• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Les etudes sur la non croyance

Salam, bonjour, que penser de ce genre d'études que certains athées militants aiment étaler (un certains sentiment de supériorité)

Selon une méta-analyse d'une soixantaine d'études scientifiques, les personnes athées ont, en général, des quotients intellectuels (QI)supérieurs aux personnes croyantes ou religieuses[119],[120],[121],[122]. Paradoxalement, les athées ont également une meilleure connaissance des religions que les religieuxeux-mêmes


Il y aussi les statistiques sur les croyances sur l'académie des sciences des USA où il y a le summum des scientifiques et où l'athéisme représente 70% et l'agnosticisme 20%

Personnellement je prendrais ces etudes avec des pincettes, surtout dans des pays où l'athéisme est massif, par exemple en Chine, à Taiwan et au japon, les scientifiques sont plus pieux que la masse des gens.
 
Salam, bonjour, que penser de ce genre d'études que certains athées militants aiment étaler (un certains sentiment de supériorité)

Selon une méta-analyse d'une soixantaine d'études scientifiques, les personnes athées ont, en général, des quotients intellectuels (QI)supérieurs aux personnes croyantes ou religieuses[119],[120],[121],[122]. Paradoxalement, les athées ont également une meilleure connaissance des religions que les religieuxeux-mêmes


Il y aussi les statistiques sur les croyances sur l'académie des sciences des USA où il y a le summum des scientifiques et où l'athéisme représente 70% et l'agnosticisme 20%

Personnellement je prendrais ces etudes avec des pincettes, surtout dans des pays où l'athéisme est massif, par exemple en Chine, à Taiwan et au japon, les scientifiques sont plus pieux que la masse des gens.
Qui a financé cette étude?
 

Ebion

Grüsser
VIB
Salam, bonjour, que penser de ce genre d'études que certains athées militants aiment étaler (un certains sentiment de supériorité)

Selon une méta-analyse d'une soixantaine d'études scientifiques, les personnes athées ont, en général, des quotients intellectuels (QI)supérieurs aux personnes croyantes ou religieuses[119],[120],[121],[122]. Paradoxalement, les athées ont également une meilleure connaissance des religions que les religieuxeux-mêmes


Il y aussi les statistiques sur les croyances sur l'académie des sciences des USA où il y a le summum des scientifiques et où l'athéisme représente 70% et l'agnosticisme 20%

Personnellement je prendrais ces etudes avec des pincettes, surtout dans des pays où l'athéisme est massif, par exemple en Chine, à Taiwan et au japon, les scientifiques sont plus pieux que la masse des gens.
Bonjour :joueur:

C’est pas impossible, mais ça reste des statistiques et non des lois universelles.

La plupart des athées que j’ai croisés connaissaient pas grand-chose à la théologie. Mais souvent ils ont une bonne connaissance de la science et parfois de la philosophie.
 
Bonjour :joueur:

C’est pas impossible, mais ça reste des statistiques et non des lois universelles.

La plupart des athées que j’ai croisés connaissaient pas grand-chose à la théologie. Mais souvent ils ont une bonne connaissance de la science et parfois de la philosophie.
En effet, je ne nie pas totalement ces statistiques, mais d'autres ont été fais en Asie de l'est et le taux d'athéisme est plus faibles chez les scientifiques (de moitiés), pour moi il n'y a pas de regles, je trouve certains athées insupportables sur internet, ils viennent te dire que les religieux sont moins aptent à la logique donc l'idée de Dieu n'est pas logique...
 

Ebion

Grüsser
VIB
En effet, je ne nie pas totalement ces statistiques, mais d'autres ont été fais en Asie de l'est et le taux d'athéisme est plus faibles chez les scientifiques (de moitiés), pour moi il n'y a pas de regles, je trouve certains athées insupportables sur internet, ils viennent te dire que les religieux sont moins aptent à la logique donc l'idée de Dieu n'est pas logique...
Il y a des philosophes, théologiens, scientifiques croyants plus intelligents que la plupart des athées.

Par contre oui, parmi les élites intellectuelles actuellement, l’athéisme ou l’agnosticisme sont majoritaires. En Occident du moins. En Asie de l’Est, je connais pas trop la situation, tellement leur civilisation est différente.

Une des choses qui rabat mon orgueil est que beaucoup de chrétiens, musulmans, athées sont plus intelligents que moi.
 
Il y a des philosophes, théologiens, scientifiques croyants plus intelligents que la plupart des athées.

Par contre oui, parmi les élites intellectuelles actuellement, l’athéisme ou l’agnosticisme sont majoritaires. En Occident du moins. En Asie de l’Est, je connais pas trop la situation, tellement leur civilisation est différente.

Une des choses qui rabat mon orgueil est que beaucoup de chrétiens, musulmans, athées sont plus intelligents que moi.
Même des religieux très rigides comme les salafistes ou evangelistes, etaient dans ma faculté parmis les majorants, c'était des puits de sciences :D j'étais encore encore moin pieux à l'époque qu'aujqu'aujourd'hui et ça m'apprenais l'humilité.
Je dis pas qu'en Asie l'élite est croyante mais qu'elle suits en general moin la doxa (atheisme de la culture asiatique)
Je vois pas en quoi croire que l'univers tire son existence d'un Être supérieur à un effet sur notre intellect, croire que c'est l'énergie ou la matiere l'être nécessaire, ne me semble pas plus evident ni plus intelligent.
 

Ebion

Grüsser
VIB
Même des religieux très rigides comme les salafistes ou evangelistes, etaient dans ma faculté parmis les majorants, c'était des puits de sciences :D j'étais encore encore moin pieux à l'époque qu'aujqu'aujourd'hui et ça m'apprenais l'humilité.
Je dis pas qu'en Asie l'élite est croyante mais qu'elle suits en general moin la doxa (atheisme de la culture asiatique)
Je vois pas en quoi croire que l'univers tire son existence d'un Être supérieur à un effet sur notre intellect, croire que c'est l'énergie ou la matiere l'être nécessaire, ne me semble pas plus evident ni plus intelligent.
Je pense que si c’était seulement de croire que l’univers a été créé par une Intelligence supérieure, cela n’est pas plus irrationnel qu’autre chose. Mais la plupart des objections athées visent des doctrines religieuses ou théologiques plus particulières : les miracles, l’origine des livres sacrés, la providence de Dieu, Adam et Ève, le dualisme désincarné, certains versets de livres sacrés immoraux, les abus de pouvoir de croyants, etc. Puis il y a ceux qui sont athées parce qu’ils ont tenté d’expliquer scientifiquement la religion comme illusion, comme erreur de raisonnement, comme construction sociale ou politique, et à la fin cette religion leur paraît si illusoire et artificielle qu’ils ne prennent même pas au sérieux les affirmations religieuses sur le monde surnaturel...
 

Ebion

Grüsser
VIB
Je veux dire il y a des idées pour les penseurs qui ne sont même pas prises au sérieux : on ne se donnera même pas la peine d’essayer de les réfuter, tellement leur fausseté ou leur vacuité nous paraît évidente et sans appel. C’est le cas vis-à-vis de certaines sectes, mais certains philosophes contemporains me donnent l’impression de le penser même des grandes religions.

Mais bon, là aussi il peut exister des préjugés.
 

typologie

aedem sed aliter
VIB
quand on a une religion on se limite
en general on n'ose pas pensé differement ou avoir des pensé contraire aux textes dit revelé
ce qui fait qu'en general on se contente d'explication vague ex explication de la folie les diables
aprés c'est ces contrainte peuvent nous pousser a faire de la gymnastique mentale pour voir de la coherence et de la logique là où il n'y en a pas
 

insouciants

les escroc on inventer les lois pour leur bien êtr
VIB
quand on a une religion on se limite
en general on n'ose pas pensé differement ou avoir des pensé contraire aux textes dit revelé
aprés ces ces contrainte peuvent nous pousser a faire de la gymnastique mentale pour voir de la coherence et de la logique là où il n'y en a pas
mon dieu qu'est ce qui faut pas lire
 
Personnellement je prendrais ces etudes avec des pincettes, surtout dans des pays où l'athéisme est massif, par exemple en Chine, à Taiwan et au japon, les scientifiques sont plus pieux que la masse des gens.
Il faut se méfier véritablement de ces tentatives de classement. Ainsi le taoïsme et le culte des ancètres sont très présents en Chine et à Taiwan. Lorsque l'on se penche sur les statistiques du Chinese Spiritual Life Survey, on n'arrive qu'à 12% de personnes athées ou sans religion.

Dès lors, parler d'athéisme massif me semble très, très exagéré.

De toute façon, il me semble qu'ici, dès qu'on évoque l'athéisme, on parle tout de suite d'intégrismes, de hordes barbares, de menaces sur la religion, de millions de morts, mais dès que l'on demande des précisions, des noms, des faits, des dates, ça devient flou, évasif, voir mensonger. L'athée est, ainsi, condamné à ne pas se prononcer sur les sujets religieux sous peine de passer pour l'islamotruc ou le raciste de service.
 

Ebion

Grüsser
VIB
Il faut se méfier véritablement de ces tentatives de classement. Ainsi le taoïsme et le culte des ancètres sont très présents en Chine et à Taiwan. Lorsque l'on se penche sur les statistiques du Chinese Spiritual Life Survey, on n'arrive qu'à 12% de personnes athées ou sans religion.

Dès lors, parler d'athéisme massif me semble très, très exagéré.

De toute façon, il me semble qu'ici, dès qu'on évoque l'athéisme, on parle tout de suite d'intégrismes, de hordes barbares, de menaces sur la religion, de millions de morts, mais dès que l'on demande des précisions, des noms, des faits, des dates, ça devient flou, évasif, voir mensonger. L'athée est, ainsi, condamné à ne pas se prononcer sur les sujets religieux sous peine de passer pour l'islamotruc ou le raciste de service.
Si tu parles avec un croyant très conservateur, il va te dire que la légalisation de l’avortement a été rendue possible par une vision athée du monde, et que l’avortement a fait des millions de morts. Ce genre de croyants tient peu compte des facteurs non idéologiques dans les changements sociaux, comme le sont la pression économique ou démographique ou l’évolution de la technologie... tout se ramènerait à une bataille manichéenne entre la vraie foi et diverses fausses doctrines, surtout celles du monde moderne. :desole:
 
Si tu parles avec un croyant très conservateur, il va te dire que la légalisation de l’avortement a été rendue possible par une vision athée du monde, et que l’avortement a fait des millions de morts. Ce genre de croyants tient peu compte des facteurs non idéologiques dans les changements sociaux, comme le sont la pression économique ou démographique ou l’évolution de la technologie... tout se ramènerait à une bataille manichéenne entre la vraie foi et diverses fausses doctrines, surtout celles du monde moderne. :desole:
Moi, je veux bien mais quelle serait donc cette vision "athée" du monde ?

L'athéisme n'a pas de vision "unitariste" ou "collectiviste" du monde. A partir du moment où il n'a pas d'objectif, on peut lui prêter tous ceux qu'on veut, ce dont on ne se prive d'ailleurs pas.

J'ai surtout l'impression que le religieux se fourvoit complètement et adopte le commandement très simpliste : tout ce qui n'est pas religieux n'est qu'athéisme et donc, ruine de l'âme.

Et c'est loin d'être un raisonnement modérément conservateur : depuis quand un homme politique s'est-il déclaré athée aux USA et depuis quand peut-on se revendiquer athée au Pakistan ?

Quand au "monde moderne", il serait bienséant de me dire de quand date précisément le basculement entre "monde ancien" et "monde moderne" : une date, un lieu, un évènement qui puisse signaler cette frontière, dont tout le monde parle, sans jamais la situer précisément.
 

Ebion

Grüsser
VIB
Moi, je veux bien mais quelle serait donc cette vision "athée" du monde ?

L'athéisme n'a pas de vision "unitariste" ou "collectiviste" du monde. A partir du moment où il n'a pas d'objectif, on peut lui prêter tous ceux qu'on veut, ce dont on ne se prive d'ailleurs pas.

J'ai surtout l'impression que le religieux se fourvoit complètement et adopte le commandement très simpliste : tout ce qui n'est pas religieux n'est qu'athéisme et donc, ruine de l'âme.

Et c'est loin d'être un raisonnement modérément conservateur : depuis quand un homme politique s'est-il déclaré athée aux USA et depuis quand peut-on se revendiquer athée au Pakistan ?

Quand au "monde moderne", il serait bienséant de me dire de quand date précisément le basculement entre "monde ancien" et "monde moderne" : une date, un lieu, un évènement qui puisse signaler cette frontière, dont tout le monde parle, sans jamais la situer précisément.
Oui, mais je pense que tu sais à peu près à quoi je me réfère en disant cela, ou plus précisément à quoi ces chrétiens conservateurs se réfèrent :

Au 20e siècle, la hantise de ces chrétiens était le communisme athée (qui était à la fois une théorie économique et une toute une vision de l'existence et même de la nature : le matérialisme dialectique).

De nos jours, ces conservateurs pensent surtout à un naturalisme évolutionniste, une sorte de darwinisme philosophique qui aurait captivé les élites occidentales et serait diffusé par les écoles et les moyens de communication. En somme, il y aurait pas de créateur de l'univers, ni de but à l'univers, ni à l'existence humaine, et en fin de compte pas de vie après la mort. Il s'ensuit que les normes morales sont purement relatives, dictées par des consensus toujours fluctuants et provisoires, ou encore par la loi du plus fort ou du plus riche, ou par des techniques de propagande habiles. La morale n'est donc pas un discours sur ce qui réellement (objectivement) bon ou mauvais, mais simplement un discours sur les perceptions subjectives des gens et des groupes sociaux, qui varient dans le temps et qui sont ultimement illusoires. On ne peut donc pas avoir de point de repère stable, puisque dans un monde sans Dieu, tout est voué au néant ultime, et les humains n'ont pas plus de valeur en soi que de la poussière ou des moisissures. Dans ce genre d'univers vide de Dieu, il y a que des phénomènes dénués de valeur ou de sens. Le fait de n'avoir pas compte à rendre à un Dieu juge permettrait aussi aux gens de s'adonner à une course effrénée aux plaisirs sauvages et à se décharger de leurs responsabilités. Et cela répugne à ces conservateurs.

Et ce serait cette vision-là qui "pourrirait" l'esprit des gens d'aujourd'hui, surtout les jeunes, et dont il faudrait les "sauver". Par la foi en Dieu et en Jésus.
 

h_meo

lien France Palestine
VIB
Les religions d'extrême Orient sont peut être plus proche de philosophies de vies que de ce cultes dogmatiques... Leur scientifique sont plus enclins de croire en des transitions de vies et des abstractions par rapport aux états de matières que nous le sommes dans nos religions en occident.
Des cultes plus sciences-compatibles. Que les religions monothéistes qui ont souvent affronté et condamné les sciences.
 
Oui, mais je pense que tu sais à peu près à quoi je me réfère en disant cela, ou plus précisément à quoi ces chrétiens conservateurs se réfèrent :

Au 20e siècle, la hantise de ces chrétiens était le communisme athée (qui était à la fois une théorie économique et une toute une vision de l'existence et même de la nature : le matérialisme dialectique).

De nos jours, ces conservateurs pensent surtout à un naturalisme évolutionniste, une sorte de darwinisme philosophique qui aurait captivé les élites occidentales et serait diffusé par les écoles et les moyens de communication. En somme, il y aurait pas de créateur de l'univers, ni de but à l'univers, ni à l'existence humaine, et en fin de compte pas de vie après la mort. Il s'ensuit que les normes morales sont purement relatives, dictées par des consensus toujours fluctuants et provisoires, ou encore par la loi du plus fort ou du plus riche, ou par des techniques de propagande habiles. La morale n'est donc pas un discours sur ce qui réellement (objectivement) bon ou mauvais, mais simplement un discours sur les perceptions subjectives des gens et des groupes sociaux, qui varient dans le temps et qui sont ultimement illusoires. On ne peut donc pas avoir de point de repère stable, puisque dans un monde sans Dieu, tout est voué au néant ultime, et les humains n'ont pas plus de valeur en soi que de la poussière ou des moisissures. Dans ce genre d'univers vide de Dieu, il y a que des phénomènes dénués de valeur ou de sens. Le fait de n'avoir pas compte à rendre à un Dieu juge permettrait aussi aux gens de s'adonner à une course effrénée aux plaisirs sauvages et à se décharger de leurs responsabilités. Et cela répugne à ces conservateurs.

Et ce serait cette vision-là qui "pourrirait" l'esprit des gens d'aujourd'hui, surtout les jeunes, et dont il faudrait les "sauver". Par la foi en Dieu et en Jésus.
Bref, ce serait juste par réaction au "silence éternel des espaces infinies" ? Le religieux a-t-il, à l'instar de la nature, horreur du vide ?
 

Ebion

Grüsser
VIB
Bref, ce serait juste par réaction au "silence éternel des espaces infinies" ? Le religieux a-t-il, à l'instar de la nature, horreur du vide ?
Oui certains ont peur de l’anéantissement, mais cela n’explique pas tout. C’est récemment que certaines personnes se sont mises à imaginer un salut universel ou un party au ciel ouvert à tous.

Historiquement, on mettait beaucoup plus l’accent sur l’enfer.

Et cet enfer a une fonction de régulation sociale et aussi identitaire.

Les religieux à tendance fondamentaliste se servent principalement des principes religieux pour dicter la conduite des autres. C’est pas tant la peur du néant qui les anime que le désir de contrôle et la révulsion face à certaines conduites permises dans le monde moderne.
 
Haut