Forte mobilisation mondiale pour les manifestations contre la loi anti-Hijab

Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

voici 2.articles interssant !


je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Les musulmans exaspérés par un débat qu'ils jugent disproportionné




Polémique autour de l'existence d'une "islamophobie" en France


PARIS (AFP) - Un débat "exagéré" voire "dangereux": pratiquants ou non, beaucoup de musulmans de France s'énervent des proportions prises par la question d'une loi interdisant le foulard à l'école, qui les oblige à prendre parti et masque bien d'autres problèmes.
Qu'ils défendent la liberté religieuse ou s'opposent sur le principe à cette loi jugée discriminante, la grande majorité des musulmans de France est contre.

"La tendance qui prime est qu'ils se sentent stigmatisés et ne comprennent pas que l'islam soit mis en avant comme ça", relève Ahmed El Keiy, responsable du forum-débat de la radio communautaire Beur FM.

Sourah Ouarda, maquilleuse de 36 ans, "élevée dans les principes de l'école républicaine", refuse qu'on "l'enferme" dans sa religion. Après moult réflexions, elle qui fait passer sa nationalité française avant sa confession et ses origines algériennes, se dit "plutôt contre" cette loi. Elle est surtout "furieuse que les fondamentalistes (aient) récupéré une telle tribune".

"Voter une loi contre eux, c'est leur faire trop d'honneur", renchérit Abdel Essaffa, coiffeur algérien. Samira, 27 ans, ne comprend pas celles qui disent sur Beur FM qu'enlever leur voile serait comme "se faire couper un membre": "Je suis contre le voile dans tous les lieux publics. On n'a pas besoin de ça en France. A la limite, c'est un signe d'impudeur, qui attire les regards".

Il y a aussi ces musulmanes qui comparent la France avec l'Iran ou l'Algérie et qui, dans une démarche féministe, s'insurgent que des jeunes filles revendiquent le droit de porter le voile à l'école quand d'autres luttent pour en être débarrassées. Mais ce point de vue semble minoritaire.

"Les plus embêtés sont les Français qui, accessoirement, sont aussi musulmans. Souvent, ces gens laïques prennent la défense des voilées au nom de la liberté", souligne Ahmed El Keiy. De jeunes musulmanes se disent victimes de classifications réductrices, "intégrée" ou "soumise" selon qu'elles défendent ou non le voile.

Pour Mustapha Bennasser, gérant d'une société d'importation de produits du monde musulman, "il ne faut pas tout inverser: ce n'est pas à l'élève d'être laïque, mais à l'école". Il regrette que la "loi anti-foulard" esquive le "vrai" sujet, la place de l'islam et des musulmans en France.

Comme Nassera, étudiante en psychologie, d'autres s'indignent qu'on légifère sur un sujet qui concerne quelques centaines de filles, sans agir contre les "milliers de cas de discrimination", notamment à l'embauche.

Dans cette affaire, "tout le monde est de mauvaise foi", juge Rachid, employé de banque: "celles qui défendent le voile au nom de la liberté religieuse taisent les pressions de la communauté, et ceux qui veulent l'interdire, au nom de la laïcité, exagèrent le danger pour faire diversion: parlons plutôt du délit de faciès et des ratés de l'intégration".

Intégration, le mot fait bondir ceux qui "en ont marre d'être vus comme des étrangers", commente Ahmed El Keiy. "Beaucoup ne comprennent pas: Français, nés en France et n'ayant connu que la France, où doivent-ils s'intégrer?".

Pessimiste, il craint que, "si la loi passe", le pays connaisse "une vraie scission: pour ou contre la présence de l'islam en France". Parce que le sujet est conflictuel et les dérapages faciles, plusieurs radios communautaires ont préféré ne pas ouvrir l'antenne aux auditeurs. "Pas plus qu'on ne le fait sur le conflit israélo-palestinien", relève le président et directeur de l'information de Radio-Orient, Fouad Naïm.
 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

voici 2.articles interssant !


je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Laïcité: forte mobilisation attendue pour les manifestations de samedi




Polémique autour de l'existence d'une "islamophobie" en France


PARIS (AFP) - La mobilisation des musulmans hostiles au projet de loi sur la laïcité, qui interdira le port du voile à l'école, s'annonce forte pour les manifestations de samedi, à dix jours de l'examen du texte par le Conseil des ministres.
L'émotion provoquée par ce projet dont l'Assemblée nationale a prévu de débattre le 3 février déborde la stricte sphère des musulmans fondamentalistes qui refusent de transiger sur le port du voile et touche jusqu'aux non-pratiquants qui se sentent stigmatisés comme "population à problème", selon tous les observateurs.


La police prévoit de 10.000 à 20.000 personnes samedi après-midi à Paris, du métro Parmentier à la place de la Nation, en dépit de la réputation sulfureuse du Parti des musulmans de France (PMF), le groupuscule à l'initiative de la manifestation.

Aux islamistes radicaux, salafistes ou chiites dont la présence avait déjà été remarquée dans le service d'ordre d'une première manifestation le 21 décembre, devrait s'ajouter un large public banlieusard.

"L'appel aurait été lancé par Le Pen, les gens iraient quand même tant leur irritation est grande", a déclaré à l'AFP le responsable d'une grande mosquée régionale.

Beaucoup déplorent le "hold-up" de l'indignation musulmane par Mohamed Latrèche, le président du PMF, connu pour son antisionisme obsessionnel. Mais si le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur, déconseille de manifester pour ne pas "effrayer le bourgeois", l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans) semble chercher à reprendre la main.

Ces derniers jours, les appels à des manifestations locales (à Lille, Besançon, Mulhouse, Saint-Etienne, Toulouse, Caen, Nice, Poitiers, Marseille, Bordeaux) se sont multipliés, dont plusieurs émanent explicitement de la mouvance UOIF.

Tariq Ramadan, l'influent intellectuel genevois, petit-fils du fondateur des Frères musulmans égyptiens, a mis en garde dans un texte public contre les "groupes radicaux, sectaires et agressifs" qui essaient "de tirer profit du mécontentement des musulmans pour se mettre en avant".

Ses émules (Jeunes musulmans de France, Etudiants musulmans de France, Collectif des musulmans de France, Participation et spiritualité musulmane) organisent samedi à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) des "assises nationales des responsables associatifs musulmans" auxquelles ils ont invité les associations laïques opposées à la loi.

Ces dernières (MRAP, FSU, FCPE, etc.), qui n'ont d'ailleurs pas toutes le même avis face au phénomène du voile, restent cependant méfiantes face aux risques de récupération.

Pendant ce temps, le CFCM, instance religieuse officialisée par Jacques Chirac dans son discours du 17 décembre, cherche à infléchir la décision des responsables politiques. Après avoir rencontré le ministre de l'Education nationale Luc Ferry la semaine dernière, Dalil Boubakeur a été reçu mercredi par le président de l'UMP Alain Juppé.

Les responsables musulmans dénoncent un climat "islamophobe" et font état d'une multiplication de manifestations d'agressivité à l'encontre des femmes voilées dans la rue ou les lieux publics. Le secrétaire général du MRAP Mouloud Aounit affirme faire le même constat. "Avec cette loi, on a ouvert la boîte de Pandore", déclare-t-il.

Selon le cardinal Jean-Marie Lustiger, des catholiques auraient aussi été la cible de l'agressivité anti-religieuse. "Cette loi avec sa maladresse risque de rouvrir pour les incendiaires involontaires une guerre religieuse", a-t-il déclaré jeudi.

 
Salamo Alaikom

Jazaka ALLAH Khairan ya akhi Ibn Khaldoun


comme il dit tareq Ramadan dans son article d'hier "La lutte que nous sommes en train d'entamer sera longue et elle exige une vision claire des enjeux globaux présents et futurs"

In chaa ALLAH cette manif sera le début




 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !


je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Manifestation contre la loi sur le voile samedi à Paris





PARIS (AP) - Le Parti des musulmans de France (PMF, groupuscule religieux basé à Strasbourg) appelle à une manifestation nationale samedi à Paris contre la loi sur la laïcité, qui interdira notamment le port du voile à l'école. Des rassemblements et des défilés sont également attendus dans plusieurs villes en région à l'appel de comités locaux.


Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a estimé vendredi que cet appel "ne contribue pas à l'apaisement". "S'il y a une manifestation un jour, cela risque d'amener un autre jour à une contre-manifestation. Et alors là, on aura des oppositions qui auront gonflé le problème au lieu de l'avoir diminué", a-t-il souligné lors de ses voeux à la presse.

Le ministre a promis de "tout faire pour conduire à l'apaisement", souhaitant que "chacun comprenne qu'on ne peut régler les problèmes que dans le calme et avec le souci du dialogue".

A Paris, les manifestants se rassembleront à 13h aux abords du métro Parmentier, dans le XIe arrondissement, pour se rendre jusqu'à la place de la Nation. La préfecture de police prévoit la participation de 10.000 à 20.000 personnes.

L'ancien champion olympique de judo Djamel Bouras a apporté vendredi son soutien à l'appel à manifester, qualifiant de "xénophobe, imbécile et raciste" le projet de loi sur la laïcité qui doit être présenté début février à l'Assemblée nationale. "La France est malade, il y a un problème, il y a un malaise", s'est-il exclamé sur RTL.

L'ancien judoka estime que "le diable, c'est l'Islam en ce moment parce qu'on n'a pas de poids" et demande "aux gens qui (lui) ressemblent de créer leur communauté et d'avoir un poids en France pour pouvoir se faire respecter. Comme cela, on n'aura plus aucun problème: on aura nos avocats, nos juges, nos politiques".

Rassemblements et défilés sont attendus samedi également à Marseille, Lille, Bordeaux, Nice ou encore Toulouse, la plupart organisés par des mouvements et des collectifs proches de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans), membre du Conseil français du culte musulman (CFCM) divisé sur la question.

Le 7 janvier dernier, à l'issue d'une rencontre avec le ministre de l'Education nationale Luc Ferry, l'UOIF et la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF, proche du Maroc) également membre du CFCM, ont ainsi déclaré qu'elles jugeaient "légitimes" les manifestations prévues contre la loi, sans pour autant appeler ouvertement à s'y joindre.

Au même moment, le président du Conseil Dalil Boubakeur, par ailleurs recteur de la Grande mosquée de Paris, déconseillait "formellement" de descendre dans la rue pour ne pas accentuer "l'islamophobie" dans le climat actuel de "rapports un peu tendus entre les musulmans et les sociétés européennes".

De son côté, le PMF se dit "consterné" par la décision de Jacques Chirac de recourir à la loi "pour interdire aux musulmanes voilées d'accéder à l'éducation et à la fonction publique". Le PMF juge cette "décision irresponsable et contraire aux idéaux de liberté sur lesquels reposent les fondements républicains", et considère qu'avec Jacques Chirac "la République est désormais menacée".

Le 21 décembre dernier, un millier de manifestants -dont beaucoup de femmes voilées- avaient déjà défilé dans les rues de la capitale, officiellement à l'appel de trois lycéennes de la banlieue parisienne, dans un cortège encadré par un service d'ordre masculin très organisé, qui contrôlait jusqu'aux témoignages des manifestantes interrogées par les journalistes. AP

god/mw


 
A3anakoum Allah Ya Akhawati Wa Ikhani Dans les manifestations de samedi d´aujourdhuit !

:rose: :rose: :)



Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

voici 2.articles interssant !


je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Laïcité: forte mobilisation attendue pour les manifestations de samedi




Polémique autour de l'existence d'une "islamophobie" en France


PARIS (AFP) - La mobilisation des musulmans hostiles au projet de loi sur la laïcité, qui interdira le port du voile à l'école, s'annonce forte pour les manifestations de samedi, à dix jours de l'examen du texte par le Conseil des ministres.
L'émotion provoquée par ce projet dont l'Assemblée nationale a prévu de débattre le 3 février déborde la stricte sphère des musulmans fondamentalistes qui refusent de transiger sur le port du voile et touche jusqu'aux non-pratiquants qui se sentent stigmatisés comme "population à problème", selon tous les observateurs.


La police prévoit de 10.000 à 20.000 personnes samedi après-midi à Paris, du métro Parmentier à la place de la Nation, en dépit de la réputation sulfureuse du Parti des musulmans de France (PMF), le groupuscule à l'initiative de la manifestation.

Aux islamistes radicaux, salafistes ou chiites dont la présence avait déjà été remarquée dans le service d'ordre d'une première manifestation le 21 décembre, devrait s'ajouter un large public banlieusard.

"L'appel aurait été lancé par Le Pen, les gens iraient quand même tant leur irritation est grande", a déclaré à l'AFP le responsable d'une grande mosquée régionale.

Beaucoup déplorent le "hold-up" de l'indignation musulmane par Mohamed Latrèche, le président du PMF, connu pour son antisionisme obsessionnel. Mais si le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur, déconseille de manifester pour ne pas "effrayer le bourgeois", l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans) semble chercher à reprendre la main.

Ces derniers jours, les appels à des manifestations locales (à Lille, Besançon, Mulhouse, Saint-Etienne, Toulouse, Caen, Nice, Poitiers, Marseille, Bordeaux) se sont multipliés, dont plusieurs émanent explicitement de la mouvance UOIF.

Tariq Ramadan, l'influent intellectuel genevois, petit-fils du fondateur des Frères musulmans égyptiens, a mis en garde dans un texte public contre les "groupes radicaux, sectaires et agressifs" qui essaient "de tirer profit du mécontentement des musulmans pour se mettre en avant".

Ses émules (Jeunes musulmans de France, Etudiants musulmans de France, Collectif des musulmans de France, Participation et spiritualité musulmane) organisent samedi à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) des "assises nationales des responsables associatifs musulmans" auxquelles ils ont invité les associations laïques opposées à la loi.

Ces dernières (MRAP, FSU, FCPE, etc.), qui n'ont d'ailleurs pas toutes le même avis face au phénomène du voile, restent cependant méfiantes face aux risques de récupération.

Pendant ce temps, le CFCM, instance religieuse officialisée par Jacques Chirac dans son discours du 17 décembre, cherche à infléchir la décision des responsables politiques. Après avoir rencontré le ministre de l'Education nationale Luc Ferry la semaine dernière, Dalil Boubakeur a été reçu mercredi par le président de l'UMP Alain Juppé.

Les responsables musulmans dénoncent un climat "islamophobe" et font état d'une multiplication de manifestations d'agressivité à l'encontre des femmes voilées dans la rue ou les lieux publics. Le secrétaire général du MRAP Mouloud Aounit affirme faire le même constat. "Avec cette loi, on a ouvert la boîte de Pandore", déclare-t-il.

Selon le cardinal Jean-Marie Lustiger, des catholiques auraient aussi été la cible de l'agressivité anti-religieuse. "Cette loi avec sa maladresse risque de rouvrir pour les incendiaires involontaires une guerre religieuse", a-t-il déclaré jeudi.

 
Ils sont tous partis manifester, on dirait :-o

Eh! je veux vous voir! J'espère que vous serez ensemble avec une banderole intitulée "Bladi pour le voile" ou "À bas Difkoum, Diasklay, Pocoloco et Ibnoroshd et tous les intégristes laïcards"

Bonne journée.
 
Assalamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh okhti Sahra :)!
sahra a écrit :
Sincerement je sais pas si il y aura tant de monde que ca.... :-?
je comprends tout ta fait ce que tu viens du dire
mais tu sais okhti Sahra la masse dans le nombre des persons pour defendre une cause n´étais/serais jamais important dans l´histoire islamique comme tu sais okhti certain magnifisation sont dans le nombre trés grand comme certain anti-globlisation (pas tous je parle surtous ce qui sont des teengers ) mais ils sont pas écouter
Au USa parfois en trouve juste une femme ou un homme qq1 10-ine devant la maison blanche pour demonster contre une politique tel ou tel
et le message est écouter même dans les chaîne locale .. et puis petit a petit jusqu´a le message du qq dixain vas globaliser pour tous les americain comme c´est le cas du groupe Anti-Bush :)


c´est plutôt le bon comportemet islamique dans la manifisation décipline pas d´insultes envers l´état ni envers les persons et puis biensûr le message du paix qui serais incha Allah transemet par cette magnifistation.

comme ca je crois on peux mieux arriver a transemtter le message et exprimer l oppisition a cette loi !
et biensûr avec l´aide du Allah swt :)!

incha Allah !:)


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::.
 
C'est par notre comportement que nous devons véhiculer notre belle religion...je suis tout a fait ok avec toi...on manifeste, c'est bien et après tout le monde rentre chez soi...et après...c'est la suite qu'il faut assuer et montrer à la republique que l'Islam à sa place ds la laïcité comme tout autre religion...avis perso :)
 
Assalamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
okhti sahra :)!

sahra a écrit :
C'est par notre comportement que nous devons véhiculer notre belle religion...je suis tout a fait ok avec toi...on manifeste, c'est bien et après tout le monde rentre chez soi...et après...c'est la suite qu'il faut assuer et montrer à la republique que l'Islam à sa place ds la laïcité comme tout autre religion...avis perso :)
voiiiiiiiilà c´est ca !excellent :)!
chere soeur trés bien dit
je suis tout a fait d´accrods avec ton avis qui exprime une partie du l´islam



Tbraka Allah 3lik :):rose:!


Que Allah swt aide incha Allah pour avoir du la foi, force et l´énergie du amerliorer notre comportement et nos actes envers les autres
incha Allah !

Amine :)!



wa Salamo aleikoum wa ra7hmato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::.
 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

des Manifestations à Londres et Bagdad contre la loi sur al hijab (le voile) en France

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Manifestations à Londres et Bagdad contre la loi sur le voile en France




LONDRES/BAGDAD (AP) - Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à Londres et à Bagdad pour protester contre le projet de loi français interdisant le port du voile à l'école.

A Londres, plusieurs centaines de personnes ont défilé près de l'ambassade de France, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: "hijab: un droit de l'homme fondamental", et "hijab: le droit des femmes de choisir". Les manifestants criaient notamment: "Si c'est la démocratie, nous disons, non merci".


"C'est une question de choix", a affirmé Syed Tohel Ahmed, 31 ans, un manifestant du mouvement "Islamic Forum Europe". "Personne ne force les femmes à porter le hijab, c'est un engagement religieux". "Si on dit aux gens qu'on ne peut pas porter ça, où cela va-t-il s'arrêter?"

A Bagdad, une centaine d'étudiants et d'étudiantes ont manifesté à l'université Al Mustansiriya pour protester contre ce projet de loi, mais aussi pour soutenir le grand ayatollah Ali al-Husseini al-Sistani, chef spirituel des chiites irakiens, qui demande la tenue d'élections directes pour élire un nouveau Parlement.

"Nous sommes musulmans. Le voile est un des devoirs de l'Islam pour les femmes musulmanes", a déclaré un étudiant. La plupart des étudiantes de l'université portent le "hijab" et beaucoup disent qu'elles trouvent la décision du gouvernement français discriminatoire et dangereuse.

Par ailleurs, une lettre ouverte adressée au président français Jacques Chirac, signée par un mouvement islamique jusqu'alors inconnu, le "parti de la libération", a été distribuée dans des mosquées de Ramadi (100km à l'ouest de Bagdad). Cette lettre appelle au retrait du projet de loi français.

"Nous sommes un parti politique dont l'idéologie est basé sur l'Islam", affirme dans la lettre, dont l'Associated Press a reçu une copie, ce mouvement qui prône l'instauration d'un Etat islamique. AP

pyr/v
 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

Manifestation à Lille contre la loi sur al hijab (le voile) en France

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Manifestation à Lille pour la défense du port du voile


LILLE (AP) - Deux mille sept cents personnes, selon la police, ont manifesté samedi après-midi à Lille, des quartiers sud à la préfecture du Nord, contre le projet de loi qui doit interdire le port du voile à l'école.

En tête du cortège, figuraient de nombreuses femmes et jeunes filles voilées, membres du Collectif pour le libre choix regroupant plusieurs associations de femmes musulmanes de la métropole lilloise.

"Ce n'est pas avec une loi d'exclusion que l'on va trouver des solutions", a expliqué à l'Associated Press Dorsaf Damak, la porte-parole de quatre associations de femmes musulmanes.

De nombreux slogans hostiles à l'interdiction du port du voile dans les écoles publiques ont été scandés, notamment "Mon foulard est un ami, me l'enlever est un délit" ou encore "Un foulard, une voix, un jour, on se retrouvera".

Dans le défilé, des jeunes femmes portaient une banderole faisant appel au père de l'école laïque: "Réveille-toi J. (Jules) Ferry, ils ont tout chamboulé".

Le cortège était composé, selon la police, à 60% d'hommes et à 40% de femmes, dont la plupart portaient le voile islamique. Aucun incident n'était signalé. AP

lep/cr

 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

Manifestation à Marseille contre l'interdiction du port du Hijab (voile) en france

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Manifestation à Marseille contre l'interdiction du port du voile



MARSEILLE (AP) - Quelque 1.800 personnes, selon la police, ont manifesté samedi après-midi à Marseille, sur le Vieux Port et la Canebière, pour exprimer leur opposition au projet visant à interdire le port du voile à l'école.


Le rassemblement s'est tenu à l'appel de la Coordination des musulmans de Marseille, proche de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans), selon une source policière. AP

maz/cr


 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

Manifestation à Paris contre l'interdiction du port du Hijab (voile) en france

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Départ de la manifestation nationale contre le projet de loi sur la laïcité



PARIS (AP) - Plusieurs milliers de personnes ont commencé à défiler samedi après-midi à Paris à l'appel du Parti des musulmans de France (PMF) et de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), pour protester contre le projet de loi sur la laïcité qui doit notamment interdire le port du voile à l'école.


Partis des abords de la Place de la République peu après 14h30, les manifestants, parmi lesquels de très nombreuses femmes voilées, devaient se rendre jusqu'à la place de la Nation.

Le cortège devait initialement partir des abords du métro Parmentier vers 13h, mais le principal organisateur, Mohamed Latrèche, porte-parole du PMF (groupuscule religieux basé à Strasbourg), a exigé un départ de la place de la République auprès de forces de l'ordre.

Le nombre de manifestants était inférieur à la fourchette de 10.000 à 20.000 participants annoncés en prévision par la préfecture de police vendredi.

Samedi peu avant 15h, plusieurs policiers des Renseignements généraux en place faisaient état de la participation de 3.000 à 5.000 personnes.

"Le voile, c'est mon choix et mon droit!"; "Ni Chirac ni Stasi! Le voile on l'a choisi", scandaient les protestataires parmi lesquels l'ancien champion de judo Djamel Bouras.

"On est tous là pour que cette loi raciste et imbécile ne passe pas. Y'en a marre qu'à chaque fois qu'on allume la télé, ce soit l'islam par ci, l'islam par là. Le gouvernement est en train d'installer l'islamophobie dans ce pays ", a-t-il déclaré juste avant le départ du défilé.

Des manifestations similaires étaient prévues samedi dans une dizaine de villes en région. AP

jba/god/cr


 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

Manifestation au Liban (Bayrout) contre l'interdiction du port du Hijab (voile) en france

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Liban: 3.000 musulmanes voilées manifestent devant l'ambassade de France


BEYROUTH (AP) - Environ 3.000 femmes et jeunes filles musulmanes voilées ont défilé jeudi jusqu'à l'ambassade de France à Beyrouth pour protester contre le projet du gouvernement français d'une loi interdisant les signes religieux ostensibles à l'école, dont le foulard islamique.

Les manifestantes ont marché jusqu'à environ 300 mètres de la représentation française, agitant des banderoles défendant le port du foulard, ou "hijab".

"France, que veux-tu? Mon hijab, c'est ma religion", scandaient-elles. "Le Hijab n'est pas un symbole, mais un devoir religieux", proclamait une banderole. Les manifestantes étaient pour la plupart des lycéennes répondant à l'appel du mouvement libanais pro-iranien du Hezbollah.

Le plus haut responsable de l'islam chiite libanais, le grand Ayatollah Mohammed Hussein Fadlallah, avait dénoncé le mois dernier le choix du président Jacques Chirac de légiférer pour interdire les signes religieux ostensibles à l'école, estimant qu'il privait les femmes de leur liberté et constituait une atteinte aux droits de l'Homme. AP




 
Manifs pour le voile: des milliers de manifestants en France et à l'étranger



PARIS (AFP) - Plusieurs milliers de personne ont manifesté samedi à Paris et dans les grandes villes de France contre le projet de loi laïcité, qui prévoit d'interdire le voile à l'école, ainsi qu'à l'étranger où des rassemblements ont été organisés notamment à Londres et dans plusieurs pays musulmans.

A Paris, la manifestation, à l'appel du Parti des musulmans de France (PMF), un groupe très minoritaire, a rassemblé plusieurs milliers de personnes entre République et Nation au sein d'un cortège encadré par un service d'ordre masculin, comprenant de nombreuses femmes voilées mais aussi quelques drapeaux tricolores.



"France tu es ma patrie, hijab tu es ma vie", résumait une banderole, tandis que celle figurant en tête de cortège interrogeait : "n'est-ce pas l'islam qui vous a fait découvrir l'école?".

S'adressant au président de la République, des manifestants criaient : "M. Chirac, notre voile n'est pas une agression à la République" ou encore "M. Chirac ou M. Stasi, le voile on l'a choisi". D'autres scandaient: "ensemble, ensemble pour la liberté".



"Le voile c'est mon choix, non non à l'apartheid", répétait une jeune femme voilée de noir et juchée sur un camion en tête du cortège. Une autre arborait un bonnet phrygien pour montrer son attachement à la République, pendant qu'une sono diffusait La Marseillaise.

Un groupe venu de Belgique était également présent dans le défilé parisien. Si le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur, déconseillait de manifester pour ne pas "effrayer le bourgeois", l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans et membre du CFCM) avait appelé "à manifester dans le calme" à Paris mais également en province à Lille, Besançon, Mulhouse, Saint-Etienne, Toulouse, Caen, Nice, Poitiers, Marseille, Bordeaux.

A Toulouse, plus d'une centaine de personnes, 80 selon la police, pour la plupart des femmes voilées accompagnées de quelques hommes, se sont rassemblées en silence. A Marseille, une manifestation a réuni 1.800 personnes selon la police.

Environ 1.000 personnes ont manifesté à Mulhouse et 400 à Besançon, selon des sources policières, tandis que quelque 600 personnes manifestaient à Annecy (Haute-Savoie) et de 200 à 300 personnes à Poitiers, toujours selon la police.

Entre 350 personnes, selon la police, et un millier, selon les organisateurs, ont également manifesté à Nice.

A dix jours de l'examen du texte par le Conseil des ministres, des manifestations étaient également organisées devant les ambassades de France à l'étranger, en Europe et dans les pays musulmans.

A Londres, plus de 3.000 personnes se sont réunies à l'appel du groupe islamique radical Hizb ut-Tahir (parti de la Libération), très marginal en Grande-Bretagne. "L'interdiction du hijab en France montre l'intolérance de la laïcité", était-il écrit sur les panneaux dans le cortège.

En Turquie, une vingtaine de femmes ont déposé une couronne mortuaire devant l'ambassade à Ankara. A Istanbul, une centaine de femmes et cinquante hommes s'interrogeaient devant le consulat général: "loi contre le voile ou contre l'Islam?"

A Amman, une centaine de Jordaniennes, dont la député islamiste Haya al Massimi, ont organisé un sit-in devant la représentation française. "Le hijab est un devoir divin et non un symbole religieux", indiquait la seule banderole rédigée en français.

A Gaza, plus d'un millier d'islamistes palestiniennes ont manifesté à l'appel d'une organisation de femmes proche du Hamas, le principal mouvement islamiste palestinien, affirmant que le projet de loi français "porte atteinte à la femme musulmane" et qu'il est "anti-démocratique".

Quatre cents autres manifestants, dont trois cents femmes, ont également défilé à Naplouse (Cisjordanie).

 



A Londres, plus de 3.000 personnes se sont réunies à l'appel du groupe islamique radical Hizb ut-Tahir (parti de la Libération), très marginal en Grande-Bretagne. "L'interdiction du hijab en France montre l'intolérance de la laïcité", était-il écrit sur les panneaux dans le cortège.( AFP )
 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

Manifestation dans les autre région du monde contre l'interdiction du port du Hijab (voile) en france

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
une forte mobilisation mondiale pour les manifestations contre la loi anti-Hijab



Des manifs ont lieu ce samedi à Paris, comme dans le monde musulman, pour protester contre l'interdiction en France des signes religieux à l'école. Plusieurs milliers de personnes, pour la plupart de jeunes femmes voilées encadrées par un service d'ordre masculin, ont commencé à manifester samedi à Paris contre le projet de loi gouvernemental qui prévoit d'interdire le voile islamique à l'école, a constaté un journaliste de l'AFP.



Un groupe venu de Belgique était présent dans le défilé qui devait rassembler entre 10.000 et 20.000 personnes, selon la police, à l'appel du Parti des musulmans de France (PMF), un groupuscule radical basé à Strasbourg (est) revendiquant 2.000 adhérents.


La banderole en tête du cortège proclamait: «N'est-ce pas l'islam qui vous a fait découvrir l'école?». Sur une autre, on pouvait lire: «France tu es ma patrie, hijab tu es ma vie».


Pour manifester l'attachement de ces musulmans à la République, quelques drapeaux français étaient visibles dans le cortège et un camion de sonorisation diffusait la Marseillaise, l'hymne français. Une manifestante arborait un bonnet phrygien, emblème de la république française.


Les manifestants criaient des slogans adressés au président de la République, qui a choisi la voie législative pour interdire, au nom de la laïcité, les signes religieux «ostensibles», comme le foulard islamique, la kippa juive et les «grandes croix» chrétiennes à l'école publique. «M. Chirac, notre voile n'est pas une agression à la République», criaient les manifestants. Juchée sur un camion en tête du cortège, une jeune femme voilée de noir scandait «le voile c'est mon choix, non, non à l'apartheid».


Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, en déplacement dans le sud-est, a affirmé que «ce n'est pas en manifestant qu'on fait avancer les choses», assurant que «personne ne doit se sentir désigné ou victime, ni agressé».


Les organisations musulmanes, opposées à la loi qui doit être débattue au parlement début février, sont divisées sur la manifestation. Le Conseil français du culte musulman (CFCM), instance représentative des quelque 5 millions de musulmans de France, y est hostile, alors que la plus grande organisation, l'Union des organisations islamistes de France (UOIF) s'est jointe au dernier moment à l'appel à manifester.

La classe politique dénonce pour sa part le caractère «politique» de la manifestation.

D'autres manifestations étaient organisées simultanément dans plusieurs grandes villes françaises ainsi qu'à l'étranger, devant les représentations diplomatiques françaises, à Londres, Istanbul et Ankara, Amman, Beyrouth, Gaza et Naplouse notamment.

A Berlin

Quelque 500 personnes manifestaient samedi après-midi à Berlin contre l'interdiction du foulard islamique et pour la liberté religieuse dans le service public allemand, a indiqué un porte-parole de la police, tandis que les organisateurs attendaient 5.000 participants.


Répondant à l'appel de l'Association des musulmans berlinois, une petite association de la capitale allemande, les manifestants défilaient sous la pluie contre le projet de certains Etats régionaux allemands d'interdire le port du foulard islamique dans la fonction publique. La fédération islamique allemande, qui regroupe 25 associations, avait pour sa part refusé d'appeler à participer à cette manifestation.


Dans un arrêt rendu le 24 septembre, la Cour constitutionnelle allemande avait notamment indiqué que les Etats régionaux pouvaient adopter des lois s'ils souhaitaient interdire le port du foulard. Les 16 Etats régionaux allemands sont très divisés sur ce sujet. Trois d'entre eux (Sarre, Hesse et Berlin) veulent interdire le foulard dans l'ensemble de la fonction publique. Trois autres (Bade-Wurtemberg, Bavière et Basse-Saxe) veulent limiter l'interdiction à l'enseignement public tandis que les 10 restants n'entendent pas adopter de loi.


En Turquie
Deux manifestations devant les représentations diplomatiques française d'Ankara et Istanbul ont eu lieu samedi pour protester contre la décision de Paris d'interdire le voile islamique à l'école publique.

Une vingtaine de femmes rassemblée sous la bannière de 10 «organisations civiles de femmes» s'est d'abord réunie devant l'ambassade de France pour déposer une couronne mortuaire et dénoncer une politique du deux poids, deux mesures de l'Occident, rapporte l'agence Anatolie.
«Nous ne voulons pas exister seulement à la maison, mais aussi dans tous les secteurs de la vie», a déclaré la porte-parole de la Plateforme féminine de la capitale, Nuriye Ozsoy. «Nous voulons lire, travailler, diriger, et participer au travail des hommes», a-t-elle encore déclaré, citée par l'agence.

Après la «douloureuse expérience de la Turquie», la «politique répressive à l'encontre des femmes se couvrant la tête par conviction religieuse pour profiter de leurs droits s'est déplacée en France», cite encore Anatolie.
A Istanbul, un groupe d'une centaine de femmes et de cinquante hommes se sont regroupés devant le consulat général de France à l'appel de l'Association des droits des femmes contre la discrimination.

Les manifestants ont brandi des pancartes demandant «loi contre le voile ou contre l'Islam?» ou prévenant «Ne touche pas à mon voile, c'est ma liberté», avant d'être dispersés sans incident par la police.

En Jordanie

Une centaine de Jordaniennes, dont la députée islamiste Hayat al-Massimi, ont organisé un sit-in samedi devant l'ambassade de France à Amman pour protester contre la décision de Paris d'interdire le voile islamique à l'école publique.

«Le hijab (voile) respecte les droits de la femme et sa liberté», «Pourquoi maintenant, France ?», «Le hijab est notre identité», pouvait-on lire sur des banderoles en anglais brandies par les manifestantes, toutes voilées. Une seule banderole était rédigée en français : «Le hijab est un devoir divin et non un symbole religieux».

Au Liban
Un millier de jeunes filles sunnites voilées ont manifesté samedi à l'appel de la Jamaa islamiya, devant l'ambassade de France à Beyrouth pour protester contre la décision du président français Jacques Chirac d'interdire le port du foulard islamique à l'école publique. Les jeunes filles se sont rassemblées sur la place du Musée avant de se diriger vers l'ambassade de France située quelques centaines de mètres plus loin.

Encadré par un service d'ordre masculin d'un collectif de 17 formations sunnites mené par la Jamaa islamiya, relevant des Frères musulmans, elles arboraient des pancartes demandant à M. Chirac de revenir sur sa décision. Les manifestantes se sont dispersées sans incident après avoir scandé des slogans hostiles au projet de M. Chirac. Quelque 200 soldats et policiers libanais étaient déployés dans le périmètre de l'ambassade pour assurer l'ordre.

Quelque 5.000 jeunes filles ont manifesté le 8 janvier à l'appel du Hezbollah chiite libanais devant l'ambassade de France. Les autorités religieuses sunnites libanaises ont adopté une position nettement plus modérée que celle des dignitaires et formations chiites, ce qui explique la faible mobilisation des fondamentalistes sunnites.


Dans les territoires palestiniens

us d'un millier d'islamistes palestiniennes ont manifesté samedi à Gaza, tandis que quatre cents manifestants, dont trois cents femmes, défilaient à Naplouse, en Cisjordanie, contre la décision de Paris d'interdire le voile islamique dans les écoles publiques.


La manifestation de Gaza a été organisée par la Société islamique, une organisation de femmes proche du Hamas, le principal mouvement islamiste palestinien. Après un sit-in, les manifestantes ont défilé dans la ville jusqu'au siège du Centre culturel français.


A l'aide de haut-parleurs, les manifestantes ont dénoncé la décision française, affirmant qu'elle "porte atteinte à la femme musulmane" et qu'elle est "anti-démocratique". Les participantes ont appelé le président français Jacques Chirac à revenir sur sa décision.


A Naplouse, les manifestantes ont scandé : "Nous n'enlèverons pas notre hijab (voile)" et "La liberté est tuée au pays de la liberté". La manifestation qui a eu lieu au centre de Naplouse, ville du nord de la Cisjordanie, s'est achevée sans incident.

AFP
 
salam

J'espère que le gouvernement français recule sur cette question, et abandonne ce projet de loi qui discriminatoire et arbitraire !

Il faut repenser la laïcité qui n'est plus adaptée à l'esprit de notre époque libérale ni à la coposition sociologique de la France ! Desormais, il faut compter avec l'élément musulman qui devient partie intégrante de l"Occident !

Ceci dit, il faut de la compréhension de part et d'autre. La communauté musulmane doit aussi faire l'effort de ne pas trop afficher son identité ! Bon bref !!
 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

Manifestation à Bordeaux contre l'interdiction du port du Hijab (voile) en france

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Manifestation à Bordeaux contre l'interdiction du port du voile


BORDEAUX (AP) - Environ 300 personnes selon la police ont manifesté dans le calme samedi à Bordeaux afin de protester contre le projet de loi sur la laïcité.

Ce texte, qui devrait être voté rapidement afin de pouvoir entrer en vigueur à la rentrée 2004 vise à interdire tout signe religieux "ostensible" dans le cadre scolaire. Le foulard islamique ou hijab est particulièrement visé par ce projet de loi. AP

sau/Bg


 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

Principal organisateur du rassemblement, a annoncé de son côté plus de 20.000 protestataires et a préfecture de police annonce 10.000 manifestants à Paris dans la manifiestations contre la loi contre du Hijab (voile) en france

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Voile à l'école: la préfecture de police annonce 10.000 manifestants à Paris


PARIS (AP) - Quelque 10.000 personnes participaient samedi après-midi à Paris à la manifestation contre l'interdiction du voile à l'école, selon la préfecture de police. Le Parti des musulmans de France (PMF), principal organisateur du rassemblement, a annoncé de son côté plus de 20.000 protestataires.

Sur place, les policiers des renseignements généraux, ainsi que de nombreux journalistes ont cependant évalué le nombre des participations entre 3.000 et 5.000 personnes, un policier présent affinant même son comptage à 3.500 manifestants.

Le cortège est parti samedi peu après 14h30 des abords de la place de la République et devait se disperser vers 19h place de la Nation.

Plusieurs défilés ont également eu lieu en province rassemblant, selon la police, 2.700 personnes à Lille, 1.800 à Marseille, 300 à Bordeaux, ou encore une centaine à Toulouse. AP

god/cr


 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

voici un article qui nous parle des diffrante manifisation des musulmans dans monde contre la loi d´interdiction du porter le Hijab en france


je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
[color=990000]مسيرات عالمية في يوم نصرة الحجاب [/color]


مسيرات عالمية في يوم نصرة الحجاب

عواصم – هاني محمد ويحيي أبو زكريا ومحمد ياسين
ومروة مجدي- وكالات -إسلام أون لاين.نت/ 17-1- 2004


مظاهرة باريس

شهدت عدة عواصم ومدن دولية وعربية السبت 17-1-2004 مسيرات احتجاج واعتصامات تطالب الحكومة الفرنسية بالعدول عن مشروع قانون حظر الحجاب في مدارسها وإداراتها الحكومية.

وتأتي هذه المظاهرات استجابة لدعوة عدد من المنظمات الإسلامية الفرنسية والبريطانية والداعية الإسلامي البارز الدكتور يوسف القرضاوي باعتبار يوم 17 يناير يوما عالميا لنصرة الحجاب.

واحتشد المئات في مسيرة احتجاج أمام السفارة الفرنسية بالعاصمة البريطانية لندن، شاركت فيها فعاليات بريطانية بارزة، مثل تحالف مناهضي الحرب، وحزب الخضر، وتجمع العمال الاشتراكيين في بريطانيا، ورابطة مسلمي بريطانيا؛ استجابة للدعوة ذاتها.

وقال محمد صوالحة، مسئول العلاقات الخارجية برابطة مسلمي بريطانيا -إحدى القوى التي دعت إلى اعتبار يوم 17 يناير الجاري يوما عالميا للتضامن مع الحجاب- لإسلام أون لاين.نت: "هذا التجمع جاء تضامنا مع مسلمي فرنسا إثباتا لحقهم في ممارسة شعائرهم الدينية"، كما لم يستبعد أن تلجأ الحكومة البريطانية لإصدار تشريع مماثل في بريطانيا.

من جانبها قالت عبير فرعون "رئيس جمعية المرأة المسلمة بلندن" لإسلام أون لاين.نت: إن اليوم هو "بداية الحملة" لتدشين ما أسمته بـ"التجمع العالمي لنصرة الحجاب" الذي يهدف للتحرك لمنع إصدار أي تشريعات ضد الحجاب.

ولم تستبعد سلمى أشرف عضو رابطة المرأة المسلمة في بريطانيا أن يصدر تشريع مماثل هناك في حالة سكوت المسلمين، مضيفة أن هذه المظاهرة: "تبعث برسالتين: الأولى لفرنسا والثانية لبريطانيا والدول الغربية الأخرى مفادهما أن المسلمين لن يسكتوا على مثل هذه التشريعات التي تمس حريتهم".


جانب من مظاهرة لندن

وشاركت أعداد كبيرة من غير المسلمين بالمظاهرة تقدمهم النائب بمجلس العموم البريطاني جورج جالاوي.

وقالت كريستين كونر عضو تجمع العمال الاشتراكيين في بريطانيا لإسلام أون لاين: إن التجمع يساند المسلمات في نيل حقهن المشروع بارتداء الحجاب لأننا جميعا نرفض التوجهات والممارسات العنصرية"، مضيفة أن "الحجاب جزء من هوية المسلمة وعليها أن تفخر به وعلى الآخرين أن يحترموا حقها في ذلك".

وكان الرئيس الفرنسي جاك شيراك قد طالب في خطاب ألقاه في 17-12-2003 أمام 400 شخصية فرنسية سياسية ودينية بقصر الإليزية بفرنسا بسن قانون يمنع الرموز الدينية بالمدارس والإدارات الحكومية، ومن بينها الحجاب، قائلا: "الحجاب الإسلامي مهما اختلفت مسمياته، والقلنسوة (القبعة اليهودية) والصليب كبير الحجم أمور لا مكان لها في المحيط المدرسي.. أما ما يتعلق بالرموز الخفيفة كالصليب الصغير ونجمة داود ويد فاطمة (قلادة تحوي أصابع اليد الخمس تلبسها المسلمات) فهي رموز مقبولة".

وسلمت الحكومة الفرنسية مشروع هذا القانون إلى مجلس الدولة (أعلى سلطة إدارية في فرنسا) الإثنين 5-1-2004 على أن تناقشه الجمعية الوطنية (البرلمان) في فبراير 2004.

السويد

في الوقت نفسه انطلقت مظاهرات عارمة في العاصمة السويدية ستوكهولم وعدد من المحافظات مثل مالمو ويوتوبوري في إطار الفعاليات ذاتها.

وانطلقت المظاهرة في العاصمة السويدية من أمام حديقة الملك حيث احتشد الآلاف من المسلمين وانضمّ إليهم العديد من السويديين الذين اعتبروا القرار الفرنسي تجاوز للحرية الشخصية والدينية.

وأشرف على التنظيم عدد من المنظمات الإسلامية السويدية، من بينها جمعية المرأة المسلمة والمجلس الإسلامي السويدي والمجلس السويدي للأئمة وجمعية اتحّاد الشباب المسلم.

وانطلقت المظاهرة باتجّاه السفارة الفرنسية بالسويد، وتقدم المتظاهرين كثيرات من المحجبات.

كانت خطب يوم الجمعة 16-1-2004 بالسويد ركزت على حضّ المسلمين للمشاركة في المظاهرة.

وقال الشيخ حسّان موسى إمام وخطيب مسجد ستوكهولم المركزي ورئيس المجلس السويدي للأئمة لإسلام أون لاين.نت: "هذا اليوم يندرج في باب الشهادة للّه والانتصار لشريعته"، كما أدان موسى "صمت المؤسسات الرسمية في العالم العربي والإسلامي".

وأضاف الإمام قائلا: "سوف نسلّم بيانا شديد اللهجة للسفارة الفرنسية في العاصمة السويدية ستوكهولم".

كانت فعاليات إسلامية سويدية، قامت بحملة توقيع على بيانات استنكار تنددّ بالقرار الفرنسي وتجاوز عدد الموقعّين عليها 30 ألف شخص. ومن المقرر إرسال هذه التوقيعات إلى الحكومة الفرنسية بعد انتهاء الحملة التي ما زالت مفتوحة.

وقال منظمو المظاهرة في ستوكهولم: "هذه الخطوة ستتلوها خطوات أخرى ولسنا مستعدين للتنازل عن حقوقنا لأننا نملك حق المواطنة في الغرب ولنا من الحقوق نفس ما لدى الأوروبيين".

أمريكا وكندا

كما نظم تحالف واسع يضم منظمات الحريات المدنية ومنظمات المسلمين والعرب في الولايات المتحدة وكندا مظاهرات السبت 17-1-2004 أمام مقار القنصليات الفرنسية بـ12 مدينة أمريكية وكندية، على رأسها العاصمة الأمريكية واشنطن ومدينة نيويورك، ومدن أوتاوا ومونتريال تورنتو بكندا.

وقال مجلس العلاقات الإسلامية الأمريكية "كير" في بيان له تلقت "إسلام أون لاين.نت" نسخة منه: إن التحالف المنظم للمظاهرات يضم عددا كبيرا من المنظمات، مثل اتحاد الطلبة المسلمين بأمريكا وكندا، ومؤسسة الحريات التابعة للجمعية الإسلامية الأمريكية، وفروع "كير" في ماريلاند ولوس أنجلوس، ومنظمة أنصر الدولية، وعددا كبير من المراكز والمؤسسات الإسلامية، ومنظمات الحريات والحوار بين الأديان في أمريكا وكندا.

وكان كير قد بعث رسالة إلى الرئيس الفرنسي جاك شيراك أعرب فيها عن احتجاجه على مشروع قانون منع الحجاب في المدارس والإدارات العامة في فرنسا، سلمها الثلاثاء 6-1-2004 إلى جان ديفيد ليفيت سفير فرنسا لدى الولايات المتحدة.

وأوضح أعضاء "كير" -الذين التقوا السفير الفرنسي- أن الحجاب "على عكس الصليب المسيحي والقبعة اليهودية (الكيبا) لا يمثل رمزا إسلاميا، وإنما هو فرض ديني، وأن حظره في المدارس العامة يمثل حظرا غير مباشر للإسلام في فرنسا، وانتهاكا لميثاق الاتحاد الأوربي لحقوق الإنسان".

احتجاجات عربية

كما شهدت العديد من العواصم والمدن العربية مظاهرات واحتجاجات قوية. ففي الأراضي لفلسطينية المحتلة، تظاهرت نحو 10 آلاف فتاة وامرأة في مدينة غزة. وتجمعت المتظاهرات أمام مقر المجلس التشريعي بالمدينة وهن يرفعن لافتات تندد بمشروع القانون الفرنسي، تلبية لدعوة جمعية الشابات المسلمات وعدد من المؤسسات النسوية الإسلامية في قطاع غزة.

وبعد قرابة الساعة أمام المجلس التشريعي طافت المتظاهرات في شوارع مدينة غزة حيث اخترقتن شارعي النصر والجلاء قبل أن تصلن إلى شارع الثلاثيني الرئيسي متجهات صوب المركز الثقافي الفرنسي بالمدينة.

وأمام المركز قرأت إحدى المتظاهرات رسالة موجهة إلى الرئيس الفرنسي جاك شيراك أدانت فيها الموقف الفرنسي من الحجاب، داعية في الوقت نفسه الرئيس شيراك إلى العدول عن مشروع قانون حظر الحجاب.

ورفعت المتظاهرات الغاضبات الرايات الخضراء إلى جانب لافتات كتب عليها عبارات من قبيل: "أوقفوا الحرب على الحجاب" و" نعم للحجاب ولا للسفور"، " أين الديمقراطية يا بلاد الديمقراطية "، "أختاه المسلمة..الحجاب الحجاب في عصر الذئاب"، " تحت شعار الحرية والحضارة تمتد أيد شيطانية آثمة لتعبث بأعراض المسلمات". وسلمت المتظاهرات الرسالة إلى المسئولين بالمركز، فضلا عن آلاف التوقيعات المعارضة لمشروع قانون حظر الحجاب في فرنسا.

وقالت منى العجلة رئيسة جمعية الشابات المسلمات لـ "إسلام أون لاين.نت": "جئنا اليوم لنصرة هذا الدين العظيم، دين الله سبحانه وتعالى، ونصرة لأخواتنا المسلمات في فرنسا، ونصرة لكل أخت تعتقد اعتقادا تاما أن الله عز وجل هو ربها وأن الإسلام دينها وأن محمد صلى الله عليه وسلم نبيها".

وأضافت: "جئنا اليوم لنقف في وجه كل من يحاول أن يمنع هذا الحجاب، فحجابنا هو عقيدتنا وسعادتنا في الدنيا والآخرة، فالتظاهرات في جميع مناطق قطاع غزة من شماله إلى جنوبه، والحمد لله الآلاف من النساء والفتيات والمناصرات للحجاب شاركن في المسيرة".

وفي رفح جنوب قطاع غزة نظمت حركة المقاومة الإسلامية حماس بالتنسيق مع جمعية الشابات المسلمات مسيرة جماهيرية حاشدة تضامنا مع المرأة المسلمة في فرنسا ضد اتجاه فرنسا لحظر الحجاب في المدارس والإدارات الحكومية.

وانطلقت المسيرة الحاشدة بعد ظهر السبت من أمام مسجد العودة وسط المدينة وشارك فيها المئات من الرجال والنساء وقيادات العمل الإسلامي في رفح.

ورفع المشاركون لافتات كتب عليها: "الحجاب يعطي الوقار، أختاه في فرنسا اصبري وصابري ورابطي، الحجاب فريضة شرعية وضرورة بشرية".

كما هتف المشاركون هتافات طالبت فرنسا بالتراجع عن هذا الاتجاه الجائر ومنددين بموقف الدكتور محمد سيد طنطاوي شيخ الأزهر. وكان طنطاوي قد قال خلال لقاء عقده في مقر مشيخة الأزهر بالقاهرة مع وزير داخلية فرنسا "نيكولا ساركوزي" الثلاثاء 30-12-2003: "إن مسألة الحجاب للمرأة المسلمة فرض إلهي، وإذا قصرت في أدائه حاسبها الله على ذلك؛ ولذلك لا يستطيع أي مسلم سواء أكان حاكما أو محكوما أن يخالف ذلك، ولا نسمح لغيرنا أن يتدخل في شئوننا كدولة مسلمة".

واستدرك قائلا: "هذا إذا كانت المرأة المسلمة تعيش في دولة إسلامية، أما إذا كانت تعيش في دولة غير إسلامية كفرنسا، وأراد المسئولون بها أن يقرروا قوانين تتعارض مع مسألة الحجاب للمرأة المسلمة؛ فهذا يعد حقهم، وأكرر أن هذا حقهم الذي لا أستطيع أن أعارض فيه كمسلم لأنهم غير مسلمين"، مشيرا إلى أنه في هذه الحالة عندما تستجيب المرأة المسلمة لقوانين الدولة غير المسلمة "تكون من الناحية الشرعية في حكم المضطر".

وجابت المسيرة شوارع رفح الرئيسية حتى وصلت ملعب برقة الرياضي حيث عُقد مهرجان خطابي على هامش المسيرة.

بيروت


جانب من مظاهرة بيروت

وفي العاصمة اللبنانية بيروت تظاهرت أكثر من ألف فتاة وامرأة محجبة أمام السفارة الفرنسية بدعوة من الجماعة الإسلامية. وتجمعت المتظاهرات في ساحة المتحف قبل التوجه إلى السفارة الفرنسية.

ورفعت المظاهرات لافتات حملت عبارات تندّد بمشروع القرار الفرنسي وتدعو السلطات الفرنسية للتراجع عنه من قبيل: "أين حريتك يا فرنسا، "حريتي حق لي"، "حجابنا إرادتنا، حجابنا خيارنا"، "حرية، إخاء، مساواة.. نظرية أم تطبيق؟"، "أخواتنا نحن معكن"، "أخت الحجاب قولي لهم: لن نرضخ لأمركم".

وسارت المظاهرة على وقع هتافات: "يا شيراك اللي في باريس، شو هالظلم والتمييز"، "حجابنا تاج لنا، هو أمر من ربنا، وهو نور وجهنا".

وقد تجمعت المتظاهرات أمام مبنى السفارة الفرنسية، حيث ألقت إحداهن رسالة باللغتين العربية والفرنسية، توجّه بها التجمّع النسائي اللبناني إلى الرئيس الفرنسي جاك شيراك عبر سفيره في لبنان فيليب لو كورتييه.

وأكد التجمع في رسالته أنّ مشروع القانون الفرنسي بحظر الحجاب يتناقض مع مبادئ الدستور الفرنسي الذي ينصّ على "حرية المعتقد وحرية ممارسة العبادات الدينية"، ويعد "انتهاكا للإعلان العالمي لحقوق الإنسان".

كما أكّدت الرسالة على أن "حجاب المسلمة هو أحد فروض الدين التي لا يجوز مخالفتها.. وأنّ من شأن هذا القرار إحراج المسلمين الفرنسيين ووضعهم أمام الخيار بين واجباتهم الدينية وواجباتهم الوطنية". وناشدت الرسالة الرئيس الفرنسي التراجع عن المشروع "إرساء لقواعد العدالة والمساواة".

وبعد وقت من انتظار السفير الفرنسي لاستلام المذكرة، أعلنت القائمات على التحرك أنهنّ حاولن على مدى الأيام الماضية تحديد موعد مع السفير الفرنسي لتسليمه نصّ المذكرة، ولكن لم تتم الاستجابة لهنّ. وعليه فقد أعلن التجمّع الانسحاب دون تقديم الرسالة. وتفرقت المتظاهرات من دون حوادث بعدما رددن شعارات مناهضة لمشروع شيراك. وانتشر حوالي 200 جندي وشرطي لبناني في محيط السفارة لضمان الأمن والنظام.

منع مظاهرة بالقاهرة


مصريات يرفعن لافتات تندد بحظر الحجاب

وفي مصر، حاول عدد محدود من النساء اللائي رفعن لافتات تندد بحظر الحجاب التظاهر أمام مبنى السفارة الفرنسية المطلة على النيل، لكن قوات الأمن منعتهن من التجمهر، ومنعتهن حتى من رفع اللافتات. وسارت المتظاهرات نحو حديقة الحيوان بالجيزة القريبة من مقر السفارة وظللن رافعات اللافتات المنددة بباريس.

وشارك أطفال في المسيرة رافعين لافتات من بينها: "يا دولة حقوق الإنسان سقط القناع"، و"حجاب الراهبات علامة دينية ظاهرة.. هل ستجردونهن من حجابهن باسم العلمانية؟!" و"حرية الثورة الفرنسية الحديثة"، و"وداعا فرنسا شارل ديجول". ودعت المسيرة -أيضا- إلى مقاطعة البضائع الفرنسية.


:)

 
Assalamo Aleikoum wa ra7hmato Wa Brakatoh !

voici un article interssant du journal espagnole ABC .. 30.0000 musulmanas protestan en París contra el proyecto de ley que prohibirá el velo en la escuela pública

je vous souhaite une trés bon lecteur :)!


wa salamo aleikoum wa ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..

___________________________________________________________________________________
Miles de musulmanas protestan en París contra el proyecto de ley que prohibirá el velo en la escuela pública



PARÍS. JUAN PEDRO QUIÑONERO CORRESPONSAL

*** una sorprendente disciplina de organización, las organizaciones del Islam en Francia consiguen extender la protesta en todo el país y en el extranjero

Por vez primera en la historia, varios millares de musulmanes franceses se tiraron ayer a la calle, en París y una docena de capitales de provincias, para protestar contra una ley que proyecta prohibir el uso «ostentoso» de signos religiosos en la escuela y la vida pública. La futura legislación francesa también fue denunciada, en distinta medida, en Berlín, Estocolmo, Londres, Ankara, Amán y la banda de Gaza.


Varias jóvenes musulmanas francesas se manifiestan ayer en Marsella contra la decisión de prohibir el velo en los establecimientos públicos. EPA


Musulmanes franceses de distintas sensibilidades, antisionistas, antisemitas, moderados, republicanos, feministas, liberales, conservadores, ultraderechistas, practicantes o no, consideran «liberticida» e «islamófoba» la prohibición del velo islámico, y cuentan *** el imprevisible apoyo de varias potencias islámicas y las comunidades musulmanas de varios países europeos.

En París, la manifestación convocada por un grupúsculo extremista, el Partido de los Musulmanes de Francia (PMF), reunió de 10.000 a 20.000 jóvenes francesas musulmanas, *** un enérgico servicio de orden masculino, que se manifestaron durante varias horas de manera muy pacífica y llamativa. «La escuela es nuestro derecho y el velo es nuestra religión», «El velo es mi elección y no el apartheid», decían las pancartas que abrían la manifestación, acompañadas por megáfonos que difundían La Marsellesa, el himno nacional.

Muchas de las manifestantes parisinas llevaban un velo islámico coloreado *** el azul, blanco y rojo de la bandera nacional. En la manifestación participaron personalidades musulmanas muy populares, como el judoka Djamel Bouras o el jugador de baloncesto Tariq Abdul-Wahad. Y estaban presentes casi todas las sensibilidades del Islam francés.

Multiplicar apoyos

La manifestación de ayer en París consagró al presidente fundador del Partido de los Musulmanes de Francia (PMF), Mohamed Latrèche, como el «le Pen francés». Un especialista en el Islam galo, Franck Fregosi, afirma que Latrèche representa en Francia un modelo de Islam radical que cuenta *** el apoyo apenas velado del Hizbolá libanés y al que el vespertino Le Monde presenta como «antisionista, antisemita», instigador de slógans como «muerte a los judíos», comparando a Bush y Sharón *** Hitler «*** cualquier pretexto».

A pesar de estar convocada por el PMF, la manifestación parisina estuvo apoyada y contó *** la presencia de militantes de otras organizaciones, como la Unión de las organizaciones islámicas de Francia (UOIF, próxima a los Hermanos Musulmanes, legendarios en Egipto, su patria de origen), el Colectivo de los Musulmanes de Francia o el Colectivo contra la islamofobia en Francia (CCIF).

[color=9900000]*** una eficacia temible, los organizadores de la manifestación parisina consiguieron multiplicar sus apoyos en toda Francia y buena parte de Europa y Oriente Próximo. Ayer también hubo decenas, centenares o millares de manifestantes en muchas grandes ciudades como Marsella, Estrasburgo, Niza, Mulhouse, Annecy, Poitiers, Toulouse, Lille. Y los organizadores anuncian nuevas movilizaciones. Exultante, Mohamed Latrèche declaraba anoche: «Si no somos escuchados, si prosiguen adelante los proyectos liberticidas contra la religión, muchas jóvenes musulmanas sentirán la tentación de la desobediencia civil».(eso es ;-)) [/color]

Por vez primera en la historia, el Islam francés se tira a la calle para protestar masivamente contra las leyes de la República, exigiendo una libertad de culto que los líderes más extremistas afirman amenazada, abriendo una nueva brecha social.

Hasta ayer, las jerarquías del Islam francés moderado habían conseguido contener y canalizar las protestas de la juventud franco-islamista. Desde hace días, Dalil Boubakeur, presidente del Consejo francés de culto musulmán (CFCM), había lanzado llamamientos contra la manifestación. Esos llamamientos a la moderación han sido desobedecidos. Sin que los grupúsculos islamistas radicales controlen tampoco un movimiento que tiene raíces y aspiraciones culturales muy diversas.

Mohamed Latrèche, el Le Pen islamista francés, y otros líderes islamistas emergentes, desearían transformar la protesta contra la prohibición del velo islámico en una prueba de fuerza del Islam populista, extremista y antisemita. Sin embargo, en la manifestación parisina de ayer había muchas otras tendencias, en un confuso e imprevisible cóctel.

El proyecto de Ley gubernamental será presentado al Consejo de Estado el próximo día 22. El debate parlamentario debe comenzar el 3 de febrero próximo. La prohibición del velo islámico, la kipá judía y los crucificos cristianos debieran estar prohibidos en las escuelas e institutos a partir del 2 de septiembre que viene.


 
Haut