• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Contre le gaspillage alimentaire

  • Initiateur de la discussion mam80
  • Date de début
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
en france
Les Gars'pilleurs : des hors la loi en lutte contre le gaspillage alimentaire "Rien ne se perd, tout se récupère". Pour combattre la folie du gaspillage alimentaire, ils attaquent le problème à la source : dans les poubelles !

Le gaspillage alimentaire est l’un des plus gros scandales de l’époque :

tandis qu’une bonne partie du monde crève de faim ou trime pour un bout de pain, d’autres jettent des quantités astronomiques de nourriture à la poubelle.

Une aberration totale contre laquelle des hommes et des femmes ont décidé de lutter… quitte à agir dans l’illégalité.
« Rien ne se perd, tout se récupère. » Tel est la devise des Gars’pilleurs, sorte de Robin des bois modernes. Leur mission : prendre au supermarché tout ce qu’ils ont jeté pour le distribuer gratuitement dans l’espace public !
Source : Les Gars’pilleurs Le mouvement est né à Lyon en février 2013 et, depuis, il s’étend peu à peu à d’autres régions de France. Pour voir les Gars’pilleurs en action, jetez un oeil à ces images tournées par France 2 : c’est surprenant.
http://pluzz.francetv.fr/videos/les_tribus_de_la_recup.html

mam
 
mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
UNIVERSAL

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
en france
Les Gars'pilleurs : des hors la loi en lutte contre le gaspillage alimentaire "Rien ne se perd, tout se récupère". Pour combattre la folie du gaspillage alimentaire, ils attaquent le problème à la source : dans les poubelles !

Le gaspillage alimentaire est l’un des plus gros scandales de l’époque :

tandis qu’une bonne partie du monde crève de faim ou trime pour un bout de pain, d’autres jettent des quantités astronomiques de nourriture à la poubelle.

Une aberration totale contre laquelle des hommes et des femmes ont décidé de lutter… quitte à agir dans l’illégalité.
« Rien ne se perd, tout se récupère. » Tel est la devise des Gars’pilleurs, sorte de Robin des bois modernes. Leur mission : prendre au supermarché tout ce qu’ils ont jeté pour le distribuer gratuitement dans l’espace public !
Source : Les Gars’pilleurs Le mouvement est né à Lyon en février 2013 et, depuis, il s’étend peu à peu à d’autres régions de France. Pour voir les Gars’pilleurs en action, jetez un oeil à ces images tournées par France 2 : c’est surprenant.
http://pluzz.francetv.fr/videos/les_tribus_de_la_recup.html

mam
Salam mam'zelle,
C'est un crime contre l'humanité ce gaspillage :fou:
 
Hibou57

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Contre le gaspillage alimentaire, il y a une application au moins en france. Je viens de l’apprendre via une petite publicité affichée dans une boutique où j’achète des farines.

Ça s’appel TooGoodToGo, ce qui en français signifie « trop bon pour être jeté ». C’est une application smartphone avec laquelle on peut commander un panier surprise à bas prix constitué d’invendus de commerçants. On ne peut pas choisir, sinon l’effet d’aubaine provoquerait une pression à la baisse, au moins disant. C’est moins cher, mais on prend ce qu’il y a et rien d’autre.

Ça ne fonctionne qu’avec les commerçants qui participent au programme.

L’application a un site web : toogoodtogo.fr.
 
pititecurieuse

pititecurieuse

je t'ai hallal
il faudrait aussi éduquer le consommateur...
les dates de limite de consommation notamment sur le produits laitiers sont une abbération, quant on sait que le produit qui a dépassé la dlv, est encore consommable jusqu'à plusieurs semaines, ensuite, pour les légumes pareil, pourquoi les grandes surfaces, ne font pas des bacs spéciaux avec leur fruits et légumes pas beaux ou déjà bien avancés en affichant des prix hyper interessants, tout le monde y gagnerait, les plus démunis, (ou les plus radins ou ceux qui sont en marche pour une vraie lutte anti-gaspillage) y trouverons leur compte..
Sinon ouvrir des commerces, ou les grandes surfaces, offriront leur 'invendus", ou ces commerces pourrait revendre à des prix dérisoires ces marchandises, histoire, que le plus démunis ne se voit pas comme un assisté, le fait de payer à un prix "symbolique" une marchandise peut donner la dignité à des personnes dans le besoin, une alternative aux restos du coeur... je pense que ces commerces commence à se développer, mais il faut que ce soit plus large, tout les acteurs doivent participer, ca va de l'état, de la région, de la commune des grandes surfaces et du simple citoyen tout simplement, on vit une période difficile ou les fins de mois devient une vraie galère pour de nombreux foyer...
la lutte anti -gaspillage doit être une priorité;;;
 
Haut