• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Un immeuble s'effondre sans faire de victime à charleville-mézières

  • Initiateur de la discussion Drianke
  • Date de début
Drianke

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
INCIDENT - Un immeuble de trois appartements s'est effondré, ce mercredi en début de soirée dans le centre de Charleville-Mézières. Ce soir, les pompiers nous indiquent que personne ne se trouve dans les décombres : les habitants ont pu être évacués à temps.

Un immeuble d'habitation de trois étages s'est effondré dans le centre-ville de Charleville-Mézières, dans les Ardennes. L'effondrement est survenu en début de soirée, aux alentours de 19h20. Très rapidement, les pompiers sont intervenus sur les lieux pour procéder à l'évacuation d'une habitante. Selon nos informations, il s'agit d'une dame âgée de 70 ans, "très choquée". Son chat a également pu être sauvé.

Une cinquantaine de personnes, résidentes des immeubles voisins, ont été évacuées et placées en sécurité. Pour l'heure, les pompiers n'ont pas encore déploré de victimes mais sont à pied d'oeuvre pour explorer les lieux. D'importantes installations lumière ont été installées et les recherches devraient durer toute la soirée. En tout, ce sont pas moins de 67 personnes qui ont été évacuées, dont 17 résidents de l'immeuble. Tous ont pu être relogés, ce soir : soit par la mairie, soit par leur famille.

Selon le procureur de la République de Charleville-Mézières Laurent De Caigny, "il y a un certain nombre d'immeubles anciens voire vétustes dans la rue, dont certains d'ailleurs sont vides d'occupants et condamnés". "Il n'y aurait pas de victime, pour autant j'ai demandé que soit ouverte une enquête pour déterminer les conditions d'effondrement de cet immeuble et notamment savoir s'il y a eu mise en danger de la vie (des habitants)", a ajouté le procureur. Le commissariat de Charleville-Mézières est chargé de l'enquête.

Cet effondrement a eu lieu alors que deux immeubles se sont écroulés lundi dans le centre de Marseille, provoquant la mort d'au moins six personnes. Hasard du calendrier, Charleville-Mézières a accueilli mercredi un conseil des ministres décentralisé.

lci
 
M

majid10

en france tout s effondre et partout
depuis que macron est la ce pays vacille en cacahuette
dans tout les domaines
 
Yoel1

Yoel1

VIB
INCIDENT - Un immeuble de trois appartements s'est effondré, ce mercredi en début de soirée dans le centre de Charleville-Mézières. Ce soir, les pompiers nous indiquent que personne ne se trouve dans les décombres : les habitants ont pu être évacués à temps.

Un immeuble d'habitation de trois étages s'est effondré dans le centre-ville de Charleville-Mézières, dans les Ardennes. L'effondrement est survenu en début de soirée, aux alentours de 19h20. Très rapidement, les pompiers sont intervenus sur les lieux pour procéder à l'évacuation d'une habitante. Selon nos informations, il s'agit d'une dame âgée de 70 ans, "très choquée". Son chat a également pu être sauvé.

Une cinquantaine de personnes, résidentes des immeubles voisins, ont été évacuées et placées en sécurité. Pour l'heure, les pompiers n'ont pas encore déploré de victimes mais sont à pied d'oeuvre pour explorer les lieux. D'importantes installations lumière ont été installées et les recherches devraient durer toute la soirée. En tout, ce sont pas moins de 67 personnes qui ont été évacuées, dont 17 résidents de l'immeuble. Tous ont pu être relogés, ce soir : soit par la mairie, soit par leur famille.

Selon le procureur de la République de Charleville-Mézières Laurent De Caigny, "il y a un certain nombre d'immeubles anciens voire vétustes dans la rue, dont certains d'ailleurs sont vides d'occupants et condamnés". "Il n'y aurait pas de victime, pour autant j'ai demandé que soit ouverte une enquête pour déterminer les conditions d'effondrement de cet immeuble et notamment savoir s'il y a eu mise en danger de la vie (des habitants)", a ajouté le procureur. Le commissariat de Charleville-Mézières est chargé de l'enquête.

Cet effondrement a eu lieu alors que deux immeubles se sont écroulés lundi dans le centre de Marseille, provoquant la mort d'au moins six personnes. Hasard du calendrier, Charleville-Mézières a accueilli mercredi un conseil des ministres décentralisé.

lci
Pourtant il existe un moyen légal pour les Mairies de lutter contre l'habitat indigne ...le permis de louer , mais très peu de communes l'applique
Ce moyen de lutter contre l'habitat indigne a été instauré en 2014 par la loi Alur. Les communes et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) peuvent définir des secteurs géographiques, voire des catégories de logements ou d'ensembles immobiliers, pour lesquels le bailleur doit réaliser une démarche administrative avant de louer un logement.
C'est ce qu'a fait la ville de Calais dès le 6 novembre 2018, deux jours après l'effondrement de plusieurs immeubles à Marseille. Elle a mis en place le permis de louer à titre expérimental dans cinq rues du centre-ville. A Marseille, en revanche, ce n'était pas le cas jusque-là. La question sera-t-elle à l'ordre du jour d'un prochain conseil municipal comme l'a proposé la sénatrice PS de la ville, Samia Ghali ?

https://www.pap.fr/bailleur/contrat-location/quand-faut-il-un-permis-pour-louer-un-logement/a19194
 
Dernière édition:
Haut