• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Etats unis, monsanto au tribunal

mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Depuis lundi, le tribunal de San Francisco étudie le cas de Dewayne Johnson. Cet homme accuse Monsanto d'être responsable de son cancer.

Le tribunal de San Francisco étudie le cas de cet homme Dewayne Johnson. Il accuse l'entreprise Monsanto d'être responsable de son cancer, lui qui a vaporisé du Round up pendant plus de 2 ans

Brent Wisner l'avocat de Dewayne Johnson denonce les pratiqued de la multie-notionale
"Chaque fois que quelqu'un est atteint d'un cancer, c'est très émouvant. C'est un type bien et il a une famille extraordinaire et le fait de savoir qu'il va mourir à cause de cela me tue".

C'est la première fois que les accusations contre le Round up donne lieu à un procès. Ce produit contient du glyphosate, une substance classée cancérigène par la Californie. Les avocats de Dewayne Johnson devront prouver le lien entre sa maladie et l'épandage de glyphosate

L'avocat de Monsanto, George Lombardi, veut Dewayne Johnson apporte la preuve de ce qu'il avance.

"ils disent que les produits de monsanto dont le Ranger Pro ont caussé le cancer de monsieur Johnson et donc c'est sur ce point que nous devrons nous concentrer"


Le procès doit durer au moins trois semaines. S'il est reconnu coupable Monsanto risque des millions de dollars de dommages et intérêts ainsi que de nombreux autres procès


https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/etats-unis-monsanto-au-tribunal_2843661.html#xtor=EPR-502-[newslettervideo]-20180711-[video1]

mam
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Lundi 23 juillet, au tribunal de San Francisco, s'ouvrait le 8e jour du procès de Monsanto, le géant agrochimique fondé en 1901. La salle d’audience était bondée, de nombreuses personnes souhaitaient entendre Dewayne Johnson témoigner devant les juges. Il accuse la firme américaine d’être à la cause de son cancer.

Ce père de famille âgé de 46 ans est le premier des nombreux plaignants à aller devant la justice parce qu’il est, selon son docteur, proche de la mort. En phase terminale, il ne lui reste que quelques mois à vivre. Il a livré un témoignage poignant.

560 litres de Roundup par jour
En 2012, Dewayne Johnson trouve un emploi de jardinier dans le district scolaire de Benicia, dans la banlieue nord de San Francisco. Une partie de ses tâches consistait à pulvériser du Roundup et du RangerPro (sa version professionnelle) pour lutter contre les mauvaises herbes dans les cours d’école. Pendant deux ans, il en a vaporisé jusqu’à 560 litres par jour. Les deux produits contiennent du glyphosate, une substance chimique très controversée, que Dewayne Johnson considère comme responsable de son cancer.

A deux reprises, il a été victime du dysfonctionnement des vaporisateurs et a été largement aspergé de RangerPro, ses vêtements trempés par le produit. A partir de là, des lésions très douloureuses se sont développées sur sa peau. Inquiet, il a contacté plusieurs fois l’entreprise Monsanto par téléphone et sur internet. Sans réponse.

Dewayne Johnson s'est alors renseigné sur la substance du glyphosate. L'herbicide, l'un des plus efficaces du monde, est classé sur la liste des produits cancérigènes par l’Etat de Californie. Il est également un cancérigène "probable" selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis 2015. Or Dewayne Johnson estime que Monsanto connaît depuis quarante ans les dangers potentiels du glyphosate mais les dissimule et évite toute étude scientifique fiable. Dans son témoignage, le jardinier explique que s’il avait été informé d’un éventuel risque, il n’aurait jamais utilisé Roundup et RangerPro.

Cancer incurable
Du côté de Monsanto, le glyphosate ne présente aucun danger. Il n’y avait donc aucune raison d’avertir d’un risque quelconque.

Pourtant, en 2014, deux ans après le début de son emploi, Dewayne Johnson est diagnostiqué d’un lymphome non hodgkinien. Un cancer incurable. Interrogé sur les souffrances physiques et morales liées à son cancer, Dewayne Johnson affirme que le procès l’a sorti de son déni :

"Je sais que je ne vais pas aller mieux. Mais je promets de me battre jusqu’à mon dernier souffle."
La défense espère obtenir des millions de dollars de dommages et intérêts de la part de Monsanto. Cela soulagerait l’épouse de Dewayne Johnson, Areceli. Avec deux enfants de 10 et 13 ans, elle est aujourd’hui contrainte de travailler 14 heures par jour et de cumuler deux emplois pour subvenir aux besoins de sa famille.

Le procès Monsanto devrait durer au moins jusqu’au mois d’août. A ce jour, quelque 4.000 plaignants poursuivent la firme.

https://actus.nouvelobs.com/sante/20180724.OBS0127/proces-du-glyphosate-le-plaignant-accuse-monsanto-d-avoir-nie-les-risques.html?cm_mmc=Acqui_MNR-_-NO-_-WelcomeMedia-_-edito&from=wm#xtor=EREC-10-[WM]-20180725

mam
 
Marieprotege

Marieprotege

Quatre-saisons
Depuis lundi, le tribunal de San Francisco étudie le cas de Dewayne Johnson. Cet homme accuse Monsanto d'être responsable de son cancer.

Le tribunal de San Francisco étudie le cas de cet homme Dewayne Johnson. Il accuse l'entreprise Monsanto d'être responsable de son cancer, lui qui a vaporisé du Round up pendant plus de 2 ans

Brent Wisner l'avocat de Dewayne Johnson denonce les pratiqued de la multie-notionale
"Chaque fois que quelqu'un est atteint d'un cancer, c'est très émouvant. C'est un type bien et il a une famille extraordinaire et le fait de savoir qu'il va mourir à cause de cela me tue".

C'est la première fois que les accusations contre le Round up donne lieu à un procès. Ce produit contient du glyphosate, une substance classée cancérigène par la Californie. Les avocats de Dewayne Johnson devront prouver le lien entre sa maladie et l'épandage de glyphosate

L'avocat de Monsanto, George Lombardi, veut Dewayne Johnson apporte la preuve de ce qu'il avance.

"ils disent que les produits de monsanto dont le Ranger Pro ont caussé le cancer de monsieur Johnson et donc c'est sur ce point que nous devrons nous concentrer"


Le procès doit durer au moins trois semaines. S'il est reconnu coupable Monsanto risque des millions de dollars de dommages et intérêts ainsi que de nombreux autres procès


https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/etats-unis-monsanto-au-tribunal_2843661.html#xtor=EPR-502-[newslettervideo]-20180711-[video1]

mam
Il etait temps...
 
M

majid10

Bonne nouvelle ....encore plus satisfait si Monsantos est condamné!
hhhhhhhhhhh
monsanto c est la californie elle meme, monsanto est aussi puissant que google
ou microsoft d ailleur ces 3 conglemerat travail ensemble
bon monsanto va lui jeter une pieces de 1 centimes ca dire 1 millions
d euros et l histoire est fini
monsonto c est meme pas une usine c est un continent complet
 
azamoglan

azamoglan

Comme prévu, Monsanto fait appel. La firme américaine, qui avait été condamné pour la première fois dans un procès lié au Roundup à payer 289 millions de dollars à un jardinier atteint d'un cancer, conteste sa condamnation. L'audience est prévue le 10 octobre prochain et le groupe à déjà prévu plusieurs portes de sortie.
211 millions de dollars de dommages et intérêts en moins pour Dewayne Johnson. La décision, prise par la magistrate chargée du procès, est tombée ce lundi 22 octobre.
 
M

majid10

Comme prévu, Monsanto fait appel. La firme américaine, qui avait été condamné pour la première fois dans un procès lié au Roundup à payer 289 millions de dollars à un jardinier atteint d'un cancer, conteste sa condamnation. L'audience est prévue le 10 octobre prochain et le groupe à déjà prévu plusieurs portes de sortie.
211 millions de dollars de dommages et intérêts en moins pour Dewayne Johnson. La décision, prise par la magistrate chargée du procès, est tombée ce lundi 22 octobre.
Monsanto c est eux la justice
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Comme prévu, Monsanto fait appel. La firme américaine, qui avait été condamné pour la première fois dans un procès lié au Roundup à payer 289 millions de dollars à un jardinier atteint d'un cancer, conteste sa condamnation. L'audience est prévue le 10 octobre prochain et le groupe à déjà prévu plusieurs portes de sortie.
211 millions de dollars de dommages et intérêts en moins pour Dewayne Johnson. La décision, prise par la magistrate chargée du procès, est tombée ce lundi 22 octobre.
condamnée quand même

mam

ps tu as raté le métro ? :)
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Je ne prend pas position, je relate ce que j'ai lu dans la presse.
PS(il me reste un litre de Roundup au jardin, je ne vais pas le jeter)
mets le sur les allées
pas sur la terre
et choisis une journée sans vent

stp

mam
 
azamoglan

azamoglan

Au final, le malheureux jardinier malade a accepté de voir réduits ses indemnités de 289 à 78,5 millions de dollars.
Il serait intéressant de savoir combien vont se mettre dans la poche ses avocats.
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Pesticides : Monsanto condamné pour la troisième fois
Ce jeudi 11 avril, l’agriculteur Paul François a remporté une nouvelle victoire, la troisième, face au groupe américain. Ce dernier a été reconnu responsable de l'intoxication de l'agriculteur en 2004 par un désherbant.


"On a gagné", dit Paul François. C'est effectivement une victoire pour l'agriculteur, dont la bataille contre Monsanto dure depuis 10 ans. "C'est beaucoup d'émotion parce qu'il a fallu se battre, se battre et subir le harcèlement de Monsanto contre nous", explique le céréalier. Message fort aux hommes politiques qui, selon Paul François, doivent prendre des décisions quant à l'utilisation de ces produits. Le céréalier charentais avait été intoxiqué accidentellement en 2004, un herbicide aujourd'hui retiré du marché.

Un million d'euros d'indemnisation ?
Par deux fois les tribunaux avaient reconnu la maladie professionnelle de l'agriculteur, mais le géant américain avait contre-attaqué en cassation.

La cour d'appel de Lyon vient donc de condamner une troisième fois la multinationale. L'avocat de Paul François compte demander un million d'euros d'indemnisation à Monsanto.

Le dossier devrait revenir devant les tribunaux de Lyon d'ici l'automne prochain. L'avocat du géant américain a déjà annoncé que la multinationale se réservait le droit de se pourvoir en cassation.



mam
 
B

boublil92

heureusement que monsanto a finalement été condamné,
c'ets facile pour eux de jouer les procès à rallonge, ils ont tout l'argent pour se payer des avocats
et dire qu'ils lobbyient encore en europe pour nous imposer leur Roundup et glyphosate.
 
n.echarif

n.echarif

j'achemine vers l'excelence
Monsanto à le bras bien long, car ceux qui votent les lois au usa ont tous un moment où un autre eus à profiter des largesse de cet entreprise soit autant que collaborateurs ou ancien dirigeant .
 
n.echarif

n.echarif

j'achemine vers l'excelence
Et maintenant que bayer est de la partie c'est mal barré
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Bayer a bien racheté Monsanto qui est devenu allemand

mam
 
n.echarif

n.echarif

j'achemine vers l'excelence
Je le sais c juste pour illustrer mes propos
Monsanto un monstre racheté par un autre monstre
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Procès Roundup : Monsanto condamné à payer deux milliards de dollars à un couple
C’est la troisième fois que le fabricant perd un procès face à des particuliers atteints de cancers

Troisième revers judiciaire majeur pour le Roundup, l’herbicide controversé, et son fabricant Monsanto, absorbé l’an dernier par l’allemand Bayer : un jury américain condamné lundi le géant de l’agrochimie à verser 2 milliards de dollars à un couple de septuagénaires atteints d’un cancer.

Ce jugement record intervient alors que Bayer est aux prises avec une polémique en France autour d’un fichage – par une agence de communication employée par Monsanto – de centaines de personnalités concernant leur position sur les OGM ou le glyphosate, des révélations qui ont conduit à l’ouverture d’une enquête.


Bayer, qui a finalisé le rachat de Monsanto l’an dernier, est fortement secoué en Bourse en raison précisément des déboires judiciaires de Monsanto et son Roundup, dont le principe actif est le glyphosate, substance controversée.

Le glyphosate, moins dangereux que la charcuterie ? « Beaucoup d’études prouvent le contraire ! »


Lundi, un jury d’Oakland, près de San Francisco (ouest), a accordé deux milliards de dollars aux époux Pilliod, tous deux atteints d’un lymphome non-hodgkinien, au titre de dommages « punitifs » destinés à sanctionner Monsanto.

Bayer, qui s’est dit dans un communiqué « déçu » et compte faire appel, affirme toujours que le Roundup et le glyphosate sont sans danger. Le Roundup, très lucratif, est vendu dans le monde entier depuis une quarantaine d’années.

« Malveillance »
« Nous aurions aimé que Monsanto nous prévienne, qu’il y ait quelque chose sur l’étiquette (qui dise) que cela pouvait causer le cancer. Nous ne l’aurions pas utilisé », a déclaré d’une voix faible Alberta Pilliod, qui se déplace avec une canne comme son mari, lors d’une conférence de presse à San Francisco. Le couple a commencé à utiliser le Roundup en 1982. Son mari a été diagnostiqué en 2011 et elle en 2015.

« Ils ont vu les publicités à la télé et pensaient qu’ils pouvaient faire confiance à l’entreprise, ils avaient tort », a assené un de leurs conseils, Michael Miller.

Ce jugement est « le plus clair possible […] : Monsanto doit changer son comportement », a aussi déclaré un autre avocat, Brent Wisner, ajoutant que « Bayer avait fait une erreur » en rachetant Monsanto.

Bayer a rappelé lundi que l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) avait réaffirmé fin avril que le glyphosate n’était « probablement pas cancérigène pour les humains ».


la suite sur

mam
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Glyphosate : des centaines de personnalités secrètement fichées et ciblées en fonction de leur soutien à Monsanto

Ils ne le savent pas, mais ils sont sous étroite surveillance. L'Œil du 20 heures a découvert que des centaines de scientifiques, politiques et journalistes ont été secrètement fichés par des agences de communication travaillant pour l'entreprise américaine Monsanto. Des données personnelles mais aussi leurs positions sur les pesticides ont été secrètement répertoriées.

Depuis des années, le glyphosate, herbicide vedette de Monsanto, suspecté d’être cancérogène, est sous le feu des critiques. Les documents épluchés par l'Œil du 20 heures dévoilent la mise en place de stratégies de lobbying personnalisées pour influencer des leaders d'opinion dans le débat public sur cette molécule controversée.

Des documents inédits de fichage
Une fuite de documents confidentiels, qui portent la signature d'une agence de communication travaillant pour Monsanto, a permis aux journalistes de l'Œil du 20 heures de mettre la main sur des documents inédits.

Le premier de ces documents est un graphique avec les logos de Monsanto et de l'agence Publicis, daté de 2016, qui cartographie des acteurs cruciaux dans le débat sur le glyphosate en France, classés en fonction de leur degré de soutien à Monsanto et de leur influence.


out citoyen fiché doit en être informé. Tenir un listing illégal est passible de cinq ans de prison et 300 000 euros d'amende. Sur la quarantaine de personnes listées qui ont accepté de répondre aux sollicitations de l'Œil du 20 heures, aucune n'était au courant d'avoir été fichée de la sorte.

Le nouveau propriétaire de Monsanto, Bayer, nous a répondu ne pas avoir connaissance de ces fichiers, et a renvoyé les journalistes de l'Œil du 20h vers Fleishman-Hillard. L’agence, elle, assure ne pas avoir identifié les documents révélés, ni avoir connaissance d'un agissement non conforme d’un de ses collaborateurs.

Des cibles prioritaires avec des stratégies de communication adaptées
Les personnalités fichées par Monsanto n'ont pas seulement été notées. Elles sont également ciblées par des stratégies de lobbying personnalisées. Parmi les documents reçus par l'Œil du 20 heures figure une liste appelée "Glyphosate target". Elle recense 74 cibles prioritaires divisées en quatre groupes : les "alliés", les "potentiels alliés à recruter", les intervenants "à éduquer", et ceux "à surveiller".


suite sur https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/glyphosate-des-centaines-de-personnalites-secretement-fichees-et-ciblees-en-fonction-de-leur-soutien-a-monsanto_3435581.html#xtor=EPR-51-[glyphosate-des-centaines-de-personnalites-secretement-fichees-et-ciblees-en-fonction-de-leur-soutien-a-monsanto_3435581]-20190509-[bouton]


aussi



mam
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Monsanto : des individus fichés portent plainte

Plusieurs des victimes du groupe Monsanto, qui avait fiché et classé des dizaines de scientifiques, politiques ou journalistes via un cabinet de lobbying, ont décidé de porter plainte contre le géant américain.


FRANCE 2






code à integrer
<iframe width="560" height="315" src="//embedftv-a.akamaihd.net/null" frameborder="0" scrolling="no" allowfullscreen></iframe>








00:01:53

00:00:00



00:02:02



France 2France Télévisions
Mis à jour le 10/05/2019 | 22:22
publié le 10/05/2019 | 20:52

LA NEWSLETTER ACTUNous la préparons pour vous chaque matin
#AlertePollution
Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !


Dans les fichiers, plus de 200 noms : des scientifiques, des responsables politiques, des journalistes, dont certains ont déjà annoncé qu'ils allaient porter plainte. Dans la base de données secrète à destination de Monsanto, Karine Jacquemart, responsable associative, est référencée comme forte opposante au glyphosate, l'herbicide phare du géant américain. "Même quand on est Monsanto, ou un lobby de Monsanto, on n'est pas au-dessus des lois", explique-t-elle.

Bayer assure ne pas avoir eu connaissance de ces fichiers
La Ligue contre le cancer, le journal Le Parisien, Radio France, dont plusieurs salariés figurent dans ce fichier, ont annoncé vouloir ouvrir une procédure pour fichage illégal. Des responsables politiques envisagent aussi une plainte collective. Le parquet de Paris vient d'annoncer l'ouverture d'une enquête judiciaire. De son côté, Bayer, nouveau propriétaire de Monsanto, a déclaré ne pas avoir eu connaissance des fichiers jusqu'à leur révélation, jeudi 9 mai.



mam
 
GPA2SOU

GPA2SOU

Grand philosophe en rien, grand ignorant en tout
Des journalistes qui découvrent horrifiés leur fichage par un cabinet de lobbying mandaté par Monsanto les laisse pantois.

Il faut savoir que toutes les boites de com' au service d'entreprises disposent de fichiers sur les journalistes plutôt ouverts ou opposés à leurs clients

Disons que c'est un effet collatéral du métier.

Certains journalistes sont même fichés par les services de renseignement.

Il faudrait faire du journalisme courtisan pour n'être dans aucun fichier, et encore.

Le fait que de grandes entreprises conçoivent le business comme une guerre avec des ennemis à abattre (façon de parler, ou pas...) ne peut pas être une révélation pour les journalistes.

Les barbouzeries de Tazer ou d'EDF pour ne citer que les plus connues et les plus récentes, sont là pour le prouver.
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Ségolène est aussi sur la liste....
sans être journaliste

mam
 
Haut