• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Hamlet au kebab

  • Initiateur de la discussion Mims
  • Date de début
Mims

Mims

Date limite de consommation : 26/01/2033
Contributeur
Un masque d’escrime sur la tête, une canette de Coca-Cola à la main, assis devant son ordinateur, Hamlet vêtu d’un long manteau en cuir noir se dit heureux de parler à un vrai ami, Horatio. Ce lundi midi, dans la salle principale du kebab, «Chez Hayal », 105, rue de la République, à Aubervilliers, une dizaine de comédiens amateurs sélectionnés par le Théâtre de la Commune, dans le cadre de ses pièces d’actualité, répètent «Hamlet Kebab », le film «en direct » que le metteur en scène argentin Rodrigo Garcia a choisi de tourner.




Derrière le bar, un comédien répète son texte. Installé à une table en formica, côté vitrine, Hamlet sur le point de parler au spectre de son père semble méditer. Soudain de la fumée surgit d’une voiture garée dehors. Hamlet sort, suivi par deux caméras. Il va à la rencontre de son père défunt, lequel va lui révéler un terrible secret : son frère, Claudius, qui le trompait avec sa femme, Gertrude, l’a assassiné en lui versant du poison dans l’oreille. Le père demande à son fils de le venger, façon Star Wars. «Je suis l’esprit de ton père », lance la voix du fantôme dans une volute de fumée blanche. «Venge le meurtre atroce et contre-nature. »
D’autant que Claudius a ensuite épousé Gertrude. Un amour «incestueux » selon Shakespeare, illustré par un film érotique de quelques minutes, diffusé sur l’écran de télé du kebab.

«Etre ou ne pas être» avec une vidéo de brochette

Hamlet revient dans la salle et lance la célèbre tirade «Etre ou ne pas être ». Et sur ses mots, apparaît alors à l’écran de façon burlesque une brochette de viandes et poivrons. D’autres vidéos incrustées parlent, de façon tout aussi saugrenue, de recettes de cuisine.
Hamlet venge son père mais tue Polonius, le père d’Ophélie dont il est épris. Sur l’écran, la vidéo montre Hamlet traînant le corps exsangue de Polonius à travers Aubervilliers. Le laissant finalement dans une laverie, après avoir hésité à le jeter dans le canal. Hamlet vengé sera mortellement blessé par Laërte, le fils de Polonius, d’un coup d’épée empoisonnée. Un carnage symbolisé par un match de catch espagnol à l’écran. Toujours la farce.

Extrait




La pièce au complet

http://culturebox.francetvinfo.fr/live/theatre/theatre-contemporain/hamlet-kebab-de-rodrigo-garcia-a-aubervilliers-236011
 

Pièces jointes

Haut