• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Généralisation de l'amazigh. adoption officielle par la chambre des représentants

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
La Chambre des représentants a adopté, lundi en séance plénière et à l'unanimité, le projet de loi organique définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de l'amazigh, ainsi que les modalités de son intégration dans l'enseignement et dans les domaines prioritaires de la vie publique.

Intervenant à cette occasion, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a souligné que le texte permettra d'officialiser la langue amazighe dans tous les domaines prioritaires de la vie publique et de l'intégrer dans les secteurs de l'enseignement, de la législation et l'action parlementaire, les médias et la communication, ainsi que dans les différents domaines liés à la création artistique et culturelle.

Le projet de loi vise à renforcer les compétences des ressources humaines des secteurs privé et public en matière de communication en amazigh avec les usagers, à promouvoir les recherches scientifiques en lien avec le développement de cette langue tout en encourageant les créations, les productions et les festivals ayant l'amazigh comme langue d'expression, a expliqué le ministre, cité dans un communiqué.

Il s'agit aussi de consolider l'intégration de la culture et des expressions artistiques amazighes dans les programmes de la formation culturelle et artistique des établissements spécialisés, qu'ils soient publics ou privés.

Ce projet de loi prévu par l'article 5 de la Constitution s'inscrit dans une perspective d'ancrage des valeurs de cohésion et de solidarité nationale à travers la préservation de cette langue et du patrimoine culturel et civilisationnel amazigh.

Ecoactu.ma
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Documents officiels : L’introduction du tifinagh actée

Après l’adoption du projet de loi organique sur le caractère officiel de la langue amazighe

Les actes de naissance, les CIN (carte d’identité nationale), les passeports ainsi que les billets de banque, comporteront des années en langue amazighe et en caractère «tifinagh».

C’est le bout du tunnel pour le projet de loi organique N°26.16 définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh. Les députés viennent d’adopter à l’unanimité le texte à la Chambre des représentants après plusieurs années d’attente. Le blocage était notamment dû à la manière optimale pour l’utilisation du caractère amazigh, «tifinagh», dans les documents officiels. C’est désormais acté. Les actes de naissance, les CIN (carte d’identité nationale), les passeports ainsi que les billets de banque, comporteront des années en langue amazighe et en caractère «tifinagh».

Il s’agit de l’une des grandes nouveautés prévues par la Constitution du pays adoptée en 2011. Pour rappel, l’article 5 de la loi fondamentale du pays stipule que «l’arabe demeure la langue officielle de l’Etat. L’Etat œuvre à la protection et au développement de la langue arabe, ainsi qu’à la promotion de son utilisation.

De même, l’amazigh constitue une langue officielle de l’Etat, en tant que patrimoine commun à tous les Marocains sans exception. Une loi organique définit le processus de mise en œuvre du caractère officiel de cette langue, ainsi que les modalités de son intégration dans l’enseignement et aux domaines prioritaires de la vie publique, et ce afin de lui permettre de remplir à terme sa fonction de langue officielle». C’est désormais chose faite. Si le projet de loi organique N°26.16 définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh devra transiter par la Chambre des conseillers, avant son adoption finale, le texte validé par les locataires de la première Chambre prévoit déjà un calendrier pour l’introduction de l’amazigh dans les documents officiels. Une introduction qui se fera de manière progressive.

Concrètement, le texte prévoit jusqu’à dix ans pour permettre aux secteurs de l’administration publique concernés de s’adapter à la nouvelle législation..........

 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Caractère officiel de l’amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l’acte

Cette opération de communication en tifinagh entreprise par ce conseil élu est inédite au niveau national et démontre une encore fois l’engagement pris par les élus du RNI pour officialiser l’usage de la langue amazighe et être en conformité avec la Constitution marocaine.

Quelques heures après l’adoption par la Chambre des représentants du projet de loi organique définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh, le conseil provincial de Tiznit (présidé par le Rassemblement national des indépendants) passe à l’action et publie un communiqué de presse conjointement en arabe et en tifinagh sur sa session ordinaire tenue lundi et qui contient une quinzaine de points traités par ce conseil.

Cette opération de communication en tifinagh entreprise par ce conseil élu est inédite au niveau national et démontre une encore fois l’engagement pris par les élus du RNI pour officialiser l’usage de la langue amazighe et être en conformité avec la Constitution marocaine, qui stipule dans son article 5 que «l’arabe demeure la langue officielle de l’Etat. L’Etat œuvre à la protection et au développement de la langue arabe, ainsi qu’à la promotion de son utilisation. De même, l’amazigh constitue une langue officielle de l’Etat en tant que patrimoine commun à tous les Marocains sans exception.
Une loi organique définit le processus de mise en œuvre du caractère officiel de cette langue, ainsi que les modalités de son intégration dans l’enseignement et aux domaines prioritaires de la vie publique, et ce afin de lui permettre de remplir à terme sa fonction de langue officielle»
.

Cette initiative a été saluée par les observateurs de la chose locale et les militants de la province de Tiznit. Rappelons qu’Abdellah Ghazi, député Rniste et président du conseil provincial de Tiznit, avait organisé l’année dernière une table ronde sur la question de la langue amazighe avant de formuler une série de conclusions importantes dans la perspective d’élargir le débat au sein de l’institution législative.

http://aujourdhui.ma/politique/caractere-officiel-de-lamazigh-le-conseil-provincial-de-tiznit-premier-a-passer-a-lacte
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
up le robot a pas vu encore
 
Haut