• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Qui veut interdir les musulmans du pouvoir?

Nouveau

Date d'inscription: juillet 2008
Homme
Âge: 23
Messages: 12
Pays: France
Interdir les musulmans du pouvoir Turque
Le sort du parti au pouvoir en Turquie entre les mains des juges

L’AKP menacé de dissolution
L’AKP menacé de dissolutionLa Turquie est menacée de replonger dans une grave crise politique, avec en ligne de mire de probables élections anticipées, si la Cour constitutionnelle décide, dans les jours à venir, d’interdire le parti islamo-conservateur au pouvoir accusé d’activités antilaïques, a rapporté, hier, l’AFP.


La Cour doit entamer demain ses délibérations sur l’action en justice intentée contre le Parti de la justice et du développement (AKP), issu de la mouvance islamiste. La procédure vise aussi le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et le président Abdullah Gül. M. Erdogan a appelé hier à « l’union et l’unité du pays ». « Nous avons fait des erreurs, c’est possible. Mais c’est devant le peuple qu’il faut rendre des comptes pour cela », a-t-il dit. Au pouvoir depuis 2002, large vainqueur des législatives de 2007, l’AKP s’est attiré depuis les foudres des milieux prolaïcs en voulant légaliser le voile islamique dans les universités, sujet hautement sensible dans ce pays majoritairement musulman mais fondé sur une stricte laïcité. La décision des onze magistrats, qui requiert une majorité de sept voix, est attendue dans quelques jours. A partir de demain, les juges se réuniront tous les jours pour délibérer, a annoncé le président de la Cour, Hasim Kiliç. « Je ne sais pas si la décision sera prise dans trois jours, ou bien dix, mais nous travaillerons sans arrêt », a-t-il déclaré. La justice demande la dissolution du parti. Elle demande aussi que 71 de ses dirigeants, dont le Premier ministre et le chef de l’Etat, soient interdits d’appartenance à un parti politique pendant cinq ans.
« Coup judiciaire »
De l’avis général, si l’AKP venait à être dissous, hypothèse privilégiée par la plupart des analystes, des législatives anticipées devraient être organisées. Le parti au pouvoir, qui dénonce un « coup judiciaire », a annoncé avoir mis au point des solutions de rechange, dont la possible création d’une nouvelle formation pour accueillir plus des 300 députés de l’AKP qui deviendraient indépendants en cas de dissolution. Selon les sondages, le parti qui succéderait ainsi à l’AKP est sûr de remporter les élections. Et de l’avis des juristes, M. Erdogan pourrait retourner au Parlement comme député indépendant. Mais un an après la victoire de l’AKP, avec 47% des voix aux législatives de juillet 2007, le gouvernement Erdogan se retrouve affaibli sur la scène politique. La procédure contre l’AKP a été lancée en mars dernier, par le procureur de la Cour de cassation, Abdurrahman Yalçinkaya, après la décision du gouvernement de lever l’interdiction du port du foulard islamique à l’université. L’annulation de cette révision, en juin, par la Cour constitutionnelle a été interprétée comme un signe précurseur d’une interdiction de l’AKP, formation née sur les cendres des partis islamistes dissous pour activités antilaïques. Les tensions sont plus que jamais exacerbées entre les islamo-conservateurs et le camp laïc mené par l’administration judiciaire et universitaire ainsi que par l’armée. Un projet de renverser le gouvernement a provoqué l’arrestation de nombreuses personnalités prolaïques dont d’influents ex-généraux. La contagion de la crise financière américaine, le pétrole cher et des résultats décevants en matière de croissance et de lutte anti-inflation ont porté un coup supplémentaire à la popularité du gouvernement. L’AKP a, en outre, perdu son élan pro-européen, alors que des négociations d’adhésion entre Ankara et l’UE se sont ouvertes en 2005. Et nombre de commentateurs pensent que même si le parti n’est pas interdit, des élections anticipées semblent la meilleure solution.On peiut s'étonner qu'en Allemagne les chrétiens démocrates peuvent être élus et que les partis musulmans devraient être interdit, pourquoi les chrétiens au pouvoir, oui, les musulmans non?




Par Agences
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
Interdir les musulmans du pouvoir Turque
Le sort du parti au pouvoir en Turquie entre les mains des juges

L*AKP menacé de dissolution
Il ne faut pas confondre musulmans et islamistes, que ce soit dans le contexte turque ou autre. Et dans le cas de la Turquie, la Constitution interdit expressis verbis l'islamisme d'etat. C'est aussi simple que ca. La turquie a toujours ete dirigee par des musulmans depuis l'empire ottoman, mais ce que la constitution de la Turquie moderne ne prevoit pas, c'est que ceux qui la dirigent decretent des lois anti-constitutionnelles. Ca n'a rien a avoir avec le titre provocateur du poste. ;)
 
Et qui veut interdir l'islamisme d'état, les chrétiens, les juifs, les francs maçons, tous les pays musulmans dirigés par des non musulmans n'ont connu que des morts par millions, la misère et l'injustice, un taré vient il écrit un bout de papier, ce papier prouve monsieur que vopus êtes attardé mental c'est moi qui dirigerais votre maison et votre pays et votre argent et votre femme et c'est ça la liberté.
 
Busch qui le soutient les néoconservateurs, des racistes qui prônent la mort des musulmans et des noirs et de tous les autres peuples, eux ils ont droit au pouvoir et pas les autres.
 
Busch qui le soutient les néoconservateurs, des racistes qui prônent la mort des musulmans et des noirs et de tous les autres peuples, eux ils ont droit au pouvoir et pas les autres.
est ce que tu es aveugle ? tu sais ce que tu dis ou pas ? l'autre genie qui poste le sujet ne sait pas que l'akp est soutenu par les americains .... et toi !!!
 
Et qui veut interdir l'islamisme d'état, les chrétiens, les juifs, les francs maçons, tous les pays musulmans dirigés par des non musulmans n'ont connu que des morts par millions, la misère et l'injustice, un taré vient il écrit un bout de papier, ce papier prouve monsieur que vopus êtes attardé mental c'est moi qui dirigerais votre maison et votre pays et votre argent et votre femme et c'est ça la liberté.
Arret 2 seconde de jouer les victimes, tu ne t'en sentira que plus fort.
Je connais pas un pays musulman qui aimerai voir un dirigeant chrétien au pouvoir, ils sont tous pareil pour ça et vu ce que tu écris toi même est comme ça.
Et en ce qui concerne les morts, ça existe aussi dans l'histoire de l'islam, comment tu crois que la Maghreb est devenue musulman.
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
est ce que tu es aveugle ? tu sais ce que tu dis ou pas ? l'autre genie qui poste le sujet ne sait pas que l'akp est soutenu par les americains .... et toi !!!
Oui, justement! Tu souleves d'ailleurs un point important ici: l'administration Bush, obnubilee par son fondamentalisme religieux, a flirte avec les partis islamistes dits "moderes" dans pas mal de pays musulmans, quitte a foutre la pagaille un peu partout. Et pas seulement les partis "moderes" ont ete approches par les Etats Unis: une Nadia Guessous Yassine des Adlistes fait le va et vient dans les prestigieuses universites americaines. Ca veut tout dire.

Vivement la fin du mandat de cette administration Bush, pourqu'on revienne enfin au realisme politique et quitte cet obscurantisme politico-religieux!
 
Haut