1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

Frelons asiatiques dans la manche : 6 000 nids recensés et déjà 258 attaques en 2018

Discussion dans 'Actualités françaises' créé par Drianke, 10 Octobre 2018.

Depuis 2016, le Conseil départemental de la Manche s'est associée au SDIS et à la Fédération départementale de Défense contre les Organismes nuisibles...

  1. Drianke

    Drianke Contributeur

    Inscrit:
    29 Août 2008
    Messages:
    76 982
    Likes:
    84 717
    Depuis 2016, le Conseil départemental de la Manche s'est associée au SDIS et à la Fédération départementale de Défense contre les Organismes nuisibles afin de lutter contre la prolifération des frelons asiatiques. Lundi 8 octobre 2018, le Département a fait le point sur le dispositif en vigueur.

    En 2018, 419 communes de la Manche ont signé la convention qui allie le Conseil départemental de la Manche, le SDIS et la Fédération départementale de Défense contre les Organismes nuisibles (FDGDON). Le principe est simple : mettre en place un dispositif rapide et efficace pour lutter contre la prolifération du frelon asiatique.

    Bilan de l'année 2018
    Dans la Manche, cet été, une personne est décédée suite à une attaque de frelon asiatique. Mais au total ce sont 258 attaques qui ont été recensées sur le territoire. Pour éviter tout risque, le FDGDON intervient pour détruire les nids dès leur signalement. Sur 4 500 signalements depuis le début de l'année, 3 300 ont donné suite à la destruction du nid dont 526 l'ont été par le SDIS qui intervient exceptionnellement lorsque la situation comporte un risque accru. "C'est-à-dire quand il y a l'impossibilité d'accéder à son domicile ou que le nid se trouve à l'intérieur du logement. Mais également aux abords des lieux vulnérables comme les écoles," a indiqué le Lieutenant-colonel Marc Laot.

    Selon la FDGDON, depuis deux ans, la prolifération des nids est beaucoup plus importante que prévue. L'année 2018 devrait compter au minimum 6 000 nids recensés contre les 4000 anticipés.

    La démarche à suivre
    D'où l'importance d'agir rapidement et systématiquement pour détruire les nids. La première étape étant de continuer la communication des gestes préventifs auprès de la population. A la découverte d'un nid, appeler immédiatement sa mairie et le signaler. C'est la mairie qui contactera la FDGDON et seule celle-ci est habilitée à le faire.

    La FDGDON mandatera ensuite une des 17 entreprises spécialisées du département afin d'intervenir dans les 24-48 heures suivant le signalement. Pendant ce temps, il est important de ne pas déranger les frelons afin d'éviter toute attaque (ne pas faire de bruits à proximité du nid ni chercher à le déplacer). Les nids sont situés soit dans les logements, soit dans la végétation. Dans la seconde hypothèse, les particuliers qui souhaitent entamer une taille de haie sont encouragés à vérifier qu'il n'y a pas de nid d'abord.

    L'entreprise ou le SDIS seuls peuvent détruire efficacement un nid grâce à un produit très toxique pour les frelons et en particulier leur reine qui est injecté directement au cœur du nid. L'intervention est entièrement financée par la commune signataire de la convention.

    Ces communes qui rechignent
    Et c'est bien là qu'est le problème aujourd'hui pour le Département qui souhaiterait arriver à un taux d'engagement de 100% des communes alors qu'aujourd'hui 57 d'entre elles n'ont pas encore signé la convention. Dont Granville qui est pourtant particulièrement touchée par le problème. Sur la zone Granville-Avranches en effet on dénombre en moyenne 5 nids au kilomètre carré (12 à Donville, 8 à Avranches).

    Certaines communes rechignent en effet, selon Jean Morin, vice-président du département, à financer la destruction des nids estimant qu'il s'agit d'une compétence de l'Etat. D'ailleurs Bertrand Sorre, député du Sud-Manche, a récemment demandé au gouvernement la mise en place d'une stratégie nationale à ce sujet afin de compenser des "moyens alloués très contrastés selon les régions et les départements."

    https://www.lamanchelibre.fr/actual...00-nids-recenses-et-deja-258-attaques-en-2018