son livre « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique », ces blés sont des mutants, avec des conséquences imprévues et inquiétantes, autant sur notre santé que sur l’environnement.


"
http://lesmoutonsenrages.fr/2015/06/01/gluten-comment-le-ble-moderne-nous-intoxique-et-torture-nos-intestins/
Exactement.
Après tu as ceux qui ont un métabolisme et une capacité éliminative bcp plus importante, et donc ils n'auront pas de problèmes.... ceci dit ça ne veut pas dire que ça ne cause pas de dégât au niveau du système digestif
 
N3alChetane

N3alChetane

Exactement.
Après tu as ceux qui ont un métabolisme et une capacité éliminative bcp plus importante, et donc ils n'auront pas de problèmes.... ceci dit ça ne veut pas dire que ça ne cause pas de dégât au niveau du système digestif
D'où l'importance des fibres. Les pommes sont exellentes pour nettoyer les intestins, mais si ils sont trop inflammé ca risque d'être agressif. Mais la pomme en plus de la fibre contient aussi de la pectine qui a le même role de captureur de dechet sur son passage que le psyllium par exemple. Mais bon c'est se qui se raconte. Rien ne vaut l'expérimentation :ange: une cure d'une semaine de pommes, jus de pomme, eau psyllium et rien d'autre :cool:
 
Haut