• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Epidémie:150 élèves d’un collège touchés par la grippe A

Amine

En mode pause
Le collége Jean-Rostand de Saint-Germain- du-Puy, une petite ville située à 8 km de Bourges (Cher), est fermé durant une semaine en raison d’une suspicion de grippe A affectant presque le tiers de ses effectifs scolaires ! Depuis vendredi, sur un total de 504 élèves, 150 d’entre eux sont portés absents. « Les médecins ont pu observer sur un certain nombre de collégiens que les symptômes étaient bien présents. Par mesure de précaution et pour la non-propagation du foyer épidémique, nous avons décidé de fermer le collège », explique Olivier Geffroy, directeur de cabinet du préfet. « La procédure est très stricte, confirme un enseignant de Jean-Rostand. Dès qu’il y a plus de 3 élèves atteints de la grippe dans une même classe, c’est la fermeture. » « Mardi, nous avions 64 absents. Jeudi, nous sommes arrivés à 94 en cours de journée, et nous avons dû renvoyer 36 élèves qui se plaignaient de fièvre et de toux, précise Marie-Odile Leseur, la directrice du collège. Les cours reprendront vendredi prochain, après que les bâtiments auront été aérés et désinfectés, et si les conditions sanitaires le permettent. »

Aucun test envisagé

« Il paraît évident que ces 150 élèves ne sont pas tous atteints de la grippe A. Mais, compte tenu de la progression rapide du nombre de malades et des symptômes développés, tout laisse penser qu’il s’agit en majorité de syndromes grippaux », explique un médecin de la Direction départementale de l’action sanitaire et sociale (Ddass). Aucun test n’est pourtant envisagé pour le moment. « Ils ne sont réalisés que pour mettre en place une thérapie particulière, si des signes de gravité nécessitant une hospitalisation se manifestent ou si le sujet présente des facteurs de risque », justifie la préfecture. Demain, afin que les élèves ne perdent rien des cours, des enseignants vont se réunir pour diffuser des exercices sur le site Internet du collège.

Source: Le Parisien
 
et oui cela prouve bien que nous sommes victimes du bon vouloir de nos dirigeant a faire vaccinner nos enfants .cela fait huit mois que nous entendons la pendémie de grippe arrive et bachelot fanfaronne a la télé pour son vaccin.c est comme la méningite chaques années elle fait des morts mais aucune vaccination de prévention n est faite.ou passe l argent de nos impots des radars et amandes en tous genre? peut etre dans le salaire scandaleux de sarkosi.
 
Haut