• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Féminisme. le sursaut des intellectuelles musulmanes

  • Initiateur de la discussion Drianke
  • Date de début
Drianke

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
La ville de Fès a abrité, du 7 au 9 juin, la 9e édition du Forum international des femmes méditerranéennes. Lors de cette rencontre, les participants ont traité de nombreuses questions relatives à la femme méditerranéenne et des thématiques liées au féminisme islamique universel et aux féminismes islamiques locaux.

La 9e édition du Forum international des femmes méditerranéennes, placée sous le thème «Féminismes islamiques: perspectives nationales et transnationales », tenue à Fès du 7 au 9 juin, a tenu toutes ses promesses. Les participants à cette rencontre, experts marocains et étrangers, se sont penchés sur de nombreuses questions relatives à la femme méditerranéenne et des thématiques liées au féminisme islamique universel et aux féminismes islamiques locaux. Le forum a été organisé par le Centre ISIS pour les femmes et le développement et la Fondation Konrad Adenauer.

À l’ouverture du forum, Fatima Sadiqi, présidente du Centre ISIS, a relevé que la problématique des femmes dans les sociétés arabes et musulmanes demeure au centre de toutes les idéologies en tant que relation principale entre l’individu et la société, notant que la question qui se pose est de savoir à quel genre de féminisme aspirent les jeunes Marocains. Pour de nombreux chercheurs, il s’agit d’une réponse au féminisme occidental, relevant que les féminismes islamiques et occidentaux se distinguent par leur relation au modernisme et au post-modernisme. La présidente du Centre ISIS a aussi fait remarquer que «l’expression du féminisme islamique renvoie à des variations sémantiques que l’on peut classer en deux catégories majeures, à savoir une catégorie qui le voit comme une réflexion qui vise à transformer les femmes de sujets de débat à initiatrices de ces débats, et une deuxième qui évite le terme «féminisme » en tant que concept occidental et se concentre plutôt sur «une sorte de renaissance intellectuelle des femmes musulmanes..............

 
Haut