De quelle espèce sont les houris du paradis ?

Zaheer73

Si tu n'as pas de pudeur, fais ce qu'il te plait
Des raisins. Bein, oui faut pas rester figer dans les anciennes interprétations.
C'est ça le progrès, non ? Merci aux hommes des Lumières d'Europe venu nous, êtres inferieurs, sortir des ténèbres...
 

Zaheer73

Si tu n'as pas de pudeur, fais ce qu'il te plait
Qui sait, peut être que dans un proche avenir, les salles poly, je veux dire les mosquées féministes et lgbt , seront décorées de raisins blancs ou alors de houris hommes et femmes aux traits parfaits pour satisfaire tout ce beau monde.
 
Dernière édition:

Shadowmaster

On n'a rien sans rien
Bladinaute averti
mais le corps meurt qu'on enterre donc comment ça se passe ?
Encore des questions !! Je vais donner une réponse bateau : Seul Allah sait. Ou encore: les voies du Seigneur sont impénétrables.

Plus sérieusement, selon l'islam, Allah te crée un autre corps au fleur de l'âge pour...........continuer à niquer comme un humain lol.
 
euh j'ai pas compris
je pose la question sérieusement donc j'attends des réponses sérieuses svp
Il fait allusion à la théorie de Christophe luxenberg. Bien que je ne soit d'accord avec tout ce que je dit ce Monsieur, il faut avouer que sa théorie du raisin blanc est très pertinente et colle à merveille au contexte qui fait toujours référence à de la nourriture tandis que ces vierges atterisse là comme un cheveux dans la soupe.

En résumé, les premières copies de coran étaient dépourvus de signes diacritiques sur les lettres. Ce sont donc par la suite des rajouts qui en cas d'erreur ou de placement volontairement erroné, peu falsifié le sens du mot original.

Et donc pour luxenberg, le chakl qui à été placé sur la lettre "za" du mot zawadjnahoum ( épouse ) devait pas être là. Il fallait lire : "rawadjnahoum" (installer) au lieu de "zawadjnahoum", le point sur le "Ra" ayant été faussement ajouté.

De plus, le "bi" signifie "parmi" ou "sous" et les signes diacritiques du mot 'ayn sont aussi mal ajoutés : il fallait lire عنب à la place de عين. Le texte devient alors : روجناهم بحور عنب , alhouri 'inabine signifiant alors des raisins d'un blanc.

La traduction que propose Luxenberg est alors :

Nous les installerons confortablement sous des (raisins) blancs, (clairs) comme le cristal.


Et le contexte justement :

SOURATE 44
AD-DUKHĀN (LA FUMÉE)(1)


53. Ils porteront des vêtements de satin et de brocart et seront placés face à face.

54. C’est ainsi! Et Nous leur donnerons pour épouses des houris aux grands yeux.

55. Ils y demanderont en toute quiétude toutes sortes de fruits.
----------------------------

Pareil sourate 52

19 «En récompense de ce que vous faisiez, mangez et buvez en toute sérénité,

20. accoudés sur des lits bien rangés», et Nous leur ferons épouser des houris aux grands yeux noirs,
-------------------------------

Sourate 56

avec des coupes, des aiguières et un verre [rempli] d’une liqueur de source

19. qui ne leur provoquera ni maux de tête ni étourdissement;

20. et des fruits de leur choix,

21. et toute chair d’oiseau qu’ils désireront.

22. Et ils auront des houris aux yeux, grands et beaux,

23. pareilles à des perles en coquille
 

typologie

aedem sed aliter
Il fait allusion à la théorie de Christophe luxenberg. Bien que je ne soit d'accord avec tout ce que je dit ce Monsieur, il faut avouer que sa théorie du raisin blanc est très pertinente et colle à merveille au contexte qui fait toujours référence à de la nourriture tandis que ces vierges atterisse là comme un cheveux dans la soupe.

En résumé, les premières copies de coran étaient dépourvus de signes diacritiques sur les lettres. Ce sont donc par la suite des rajouts qui en cas d'erreur ou de placement volontairement erroné, peu falsifié le sens du mot original.

Et donc pour luxenberg, le chakl qui à été placé sur la lettre "za" du mot zawadjnahoum ( épouse ) devait pas être là. Il fallait lire : "rawadjnahoum" (installer) au lieu de "zawadjnahoum", le point sur le "Ra" ayant été faussement ajouté.

De plus, le "bi" signifie "parmi" ou "sous" et les signes diacritiques du mot 'ayn sont aussi mal ajoutés : il fallait lire عنب à la place de عين. Le texte devient alors : روجناهم بحور عنب , alhouri 'inabine signifiant alors des raisins d'un blanc.

La traduction que propose Luxenberg est alors :

Nous les installerons confortablement sous des (raisins) blancs, (clairs) comme le cristal.


Et le contexte justement :

SOURATE 44
AD-DUKHĀN (LA FUMÉE)(1)


53. Ils porteront des vêtements de satin et de brocart et seront placés face à face.

54. C’est ainsi! Et Nous leur donnerons pour épouses des houris aux grands yeux.

55. Ils y demanderont en toute quiétude toutes sortes de fruits.
----------------------------

Pareil sourate 52

19 «En récompense de ce que vous faisiez, mangez et buvez en toute sérénité,

20. accoudés sur des lits bien rangés», et Nous leur ferons épouser des houris aux grands yeux noirs,
-------------------------------

Sourate 56

avec des coupes, des aiguières et un verre [rempli] d’une liqueur de source

19. qui ne leur provoquera ni maux de tête ni étourdissement;

20. et des fruits de leur choix,

21. et toute chair d’oiseau qu’ils désireront.

22. Et ils auront des houris aux yeux, grands et beaux,

23. pareilles à des perles en coquille
et pour ce passage difficile d'y voir un raisin?

la particule ouna dans يَطْمِثْهُنَّ si mes souvenir son bon ne peut pas etre employé pour des choses ... elle est utilisé pour des etre vivant et doué de raison

70 فِيهِنَّ خَيْرَاتٌ حِسَانٌ
Là, il y aura des vertueuses et des belles.
....
72 حُورٌ مَّقْصُورَاتٌ فِي الْخِيَامِ
Des houris cloîtrées dans les tentes,
....
74 لَمْ يَطْمِثْهُنَّ إِنسٌ قَبْلَهُمْ وَلَا جَانٌّ
qu'avant eux aucun homme ou djinn n'a déflorées.
 
Dernière édition:

Khoulood

Chauvophobe
Il fait allusion à la théorie de Christophe luxenberg. Bien que je ne soit d'accord avec tout ce que je dit ce Monsieur, il faut avouer que sa théorie du raisin blanc est très pertinente et colle à merveille au contexte qui fait toujours référence à de la nourriture tandis que ces vierges atterisse là comme un cheveux dans la soupe.

En résumé, les premières copies de coran étaient dépourvus de signes diacritiques sur les lettres. Ce sont donc par la suite des rajouts qui en cas d'erreur ou de placement volontairement erroné, peu falsifié le sens du mot original.

Et donc pour luxenberg, le chakl qui à été placé sur la lettre "za" du mot zawadjnahoum ( épouse ) devait pas être là. Il fallait lire : "rawadjnahoum" (installer) au lieu de "zawadjnahoum", le point sur le "Ra" ayant été faussement ajouté.

De plus, le "bi" signifie "parmi" ou "sous" et les signes diacritiques du mot 'ayn sont aussi mal ajoutés : il fallait lire عنب à la place de عين. Le texte devient alors : روجناهم بحور عنب , alhouri 'inabine signifiant alors des raisins d'un blanc.

La traduction que propose Luxenberg est alors :

Nous les installerons confortablement sous des (raisins) blancs, (clairs) comme le cristal.


Et le contexte justement :

SOURATE 44
AD-DUKHĀN (LA FUMÉE)(1)


53. Ils porteront des vêtements de satin et de brocart et seront placés face à face.

54. C’est ainsi! Et Nous leur donnerons pour épouses des houris aux grands yeux.

55. Ils y demanderont en toute quiétude toutes sortes de fruits.
----------------------------

Pareil sourate 52

19 «En récompense de ce que vous faisiez, mangez et buvez en toute sérénité,

20. accoudés sur des lits bien rangés», et Nous leur ferons épouser des houris aux grands yeux noirs,
-------------------------------

Sourate 56

avec des coupes, des aiguières et un verre [rempli] d’une liqueur de source

19. qui ne leur provoquera ni maux de tête ni étourdissement;

20. et des fruits de leur choix,

21. et toute chair d’oiseau qu’ils désireront.

22. Et ils auront des houris aux yeux, grands et beaux,

23. pareilles à des perles en coquille
Très intéressant !

Je ne comprends donc pas pourquoi @Zaheer73 tourne en dérision cette interprétation....
 
et pour ce passage

la particule ouna dans يَطْمِثْهُنَّ si mes souvenir son bon ne peut pas etre employé pour des choses ... elle est utilisé pour des etre vivant et doué de raison

70 فِيهِنَّ خَيْرَاتٌ حِسَانٌ
Là, il y aura des vertueuses et des belles.
....
72 حُورٌ مَّقْصُورَاتٌ فِي الْخِيَامِ
Des houris cloîtrées dans les tentes,
....
74 لَمْ يَطْمِثْهُنَّ إِنسٌ قَبْلَهُمْ وَلَا جَانٌّ
qu'avant eux aucun homme ou djinn n'a déflorées.
Je ne saurais pas te dire, je ne suis pas caler dans ce domaine. Je propose juste la vision de luxenberg parce qu'on y faisait allusion et qui me semble pertinente.

Tout ce que je sais, c'est que même pour traduire les mots, pour les règles grammaticale etc... il y'a également des divergences. J'ai déjà assister à des débats d'arabophone pure souche dans laquel ils ne s'accordent pas entre eux non plus.
 

Zaheer73

Si tu n'as pas de pudeur, fais ce qu'il te plait
Ça remet en question ses croyances donc forcément...
Je remet en question mes croyances en apprenant le Qoran inchangé et non en lisant des thèses nouvelles et farfelues venues d'ailleurs sur celui ci remettant en question son authenticité.
Je laisse ça aux islamophobes et "musulmans" sectaires aigris.
 
et pour ce passage difficile d'y voir un raisin?

la particule ouna dans يَطْمِثْهُنَّ si mes souvenir son bon ne peut pas etre employé pour des choses ... elle est utilisé pour des etre vivant et doué de raison

70 فِيهِنَّ خَيْرَاتٌ حِسَانٌ
Là, il y aura des vertueuses et des belles.
....
72 حُورٌ مَّقْصُورَاتٌ فِي الْخِيَامِ
Des houris cloîtrées dans les tentes,
....
74 لَمْ يَطْمِثْهُنَّ إِنسٌ قَبْلَهُمْ وَلَا جَانٌّ
qu'avant eux aucun homme ou djinn n'a déflorées.

ici c'est convainquant aussi.

donc on reste avec des "houris cloitrées dans des tentes" et vierges... sourate 55.

l'interprétation des textes anciens reste très difficile et il y a différentes interprétations, c'est ce que je retiens.

après il y a aussi l'usage qu'on en fait
 

typologie

aedem sed aliter
ici c'est convainquant aussi.

donc on reste avec des "houris cloitrées dans des tentes" et vierges... sourate 55.

l'interprétation des textes anciens reste très difficile et il y a différentes interprétations, c'est ce que je retiens.

après il y a aussi l'usage qu'on en fait
c vrai que les descriptions du paradis dans le paradis sont trés enigmatique aussi bien dans leur brieveté que dans leur vocabulaire
 

Zaheer73

Si tu n'as pas de pudeur, fais ce qu'il te plait
Je connaissais l'expression "mettre les points sur les i" mais là certains y vont très fort en voulant retirer des points sur des consonnes arabes et modifier le Qoran afin que ça colle parfaitement à leurs interprétations.
 
Je remet en question mes croyances en apprenant le Qoran inchangé et non en lisant des thèses nouvelles et farfelues venues d'ailleurs sur celui ci remettant en question son authenticité.
Je laisse ça aux islamophobes et "musulmans" sectaires aigris.
Justement... ce rajout de signes diacritiques sur un texte qui à la base en était dépourvu est déjà un changement qui s'est opéré. Et vu que sans ses signes, les mots peuvent prendre bien plus de sens différent, tu n'as même plus la garantie que ce que tu lis dedans est bien ce que le texte exprimait à l'origine.

Ce n'est donc surement pas l'idée d'un coran inchangé qui te pose soucis mais bien la remise en question des interprétations qui en ont été rapportés.
 

Zaheer73

Si tu n'as pas de pudeur, fais ce qu'il te plait
Justement... ce rajout de signes diacritiques sur un texte qui à la base en était dépourvu est déjà un changement qui s'est opéré. Et vu que sans ses signes, les mots peuvent prendre bien plus de sens différent, tu n'as même plus la garantie que ce que tu lis dedans est bien ce que le texte exprimait à l'origine.

Ce n'est donc surement pas l'idée d'un coran inchangé qui te pose soucis mais bien la remise en question des interprétations qui en ont été rapportés.
Ça se saurait si il y aurait eu manipulation de ce genre, les hafidh du temps du messager Mohammad saaws, auraient perçu cela et auraient dénoncés cela, hors il n'en est rien...
 
Haut