que disent les stars sur l'islam

Salam,

Voici un petit recueil regroupant les témoignages et les impressions sur l’Islam de personnes de différents horizons et de toutes les époques : homme d’état ou simple citoyen, célébrité ou parfait inconnu, musulman ou non, chacun exprimant à sa façon la grandeur et la beauté de l’Islam et de ses préceptes.

Au lecteur de se faire sa propre opinion…

Puisse Dieu nous guider vers le lumière de la Vérité.


TÉMOIGNAGES DE PERSONNAGES HISTORIQUES
ET DE GENS CÉLÈBRES



Alphonse De LAMARTINE
Poète et homme politique français (1790/1869)


« Jamais un homme ne se proposa, volontairement ou involontairement, un but plus sublime, puisque ce but était surhumain : Saper les superstitions interposées entre la créature et le Créateur, rendre Dieu à l'homme et l'homme à Dieu, restaurer l'idée rationnelle et sainte de la divinité dans ce chaos de dieux matériels et défigurés de l'idolâtrie... Jamais homme n'accomplit en moins de temps une si immense et durable révolution dans le monde… »

« Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l'immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l'homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l'histoire moderne à Mahomet ? Les plus fameux n'ont remués que des armes, des lois, des empires; ils n'ont fondé, quand ils ont fondés quelque chose, que des puissances matérielles, écroulées souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d'hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué, de plus, des idées, des croyances, des âmes. Il a fondé sur un Livre, dont chaque lettre est devenue une loi, une nationalité spirituelle qui englobe des peuples de toutes les langues et de toutes les races, et il a imprimé, pour caractère indélébile de cette nationalité musulmane, la haine des faux dieux et la passion du Dieu un et immatériel...
Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel, voilà Mahomet. À toutes les échelles où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? »

« Il a fondé une nationalité spirituelle (...), la haine des faux dieux, et la passion du Dieu un et immatériel. Ce patriotisme vengeur des profanations du ciel fut la vertu des enfants de Mahomet (les musulmans); la conquête du tiers de la terre à son dogme fut son miracle, ou plutôt ce ne fut pas le miracle d’un homme, ce fut celui de la raison. L’idée de l’unité de Dieu, proclamée dans la lassitude des théogonies fabuleuses, avait en elle-même une telle vertu, qu’en faisant explosion sur ses lèvres elle incendia tous les vieux temples des idoles et alluma de ses lueurs un tiers du monde. » (« Histoire de la Turquie » 1er Tome).


Jules BARTHÉLÉMY-SAINT-HILAIRE
Homme politique et érudit français (1805/1895)


« La différence fondamentale entre la prophétie de Mahomet et le christianisme consiste dans la négation de la filiation divine de Jésus et de la doctrine des hypostases. Mahomet accordait à Jésus le titre de prophète, c'est-à-dire le même qu'à Noé, Abraham, Moïse, Élie, à beaucoup d'autres, et à lui-même, qui ne s'arrogeait nullement la première place parmi eux. Sa grande attache dogmatique était à l'unité absolue de Dieu, telle que la posaient les Juifs. »



NAPOLÉON BONAPARTE
Empereur des Français (1769-1821)


« L’Islam attaque spécialement les idolâtres; il n’y a point d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète; voilà le fondement de la religion musulmane; c’était le point le plus essentiel: consacrer la grande vérité annoncée par Moïse et confirmée par Jésus. (...) Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mahomet est son prophète. (...) Je suis, moi, musulman unitaire et je glorifie le Prophète. (...) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes d’Al Coran qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes. » (Extraits de “Correspondance de Napoléon Ier Tome V pièce n° 4287 du 17/07/1799: profession de foi, voir aussi pièce n° 3148; et de l’ouvrage de Christian Cherfils: “Bonaparte et l’Islam” - Pedone Ed. - Paris - 1914 - p. 81 - 127 )

Note : les historiens qui parlent de cette conversion, la qualifie de stratégie égyptienne. Cependant il suffit de lire le “Journal inédit de Ste Hélène, de 1815 à 1818” du Gal Baron Gourgaud -2 tomes- Ed. Flammarion, pour se rendre compte que la persistance de l’Islam chez Napoléon, lors de son séjour final à Ste Hélène, ruinent totalement cette hypothèse. Car, là, nulle ambition ou stratégie politique ne dictaient alors sa conduite.



Mohandas Karamchand « Mahatma » GANDHI
Apôtre national et religieux de l’Inde. Adepte de la non-violence (1869/1948)


« Je voulais mieux connaître la vie de celui qui aujourd’hui détient indiscutablement les cœurs de millions d’êtres humains. Je suis désormais plus que jamais convaincu que ce n’était pas l’épée qui créait une place pour l’Islam dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. C’était cette grande humilité, cet altruisme du prophète, l’égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission. Ces faits, et non l’épée, lui amenèrent tant de succès, et lui permirent de surmonter les problèmes. » (Extrait du journal ‘“Young India”, cité dans “The light”, Lahore, 16/09/1924)



Prince de Galles Charles d’Angleterre
Héritier de la couronne d’Angleterre

« La culture musulmane, dans sa forme traditionnelle, a réussi à préserver une conception spirituelle globale et complète du monde actuel; chose que nous et nos récentes générations n’avons pas cru utile de faire, en Occident....Il y a une opportunité potentielle à établir de nouveaux et précieux liens entre la civilisation musulmane et l’Occident....Peut-être devrions-nous commencer déjà par recruter plus d’enseignants musulmans dans les établissements d’enseignement britanniques... » (“The Weekly Telegraph” n°282 du 18 Décembre 1996.)






Cassius CLAY
(Mohamed Ali)
Boxeur américain. Trois fois Champion du Monde de Boxe, catégorie Poids Lourds
Converti à l’Islam en 1965

« J’ai eu beaucoup de grands moments dans ma vie. Mais les sensations que j’ai éprouvées tandis que j’étais sur Le mont Arafat, le jour du Hadj (pèlerinage musulman), étaient les plus forts de ma vie. Je me suis senti exalté par l’atmosphère spirituelle indescriptible qui y régnait: lorsqu’un million et demi de pèlerins invoquaient Dieu pour le pardon de leurs péchés et pour leur accorder Sa Grâce et Ses bénédictions. C’était une expérience poignante que de voir des gens appartenant à des couleurs, races et nationalités différentes, rois, hommes d’états et hommes ordinaires de pays très pauvres, tous enveloppés de deux draps blancs simples, le même pour tous, priant Dieu. Priant Dieu sans aucun complexe de supériorité ou d’infériorité entre eux. C’était une des manifestations pratiques et concrètes du concept d’égalité de l’homme en Islam. » (Interview du quotidien “Al-Madinah”, Jeddah, 15 Juillet 1989)

Adresse actuelle: 1200E, 49 St, Chicago, IL60615. USA



Cat STEVENS (Yusuf Islam)
chanteur pop Britannique mondialement célèbre. Converti à l’Islam en 1973.
Dirige maintenant un centre musulman d’entre-aide à Londres.

« Il serait injuste de juger l’Islam à la lumière du comportement de certains mauvais musulmans, qui eux, seront toujours montrés sur les médias. C’est comme si on jugeait une voiture comme mauvaise parce que le conducteur de la voiture a bu et est rentré dans un mur. L’Islam guide tout être humain dans tous les aspects de la vie quotidienne - dans ses dimensions physiques, mentales et spirituelles. Mais nous devons rechercher les sources de ces instructions: le Coran et l’exemple du Prophète. Alors nous pouvons voir l’Islam idéal. »

Adresse actuelle: Chairman, Muslim Aid, 3 Furlong Road London, N7,. U.K (Grande Bretagne)



Edward GIBBON
Célèbre historien britannique (1737/1794)


« La plus grande réussite de la vie de Mohammad fut le fait d’une pure force morale, sans un seul coup d’épée. » (“History of the Saracen Empire” London 1870.)

« Le succès phénoménal de l’Islam est dû au caractère exceptionnel de sa spiritualité et de son programme social et politique. L’expansion de l’Islam est l’une des plus grandes révolutions de l’histoire » (“Histoire du déclin et de la chute de l’Empire Romain.” Réédition chez R. Laffont, 1983.)






Jemima GOLDSMITH
(Haiqa Goldsmith épouse KHAN)
Fille du milliardaire britannique Sir James Goldsmith.
En quête spirituelle – sans religion – père de religion juive et mère protestante,
elle a créé la surprise des médias occidentaux et de la « Jet Set » internationale,
en se mariant, en Mai 1995, avec le pakistanais Imran KHAN, ex-champion de cricket.
Convertie en Février 1995


« Les médias me présentent comme une naïve sotte de 21 ans qui a pris une décision à la hâte, sans en évaluer les conséquences, à savoir: se condamner en fait à une interminable vie de soumission, et de casernement misérable. La réalité est quelque peu...différente. Contrairement à cette opinion véhiculée (par les médias), ma décision de me convertir à l’Islam fut entièrement de mon propre choix, et, surtout pas une décision hâtive! Pour moi, cela a commencé en Juillet 1994, j’ai étudié en profondeur le Saint Coran et les travaux de divers érudits musulmans, Gai EATON, le président bosniaque Alijah Izetbegovic, Mohammad Asad ; cela m’a donc laissé largement le temps de méditer et réfléchir avant une quelconque décision. Et en fait, ce qui commença comme une simple curiosité intellectuelle, a mûri en une certitude de l’universalité et l’éternelle vérité de l’Islam. Une précision importante: ma conversion n’a jamais été un pré-requis à mon mariage. Je le réitère avec force et conviction. Le Coran est très explicite là-dessus, un musulman est permis de se marier “aux Gens du Livre”, c.-à.-d. les juifs et chrétiens. Je pense que la racine du mal, concernant cette hostilité envers ma conversion et mon mariage, est l’énorme fossé entre la vision occidentale caricaturale de l’Islam et la réalité. J’ai visité le Pakistan plusieurs fois l’année dernière, et j’ai étudié le Coran et la Sunna, je peux donc juger la théorie et la pratique. Je confirme que quelques sociétés islamiques abusent des femmes, comme le font d’ailleurs d’autres sociétés; mais en Islam, la notion si importante de la cellule familiale et du rôle de la femme a une place vitale. En lisant la presse, en rapport à ce que j’ai délaissé en “m’islamisant”, il semblerait que le bonheur, pour la femme occidentale repose essentiellement sur les sorties en boîte, l’alcool, et les vêtements aguichants. Et l’absence de ce type de “liberté” et luxe dans la société islamique est perçue comme une entrave à la liberté de la femme. Cependant, comme nous le savons tous, ces frivolités et futilités n’ont rien à voir avec le vrai bonheur. Finalement, il me semble ridicule que la presse spécule sur les chances de succès de mon mariage. Car, quand je vois que, dans une société basée sur la vie de famille, le taux de divorce n’est qu’une infime fraction de celui de l’Europe ou des USA, je ne vois pas pourquoi mes chances d’un mariage heureux seraient moindres que si j’avais choisi d’épouser un occidental. » (Extraits de “Why I chose Islam”, par Jemima Goldsmith, Londres, Sunday Telegraph du 28 Mai 1995)

TÉMOIGNAGES DE DIVERSES PERSONNES
CONVERTIES À L’ISLAM



Ahmed HOLT
Haut fonctionnaire Civil Britannique. A voyagé considérablement à la recherche de la vérité divine. S’est beaucoup dépensé dans la recherche et l’étude comparative du Judaïsme, de la Chrétienté et de l’Islam. Converti à l’Islam en 1975

« ‘‘L’Épée de l’Islam’’ n’est pas une épée d’acier. Je peux avancer cela par expérience, car l’épée de l’Islam m’a frappé au plus profond de mon être, en mon propre cœur...Et...non, cela n’a pas entraîné ma mort, mais au contraire, a fécondé une vie nouvelle; cela a provoqué une prise de conscience, et m’a forcé à m’interpeller sur des sujets comme: qui suis-je et que suis-je, et pourquoi j’existe ? »

Adresse actuelle: 23 Welland Garden; Perivale, Middlesex UBS 8SZ, UK.


Bogdan KOPANSKI
(Bogdan Ataoullah Kopanski)
Américain, d’origine polonaise. Docteur en Histoire Politique. A fait un parcours très intéressant vers l’Islam et a affronté de sévères épreuves; a été deux fois emprisonné par le régime Communiste polonais (1965, 1981-82). Converti à l’Islam en 1974

« Quand j’avais 12 ans, je rejetais la foi contradictoire et illogique de l’Église. Deux années plus tard, en 1962, j’ai été fasciné par la lutte victorieuse des musulmans algériens contre le colonialisme français. C’était la première “flèche de l’Islam” à me toucher. Durant mes études secondaires et à l’université, j’étais un exemple typique de la génération de rebelle rouge (communiste). Mon cheminement vers la Vérité du Saint Coran était lente et imprévue... En 1974 j’ai visité la Turquie, je préparais ma thèse sur la politique du Sultan et Calife Suleiman Kanunís envers l’état polonais. Je fut alors surpris par la plus mélodieuse voix que l’humanité puisse produire: l’AZAAN, l’appel à la prière par un muezzin. Mes cheveux se sont dressés sur ma tête. Une force étrange mais puissante me conduisit à la vieille mosquée d’Istanbul. Là, de vieux Turcs barbus et souriants, m’enseignèrent LE WOUZOU, (ablutions). J’ai proclamé la SHAHADA en larmes, et j’ai fait ma première prière, la SALAAT Maghrib... J’ai alors balayé toutes mes idéologies de pacotille... Pour la première fois de ma vie, j’ai éprouvé une telle félicité, et je ressentais le plaisir de l’amour d’Allah dans mon cœur. J’étais un musulman... »

Adresse actuelle: 3013 Harm Drive 203 Grand Prairie Tx 75051 U.S.A.


Vengatachalam ADIYAR
(Abdoullah Adiyar)
Indien, journaliste et écrivain Tamoul reconnu. A travaillé comme rédacteur dans le quotidien du Dr M. Kirunanidhi ,“Murasoli”, pendant 17 ans. A travaillé avec 3 précédents Ministres en chef de “Tamil Nadou”. A reçu la récompense “Kalaimamani” (Big Gem of Arts) du Gouvernement “Tamil Nadou” en 1982. Converti à l’Islam en 1987

« Dans l’Islam j’ai trouvé satisfaction et apaisement à des questions lancinantes qui harcelaient ma conscience: concernant la théorie de la Création, le statut de la femme, la création de l’univers, etc. L’histoire de la vie du Saint Prophète m’a beaucoup fasciné, et il fut alors facile pour moi de faire la comparaison avec celles d’autres leaders religieux, et avec leurs philosophies. »

Adresse actuelle: 1 Ashok Avenue, Rangarajapuram, Kodambakkam, Madras, Inde.


Salam,

source : fbs.free.fr
 
pouk a écrit :

Cat STEVENS (Yusuf Islam)
chanteur pop Britannique mondialement célèbre. Converti à l’Islam en 1973.
Dirige maintenant un centre musulman d’entre-aide à Londres.

« Il serait injuste de juger l’Islam à la lumière du comportement de certains mauvais musulmans, qui eux, seront toujours montrés sur les médias. C’est comme si on jugeait une voiture comme mauvaise parce que le conducteur de la voiture a bu et est rentré dans un mur. L’Islam guide tout être humain dans tous les aspects de la vie quotidienne - dans ses dimensions physiques, mentales et spirituelles. Mais nous devons rechercher les sources de ces instructions: le Coran et l’exemple du Prophète. Alors nous pouvons voir l’Islam idéal. »
salam et merci
je suis tres d'accord avec ce que dit cat stevens (yusuf islam)
c'est aussi valable pour les autres religions: juger le christianisme, le judaisme ou autre a travers les personnes qui suivent ces religions est l'un des combles de l'ignorance
mais le comble des combles c'est quand on ignore le contenu de qqe chose (une religion) et on se permet de la critiquer: ca s'appelle l'obscurantisme éclairé de l'intolerance et vice-versa.
 
Jemima GOLDSMITH
(Haiqa Goldsmith épouse KHAN)
Fille du milliardaire britannique Sir James Goldsmith.
En quête spirituelle – sans religion – père de religion juive et mère protestante,
elle a créé la surprise des médias occidentaux et de la « Jet Set » internationale,
en se mariant, en Mai 1995, avec le pakistanais Imran KHAN, ex-champion de cricket.
Convertie en Février 1995


« Les médias me présentent comme une naïve sotte de 21 ans qui a pris une décision à la hâte, sans en évaluer les conséquences, à savoir: se condamner en fait à une interminable vie de soumission, et de casernement misérable. La réalité est quelque peu...différente. Contrairement à cette opinion véhiculée (par les médias), ma décision de me convertir à l’Islam fut entièrement de mon propre choix, et, surtout pas une décision hâtive! Pour moi, cela a commencé en Juillet 1994, j’ai étudié en profondeur le Saint Coran et les travaux de divers érudits musulmans, Gai EATON, le président bosniaque Alijah Izetbegovic, Mohammad Asad ; cela m’a donc laissé largement le temps de méditer et réfléchir avant une quelconque décision. Et en fait, ce qui commença comme une simple curiosité intellectuelle, a mûri en une certitude de l’universalité et l’éternelle vérité de l’Islam. Une précision importante: ma conversion n’a jamais été un pré-requis à mon mariage. Je le réitère avec force et conviction. Le Coran est très explicite là-dessus, un musulman est permis de se marier “aux Gens du Livre”, c.-à.-d. les juifs et chrétiens. Je pense que la racine du mal, concernant cette hostilité envers ma conversion et mon mariage, est l’énorme fossé entre la vision occidentale caricaturale de l’Islam et la réalité. J’ai visité le Pakistan plusieurs fois l’année dernière, et j’ai étudié le Coran et la Sunna, je peux donc juger la théorie et la pratique. Je confirme que quelques sociétés islamiques abusent des femmes, comme le font d’ailleurs d’autres sociétés; mais en Islam, la notion si importante de la cellule familiale et du rôle de la femme a une place vitale. En lisant la presse, en rapport à ce que j’ai délaissé en “m’islamisant”, il semblerait que le bonheur, pour la femme occidentale repose essentiellement sur les sorties en boîte, l’alcool, et les vêtements aguichants. Et l’absence de ce type de “liberté” et luxe dans la société islamique est perçue comme une entrave à la liberté de la femme. Cependant, comme nous le savons tous, ces frivolités et futilités n’ont rien à voir avec le vrai bonheur. Finalement, il me semble ridicule que la presse spécule sur les chances de succès de mon mariage. Car, quand je vois que, dans une société basée sur la vie de famille, le taux de divorce n’est qu’une infime fraction de celui de l’Europe ou des USA, je ne vois pas pourquoi mes chances d’un mariage heureux seraient moindres que si j’avais choisi d’épouser un occidental. » (Extraits de “Why I chose Islam”, par Jemima Goldsmith, Londres, Sunday Telegraph du 28 Mai 1995)

Pour info, elle s'est converti par intérêt.
Son marie fait de la politique et au pakistan, c'est handicapant d'avoir une femme non musulmane (notamment juive).
De plus elle vient de divorcer avec Mister Khan, elle a actuellement une aventure avec hugue grant l'acteur, comme quoi elle n'a pas attendu longtemp pour se consoler.

Sinon, pas mal pour le reste des citations.
 
Haut