• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Golden League - Zurich: El-Guerrouj a déjà la rage

Le Marocain Hicham El-Guerrouj a profité de la pause des Championnats d'Europe d'athlétisme pour se retrouver une forme qui peut lui permettre de frapper un grand coup sur 1500 m dès sa première sortie, vendredi à Zurich.

"J'ai la rage !". Quand on demande à El-Guerrouj, l'état de sa motivation et de ses prétentions chronométriques avant d'attaquer la deuxième partie de saison, la voix se veut douce et le ton ferme.

Le Marocain de 27 ans se sent dans la peau d'un gourmand qui s'est lui-même privé de son dessert favori et qui ouvre la porte du réfrigérateur. Il a faim.

Et pour s'affamer encore un peu plus, le détenteur du record du monde (3:26. 00) a choisi de prendre 25 jours de recul avec la compétition plutôt que de se rendre à Tunis pour des championnats continentaux qui n'auraient rien apporter à sa carrière, ni à son palmarès.

"Je n'ai rien contre les jeux africains, mais je ne suis pas une machine. Je suis un être humain et parfois, j'ai besoin de récupérer", sourit El-Guerrouj.

Alors pour trouver le meilleur repos, il est monté dans les montagnes, dans son refuge d'Ifrane.

"Les 25 jours (sans compétition) m'ont fait du bien. J'ai fait beaucoup de chose à l'entraînement et l'altitude m'a permis de profiter de l'oxygénation", explique l'athlète de l'année 2001.


"Profiter de la forme"

Le champion du monde se dit même plus fort qu'en début de saison, où il a aligné six victoires consécutives en autant de sorties. "Je suis même mieux qu'à Monaco", ajoute-t-il en évoquant son ultime succès le 19 juillet avec un excellent chrono (3:27.34), le cinquième meilleur de sa carrière et le sixième de l'histoire.

"Je veux profiter de ma forme actuelle. Et ne pas attendre", poursuit El-Guerrouj, qui évoque à demi mot son record du monde sous les yeux de son père, d'autant que la soirée zurichoise promet d'être chaude.

Sur la piste du Letzigrund, El-Guerrouj cherche une septième victoire consécutive, alors qu'il y avait fait sa première apparition en 1994, à 19 ans.

Le Kenyan Bernard Lagat semble être son seul rival. Les Européens seront menés par l'Espagnol Reyes Estgevez, battu pour le titre européen de deux millièmes de seconde par le Français Mehdi Baala, qui a préféré poursuivre les festivités en famille, plutôt que d'aller en Suisse.

Et puis au-delà d'une simple victoire, le Marocain a aussi une quête à mener avec la recherche des 50 kg d'or, promis aux invaincus de la Golden League.

Déjà l'an passé, il avait récupéré une partie du pactole, en s'imposant dans toutes les réunions de la Golden League, auxquelles il participa. Sur l'ensemble de la saison, il porta même son total de victoire à 11, toutes distances confondues.

Pour le moment, son compteur indique 6 succès. Et le Marocain annonce encore six sorties.

 
Haut