Ecoles de commerce marocaines privées et publiques

Bonsoir tout le monde,

Alors je vous écris aujourd'hui pour lever un peu le mystère sur les écoles de commerces privées et publiques au maroc et leurs classements.

J'ai vu sur quelques forums des gens débattre sur ce sujet là, mais malheureusement, ca a cessé aux alentours des années 2007-2011.

Donc forcément, les classements ont du changer. C'est l'objectif alors de ce post ; de relancer la discussion, d'obtenir plus d'informations et pourquoi pas aider les jeunes à prendre leurs décisions.

Ma question est donc comme suit:

Selon vous, quel est le classement que vous avez sur les différentes écoles de commerce au maroc (qui ont une influence régionale ainsi que nationale (Nationale comme HEM, ESCA , IGA , Mundiapolis , HEC, ESITH,ENCG, ISCAE, Al Akhawayne UIC, UIR ...) et régional comme ISIAM -Unversiapolis, etc...)) et biensur qu'en pensez vous de ces écoles la ? Que pensez vous aussi des masters délocalisés, est ce qu'ils sont toujours valorisés auprés des recruteurs et est ce que ca vaut toujours la peine d'obtenir deux masters (un national et l'autre étranger mais en délocalisé) ?

<Questions destinées aux professionels, aux étudiants , aux lauréats, aux profs, aux cabinets de recrutements, aux DRH, à tous ceux qui veulent participer aussi .>
 
Bonsoir,

A ta place, j'aurais évité les écoles privées, par tous les moyens possibles, pour différentes raisons :
  • Les diplômes délivrés par ces établissements sont dévalorisés par rapport à ceux des écoles publiques. Ils sont reconnus nul part, ce qui compliquerait la vie pour le lauréat s'il voudrait avoir plus tard la reconnaissance de ses acquis et de son savoir faire.
  • Un diplôme délivré par les écoles publiques permet de suivre ses études jusqu'à l'obtention du doctorat, ce qui permet d'ouvrir la voix vers la recherche scientifique, ce qui n'est pas le cas si on est en école privé.
  • Le bagage des connaissances acquises en école publique est plus solide que celui des écoles privés, parce qu'il s'appuie sur un bagage théorique qui est indispensable à parcourir de vue, si on voudrait bien maîtriser son domaine de prédilection, ce qui n'est pas le cas en privée, qui limite et oriente l'acquisition du savoir uniquement du coté de la pratique, ce qui ne permet pas d'évoluer et de mûrir au fil du temps et de devenir créatif.
  • Le montant d'argent à payer pour ses années en école privé est très chers, et aurait mieux été investi dans un projet susceptible de donner un élan à ta future vie professionnelle après que tu quittes tes études, au lieu de le gâcher pour un diplôme qui n'a aucune valeur ni dans le marché d'emploi, ni académiquement. Ce qui n'est pas le cas des écoles publiques qui n'ont pas de frais à payer.

Attends l'avis d'autres intervenants pour mesurer le pour et le contre, et pouvoir ainsi départager.

Cordialement.
 

FemmeDeLaiYi

C'est la Misszara , Mini Stouta et ... #NTM
VIB
Fais une école de commerce à l'étranger le niveau est meilleur car tu es plus exposé aux cas réels, pas comme au Maroc. Il faut juste bien la choisir sinon même l'université est bien.

Sinon, si tu n'as pas les moyens et tu n'as pas eu de bonnes notes pour une école de commerce publique, fais juste la fac c'est mieux (option eco et gestion), bosse de côté (freelance, e-commerce ou centre d'appel), mets de l'argent de côté et opte pour un Master à l'étranger.

Pas la peine de perdre du temps avec les écoles privées, si tu n'es pas pas pistonné tu n'iras NUL PART avec.

Le plus important reste ton implication et ta capacité à bosser sur toi-même, faire de bonnes présentations (avec des skills si possible en édition de texte et même infographie) et trouver de bon stages (courage pour ça aussi lol d'où l'importance d'essayer de faire du freelance ou même un centre d'appel, ça aide plus tard).
 
Je vous remercie d'abord de votre temps et de votre interactivité.
Et pour vous mettre un peu plus dans le contexte, j'aimerais me présenter brièvement. Alors moi même je suis étudiant en M1 en une université privée "reconnue par l'état" qui veut dire que le diplôme qui me serait doté est un diplôme semi étatique et qui sera signé par le doyen de la faculté, donc la même signature que sur les diplômes étatiques. Et non seulement ça, mais aussi contrairement à ce que t'as dis @Bryan261, et ce qui est d'ailleurs un des points forts de cette reconnaissance ; c'est qu'on a le droit de continuer nos études en cycle de doctorat en postulant n'importe ou que ça soit publique ou privé. 2 ème point fort c'est qu'on a aussi le droit de postuler aux concours et aux appels d'offres étatiques. Et j'ai d'ailleurs des amis à moi qui continuent aujourd'hui leurs études en établissements publiques et qui pour y passer, ont fais recours au privé. 3éme point fort, c'est que les mêmes profs qui enseignent à l'encg ou à la fac sont aussi chez nous comme profs vacataires et même je trouve, que nous disposons de profs un peu plus compétents .
Ça d'un coté. D'un autre, au jour d'aujourd'hui, la majorité des étudiants en publique se plaignent de leur qualité de formation ,tandis que ceux en privé en sont très satisfaits et même d’après mes connaissances , je vous assure que les étudiants en publique sont prêts a quitter leurs établissements pour bénéficier d'une formation supérieure privée, mais qui malheureusement par manque de moyens, s'abstiennent. Tout ceci pour vous montrer un peu la décadence de la formation supérieure publique et l'essor du secteur privé.

En ce qui concerne étudier à l'étranger @misszara88 ,j'ai en effet candidaté 2 fois (pendant période covid) mais malheureusement je n'ai pas été pris, c'est pour cela que je demandé quelques avis sur le master délocalisé et sa valeur auprès des recruteurs vu que je commence à le voir comme une alternative et vu que je m'approche aussi du monde professionnel.
Et pour conclure, comme vous l'avez dit c'est l'implication et le travail sur nous même qui compte, on sait tous que n'importe quelle formation publique, privée, de haute école ou pas, n'est qu'un ticket d'entrée et ce qui compte vraiment c'est notre détermination, notre lucidité et notre volonté de sortir du lot.

Je vous remercie.
 

FemmeDeLaiYi

C'est la Misszara , Mini Stouta et ... #NTM
VIB

Pas besoin de me vouvoyer! ;)

Je te conseille de faire en sorte que ton profil linked in soit bon... tu peux penser à une formation en gestion de projets ( de type CAPM, assistant en gestion de projet, elle sera un point, il y a des formations et tu peux être certifié). Pense également à faire valoir tes compétences dans la suite office, la suite google, etc. C'est également important pour que ton profil soit visible... demande la recommandation de tes profs sur linked in pour certaines connaissances.

Le reste dépend de ta spécialité... tu fais quoi au juste? je te propose de faire un essai gratuit d'un mois de linked in pro, regarde les annonces qui te conviennent et regarde ce qu'ils ciblent comme compétences, fais en sorte de les avoir sur ton profil pour que ton profil attire leur attention plus tard.

Entre-temps cherche un job étudiant ça va faire valoriser ton CV encore mieux... n'hésite pas à préparer des tests de langue de type dalf (c'est bieen car tu n'auras pas besoin de le renouveler chaque 2 ans) et son équivalent en anglais (je ne me rappelle plus de son nom)... bref, fais en sorte que toutcela soit fait avant la fin de ton master 2 pour avoir un bon CV.

Sinon pourquoi ne pas cibler le Canada pour les études? Penses-y sérieusement, beaucoup préfèrent y aller.
 
Tout à fait d'accord avec toi @FemmeDeLaiYi , et c'est pourtant les mêmes démarches que je suis.

La formation de gestion en projets c'est un peu proche de ce que je suis comme formation. J'ai eu une Licence en gestion commerciale puis,j'ai décidé d'opter pour un Master en logistique et peut être un 2 ème master en management de la chaîne logistique par la suite.
Et en effet, J'ai accumulé quelques jobs étudiants comme conseiller client ainsi que comme Leader Sport chez Decathlon(commercial), j'ai du m’arrêter à cause du covid et depuis, je n'ai guère cherché de jobs parce que je voulais me concentrer plus sur ma formation, mais peut être que l'année prochaine en M2 j'irais chercher un vrai job cette fois et en ma spécialité, que je trouve très intéressante.
J'ai déja un compte linkedin, une certification Office, un TCF mais je compte, comme vous l'avez dit, de level up un peu en passant le TOEFL et quelques autres certifs de passage.
Après pour le canada, honnêtement, j'y pense mais pas en tant qu'étudiant mais plutôt en tant que salarié.

🙏
 
Haut