Guerre en Ukraine : Comment la France peut-elle réduire de 15 % sa consommation de gaz en seulement huit mois ?

  • Mardi 26 juillet, les membres de l’Union européenne se sont engagés à réduire, entre août 2022 et mars 2023, leur consommation de gaz d’au moins 15 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années sur la même période.
  • Un objectif atteignable, mais qui doit passer par un changement d’habitude global et de chacun, selon Ines Bouacida, chercheuse climat-énergie, interviewée par « 20 Minutes ».
  • Baisse du chauffage et de la clim, économie d’électricité dans les entreprises, production alternée des entreprises… On fait le point sur les moyens d’atteindre l’objectif européen.

Cap ou pas cap ? Alors que la menace d’une coupure complète de gaz russe plane sur l’Union européenne à l’approche de l’hiver, les Vingt-Sept organisent la riposte. Les Etats membres viennent de voter à la majorité un plan prévoyant la réduction coordonnée de leur consommation de gaz de 15 % d’ici à mars 2023. Un bien bel objectif, qui ne demande pas les mêmes efforts à tout le monde. La France est-elle est mesure de relever ce défi énergétique ? 20 Minutes s’est penché sur cette délicate équation.

Comment réduire la consommation de gaz de chauffage ?​

Que cela soit pour les entreprises, l’Etat ou les particuliers, eh bien, la réponse est simple, il faut baisser la température. Même un tout petit peu. Ines Bouacida rappelle que pour les bâtiments chauffés au gaz, « baisser de 1 degré le chauffage permet de réduire de 7 % sa consommation ». On imagine les économies en faisant chuter encore un peu plus le thermostat. D’autant qu’aujourd’hui « en Europe, on se chauffe en moyenne à 22 °C l’hiver », indique l’experte, rappelant que l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) recommande de se chauffer à 19 °C seulement.
20 minutes
 
Haut