• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Le gouvernement attribue un permis d’exploration à predator oil & gas

Agenceecofin 30 novembre 2018

La société indépendante Predator Oil & Gas Holdings a annoncé que sa demande de licence exclusive pour le pétrole et le gaz onshore dans le nord-est du Maroc a été acceptée par le gouvernement.

Ainsi, elle s’est vu attribuer 75% de parts sur un permis qui couvre une superficie de 7 269 km² comprenant les permis Guercif I, II, III et IV, situés à l'est des champs gaziers producteurs du bassin du Gharb et au nord-ouest du projet gazier Tendrara.

Le reste des parts sera contrôlé par l’ONHYM, la société publique marocaine en charge de l’amont. Il faut noter que Predator conservera le statut d’opérateur. En échange, la société basée à Jersey a fourni une garantie bancaire dont le montant n’a pas été mentionné. La licence couvrira une période de huit ans, divisée en trois phases.

Selon les clauses de l’accord, Predator a la possibilité d’acquérir les parts de l’ONHYM, si la licence est suffisamment mise en valeur, et si la part des investissements effectués par la partie publique est remboursée.

Par ailleurs, les taxes gouvernementales se limitent principalement à une redevance de 5 % pour l’huile et de 30 % pour l'impôt sur les sociétés, avec une exonération totale pour les 10 premières années de la production.

Le programme de travail de Predator pour la période initiale de 30 mois comprendra 250 km de retraitement des données sismiques existantes et le forage d'un puits à une profondeur minimale de 2 000 mètres pour tester la présence du gaz, étant donné que la licence est logée sur un trend qui a révélé plusieurs découvertes de gaz.

Pour Paul Griffiths, le patron de Predator, « Guercif représente une opportunité de forage à court terme à fort impact, à faible coût et à court terme dans un environnement commercial et opérationnel sophistiqué et stable ».

Agenceecofin
 
Haut