Espionner, Fouiller dans les affaire privée de la zawja, zawdj etc... est 7aram selon le char3!

minervie

La ilaha Illa Allah
20 ans de mariage et même au début en étant jeune j'ai jamais fouiller dans les affaires de ma Femme,d'une part parce que cela m’horripile qu'on fouille dans les miennes et que de toute façon c'est pas dans mes manières de fouiller,chez moi il n'y a pas d’enquêteur,aucune raison qu'il y en ai,même pour mes enfants je ne le fait pas,leurs affaire son personnel,c'est leurs jardin secret,même si je pourrais retourner toute la baraque personne n'aurais son mots à dire,je ne le ferais pas

Pour les tels, ca peut arriver naturellement dans une famille .
Qd mon tel sonne pour moi, je trouve normal et parfois je demande que mon mari ou mon enfant reponde pour moi si je suis occupèe . et la on peut voir par accident des conversations privées.
 
Pour les tels, ca peut arriver naturellement dans une famille .
Qd mon tel sonne pour moi, je trouve normal et parfois je demande que mon mari ou mon enfant reponde pour moi si je suis occupèe . et la on peut voir par accident des conversations privées.
Quand tu lui autorise à décrocher cela vient de toi donc après c'est un autre problème moi aussi ça m'arrive de décrocher son téléphone,quand au conversation privé je m'en fait pas de ce coté là,il n'y pas de dossier classifier dans notre entourage,ont se connais tous
 
Salam,

Qu'est ce que la seduction, qu'est ce que la fusion, Ou se situe la limite, la différence je fais pas la par des choses. Toi , si

est ce qu'il ne serait pas judicieux et pertinent de faire preuve de discernement justement? :)

ça évite les désillusions, le discernement 🥰

Sinon, tu vas pas me croire, mais j'ai fait la fac en algérie . Et un jour a propos d'une copine , il me disait amicalement : qu'elle avait des sacs et des chaussures en cuir ,qui viennent de France . Moi a l'époque j'étais une pauvrette qui achetait synthétique et algerien
Donc oui, en algerie on choisissait une fille a cause de son sac :prudent:
Les hommes on les choisit franchement pour leur statut social essentiellement a condition qu'il nous plaise ou nous attire et on se fiche royalement de ses sujets de conversation. Prosaiquement. C'est plutot le natel que son contenu que l'on choisit.:D

il y a beaucoup de culture qui favorisent l'image, l'illusion des choses malheureusement, ça ne veut pas dire que c'est un bon comportement

je viens d'une culture où la peau claire a une meilleure valeur sur le marché... le top du top c'est la peau claire et le statut social élevé... :)
pourtant, la peau, ou l'habit, ne fait pas l'homme...

un monde d'illusions...
 
y a des paranos et des males dominants qui croient posséder leur femme corps et ame ...... ET effet personnels aussi...

y a des paranos jaloux, possessifs et exclusifs chez les 2 sexes...
et ne me sors pas l'argument du nombre... même s'il y en aurait moins chez les femmes (et là faut se lever très tôt pour le prouver 😁)
 
Quand tu lui autorise à décrocher cela vient de toi donc après c'est un autre problème moi aussi ça m'arrive de décrocher son téléphone,quand au conversation privé je m'en fait pas de ce coté là,il n'y pas de dossier classifier dans notre entourage,ont se connais tous

c'est quoi la marque du téléphone?

moi tous ceux que j'ai pu avoir dans la main, quand un appel arrive il suffit d'appuyer sur un bouton pour décrocher... faut vraiment le vouloir pour se retrouver à se balader dans les conversations privées sur un malentendu :)
 
Dernière édition:

nwidiya

🍌Un Haut Rispansable!🍌
Super Modératrice
Salam,

c'est pareil, c'est pas le même onglet et l'appel sur un téléphone se fait à l'oreille :)

faudrait de très gros doigts et/ou parkinson pour se retrouver sur des conversations particulières...
Salam
Vision d’horreur ... j’ai la phobie des gros doigts wallah 😰 🤮🤢
 

nwidiya

🍌Un Haut Rispansable!🍌
Super Modératrice
phobie que des gros doigts passent "par erreur"/"accident"/"inadvertance"/"sur un malentendu" sur tes conversations whatsapp? :sournois:
Ahe non ça j ai rien à cacher :D
Non les gros doigts ça me dégoûte mais vraiment ... et je suis désolée par avance auprès de ce qui liront et qui ont des gros doigts ... 😰 😵
 
Tout le monde peut étudier la religion
Seul l’élite peut en débattre


on peut faire des recherches lectures etc mais en étant encadré par des chouyoukh

En autodidacte non


Après c’est pas interdit même sans loeil avisé d’un enseignant de lire des livres mais ce n’est plus considéré comme de l’apprentissage de la religion
Tu peux pas affirmer avoir étudié tel livre tel poème tel commentaire.
C'est pourtant le cas d'un "sheikh" très suivi, al Albani.

Ibn Bâz a dit au sujet d’Al-Albâni : « Il n’a pas eu de chouyoûkh auprès de qui il a étudié, mais il a seulement lu dans les livres ».

« وسئل ( ابن باز) عن كلام الألباني في زكاة العروض، وأنه لا يرى الوجوب، فقال: ينبغى أن يعلم أن الشيخ ناصر محدث، ولم يكن له شيوخ يقرأ عليهم، إنما يقرأ من الكتب »

« Il a été questionné (c’est-à-dire Ibn Bâz) sur la parole de Al-Albâni [… il s’agit d’une question de zakât…] et il a répondu (Ibn Bâz) : « Il convient de savoir que le Chaykh Nâsir [Al-Albâni] est un Mouhaddith [sic], mais il n’a pas eu de chouyoûkh auprès de qui il a étudié, mais il a seulement lu dans les livres ».

Se référer au livre « Al-Houlalou l-Ibrîziyyah min Ta’lîqâti l-Bâziyyah » (tome 1 page 409) composé par ‘Abdou l-Lâh Ibnou Mâni’ Ar-Roûqî, qui est un ouvrage dans lequel il mentionne diverses paroles et positions d’Ibn Bâz. (ar Rouqi élève de Ibn Bâz (auprès de qui il est resté pendant 14 ans), Ibnou ‘Outhaymîn, ‘Abdou l-Lâh Ibn Qa’oûd, ‘Abdou l-Lâh Ibn Ghoudayân, ‘Abdou l-Lâh Ibnou ‘Abdi r-Rahmân Al-Jibrîn, Sâlih Al-Fawzân).

D'où ce qu'en a dit Ibn Outhaymin :

Lors d’une assemblée, Ibn ‘Outhaymîn a répliqué à un homme ayant dit qu’Al-Albâni s’est prononcé sur la fiabilité d’un hadîth, en lui disant :
« أين؟ لكن ما يكفي هذا، ما يكفي لأن الشيخ الألباني دائما يُصحح أحاديث ضعيفة ويضعف أحاديث صحيحة وقد ألّف الشيخ عبد الله الدويش كتابا في هذا الموضوع فيما صحّحه الألباني وهو ضعيف أو فيما ضعّفه وهو صحيح »
« Où ça ? Mais ceci n’est pas suffisant, cela ne suffit pas, car tout le temps, le Chaykh Al-Albâni déclare « authentique » (sahîh) le hadîth qui est « faible » (da’îf) et il déclare « faible » le hadîth qui est « authentique ». D’ailleurs, le Chaykh ‘AbdoulLâh Ad-Douwîch a composé un livre sur ce sujet, concernant les hadîth qu’Al-Albâni déclare « authentiques » alors qu’ils sont « faibles », ou les hadîth qu’il a rendu « faibles » alors qu’ils sont « authentiques » »
 
C'est pourtant le cas d'un "sheikh" très suivi, al Albani.

Ibn Bâz a dit au sujet d’Al-Albâni : « Il n’a pas eu de chouyoûkh auprès de qui il a étudié, mais il a seulement lu dans les livres ».

« وسئل ( ابن باز) عن كلام الألباني في زكاة العروض، وأنه لا يرى الوجوب، فقال: ينبغى أن يعلم أن الشيخ ناصر محدث، ولم يكن له شيوخ يقرأ عليهم، إنما يقرأ من الكتب »

« Il a été questionné (c’est-à-dire Ibn Bâz) sur la parole de Al-Albâni [… il s’agit d’une question de zakât…] et il a répondu (Ibn Bâz) : « Il convient de savoir que le Chaykh Nâsir [Al-Albâni] est un Mouhaddith [sic], mais il n’a pas eu de chouyoûkh auprès de qui il a étudié, mais il a seulement lu dans les livres ».

Se référer au livre « Al-Houlalou l-Ibrîziyyah min Ta’lîqâti l-Bâziyyah » (tome 1 page 409) composé par ‘Abdou l-Lâh Ibnou Mâni’ Ar-Roûqî, qui est un ouvrage dans lequel il mentionne diverses paroles et positions d’Ibn Bâz. (ar Rouqi élève de Ibn Bâz (auprès de qui il est resté pendant 14 ans), Ibnou ‘Outhaymîn, ‘Abdou l-Lâh Ibn Qa’oûd, ‘Abdou l-Lâh Ibn Ghoudayân, ‘Abdou l-Lâh Ibnou ‘Abdi r-Rahmân Al-Jibrîn, Sâlih Al-Fawzân).

D'où ce qu'en a dit Ibn Outhaymin :

Lors d’une assemblée, Ibn ‘Outhaymîn a répliqué à un homme ayant dit qu’Al-Albâni s’est prononcé sur la fiabilité d’un hadîth, en lui disant :
« أين؟ لكن ما يكفي هذا، ما يكفي لأن الشيخ الألباني دائما يُصحح أحاديث ضعيفة ويضعف أحاديث صحيحة وقد ألّف الشيخ عبد الله الدويش كتابا في هذا الموضوع فيما صحّحه الألباني وهو ضعيف أو فيما ضعّفه وهو صحيح »
« Où ça ? Mais ceci n’est pas suffisant, cela ne suffit pas, car tout le temps, le Chaykh Al-Albâni déclare « authentique » (sahîh) le hadîth qui est « faible » (da’îf) et il déclare « faible » le hadîth qui est « authentique ». D’ailleurs, le Chaykh ‘AbdoulLâh Ad-Douwîch a composé un livre sur ce sujet, concernant les hadîth qu’Al-Albâni déclare « authentiques » alors qu’ils sont « faibles », ou les hadîth qu’il a rendu « faibles » alors qu’ils sont « authentiques » »
Il ne fait pas partie de mes références pour cette raison notamment.
 
Haut