FINLANDE : la Première ministre Sanna Marin défend le projet de construction d'un mur frontalier avec la Russie.

Lors de la traditionnelle heure des questions de Yle Radio 1, dimanche, la Première ministre Sanna Marin a répondu aux critiques concernant la clôture de la frontière russe de la Finlande.

"Vous ne devez pas vous inquiéter du fait que nous construisons ce type de clôtures pour des raisons symboliques", a-t-elle déclaré, ajoutant que les clôtures étaient nécessaires pour améliorer la surveillance dans les zones frontalières.

Le premier ministre a déclaré qu'un mur à la frontière orientale aiderait la Finlande à repousser les menaces hybrides.

En début de semaine, les dirigeants des principaux partis politiques finlandais ont apporté leur soutien à une proposition des gardes-frontières finlandais visant à construire une clôture partielle le long de la frontière orientale du pays avec la Russie.

Le Corps des gardes-frontières a proposé qu'entre 130 et 260 kilomètres de clôtures partielles soient construits le long des 1300 kilomètres de frontière entre la Finlande et la Russie. Le coût du projet est estimé à plusieurs centaines de millions d'euros, tandis que la construction prendrait trois à quatre ans.


Cette question de la construction d'un mur à la frontière orientale s'est initialement posée en Finlande l'année dernière, lorsque des milliers de migrants du Moyen-Orient ont convergé vers la frontière entre la Pologne et le Bélarus dans le cadre d'une opération hybride. À l'époque, l'idée de construire une clôture le long de la totalité de la frontière extérieure de la Finlande était considérée comme irréaliste du point de vue des coûts.
 
Pauvres idiots de Finlandais, qui vont passer du statut NEUTRE à celui d’ ennemie déclarée !

Aujourd’hui je pense à Aki Kaurismäki qui doit se retourner dans son lit en pensant à ce qu’est devenue la Finlande, un pays sous l’emprise des plus **** que ce pays ait engendré !
 

godless

On est bien peu de chose.
VIB
Elle a terminé ses soirées à se trémousser à genoux comme une chienne?
Pourquoi? Tu as souvent vu des chiennes à genou, toi?
Soit tu connais des chiens spéciaux, soit ta connaissance des espèces canines laisse à désirer... :D

Elle progresse la gourde, maintenant elle servira de chien au profit de l'OTAN.
Vocabulaire pas suffisamment misogyne pour être bien marquant, peux mieux faire. :)
 

Bjorn

زنان، زندگی، آزادی
Pauvres idiots de Finlandais, qui vont passer du statut NEUTRE à celui d’ ennemie déclarée !

Aujourd’hui je pense à Aki Kaurismäki qui doit se retourner dans son lit en pensant à ce qu’est devenue la Finlande, un pays sous l’emprise des plus **** que ce pays ait engendré !
Lui qui a dû avaler les couleuvres soviétiques, aujourd'hui il doit être fier de la vraie indépendance de son pays.

Elle a terminé ses soirées à se trémousser à genoux comme une chienne?
Elle progresse la gourde, maintenant elle servira de chien au profit de l'OTAN.
Ta grossièreté n'a d'égal que la pauvreté de ta syntaxe.
 

godless

On est bien peu de chose.
VIB
Pauvres idiots de Finlandais, qui vont passer du statut NEUTRE à celui d’ ennemie déclarée !
Pour le coup, la faute à qui? :)
Y a certainement quelque chose qui a dû les effrayer au point de faire complètement basculer l'opinion finlandaise sur le sujet.
Peut-être qu'ils n'apprécient pas "spécialement" les "opérations" du grand voisin envers ses petits voisins...? Vu qu'il en est un, de petit voisin... ça peut être flippant! :D

Il en faut parfois si peu pour effrayer des couards... ;)

Aujourd’hui je pense à Aki Kaurismäki qui doit se retourner dans son lit en pensant à ce qu’est devenue la Finlande, un pays sous l’emprise des plus **** que ce pays ait engendré !
Ne pense pas trop à sa place... :)
 

Bjorn

زنان، زندگی، آزادی
  • Selon le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, la Finlande et la Suède remplissent les conditions pour rejoindre l’alliance de défense. Il est temps d’accueillir la Finlande et la Suède en tant que membres à part entière de l’OTAN », a déclaré le Norvégien jeudi (3 novembre). après une rencontre avec le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu. En dehors de la Hongrie, la Turquie est le seul État de l’OTAN qui n’a pas encore ratifié l’adhésion des deux pays. Cavusoglu, en revanche, était beaucoup plus réservé. Les mesures prises jusqu’à présent ne suffisent pas, a-t-il déclaré. La Finlande et la Suède ont déclaré qu’elles étaient attachées à leurs promesses. Ce qui compte, cependant, c’est la mise en œuvre, a déclaré Cavusoglu.
 
  • Selon le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, la Finlande et la Suède remplissent les conditions pour rejoindre l’alliance de défense. Il est temps d’accueillir la Finlande et la Suède en tant que membres à part entière de l’OTAN », a déclaré le Norvégien jeudi (3 novembre). après une rencontre avec le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu. En dehors de la Hongrie, la Turquie est le seul État de l’OTAN qui n’a pas encore ratifié l’adhésion des deux pays. Cavusoglu, en revanche, était beaucoup plus réservé. Les mesures prises jusqu’à présent ne suffisent pas, a-t-il déclaré. La Finlande et la Suède ont déclaré qu’elles étaient attachées à leurs promesses. Ce qui compte, cependant, c’est la mise en œuvre, a déclaré Cavusoglu.
En fin stratège, Poutine, rallie la Turquie… Le pipe-line s’il venait à se réaliser et à devenir fonctionnellement utile au tandem Russie-Turquie pour aller jusqu’à soustraire ce pays à l’OTAN. Ce qui équivaudrait à une réelle catastrophe pour cette organisation criminelle :D

 
Dernière édition:

godless

On est bien peu de chose.
VIB
En fin stratège, Poutine, rallie la Turquie… Le pipe-line s’il venait à se réaliser et à devenir fonctionnellement utile au tandem Russie-Turquie pour aller jusqu’à soustraire ce pays à l’OTAN. Ce qui équivaudrait à une réelle catastrophe pour cette organisation criminelle :D

La Turquie est bien plus maligne que ça.
Seul son intérêt compte.
Et son intérêt est de profiter à bon prix si possible de la Russie qui cherche des partenaires... tout en restant dans l'OTAN.
:)

Ceci dit, ça n'a pas grand chose à voir avec la Finlande...🤔
 
Dans les faits, la Russie a déjà gagné le conflit contre l’OTAN et donc contre la Maison Blanche qui est gérée par un neuneu décérébré qui trouve le moyen de se perdre dans ses propres chiottes. Ce qui m’inquiète le plus par contre, c’est le marché noir issu de l’envoi massif d’armes et de munitions occidentales à l’Ukraine, dont une grande partie (il paraît que c’est de l’ordre de 80 %) est revendue sous le manteau via la Pologne et la Bulgarie vers l’Afrique et le Moyen-Orient. Et chose nouvelle, ces armes se retrouvent maintenant aux mains de la mafia finlandaise :

https://www.aubedigitale.com/certai...aine-finissent-chez-des-criminels-finlandais/


Information à vérifier dans le détail bien sûr, mais ça nous promet -aussi bien en Europe que sur le continent africain- une sacrée pagaille tout ça. Armer des criminels, ça n’est jamais une bonne idée…Merci l’UE, le Commonwealth et les USA !
 
Lors de la traditionnelle heure des questions de Yle Radio 1, dimanche, la Première ministre Sanna Marin a répondu aux critiques concernant la clôture de la frontière russe de la Finlande.

"Vous ne devez pas vous inquiéter du fait que nous construisons ce type de clôtures pour des raisons symboliques", a-t-elle déclaré, ajoutant que les clôtures étaient nécessaires pour améliorer la surveillance dans les zones frontalières.

Le premier ministre a déclaré qu'un mur à la frontière orientale aiderait la Finlande à repousser les menaces hybrides.

En début de semaine, les dirigeants des principaux partis politiques finlandais ont apporté leur soutien à une proposition des gardes-frontières finlandais visant à construire une clôture partielle le long de la frontière orientale du pays avec la Russie.

Le Corps des gardes-frontières a proposé qu'entre 130 et 260 kilomètres de clôtures partielles soient construits le long des 1300 kilomètres de frontière entre la Finlande et la Russie. Le coût du projet est estimé à plusieurs centaines de millions d'euros, tandis que la construction prendrait trois à quatre ans.

Cette question de la construction d'un mur à la frontière orientale s'est initialement posée en Finlande l'année dernière, lorsque des milliers de migrants du Moyen-Orient ont convergé vers la frontière entre la Pologne et le Bélarus dans le cadre d'une opération hybride. À l'époque, l'idée de construire une clôture le long de la totalité de la frontière extérieure de la Finlande était considérée comme irréaliste du point de vue des coûts.

Elle a bien raison. Les fantasmes territoriaux de Poutine ne s'arrêteront pas à l'Ukraine, personne n'est dupe. Le boucher du kremlin rêve de recomposer la puissance passée de son pays et ne s'arrêtera pas à l'Ukraine pour assouvir son impérialisme.

PLus la ruSSie est isolée, mieux ce sera pour tout le monde et plus tôt cela forcera les dirigeants russes à évincer le nabot dictateur qui conduit tout droit son pâys dans le mur.
 
Etrange de voir que ces messages qui puent la haine et la frustration viennent tj de la même brochette de gogos...
Toujours le même refrain avec les écervelés du forum: la haine, la frustration.
Aucun argument.
La même chose en boucle, j'aurais presque pitié de toi si tu n'inspirais pas le mépris.
 
Lui qui a dû avaler les couleuvres soviétiques, aujourd'hui il doit être fier de la vraie indépendance de son pays.


Ta grossièreté n'a d'égal que la pauvreté de ta syntaxe.
Dixit l'abruti qui prend les infos mainstream pour la vérité.
Toujours risible de recevoir des critiques de la part des crétins croyant au camp du bien.
 
Pourquoi? Tu as souvent vu des chiennes à genou, toi?
Soit tu connais des chiens spéciaux, soit ta connaissance des espèces canines laisse à désirer... :D


Vocabulaire pas suffisamment misogyne pour être bien marquant, peux mieux faire. :)
Argumentaire de godless en général: misogyne, raciste, complotiste, ouin ouin ouin.
L'empoisonnement des esprits à coup d'infos mainstream fonctionne au mieux, godless ou le mouton politique parfait.
 

godless

On est bien peu de chose.
VIB
Argumentaire de godless en général: misogyne, raciste, complotiste, ouin ouin ouin.
L'empoisonnement des esprits à coup d'infos mainstream fonctionne au mieux, godless ou le mouton politique parfait.
Ne t'auto-donne pas toutes ces qualités. Je ne t'en ai donné qu'une seule: la misogynie. Pour tout le reste, tu as dû rêver. Ma prof nous disait "qui se sent morveux se mouche", j'espère que ce n'est pas le cas. :)

En attendant, je pensais que tu allais confirmer et prouver que les chiens ou les chiennes sont à genou, ça m'aurait intéressé de voir ça, même pris sur des infos pas (selon la réthorique habituelle) "mainstream". :)

Je suis aussi curieux de savoir ce que tu sais de mes opinions politiques (même chez les moutons il y a des tendances différentes :D).

Je ne suis pas "en général". Je suis toujours "en particulier" parce que je ne généralise jamais.
Revenons à nos chiens à genou... :)
 
Bonne nouvelle pour la Finlande

La Suède et la Finlande devront attendre au moins jusqu’en février 2023 avant de faire leur entrée dans l’OTAN. Contrairement à ce qu’elle avait initialement annoncé, la Hongrie ne ratifiera pas l’adhésion des deux pays scandinaves d’ici la fin de l’année 2022.


Le 24 novembre, en marge d’un sommet du groupe de Visegrad à Kosice (Slovaquie), le Premier ministre hongrois Viktor Orban a en effet déclaré que le Parlement de son pays voterait sur cette question « au cours de la première session » en 2023.


La Hongrie a argué d’un embouteillage législatif du fait de la série de mesures contre la corruption que doit voter le Parlement en réponse aux craintes à ce sujet de la Commission européenne, qui bloque une partie des financements destinés à l’État membre. Jugeant insuffisantes les réformes entreprises jusqu’à présent par Budapest, afin de renforcer l’État de droit et la lutte anticorruption, Bruxelles a laissé entendre, le 24 novembre, qu’elle pourrait geler 13 milliards d’euros de fonds communautaires destinés à la Hongrie.


Un « chantage », aux yeux de l’opposition hongroise​


Sous prétexte de l’intervention russe en Ukraine, la Finlande et la Suède ont présenté en mai une candidature commune en vue d’intégrer l’Alliance atlantique, tournant ainsi la page de décennies de non-alignement. Ces adhésions – que la Russie a condamnées – doivent toutefois être acceptées à l’unanimité par les trente États membres de l’OTAN. Elles ont pour l’heure été ratifiées par tous, à l’exception de la Turquie et de la Hongrie.


« Les Finlandais et les Suédois sont nos alliés et, tout comme nous pouvons compter sur nos alliés, ils peuvent compter sur nous aussi », avait déclaré début novembre Gergely Gulyas, le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban, affirmant « ne pas avoir d’objections » quant à ces adhésions.


L’opposition a demandé à plusieurs reprises que la question soit mise à l’ordre du jour du Parlement, une requête systématiquement rejetée par la majorité parlementaire. Les socialistes ont dénoncé « une décision incompréhensible », tandis que la formation libérale Momentum a accusé le gouvernement de « chantage » envers Bruxelles.


source : RT France
 

godless

On est bien peu de chose.
VIB
La Suède et la Finlande devront attendre au moins jusqu’en février 2023 avant de faire leur entrée dans l’OTAN. Contrairement à ce qu’elle avait initialement annoncé, la Hongrie ne ratifiera pas l’adhésion des deux pays scandinaves d’ici la fin de l’année 2022.


Le 24 novembre, en marge d’un sommet du groupe de Visegrad à Kosice (Slovaquie), le Premier ministre hongrois Viktor Orban a en effet déclaré que le Parlement de son pays voterait sur cette question « au cours de la première session » en 2023.


La Hongrie a argué d’un embouteillage législatif du fait de la série de mesures contre la corruption que doit voter le Parlement en réponse aux craintes à ce sujet de la Commission européenne, qui bloque une partie des financements destinés à l’État membre. Jugeant insuffisantes les réformes entreprises jusqu’à présent par Budapest, afin de renforcer l’État de droit et la lutte anticorruption, Bruxelles a laissé entendre, le 24 novembre, qu’elle pourrait geler 13 milliards d’euros de fonds communautaires destinés à la Hongrie.


Un « chantage », aux yeux de l’opposition hongroise​


Sous prétexte de l’intervention russe en Ukraine, la Finlande et la Suède ont présenté en mai une candidature commune en vue d’intégrer l’Alliance atlantique, tournant ainsi la page de décennies de non-alignement. Ces adhésions – que la Russie a condamnées – doivent toutefois être acceptées à l’unanimité par les trente États membres de l’OTAN. Elles ont pour l’heure été ratifiées par tous, à l’exception de la Turquie et de la Hongrie.


« Les Finlandais et les Suédois sont nos alliés et, tout comme nous pouvons compter sur nos alliés, ils peuvent compter sur nous aussi », avait déclaré début novembre Gergely Gulyas, le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban, affirmant « ne pas avoir d’objections » quant à ces adhésions.


L’opposition a demandé à plusieurs reprises que la question soit mise à l’ordre du jour du Parlement, une requête systématiquement rejetée par la majorité parlementaire. Les socialistes ont dénoncé « une décision incompréhensible », tandis que la formation libérale Momentum a accusé le gouvernement de « chantage » envers Bruxelles.


source : RT France
En février 2023, ça fera un an que la Russie aura envahi l'Ukraine. Elle en aura probablement terminé et le problème Ukrainien sera réglé. Elle aura donc les mains libre pour entamer une opération spéciale en Finlande... :D
 
Haut