1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

Les ghiliak de sakhaline en russie: peuple archaïque aux moeurs étranges

Discussion dans 'Actualités internationales' créé par Ancien-Membre, 13 Mars 2014.

« Le corps du Ghiliak est robuste et trapu; il est de taille moyenne, petite même. Une taille trop élancée le gênerait dans la taïga. Son ossature...

  1. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    14
    « Le corps du Ghiliak est robuste et trapu; il est de taille moyenne, petite même.

    Une taille trop élancée le gênerait dans la taïga.

    Son ossature est forte et se distingue par la proportion volumineuse de toutes les apophyses, crêtes et éminences où s’insèrent les muscles, ce qui suppose une musculature très développée et vigoureuse, faite pour livrer contre la nature une lutte incessante.

    Il est sec et nerveux, dépourvu de téguments adipeux; on ne voit jamais de Ghiliak gras ou obèse.

    Selon toute apparence, il brûle toutes les graisses pour produire les grandes quantités de chaleur dont le corps d’un Sakhalinien a besoin afin de compenser les pertes provoquées par les basses températures et l’humidité excessive, et l’on comprend alors pourquoi sa nourriture est si grasse: chair de phoque, de saumon, graisse d’esturgeon et de baleine, viande saignante, tout cela en grande quantité, à l’état cru, sec et souvent gelé; parce qu’il mange une nourriture grossière, les points d’insertion des muscles masticateurs sont extraordinairement développés et ses dents s’usent beaucoup.

    Son alimentation est exclusivement animale et il faut la rare occasion d’un repas pris chez soi ou de quelque festin pour le voir ajouter à sa viande ou à son poisson de l’ail de Mandchourie ou des baies.

    « Ils sont vifs, avisés, gais, dégagés et n’éprouvent aucune contrainte en la société des puissants et des riches.

    Ils ne reconnaissent aucune autorité, il semble bien que la conception de « supérieur » et d’ »inférieur » leur est inconnue.

    De même, ainsi qu’on l’a déjà dit et écrit, la notion d’autorité familiale leur est inconnue.

    Le père ne songe pas qu’il est supérieur à son fils, le fils ne l’honore nullement et vit à sa guise; dans la iourte, la vieille mère n’a pas plus d’influence que sa fillette adolescente.

    Bochniak écrit qu’il a vu, à plusieurs reprises, un fils tomber à bras raccourcis sur sa mère et la jeter dehors sans que personne ose élever la voix.

    Tous les hommes d’une même famille sont égaux entre eux; si vous leur offrez de la vodka, il faut en régaler même les tout-petits.

    Quant aux femmes, elles sont toutes égales dans l’absence totale de droits, qu’il s’agisse de la grand-mère, de la mère ou d’une fillette au berceau; on ne les respecte pas plus que les animaux domestiques, qu’un objet qu’on peut jeter ou vendre, ou qu’un chien qu’on chasse à coups de pieds.

    Encore que les chiens, les Ghliak les caressent parfois, les femmes jamais.

    Ils attachent moins d’importance à une noce qu’à une banale ribote, ne l’entourent d’aucun rite religieux ou paien.

    Le Ghiliak troque un épieu, une barque ou un chien contre une jeune fille qu’il emmène dans sa iourte et avec laquelle il s’étend sur une peau d’ours – un point c’est tout.

    Le mépris du Ghiliak envers la femme, considérée comme un être inférieur, atteint un tel degré qu’il ne trouve nullement répréhensible de la réduire en esclavage au sens le plus direct et le plus dur de ce mot. Strinberg, l’écrivain suédois, ce misogyne célèbre qui voudrait que la femme fût uniquement destinée à se soumettre aux caprices de l’homme, se trouve par conséquent en communion d’idées avec les Ghiliak; s’il venait à Sakhaline-Nord, ils pourraient se donner de longues accolades. »

    Les Ghiliaks étaient encore environ 3000 au 19e siècle.

    De race jaune, ils ne se rattachaient ni aux Mongols ni aux Toungouz de Sibérie, mais à une tribu inconnue qui fut puissante et domina peut-être toute l’Asie.

    De redoutables guerriers, dont le petit nombre n’a réussi à venir, à bout de l’envahisseur composé de milliers de Cosaques, venu de Russie.

    Les Ghiliaks de Sakhaline ont aujourd’hui, disparus.

    Anton Tchekhov, L’île de Sakhaline, 1895 (traduit du russe par Lily Denis), cité dans 1Q84, Haruki Murakami (2009), Belfond, 2011
     
    Aderrbal, Ziryab et breakbeat aiment ça.
  2. Ziryab

    Ziryab

    Inscrit:
    1 Novembre 2006
    Messages:
    2 841
    Likes:
    1 869
    C'est malheureux!
    On m'a toujours dit que ce sont les gens biens qui nous quittent les premiers!!
     
  3. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    14
    Sauf qu'ils étaient mauvais avec leurs femmes.
     
  4. Ziryab

    Ziryab

    Inscrit:
    1 Novembre 2006
    Messages:
    2 841
    Likes:
    1 869
    Ben c'est ça les hommes, les vrais! Pas ceux qui font la vaisselle et gardent les enfants à la maison pendant que maman est dehors avec ses copines!!!

    Non mais!
     
    misszara88, Pareil et EvilCow aiment ça.
  5. beniseltana

    beniseltana

    Inscrit:
    9 Août 2013
    Messages:
    318
    Likes:
    533
    C'est justement pour ça qu'ils ont disparue, c'est la démonstration à petite échelle de la destruction de l'homme par l'homme, on maltraite la colonne vertébrale de la communauté on devient un peuple décadent ou la mère se fait jeter de sont foyer par sont propre fils et on fini par disparaitre et écrasé par des peuples fort et virile, mais la virilité protectrice envers la femmes, c'est une vision darwinienne des sociétés humaine, les peuples qui assurent la longévité de leur culture sont ceux ou les femmes seront les plus heureuses, si seulement ils savaient...
     
  6. Ziryab

    Ziryab

    Inscrit:
    1 Novembre 2006
    Messages:
    2 841
    Likes:
    1 869
    Tout ça pour une connerie que j'ai pondue! :D

    Voyons dans 100 ans, ce que deviendra notre société moderne ou la femme est roi/reine!!
     
    sempro apprécie ceci.
  7. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    14
    C'est clair que c'est ultra courageux de tabasser sa femme !
     
  8. beniseltana

    beniseltana

    Inscrit:
    9 Août 2013
    Messages:
    318
    Likes:
    533
    c'est bien pour cela que je parle de virilité protectrice, il ne s'agit pas de mettre la femme sur une barre Strip-Tease ni la cacher sous une bâche ambulante, ni même de l'envoyer à l'usine, le jour ou la femme sera respecté dans sont entière féminité et sont entière spiritualité elle donnera naissance à des lumières que jamais l'humanité n'aura porté.
     
    jm852, misszara88 et CosmaShiva aiment ça.
  9. EvilCow

    EvilCow VIB

    Inscrit:
    4 Septembre 2013
    Messages:
    38 917
    Likes:
    91 961

    hahahahahahaha :D
     
  10. Nalinux

    Nalinux

    Inscrit:
    10 Décembre 2012
    Messages:
    10 900
    Likes:
    9 533
    D apres Wiki, ils n ont pas disparu

    Les Nivkhes (aussi nommés Nivkh ou Guilyak / Gilyak) sont un peuple indigène de Russie habitant l'estuaire du fleuve Amour et l'île de Sakhaline. Le recensement russe de 1989 a dénombré 4 675 Nivkhes,
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nivkhes
     
  11. Makelloos

    Makelloos VIB

    Inscrit:
    3 Avril 2003
    Messages:
    8 313
    Likes:
    13 530
    [quote="CosmaShiva, post: 12639090, member: 351550 ]Bochniak écrit qu’il a vu, à plusieurs reprises, un fils tomber à bras raccourcis sur sa mère et la jeter dehors sans que personne ose élever la voix.

    Tous les hommes d’une même famille sont égaux entre eux; si vous leur offrez de la vodka, il faut en régaler même les tout-petits.

    Quant aux femmes, elles sont toutes égales dans l’absence totale de droits, qu’il s’agisse de la grand-mère, de la mère ou d’une fillette au berceau; on ne les respecte pas plus que les animaux domestiques, qu’un objet qu’on peut jeter ou vendre, ou qu’un chien qu’on chasse à coups de pieds.

    Encore que les chiens, les Ghliak les caressent parfois, les femmes jamais.

    Ils attachent moins d’importance à une noce qu’à une banale ribote, ne l’entourent d’aucun rite religieux ou paien.

    Le Ghiliak troque un épieu, une barque ou un chien contre une jeune fille qu’il emmène dans sa iourte et avec laquelle il s’étend sur une peau d’ours – un point c’est tout.

    Le mépris du Ghiliak envers la femme, considérée comme un être inférieur, atteint un tel degré qu’il ne trouve nullement répréhensible de la réduire en esclavage au sens le plus direct et le plus dur de ce mot. Strinberg, l’écrivain suédois, ce misogyne célèbre qui voudrait que la femme fût uniquement destinée à se soumettre aux caprices de l’homme, se trouve par conséquent en communion d’idées avec les Ghiliak; s’il venait à Sakhaline-Nord, ils pourraient se donner de longues accolades. »

    [/quote]

    des gens simples, qui vivent en harmonie avec la nature.
     
  12. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    14

    C'est clair que c'est tellement naturel pour une femme de se faire traiter comme une *****...:prudent:
     
    Nalinux apprécie ceci.
  13. Makelloos

    Makelloos VIB

    Inscrit:
    3 Avril 2003
    Messages:
    8 313
    Likes:
    13 530
    on a toujours que ce qu'on mérite dans la vie.
    ce sont des chasseurs et des grands carnivores, ils avaient du respect pour un chien car son aide est précieux et non négligeable quand ils chassaient du gibiers, la femme était juste une bouche de plus à nourrir.


    pas tapé, en harmonie avec la nature je faisais référence à son côté sauvage :D
     
  14. Nalinux

    Nalinux

    Inscrit:
    10 Décembre 2012
    Messages:
    10 900
    Likes:
    9 533
    La physique nous apprend que les femmes possèdent un centre de gravité plus bas que celui des hommes, ce qui les rend plus aptes au transport des sacs d'épicerie et des paniers à lessive.

    Dieu a créé Ève pour qu'elle serve de compagne - et non de collègue de travail - à Adam.
     
  15. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    14
    lol, où t'as été chercher ces conneries ?
     
  16. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    14
    Ouais, mais sans femmes, il n'y a pas de chasseurs. Jusqu'à présent, les mâles, bien qu'ils puissent ****** ensembles, ne peuvent toujours pas se reproduire entre eux.
     
  17. Nalinux

    Nalinux

    Inscrit:
    10 Décembre 2012
    Messages:
    10 900
    Likes:
    9 533
  18. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    14
    :D En l'absence d'une binette complice ou de tout autre signe clair qu'un ton humoristique est employé, il est absolument impossible de distinguer le discours créationniste comme tel de sa parodie.
     
  19. Nalinux

    Nalinux

    Inscrit:
    10 Décembre 2012
    Messages:
    10 900
    Likes:
    9 533
    Le dictionnaire de ce site est très intéressant.
    Ça vaut la peine d y perdre du temps.
     
    CosmaShiva apprécie ceci.