Emmanuel Macron en colère contre la police israélienne (vidéo)

Bladi Robot

Je suis un vrai robot!
Le président de la République française Emmanuel Macron s'en est pris, ce mercredi, à la police israélienne lors de son déplacement à Jérusalem.
À l'origine de cette situation, un reproche d'Emmanuel Macron à la police israélienne, qui tentait d'entrer dans le domaine national de Sainte-Anne, un des quatre territoires français de Jérusalem, rapporte Le Parisien, dont l'envoyé sur place a publié des images et une vidéo de la scène.
Agacé, le président français intime l'ordre aux policiers : « tout le monde (...)

- Monde / Israël, Emmanuel Macron, France, Vidéos

Emmanuel Macron en colère contre la police israélienne (vidéo)
 
Le président de la République française Emmanuel Macron s'en est pris, ce mercredi, à la police israélienne lors de son déplacement à Jérusalem.
À l'origine de cette situation, un reproche d'Emmanuel Macron à la police israélienne, qui tentait d'entrer dans le domaine national de Sainte-Anne, un des quatre territoires français de Jérusalem, rapporte Le Parisien, dont l'envoyé sur place a publié des images et une vidéo de la scène.
Agacé, le président français intime l'ordre aux policiers : « tout le monde (...)

- Monde / Israël, Emmanuel Macron, France, Vidéos

Emmanuel Macron en colère contre la police israélienne (vidéo)
Une petite chirac qui ne sert absolument rien, quand il rentrera le crif lui tirera les oreilles et hop au dodo!
 
Meme pas besoin...
Il est pas fou il a pas oublié de placer une petite lechouille de bottes quand même...
M’étonne pas c'est tellement classique! Le dernier à avoir oser réellement une petite rébellion contre la domination sioniste c'était de gaulle et il a fini humilié!
Président de la RF c'est pas évident, meme s'ils n'ont peuvent plus du crif comme l'a exprimé mitterrand en pleine phase finale, ils n'ont aucune marge de manœuvre contre la toute puissance sioniste et cela est du à la nature meme de ce qu'est la démocratie.
 
Kéé malaaaiseeu
Trouble de la personnalité narcissique = vision déformée il est toujours toooob dans sa tête

:D
Il a quand meme été violé à l'age de 15 ans par une femme de 40ans sensé etre une autorité pour lui et n'a pu gérer ce traumatisme violent qu'en épousant son bourreau.
La dépréciation de soi après avoir été victime d'un abus violent est une chose normale qui peut se soigner à travers une véritable résilience et non pas se en soumettant à son bourreau pour faire passer la violence subi pour de l'amour ou encore projeter son mépris de soi sur les autres.
 
Il a quand meme été violé à l'age de 15 ans par une femme de 40ans sensé etre une autorité pour lui et n'a pu gérer ce traumatisme violent qu'en épousant son bourreau.
La dépréciation de soi après avoir été victime d'un abus violent est une chose normale qui peut se soigner à travers une véritable résilience et non pas en soumettant à son bourreau pour faire passer la violence subi pour de l'amour ou encore projeter son mépris de soi sur les autres.
Je ne sais pas si c est une chose normale mais c est une explication

Au fait Brigitte est bien une femme ??? ( 🤔🤭 @nwidiya ) :D
 
Dernière édition:
A

AncienMembre

Non connecté
Même pas envie de voir la vidéo ..
.il veut rejouer la scène de Chirac car il.a compris que ça lui avait été bénéfique niveau popularité en France ...

Cependant son discours aujourd'hui est sans appel et on voit bien de quel côté il est et de qui il lèche les bottes '..


Ridicule ...
 
Chirac avait la classe c'est vrai
Macron: le remake ridicule.

l'accent français à couper au couteau, c'était pour mieux imiter Chirac ?

Ecoutez comme il parle nettement mieux en anglais, avec un excellent accent, au parlement américain :
 

zigotino

FluCtuAt NeC MeRgitUr
VIB
Comparer Chirac à Macron pour une altercation, c'est ridicule.

Ancien de chez Rothschild, il est allé répéter la partition que lui ont donné les Israéliens. Un peu comme Manuel Valls en nous répétant que "l'antisionisme était un antisémitisme" puis ensuite, en repoussant l'entretien qu'il avait programmé hier en fin de journée avec Mahmoud Abbas. Une petite accolade pour les caméras puis il est reparti commémorer la libération du camp d'Auschwitz quand Gaza est un camp à ciel ouvert (les Palestiniens n'ont pas de souveraineté sur leur espace maritime) et que la Cisjordanie est toujours de plus en plus grappillée. C'est dire le mépris de Macron pour les Palestiniens. François Hollande c'était pareil. Son projet de conférence à Paris réunissant les différentes parties prenantes n'a jamais eu lieu et l'on connait le tropisme pro sémite du PS. Après tout Trotsky et Marx étaient juifs non ? Quant à Trump, en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël et en faisant du Golan un territoire israélien, il est le plus zélé tout en croyant que les Palestiniens avaient juste besoin d'argent. De l'argent qu'il a retiré de l'UNESCO qui a reconnu, comme la France qui joue un double jeu, l'Autorité Palestinienne espèce de proto-Etat.

Naturellement, au fameux dîner du CRIF (officine du sionisme en France) non loin du Bois de Boulogne, il nous porte une kippa bien visible et nous ressert sa partition sur "s'en prendre à un Juif c'est s'en prendre à la France". On connait la chanson. Plus la France est pro-sémite, plus c'est suspect.

La cause palestinienne est morte. Même les pays arabes alentour s'en désintéressent et seule l'Iran la porte encore pour ses propres intérêts hégémoniques dans la région. Idem pour la Turquie et le Qatar par l'entremise des Frères Musulmans.

++
 
Haut