Une étude de l’UCL recommande la fin du confinement: “Des effets pervers sur la santé”

Les mesures les plus strictes de confinement en vigueur en Belgique ont un impact très marginal, ressort-il d’une étude comparative menée par Vincent Laborderie de l’UCLouvain, qui bien que “non finalisée” présente des résultats “suffisamment significatifs pour être diffusés”.

L’étude met en comparaison l’évolution de nouveaux cas détectés et du nombre de nouvelles hospitalisations en Belgique et aux Pays-Bas. L’objectif est donc de comparer les performances de lutte contre la pandémie entre les deux pays qui ont adopté une approche différente: celle des Pays-Bas étant moins stricte.
Et pourtant...

Chez nos voisins du nord, le respect de la distanciation sociale est la règle et les citoyens sont invités à se confiner, mais n’y sont pas contraints légalement. Les commerces qualifiés de non essentiels sont restés accessibles et le télétravail est encouragé mais pas obligatoire. Il ressort de l’analyse comparative que pour “les nouveaux cas détectés quotidiennement, la différence entre les courbes belges et néerlandaises est infime” alors que voilà environ un mois que les deux approches sont effectives.

“Effet pervers sur la santé”

“Ce résultat surprenant doit conduire à remettre fondamentalement en cause l’idée, à la base de toute politique de confinement, selon laquelle il faut être le plus restrictif possible pour être efficace”, estime l’auteur de l’étude. Il indique également que “l’on peut même avancer que le confinement strict a des effets pervers sur la santé, et donc sur la gravité des symptômes en cas de contact avec le covid-19". “Un organisme affaibli par le confinement” a plus de chances de développer des symptômes sévères, en soulignant que l’affaiblissement peut être physique, par manque d’exercice, ou psychologique, en raison du stress.

Deux modèles opposés

Car c’est aussi cet aspect-là qu’il convient de prendre en compte, selon l’auteur de l’étude. L’approche néerlandaise s’inscrit “dans le même schéma qu’avant la crise (qui est celui d’une démocratie)” et ses règles sont donc plus faciles à comprendre. Tout est autorisé, sauf ce qui est expressément interdit. L’approche belge est dans le schéma inverse, tout est interdit, sauf ce qui est autorisé. Le modèle des Pays-Bas est donc plus respectueux des libertés fondamentales, dont celle de mouvement. Et ces “libertés constituent aussi des modes de fonctionnement fondamentaux et quotidiens dont la privation est traumatisante”, relève Vincent Laborderie.

L’étude recommande le déconfinement

Alors que le Conseil national de sécurité se réunit dans l’après-midi pour aborder notamment la question du prolongement des mesures en vigueur, l’auteur recommande leur suppression et la transition vers le niveau de contraintes actuellement en cours aux Pays-Bas. “En effet, on peut difficilement croire qu’un niveau de contraintes suffisant pour aplanir la courbe aux Pays-Bas va provoquer un rebond de l’épidémie en Belgique. Cela permettrait de rendre un prolongement du confinement plus acceptable pour la population et donc plus viable.”

https://www.7sur7.be/dossier-coronavirus/une-etude-de-l-ucl-recommande-la-fin-du-confinement-des-effets-pervers-sur-la-sante~a32d2a20/?utm_source=facebook&fbclid=IwAR0_JIKt6KSjC0fURnmeuqYpgNQGdBLej2_Y-lUW8yhrTDc0chdf3Na724E
 
Je ne sais plus quoi penser du confinement. J'étais à 100% pour. Mais quand je vois tous les pays ne l'appliquant pas qui sont loiiiin derrière la belgique en nombre de cas ( après est ce qu'ils comptabilisent ? Est ce Qu'ils déclarent la vérité ? On ne sait pas) , je me pose des questions. Puis moralement ça devient difficile. Le corps en souffre aussi. Enfin le plus dur c'est de pas voir sa famille, le reste sincèrement je m'en fous , je fais du sport chez moi et Je prends lair dans le jardin. Mais quand on voit que les chiffres ne font qu'augmenter apres 1 mois de confinement, ça fait mal au moral. L'inquiétude que ça engendre aussi ça déprime pfiou !
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Je ne sais plus quoi penser du confinement. J'étais à 100% pour. Mais quand je vois tous les pays ne l'appliquant pas qui sont loiiiin derrière la belgique en nombre de cas ( après est ce qu'ils comptabilisent ? Est ce Qu'ils déclarent la vérité ? On ne sait pas) , je me pose des questions. Puis moralement ça devient difficile. Le corps en souffre aussi. Enfin le plus dur c'est de pas voir sa famille, le reste sincèrement je m'en fous , je fais du sport chez moi et Je prends lair dans le jardin. Mais quand on voit que les chiffres ne font qu'augmenter apres 1 mois de confinement, ça fait mal au moral. L'inquiétude que ça engendre aussi ça déprime pfiou !
Le but, ça devrait être d’empêcher la propagation du virus, et « on » a confondu la fin et le moyen. Le confinement ne suffit pas, pour ça, à moins de strictement enfermer tout le monde comme l’a fait la Chine (une dictature) qui est allé jusqu’à condamner les portes des maisons et immeubles pour empêcher les gens de sortir de chez eux (même se pencher par la fenêtre était interdit).

De plus, le confinement a souffert de deux défauts : d’abord les réactions sont arrivées trop tard, quand le virus était déjà partout, et les règles du confinement sont incohérentes (il y en a de multiple exemples, je ne sais pas s’il faut en lister ici comme ça a été fait plusieurs fois ailleurs).

La meilleure solution aurait été de mettre en place la distanciation bien plus tôt, et aussi de distribuer le minimum sanitaire utile (masques, gel hydroalcoolique, gants jetables, etc), ce qui n’a jamais été fait, le dépistage non‑plus, qui a fait que tout a été décidé en aveugle. La gestion de cette crise sanitaire est un fiasco du début à la fin, au moins en france.

Puis aussi, ce virus n’étant pas un péril, le confinement ne peut que faire plus de dégâts que le virus. Le pire est que les dégâts du confinement vont se faire sentir longtemps, ils se feront peut‑être encore sentir jusque dans les années qui viennent.
 
Le but, ça devrait être d’empêcher la propagation du virus, et « on » a confondu la fin et le moyen. Le confinement ne suffit pas, pour ça, à moins de strictement enfermer tout le monde comme l’a fait la Chine (une dictature) qui est allé jusqu’à condamner les portes des maisons et immeubles pour empêcher les gens de sortir de chez eux (même se pencher par la fenêtre était interdit).

De plus, le confinement a souffert de deux défauts : d’abord les réactions sont arrivées trop tard, quand le virus était déjà partout, et les règles du confinement sont incohérentes (il y en a de multiple exemples, je ne sais pas s’il faut en lister ici comme ça a été fait plusieurs fois ailleurs).

La meilleure solution aurait été de mettre en place la distanciation bien plus tôt, et aussi de distribuer le minimum sanitaire utile (masques, gel hydroalcoolique, gants jetables, etc), ce qui n’a jamais été fait, le dépistage non‑plus, qui a fait que tout a été décidé en aveugle. La gestion de cette crise sanitaire est un fiasco du début à la fin, au moins en france.

Puis aussi, ce virus n’étant pas un péril, le confinement ne peut que faire plus de dégâts que le virus. Le pire est que les dégâts du confinement ²vont se faire sentir longtemps, ils se feront peut‑être encore sentir jusque dans les années qui viennent.
Exactement !!! Nous ( peuple)avons tous le même discours ( extrêmement logique) mais ça me fait ch*et que les politiques sont en plein déni, autant au début de la crise , quand l'Italie se noyait déjà à moitié et que les gens allaient passer leurs vacances de carnaval la bas et à leur retour aero mesure ... même pas un " faites attention"

Et puis le déni complet concernant les masques . Ils refusent de gaspiller le moindre centime pour ces masques pour les donner au peuple.

Et les gels hydroalcolique... pfft j'en parle même pas. Ca menerve trop.

Et hier, sans pression, elle vient nous annoncer que sa solution cest d'ouvrir les brico et autoriser les visites dans les maisons de retraite . A pleurer.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Exactement !!! Nous ( peuple)avons tous le même discours ( extrêmement logique) mais ça me fait ch*et que les politiques sont en plein déni, autant au début de la crise , quand l'Italie se noyait déjà à moitié et que les gens allaient passer leurs vacances de carnaval la bas et à leur retour aero mesure ... même pas un " faites attention"

Et puis le déni complet concernant les masques . Ils refusent de gaspiller le moindre centime pour ces masques pour les donner au peuple.

Et les gels hydroalcolique... pfft j'en parle même pas. Ca menerve trop.

Et hier, sans pression, elle vient nous annoncer que sa solution cest d'ouvrir les brico et autoriser les visites dans les maisons de retraite . A pleurer.
Si les posts qu’ils occupent sont si convoités, c’est plus pour y profiter que pour y être responsable. On peut compter sur les seigneurs quand tout va bien, pas en cas de problème(s).
 
Haut